Livres
515 748
Membres
529 572

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Too Late



Description ajoutée par Maelis31 2018-04-24T20:08:33+02:00

Résumé

Pourra-t-elle échapper à cette relation toxique ?

Sloan n'a jamais eu une vie facile et elle a toujours dû se battre pour obtenir ce dont elle avait besoin. C'est justement pour échapper à une situation sans issue qu'elle a accepté de partager la vie de son petit ami, Asa. Depuis, elle étouffe dans cette relation toxique ; de plus, c'est un homme à la morale douteuse qui se livre à de multiples trafics. Elle n'a pas le choix de partir et décide de supporter ce qu'il lui fait subir jusqu'à ce qu'elle puisse lui échapper. Seule.

Personne ne peut l'aider à sortir de cette situation. Sauf peut-être Carter, cet étudiant aux multiples secrets qu'elle vient de rencontrer.

Asa est prêt à tout pour garder Sloan. Il a besoin d'elle et il fait tout pour la persuader qu'elle ne peut pas se passer de lui.

Personne ne s'interposera entre Sloan et lui. Sauf peut-être Carter.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 124 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par MilianaBaker 2016-12-25T22:33:36+01:00

Version Originale :

"She’s still gripping my wrist as I try to walk away. When she refuses to let go, I lift her fingers from around my wrist, releasing her. I watch as her arm falls limp to her side. Having to walk away from her like this is nothing short of devastating.

It’s tragic.

And that’s where love finds you…in the tragedies."

Version Française :

"Elle s'accroche toujours à mon poignet alors que j'essaye de m'en aller. Quand elle refuse de me laisser partir, je retire ses doigts qui agrippe mon poignet, la libérant ainsi. Je l'observe tandis que ses bras tombent mollement de part et d'autre de son corps. Devoir la laisser dans cet état est pire que dévastateur.

C'est tragique.

Et c'est là que l'amour vous trouve... dans les tragédies."

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

Avant de commencer, il faut absolument que je vous prévienne. Too Late n'est pas à mettre dans toutes les mains. D'ailleurs, même l'auteure a prévenu tout au début du livre.

Vous le savez certainement, je suis fan de Colleen Hoover. c'est d'ailleurs en refermant son roman Maybe Someday que j'ai décidé d'ouvrir mon blog, pour dire à la Terre entière qu'il fallait lire ce roman.. Et tant qu'à faire, je vous conseille aussi Hopeless, Indécent et Ugly Love.. Confess aussi d'ailleurs.. ah et Jamais Plus aussi (même s'il change de ton)

Bref, c'est donc parce que je suis fan de CoHo, que j'étais hyper curieuse de découvrir l'histoire de Sloan. Il faut savoir qu'à la base, l'auteure a écrit cette histoire pour le délirer, et c'est à force que ses lectrices lui demandent de leur montrer, qu'elle en est venue à publier chapitre par chapitre Too Late, sur WattPad.

J'avais donc eu écho très vite de certains détails de ce roman, et j'avoue, j'ai attendu sagement la traduction pour le lire car j'étais assez septique, voire réticente sachant certains points.. mais en même temps c'est Colleen Hoover, donc je me devais de la lire. (Il faut savoir que j'ai actuellement 31 livres de cette auteure dans ma bibliothèque.. En VO, en VF, de différentes Maisons d'édition, bref je suis accro)

C'est donc sans grande attente, et en connaissance de cause de que je me suis lancée hier dans cette lecture. Direct quand il est arrivé dans ma PAL.

La première chose que j'ai envie de dire, c'est que pour une fois je suis HEUREUSE d'avoir été spoliée. Heureusement que j'étais au courant des grandes lignes du bouquin, et heureusement que Colleen Hoover explique comment et pourquoi Too Late a été écrit, puis publié.. Parce que là, autant vous le dire tout de suite.. J'ai la moitié du temps de ma lecture à me dire "non mais WTF !!, t'es sérieuse là, Colleen ??"

L'écriture de CoHo est toujours addictive. Ça, c'est un fait, je ne peux pas lui retirer ça. J'ai dévoré les 350 premières pages (sur 470) .. Je suis passée par plusieurs stades durant ma lecture. Dès les premiers chapitres j'ai senti que je n'allais pas pouvoir m’arrêter de lire, et j'étais donc soulagée.. Puis, plus je tournais les pages, plus je déchantais.. pour ensuite retrouver espoir. Il faut dire que Carter avait tout pour lui au début. Malheureusement, Asa était là, et avait droit, lui aussi à ses chapitres (avec son point de vue). Du coup je suis passée par plein d'émotions. J'étais à fond, puis surprise, blasée, agacée, énervée, pi je reprenais espoir.. Jusqu'à la fin du livre.. enfin, quand je dis fin, c'est plutôt, la fin de l'histoire avant les prologues et épilogues.

Car Il faut le savoir, ce livre a été publié comme il a été écrit, et mis en ligne sur Wattpad.. Du coup, quand on arrive à la fin du livre, et qu'on se dit : ah, c'est bon, j'ai compris l'idée.. Ba Colleen Hoover nous en rajoute une couche.. puis une autre.. et encore une autre.. Franchement, les derniers chapitres là, je les ai lus presqu'en diagonales.

Je suis donc là à rédiger cet avis, et je ne sais toujours pas quelle note donner à ce roman.

Tout à l'heure, j'étais avec ma voisine-amie, et je lui parlais de mes impressions, à chaud (je venais juste de le terminer) et je lui ai sorti un truc du genre "non, mais je pense qu'en fait, l'auteure l'a écrit alors qu'elle faisait une overdose de Coca-Cola.."

En fait je pense qu'on a deux possibilité pour lire ce roman et l'apprécier un tantinet soit peu :

- Soit en ne connaissant pas la plume de l'auteure, et là, on n'en a donc aucune attente, et soit ça passe, soit ça casse.. (faut surtout ne pas trop réfléchir sur les réactions des personnages, car bien souvent je m'disais que ce n'était pas du tout crédible, voire pire, que ce n'était pas du tout plausible ..les histoires de dépôts de plainte, etc.. je veux bien que la justice américaine soit bancale, mais là, hein)

- Soit le prendre comme une grosse blague. Le prendre au 39è degré, et le lire avec humour.

En plus, je n'ai pas du tout réussi à avoir de l'empathie pour les personnages (j'y ai cru au début, mais c'était tellement surdosé, et pas réaliste par moment, ou du moins trop "catastrophisé", sans émotion).. Pire, même, j'étais agacée de voir que l'auteure avait envie de nous faire ressentir de la sympathie pour Asa.. Non franchement, j'avais envie de hurler durant certains passages.. Je n'ai pas du tout retrouvé la plume de l'auteure niveau romance, moments choupinou.. J'veux dire.. Ok, CoHo change totalement de registre, de genre.. mais mince quoi, où est passé ce qui a fait son style à proprement parler? Cette faculté qu'elle avait de nous faire passer des larmes aux rires en 3 paragraphes ?

En résumé, je ne sais pas quoi penser de cette lecture. Franchement, si ce livre avait un autre nom d'auteure sur la couverture (que je trouve bizarre mais qui représente finalement bien l'histoire), je ne m'y serais pas du tout intéressée.. C'est parce qu'il était écrit par Colleen Hoover que je l'ai lu, car comme on le dit souvent (Nos étoiles contraires, le film, ou encore l'introduction de Jay Crownover dans Wild Men 1) , quand on aime une personne, on serait "capable de lire sa liste de courses" tellement on est impatient de replonger dans ses œuvres, d'en découvrir de nouvelles..

Malheureusement, depuis November 9 que j'ai lu en VO, et Jamais plus que j'ai lu en VF, je commence à perdre mon amour pour ses romans. Je veux bien que les auteures ont le droit, et souvent ont besoin de changer de registre.. Mais .. je reste bloquée sur un truc en fait :

Comment peut-on passer de l'écriture de Jamais Plus, avec un message fort, beau, poignant.. à Too Late.. Comment, après avoir écrit Jamais plus, peut-on faire sortir de son imaginations des personnages, et surtout leur faire faire des trucs de ce genre ?

Colleen Hoover explique bien au début de son roman, qu'au départ, elle écrivait pour elle-même et n'avais pas l'intention de publier cette histoire... Bah j'ai envie de dire .. J'aurais peut-être préféré qu'elle le garde secret. Mon cerveau et mon petit cœur n'avait peut-être pas besoin de ça en fait..

En conclusion je dirai que si vous avez le cœur bien accroché, si vous arrivez à vous détacher des histoires précédentes de Colleen Hoover, si vous n'en attendez pas grand chose, et si vous gardez en tête qu'il n'est pas fait pour tout public, alors laissez-vous tenter, il vous plaira peut-être.

En ce qui me concerne, j'espère vite l'oublier. Et je ne le conseillerai pas du tout à ma fille qui est fan de Colleen. Je veux qu'elle garde son amour pour l'auteure intact. Par contre, je le conseillerai à mon amie Christelle, pour avoir son avis ;)

D'ailleurs si vous l'avez lu, je serai heureuse d'avoir votre avis.. pour voir si on a ressenti les même interrogations au fil de notre lecture..

Afficher en entier
Pas apprécié

Vraiment déstabilisée par ces personnages et la manière dont l'auteur exprime leur point de vue : une vulgarité extrême pour Asa, notamment. Quant à Sloan, qui passe de l'un à l'autre, même si elle prétend avoir de bonnes raisons, j'ai du mal à la trouver sympathique. Carter est le seul moralement correct, mais il me parait peu crédible tellement il est naïf devant les machinations d'Asa, il me semble qu'un flic devrait être un peu plus malin !

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Marie-Pier-2 2019-01-27T16:09:50+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LesFacesLitteraires 2020-07-19T19:18:01+02:00
Diamant

Habituellement, Colleen Hoover raconte des histoires d’amour plutôt douces, en dehors de « Jamais plus », dont le récit est tout aussi sombre et intense que celui-ci. Ce livre est à la fois extraordinaire et détestable, le thème est vraiment difficile à intégrer, d’une noirceur inimaginable et pourtant possiblement réelle. Un mélange parfait entre lumière et obscurité, avec des émotions beaucoup trop fortes pour en avoir pleinement conscience. La force de « Too late » repose dans sa construction, originale au point de nous dérouter ; avec trois points de vue, un prologue sur la fin et plusieurs épilogues. Je pense que c’est là, tout le talent de l’auteure ; nous surprendre encore et encore avec différentes façons de présenter une histoire. Trois héros, trois personnalités uniques. Je me suis attachée à Sloan et Carter comme à une bouée de sauvetage, gardant espoir pour eux jusqu’à ne plus pouvoir respirer, me déconnectant de la réalité pour oublier Asa, l’homme toxique, mauvais et obsédé. Une simplicité des mots pour une intrigue complexe, heurtant les défenses du cœur et de l’âme.

L’héroïne, Sloan, connaît la misère, la maltraitance et aucune porte de sortie. Pourtant, je n’ai pas eu pitié d’elle ; au contraire, une certaine admiration s’est créée au fil des pages. Elle semble plutôt naïve, sauf qu’elle essaye de croire au bonheur et à l’amour véritable ; une jeune femme au bord de la rupture rêvant d’une existence plus joyeuse. Elle se sacrifie pour quelqu’un, entre solitude et force d’esprit, elle fait face aux situations les plus glauques et douloureuses. Je me suis prise d’affection pour Sloan, au-delà de son caractère parfois fataliste, elle a les pieds sur terre et avance vers un avenir flou. Elle ne se respecte pas toujours, elle ne renonce pas à sa liberté ; elle fait comme elle peut, avec le peu d’armes à sa portée.

Carter n’est pas celui qu’il dit être pour pouvoir s’infiltrer dans un groupe où des drogues tournent. Il se retrouve dans une mission sensible, avec une jeune femme belle et intelligente dans les parages. Il doit lui résister coute que coute, de façon à les protéger. Ce personnage est une bouffée d’air dans ce roman, un souffle aérien ; doux et agréable. À chaque instant avec Carter, un bien-être s’empare et apporte une chaleur indispensable à l’histoire. C’est le héros délivrant de la lumière, l’idéal au masculin tout en étant imparfait. Ses erreurs le rendent entièrement humain, et bien évidemment sa sensibilité est touchante. Je me suis vraiment sentie proche de ce protagoniste, il cherche un sens à sa vie, et surtout à se battre pour la justice. Il est encore dans une introspection sur son choix de voie professionnelle, là est sa plus grande faiblesse ; ses propres doutes.

Comment décrire le bourreau de ce récit alors que je l’ai royalement détesté ? C’est un homme sans morale, contraire à toutes les valeurs positives. Asa est développé avec grandeur et profondeur, et malgré toute ma haine envers lui ; le suivre s’est comme franchir les portes de l’enfer et monter dans une montagne russe. Son obsession le pousse dans des actes abominables et déraisonnables, son enfance difficile est une cause à son mal-être ; toutefois, cela reste impardonnable. Il détient une part de mystère, captivante et vivifiante ; l’intrigue se base sur ce personnage et ses agissements condamnables entretiennent le rythme de l’ouvrage. Donc, malgré toute l’horreur que je ressens envers Asa, j’affirme son importance.

Romance ou Dark-Romance ? La ligne est parfois très mince, surtout avec des sujets aussi délicats que la maltraitance, la manipulation, le viol… Mais cette histoire est d’une complexité intense, où les sentiments sont mis à l’épreuve et bousculent beaucoup de nos perceptions et croyances. Le suspense s’ancre au récit dès le début, et ce, jusqu’à la toute dernière page, en dépit de quelques révélations durant l’ensemble du roman ; la tournure finale est totalement surprenante et déstabilisante. Bien sûr, cette romance malsaine, dramatique et érotique est, à part des autres écrits de l’auteure, sa dureté et sa violence impressionnent. Cependant, l’histoire d’amour entre Sloan et Carter soulage cette atmosphère très sombre du livre. Ensemble, ils offrent une belle lueur d’espoir et font naître une dépendance certaine au texte. Et malgré des répétitions dans le déroulement de leur relation, ils m’ont transmis des frissons ; les moments passés auprès d’eux se savourent.

La plume de Colleen Hoover exprime toujours autant de puissance, ses mots secouent impitoyablement notre sensibilité. Une écrivaine sachant changer de style, gardant sa poésie dans un récit obscur. Elle détaille les événements et les scènes naturellement, c’est tout le charme de l’écriture de cette auteure. En effet, son authenticité est d’exception. Les trois points de vue entraînent un mouvement prenant, une tornade d’émotions différentes. Colleen Hoover révèle deux romances avec ce roman, une traumatisante et une bouleversante, percutantes dans cette transition venant d’un univers à l’opposé de ce qu’elle compose à l’accoutumée.

L’ambiance, les thèmes s’éloignent de ce que Colleen Hoover publie d’ordinaire. Pourtant, ce roman est un coup de cœur ; grâce à une intrigue captivante, à des héros éveillés et approfondis, des sentiments forts en tension et une belle emprise par le suspense. La descente aux enfers de Sloan est angoissante, terrible à suivre, ses choix ne semblent ni bons ni mauvais, ses sacrifices sont bouleversants. Elle m’a émue et je l’ai admiré. Carter délivre de la douceur, c’est le protagoniste défiant la dureté du récit ; ses apparitions illuminent et apaisent l’ensemble. Asa est un personnage élaboré, entouré d’un mystère sans fin ; ses tourments fascinent, mais ses actes sont paralysantes. Une histoire sur la violence psychologique, le scénario est mené de front et transmet une surcharge émotionnelle. L’écriture de l’auteure est encore une fois magnifique, moins tendre que dans ces ouvrages précédents, plus brutale. « Too late » est un livre dérangeant, traitant d’un sujet déchirant ; à la fois addictif et intolérable.

https://lesfaceslitteraires.blogspot.com/2020/07/too-late.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ScarlettWitch93 2020-06-21T12:28:33+02:00
Lu aussi

Ce livre est à part dans la biblio de CoHo. Il ne devait même pas être publié à la base et je n'ai pas envie de le noter. Oui, Sloan est débile, oui l'histoire est complètement incohérente, trop longue et part en vrille. Comme beaucoup, je ne l'ai pas apprécié autant que ses autres livres mais il ne mérite pas tout cet acharnement. Il faut juste le prendre au 36eme degré, comme un délire de l'auteure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-42 2020-05-23T09:41:28+02:00
Or

[AVIS LECTURE]

Retour sur ma lecture « Too late » de @colleenhoover aux éditions @hugonewromance

Résumé :

Sloan serait prête à aller en enfer et à revenir pour les gens qu'elle aime. Et elle le fait, chaque instant de sa vie. Forcée à vivre une relation avec le dangereux et corrompu Asa Jackson, Sloan fera tout ce qu'il faudra pour être sure que son frère ait tout ce dont il a besoin.

Et personne ne se mettra en travers de son chemin.

Personne, excepté Carter.

Mon avis :

J’adore l’auteur Colleen Hoover chacun de ses romans prend aux tripes. Ce côté dramatique personnages blessés par la vie. L’auteur arrive à nous émouvoir à travers eux, à nous faire ressentir leurs émotions et leurs blessures.

Dans ce roman, il y a un mélange de Dark romance, de thriller et d’amour. Ce qui en fait un roman prenant. Il aborde des sujets difficiles, des scènes de violence sont décrites qui peuvent heurter mais tellement réalistes. Le personnage d’Asa nous met en colère, et on est partagé avec Sloan être empathie et incompréhension. Beaucoup de sentiments différents qui passent dans cette histoire particulière.

Les romans de Colleen Hoover ne laissent jamais indifférents et les sujets abordés sont tellement d’actualité. Une histoire bouleversante qui ne vous laissera pas indifférent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alexgok 2020-05-22T15:58:29+02:00
Or

Comme à ses habitudes ses livres sont poignants et parfois durs.

Même si ce n’est pas le meilleur que j’ai lue d’elle, il reste néanmoins un très bon livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Carole94P 2020-04-30T09:46:16+02:00
Lu aussi

http://www.my-bo0ks.com/2018/04/too-late-colleen-hoover.html

Depuis ma découverte de l’auteure avec Indécent et Hopeless, je ne lis les romans de Colleen Hoover qu’en VO. Je trouve sa plume tellement addictive et puis bon, autant se l’avouer, lire ces livres dès leur sortie c’est quand même vachement cool. On évite les spoilers, on évite les chroniques (positives comme négatives) et on se forge son propre avis, plus ou moins tranquillement.

Too Late a longtemps été sur Wattpad. Finalement, cette histoire a elle aussi sa petite sortie papier chez nous, avec Hugo Roman. Ne l’ayant pas lu (oui, oui, honte à moi), je me suis dit que c’était l’occasion de le découvrir en français. De plus, je suis plutôt vachement fan de la couverture, alors c’était parfait.

Pour vous dire quelques mots sur l’histoire, nous suivons Sloan, embarquée dans une relation toxique avec Asa. Il se drogue, il boit, il la trompe, il contrôle tout. Bref, ce n’est clairement pas le genre de personnage que l’on peut apprécier. Jusqu’à l’arrivée de Carter.

Avant toute chose, mon ressenti sur cette lecture n’est pas dû à la traduction. J’ai déjà eu l’occasion de relire les romans de Colleen Hoover suite à mes lectures VO et si, globalement, les relectures me faisaient ressentir moins d’intensité, elles n’étaient pas du tout remises en cause. En anglais, je trouve que même les moments les plus durs, vulgaires ou autres passent beaucoup mieux. Enfin bref. Tout ça pour dire, la traduction n’a pas été le point négatif de cette lecture.

Entrons maintenant dans le vif du sujet. Je me faisais une joie de lire Too Late. J’ai pris soin d’éviter au maximum les chroniques des lecteurs Wattpad ou VO, pour me plonger comme je le fais habituellement. Tout ce que je savais, c’est que Too Late est différent de ses autres romans et qu’il n’est pas pour tout le monde.

C’est le premier point que je soulèverais dans cette chronique. Comme le dit l’auteure au tout début, Too Late n’est pas à mettre dans toutes les mains. Cette couverture qui tranche avec les précédentes est aussi là pour le démarquer des autres. Plus j’y réfléchis et plus je me dis que Too Late se rapproche vraiment de la Dark Romance. Légèrement bien sûr, mais un peu quand même.

Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux on déjà une petite idée de mon avis global sur cette lecture. J’ai laissé passer quelques heures pour prendre du recul sur cette lecture et pouvoir vous en parler au mieux. Finalement, plus le temps passe et moins j’ai de choses positives dessus. Vous l’aurez compris, je suis ressortie de ma lecture de Too Late, vraiment déçue. Pire que ça même, déçue d’être déçue.

Colleen Hoover m’a toujours habitué à un certain niveau de qualité. Dans l’ensemble, ses romans sont toujours classés dans le haut de ma bibliothèque et les notes sont de mises, souvent au-dessus de 8/10 et très souvent 10/10. Pourtant, ici, je ne sais toujours pas qu’elle note lui donner. J’hésite, j’hésite entre la méga grosse déception et la déception…

Cette chronique sera malheureusement loin d’être positive.

Le début de Too Late, nous met dans l’ambiance de ce roman sombre et assez percutant. Sloan est enfermée dans une vie de captive, car avouons-le, elle n’a rien le droit de faire sans l’accord d’Asa. C’est tout juste si elle va en cours.

Au démarrage, je pense avoir eu un peu de compassion pour elle. Ce qu’elle traverse la pourrie de l’intérieur et c’est assez dur à découvrir. Pourtant, les choses évoluent assez rapidement et son comportement manque cruellement de bon sens, de crédibilité et surtout elle se comporte de façon totalement irréfléchie.

Asa est l’archétype du personnage détestable. Il n’a rien pour lui. Même son enfance ne m’a fait ni chaud ni froid. Je l’ai détesté du début à la fin. Je pense que tout le monde sera du même avis le concernant. Etre dans sa tête par moment n’a clairement pas arrangé les choses.

Enfin, nous avons Carter. Je dois avouer qu’au début, j’aimais plutôt bien son personnage. Il y a un peu de mystère autour de sa personne et son côté protecteur est vraiment sympa. Mais très vite, les choses perdent en crédibilité. Son personnage agit vraiment bêtement et son comportement brise le peu d’intérêt que j’avais pour lui.

Alors voilà. L’histoire de Too Late est vraiment centrée sur ces trois personnages là. Et je crois que c’est le premier point qui m’a déplu. Ces personnages ne sont pas spécialement attachants et j’avais vraiment du mal à comprendre leur réaction. Ils agissent bêtement et plus d’une fois j’avais envie de les secouer. Vous savez, comme dans les films d’horreur où le héros fonce tête baissée vers le danger…

L’histoire en elle-même n’a pas su me rattraper au décrochage. J’ai trouvé que le tout était bien trop surfait, manquait de profondeur et jouait trop sur la corde sensible pour être crédible. C’est dommage, car le début, malgré ses défauts était prometteur. Vraiment. L’espoir était là, les attentes également, mais le tout finit par être alourdit.

Vers la moitié du roman, j’ai su. Su que cette lecture n’allait pas me plaire et que rien ne pourrait changer cela. Et j’ai eu l’impression de prendre une vraie claque. Moi qui adore le style, les histoires et surtout les personnages de Colleen Hoover, moi qui pleure quasiment à chacun de ses romans j’ai eu l’impression d’être dans une caméra cachée, en plein cauchemar livresque sans pouvoir m’en réveiller.

La fin et surtout l’épilogue de deux kilomètres m’a finalement achevé. Pour tout vous dire, j’étais à deux doigts d’abandonner et ça n’aurait pas été un roman de Colleen Hoover, c’est probablement ce que j’aurais fait. Mais non, je suis allée au bout et avec le recul, je me dis que j’aurais peut-être dû m’abstenir. Les épilogues ont été la cerise sur le gâteau. J’ai eu l’impression de faire une overdose. Je n’ai pas compris l’utilité de certains passages et eu l’impression qu’on nous en rajoutait une couche là où ce n’était plus possible…

Alors voilà. En terminant Too Late, je suis perdue. Désemparée. Je n’ai pas retrouvé la plume de l’auteure que je chéris depuis des années. Certes son style évolue mais tout de même… Je suis habituée à plus d’émotions, de développement et surtout d’espoir. Car tout au long de ma lecture, c’est ce qui a manqué cruellement. Le message derrière qui nous montre l’espoir, la morale.

Cette chronique a été compliqué à écrire pour moi. J’ai l’impression de casser sans en avoir de positif à dire. C’est l’effet déception d’une déception. Colleen Hoover reste une auteure de talent, qui aborde des sujets toujours plus difficiles, cette lecture ne m’aura pas faite longtemps puisque je l’ai rapidement lu mais je suis déçue d’avoir été déçue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par coco-coraliie 2020-04-14T02:51:37+02:00
Diamant

Une fois de plus je viens de terminer un livre de colleen hoover et encore une fois je suis pas déçu du tout !!!

Encore un roman qui va de surprises en surprises et venant de cette auteure on s'y attend mais au final on se demande comment elle arrive encore à nous surprendre et je peux vous dire que encore une fois elle a très bien réussi car je ne m'attendais pas du tout à ça et c'est ce qui fait que j'adore lire comment je dévore des livres comme ça en quelques heures.... Alors allez y... foncez !!!!!!

Encore merci à colleen hoover de me faire rêver comme ça

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ElleyaneFantasy 2020-04-03T23:20:05+02:00
Argent

Un bon livre mais clairement pas le meilleur de CoHo. Un livre parfois un peu simple mais ça reste sympathique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FreeLearn 2020-03-19T19:47:08+01:00
Or

Effectivement, ce roman n'est pas dans la même lignée que les autres livre que Colleen Hoover a pu ecrire... En effet, le livre est bizarrement conçu, les chapitres moins bien structuré qu'habituellement.. Mais je trouve que la construction décousue correspond parfaitement à l'histoire des personnages ! J'ai totalement adhéré à l'écriture, aux personnages principaux et secondaires, aux rebondissements, aux multiples épilogues et au prologue qui arrive à la fin du bouquin. C'est à la fois illogiquement logique, intelligent, irrationnel, désorganisé et captivant... Tout comme ce roman ! Un très bon moment !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Satine62 2020-02-26T16:34:45+01:00
Lu aussi

Lisez ce livre si le résumé vous plaît.

Mais si, comme moi, vous le lisez en vous basant sur l'auteure, vous risquez d'être déçus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laroseorange2002 2020-02-26T00:51:12+01:00
Diamant

Encore une fois Colleen Hoover a su me surprendre. J'ai plus qu'aimer lire cette histoire. Elle m'a bouleverser. Elle nous montre que rien n'est toujours simple et que parfois nous devons faire des choix pour protéger ceux que nous aimons. L'histoire se lit très rapidement si vous êtes totalement séduit par les personnages. Bon j'avoue dans ma tête j'ai au moins tué une centaine de fois Asa pour se qu'il a fait à Sloan. J'avais aussi envie d'hurler après Sloan et Carter quand ils jouaient au jeu du chat et de la souris pour finalement nous laisser sur notre faim mais je pense que je ne suis pas la seule. Je recommande ce livre pour ceux qui ont envie d’être bouleversés, qui veulent découvrir une histoire unique et qui non peur d'être frustrés à certains moments.

Afficher en entier

Dates de sortie

Too Late

  • France : 2018-05-03 (Français)
  • France : 2019-05-09 - Poche (Français)
  • Canada : 2018-06-14 (Français)
  • USA : 2016-11-19 (English)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 1124
Commentaires 180
Extraits 54
Evaluations 423
Note globale 7.87 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode