Livres
514 963
Membres
528 132

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Univers du Fantastique



Le livre du moment

Les Chroniques de Macabacia, Tome 1 : Chevaliers de la Mort

  • 13 Juillet 2017
  • Greta Strange
  • Fantastique, Mort, Remise en question

Extraits du moment

  • “- Je lui enseigne quelques trucs dont elle aura besoin pour rester en vie.

    - Alors qu'elle est capable de prévoir l'avenir

    - Si elle pouvait prévoir et éviter tous les ennuis, elle n'en serait pas là aujourd'hui. C'est pour ça que je lui apprends à avoir les bons réflexes si elle se retrouve acculée.

    - Je... Je croyais que c'était ton boulot de la protéger ?

    - Ne dis pas de bêtises. Tu crois que je serai toujours derrière elle, jusque dans les toilettes ? Sois réaliste.”

    Extrait de Jusqu'à ce que la mort nous sépare, tome 4
  • – Hwanhee Subae, courage~

    – Hein ? Cette voix… Dayoung ?

    C’est toi… ?

    Comment tu m’as reconnue ?

    badoum badoum

    Elle s’est aussitôt enfuie de la salle d’attente

    Kiki…

    – C’est impossible pour moi de ne pas vous reconnaître, Hwanhee Sunbae !

    Votre beauté resplendit tellement à travers ce masque !

    bling bling

    Sunbae a toujours la classe

    Elle a des goûts bizarres.

    Extrait de Rouge sucré
  • « Nous devons faire les courses. »

    Lucas leva les yeux de l’écran où il observait un match de football, les pieds posés sur l’ottomane et une bouteille de bière non-ouverte dans sa main. « Tu sais, » dit-il, solennel comme un prêtre, « il y a un portable de rechange dans l’autre chambre. Si tu entres ce que tu veux, ils ont cette chose appelée livraison. Juste à l’extrémité du territoire forestier de la meute. »

    Elle fit une grimace à ce superbe compagnon, exaspérant avec ses cheveux noir foncé et ses yeux verts pénétrants. « Pourquoi me tortures-tu toujours ? »

    Elle eut un sourire félin. « Parce que ton amour pour les courses me fascine. » Otant ses pieds de l’ottomane, il mit sa bière de côté dans un gros soupir. « On y est pas déjà allé la semaine dernière ? De quoi on a besoin ? »

    « Couches. »

    Lucas jeta un regard acéré en direction de la chambre d’enfants – actuellement tellement pleine d’affaires pour bébé grâce à la meute qu’il avait commencé à parler d’ouvrir un dépôt. « Couches. »

    Extrait de Psi-Changeling, Tome 10.3 : Grocery Shopping
  • Nous arrivâmes devant l’hôpital. Il était gigantesque. Les vestiges de camionnettes encadraient chaque porte. D’innombrables bouts de verres jonchaient le goudron. Mais il était debout. Il se hissait sur ses six étages parmi la catastrophe.

    Nous pénétrâmes son rez-de-chaussée dans un silence mortuaire. Les murs grondaient. Le vent s’engouffrait par les fenêtres, faisant chanter le sombre corridor. Le sol, parsemé d’ustensiles médicaux était gris de poussière. Mes yeux remontaient lentement sur les aiguilles, les flacons et les frêles silhouettes allongées. Songeur, j’observai les crânes les uns contre les autres. Les bras étaient entrecroisés. Plus nous avancions et plus il y en avait. Raphaël nous tira de notre paralysie. Sa voix résonna :

    – Ne restons pas là. Cherchons quelque chose d’exploitable.

    – Assieds-toi, Gaël, intervint Vynalis. Je vais les aider à chercher.

    – Même pas en rêve.

    Il était hors de question que je reste en tête à tête avec une ribambelle d’ancêtres. Dans cet état, de surcroît.

    – Jonaya et Alberis, fouillez les chambres dans lesquelles on n’est pas allés la dernière fois, ordonna Balvain. On vous attend à la sortie. Faites vite. Il faut qu’on trouve un endroit convenable pour dormir.

    Elles s’éloignèrent chacune dans une pièce pendant que Raphaël s’engageait dans une autre. Nous continuâmes tout droit. Le chemin était infini, les murs étouffants et les portes incalculables. Plus nous avancions, plus les carcasses s’empilaient. Leur nombre ne faisait que s’accroître. Les vêtements flottaient dans la poussière. Elle nous prenait au nez comme l’odeur de la mort.

    – Mais qu’est-ce qu’il s’est passé ? aboya Vynalis, dégoûté.

    Dehors, s’étendaient des immondices de cadavres. Des tas d’ossements gisants dans des trous inachevés ou entre les tombes en terre. Nous nous arrêtâmes, incapables de faire la différence entre un os et le sol. À mes pieds roula un crâne fendu en deux. Il s’ouvrit contre mon talon. Il n’avait rien de différent des autres jusqu’à ce que j’aperçoive l’os qui se dressait au niveau de l’oreille. Pointu et incliné, il semblait naturellement soudé à la base de sa tête.

    – Mais que…

    – C’est dégueulasse ! cracha Balvain.

    Raphaël arriva dans notre dos.

    – La guerre, murmura-t-il, tremblant de colère.

    – La guerre ? C’est tout ce que tu trouves à dire ?

    – Oui, Gaël. C’est cette simple chose qui en est la cause. Ces personnes ont voulu se réunir ici afin de pouvoir se soigner. Personne ne le souhaitait plus fort qu’un autre, alors ils s’entassèrent. La guerre emportait chaque jour plus de monde et il fallait bien mettre les morts quelque part, sans à avoir à parcourir des kilomètres.

    – Pourquoi ils n’allaient pas ailleurs ? Ils sont si nombreux…

    – Vous seriez étonnés de découvrir le nombre d’humains qui peuplait le globe entier. Nous étions beaucoup plus. J’ignore si cela vous parle quand je vous dis que nous étions plus de sept milliards.

    C’était dur à concevoir. Nous étions si peu. Où pouvaient être tous les autres ? Raphaël baissa les yeux et croisa mon regard :

    – Il y a deux cents ans, les humains n’étaient pas résistants à la radioactivité. Les pluies acides ont ravagé énormément de vies. Les maladies se sont propagé rapidement et pour le reste… Disons que seuls les chanceux ont eut l’opportunité de survivre. À l’échelle d’une main, c’est comme s’il ne vous restait plus qu’un ongle. La Nature fait tout ce qu’elle peut pour nous protéger contre cette pollution nucléaire. C’est ce qui nous permet de ne pas nous éteindre et la raison principale de sa faiblesse actuelle.

    Extrait de L'Équilibre: L'allégorie de la Mort
  • _ Tu as dit que tu avais toujours vécu sur l'île... pourquoi tu n'as pas pu en devenir le dieu alors?

    _ Parce que je n'avais pas de corps.

    _ Mais après avoir eu ce corps, ta situation n'a pas évolué...

    _ C'est parce que des humains comme vous ont poussé partout comme des mauvaises herbes. Il faut bien que je me débarrasse de vous tous, vous les vulgaires graines plantées par Yama. Je n'ai pas le choix.

    _ Sinon, tu ne deviendras jamais un dieu? J'ai pu voir des choses dans la mémoire de Krishna, notamment le vrai Yama. Ce n'étaient que des fragments de souvenirs, mais ils étaient suffisamment clairs pour comprendre qu'il n'était pas une ordure comme toi. C'est simple. Si tu as toujours été sur l'île sans jamais être choisi comme dieu, c'est que tu ne peux pas en être un. Je vais te dire ce que je pense... tu pourras éliminer autant d'humains que tu voudras ou me tuer moi, ça ne changera rien. Le nombre de victimes ne t'apportera rien de plus. Je parie que tu ne sauras jamais ce que cela fait de devenir un dieu!

    Extrait de Aphorism, Tome 13

Membres de l'Univers Fantastique

Fantastique

Souhaitez-vous rejoindre cet univers ?

Nombre de membres : 1745


Membres récents

2020-08-05T10:37:54+02:00
2020-07-30T23:59:36+02:00
2020-07-25T21:12:58+02:00
2020-07-18T11:56:06+02:00
2020-07-15T21:32:05+02:00
2020-07-14T16:33:49+02:00
2020-07-12T18:00:43+02:00
2020-07-09T07:16:28+02:00
2020-07-08T12:12:09+02:00
2020-07-06T10:29:40+02:00
2020-07-06T08:06:12+02:00
2020-07-04T19:43:02+02:00
2020-07-02T08:20:49+02:00
2020-07-01T22:54:46+02:00
2020-06-29T13:04:52+02:00
2020-06-28T14:33:30+02:00
2020-06-25T21:52:20+02:00
2020-06-24T20:37:14+02:00
2020-06-21T06:48:39+02:00
2020-06-20T11:52:36+02:00
2020-06-17T09:32:07+02:00
2020-06-17T08:36:55+02:00
2020-06-16T17:44:17+02:00
2020-06-13T22:46:04+02:00
2020-06-11T01:31:22+02:00
2020-06-10T17:21:28+02:00
2020-06-09T12:12:32+02:00
2020-06-06T15:52:37+02:00
2020-06-06T13:47:07+02:00
2020-06-06T12:56:54+02:00

Livres commentés récemment

Lu en ce moment

Votes récents

Les sorties de livres Fantastiques

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode