Livres
511 598
Membres
522 401

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par SherCam 2019-11-17T13:36:28+01:00

Dans ta face, riche héritière au prénom de capitale européenne qui permet de faire des jeux de mots scabreux pour la sortie d’une sex-tape.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sabivilutini 2019-11-21T15:48:14+01:00

Samia_Il t'a embrassé où ?

Moi_Tempe...

Adèle_Tempe ?

Moi_Tempe.

Samia_Aïe.

Moi_Quoi, aïe ?

Samia_Tempe = friendzone

Afficher en entier
Extrait ajouté par sabivilutini 2019-11-21T15:47:59+01:00

Dégringoler serait plus juste, cela dit, puisque, après avoir souri au chauffeur, elle dévale littéralement le marchepied, rebondit sur la dernière marche pour atterrir à genoux, la tête dans la neige fraîche accumulée sur le bas-côté.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Matoline 2019-11-07T20:29:28+01:00

Chapitre 4 :

Nathan

«…

— Excuses acceptées ?

Elle me contemple fixement, lèvres entrouvertes, comme si quelqu’un avait appuyé sur le bouton pause de sa télécommande.

— Tout va bien, Neva ? Parce que c’est pas tout ça mais j’aimerais bien partir skier si vous avez terminé votre petit règlement de comptes matinal.

Elle continue à me fixer un peu bizarrement mais finit par me retourner mon sourire. Et, une fois de plus, je regrette qu’elle ait un aussi sale caractère parce que quand elle fait ça, laisser remonter à peine la commissure de ses lèvres vers ses iris clairs, c’est tout son visage qui change et mon corps qui a, une fois de plus, envie de se rapprocher du sien.

— Ça marche. Excuses acceptées…

Elle semble hésiter à poursuivre.

— … Nathan. Et merci d’avoir réglé le montant de la facture sans attendre la décision des assureurs. C’était… euh… sympa.

Je hoche la tête parce que je ne vois pas ce que je peux faire de plus et lève la main pour la saluer en reprenant mon chemin.

Je n’ai pas fait quinze pas que j’entends sa voix surexcitée.

— Eh ! Attendez ! Regardez ! Vous le voyez ? Vous voyez le r…

La fin de la phrase est remplacée par le bruit d’une chute suivie d’un juron qui ferait frémir le curé du village. Même si j’ai une idée plutôt précise de ce que je vais découvrir, je ne peux pas m’empêcher de me retourner pour vérifier.

Elle est pas possible, cette fille.

— Sérieusement, Duchesse ? Encore ?

#ElleNeTomberaPasPlusBas»

Afficher en entier
Extrait ajouté par Matoline 2019-11-07T20:29:08+01:00

Chapitre 1 :

Neva

«…

— On ne doit jamais freiner brutalement sur la neige. Il faudrait au moins apprendre un minimum les règles de conduite avant de se pavaner dans ce type de voiture.

Se pavaner ?

Le charme s’évanouit en une seconde.

Mais quel sale type !

— Croyez qu’en temps normal, je ne laisserais jamais quelqu’un qui a eu un accident se débrouiller seul, et qui plus est une demoiselle en détresse…

Il s’interrompt et je jurerais qu’un semblant de sourire se dessine sous sa barbe sombre.

— … mais il semblerait que je fasse une exception lorsqu’elles sont vraiment trop désagréables…

Son sourire s’élargit, dentition parfaite en vue.

Et je confirme : il est moqueur, ce sourire. Clairement moqueur.

— … et qu’elles ne sont pas vraiment en détresse. Vous allez devoir jouer entre marche avant et marche arrière pendant quelques instants pour pouvoir ressortir mais ça vous permettra de vous familiariser avec votre carrosse hors de prix, Duchesse.

Son fichu sourire est désormais tout à fait évident.

Ce qui le rend encore plus canon alors que ses propos horripilants devraient m’interdire de faire une telle constatation.

— Prenez ça comme ma participation à vos premières leçons de conduite sur neige. Et, au fait…

Cette fois, je suis certaine qu’il se fiche royalement de moi et que la suite ne va pas me plaire.

— … bienvenue à Montgenèvre.

Déjà, il tourne les talons sans plus de procès, suivi par son chien qui gambade autour de lui. Je détache ma ceinture d’un geste malhabile, ouvre la portière et mets un pied au sol. Mes bottines cavalières qui me semblaient les plus adaptées devant ma penderie ce matin glissent aussitôt sur le sol verglacé. Je me rattrape comme je peux.

— Eh ! Mais attendez ! Et le constat ?

L’homme lève une main nonchalante sans même se retourner.

— Je n’ai pas le temps pour l’instant. Mais rassurez-vous, je ne vais pas partir en cavale dans la montagne. C’est un petit village ici, vous me retrouverez sans problème. Demandez Nathan.

Éberluée, je le regarde s’éloigner, puis mon regard se reporte vers la voiture, dans laquelle je remonte avant de claquer la portière un peu fort...»

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2019-11-17T13:39:30+01:00

Je secoue la tête. Je veux la voir. J’ai besoin de la voir.

Maintenant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2019-11-17T13:38:30+01:00

Ma fille me fait un énorme câlin lorsque je la rattrape et la prends dans mes bras juste au moment où la cloche sonne. Notamment pour inviter les parents collants (comme moi si j’en crois le regard dépassé de la directrice) à lâcher (enfin) leurs enfants trop indépendants et trop mûrs (comme ma fille).

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2019-11-17T13:37:27+01:00

Je viens apparemment de gagner mon titre de clown de service devant un type qui doit plutôt être habitué aux bombes atomiques.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode