Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Sevennah : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La Dernière Trace La Dernière Trace
Charlotte Link   
Ce n'est pas le meilleur roman de l'auteure... Je me suis un peu perdue dans les faits mais l'histoire se laisse lire. Sans plus... J'attendais mieux.

par juju189
La Trilogie des Gens de la Foire Médiévale, tome 1 : La Fille du Berger des Arbres La Trilogie des Gens de la Foire Médiévale, tome 1 : La Fille du Berger des Arbres
Gillian Summers   
J’ai commencé ce livre avec beaucoup d’espoir. La couverture est jolie et colorée (malgré la bouche qui est croche, quand on a le livre en main, ça parait plus je trouve!), et en plus, je l’ai acheté au Salon Du Livre de Montréal, où un homme m’en vantait les qualités. Eh bien, j’ai hâte d’aller le revoir, ce monsieur, au Salon Du Livre de Québec… parce que c’était pas si bon que ça, et pas du tout même.

Très vite, j’ai déchanté. Dès les premiers chapitres, il y a des erreurs dans la mise en page. Keelie pense et son père y répond… À première vue sa semble correct bien que fantastique, mais je vous jure que la façon dont c’est présenté c’est vraiment bizarre. J’ai dû relire le passage 20 fois pour essayer de comprendre. Il y a également d’autres exemples que je pourrais vous donner. Des erreurs de frappes mais pas seulement, et ça nuit à la compréhension. J’ai vraiment détesté.

Autre chose aussi, tout au long du roman, le personnage principal, Keelie, est sans-cesse trempée à cause de la boue. À la 5e fois où cela lui arrive, disons que j’en avais assez. À un moment donné il faut arrêter de parler de la boue et faire avancer l’histoire davantage sans se préoccuper de ce détail futile.

En bref, je trouve que l’idée de base du roman, à savoir un monde médiéval en parallèle du monde réel actuel est très originale. Mais elle a été tout simplement mal exploitée. Le roman aurait vraiment pu être meilleur. Peut-être si je l’avais lu en version originale mon avis aurait été différent, puisqu’il y a probablement moins de coquilles et autres fautes étranges.
La Trilogie des Gens de la Foire Médiévale, tome 2 : Au Coeur de Wildewood La Trilogie des Gens de la Foire Médiévale, tome 2 : Au Coeur de Wildewood
Gillian Summers   
J'ai été réellement déçus, je suis désoler mais il était moin bon que le premier. Je vais lui lassée une dernière chance et je vais lire la suite... Espérons qu'il soit meilleur
La Trilogie des gens de la foire médiévale, tome 3 : Le Secret redoutable de la forêt La Trilogie des gens de la foire médiévale, tome 3 : Le Secret redoutable de la forêt
Gillian Summers   
il ne manque pas de bizzarerie la dedant!!! je trouve que ses le meileur dans toute la série. encore une fois jai eu de la dificulter a mendormir. bon livre!!!

par monnomest
Les ombres de Redwood Les ombres de Redwood
Gillian Summers   
Pour ceux qui ont aimés la première série, ça vaut la peine de le lire. Je trouve qu'on embarque dans l'histoire plus facilement et que plus la lecture avance, plus on est dans l'histoire. Les évènements sont assez surprenants. Comme par exemple ce qui se passe avec Sean...

par fanatique
La Trilogie des descendants de l'ombre, tome 2 : La Foire de Vif-Argent La Trilogie des descendants de l'ombre, tome 2 : La Foire de Vif-Argent
Gillian Summers   
Il y a eu plusieurs scenes qui m'ont totalement surprise! Mais d'autre qui m'ont bien fait rigoler. Alors bref, pour faire un petit resumé, j'ai adoré ce livre :)Je l'es lue en quelque jours. J'espere la suite (et peut etre meme la finale!) avec beaucoup impatience :D

par Estrelita
La trilogie des descendants de l'ombre, tome 3 : La malédiction du Gobelin La trilogie des descendants de l'ombre, tome 3 : La malédiction du Gobelin
Gillian Summers   
Revenant à la foire de la Renaissance dans le Colorado, Keelie Heartwood est impatient de passer l'été avec ses deux elfes préférés: son père et son petit ami Sean. Mais personne n'est fou de sa nouvelle, inoffensif (jusqu'ici) de Pet son petit gobelin. Puis lorsque qu'on apprend qu'une armée de gobelin se raproche, le grand conseil elfique acusent injustement du doigt Keelie. Pas même Sean ne croit qu'elle est innocente. Quelqu'un utilise de la magie noire et il semble qu'une personne invente de fausses rumeurs et crée de dangereux incendies . Y aurait-il un vieil ennemi au milieu d'eux?

par Estrelita
Mémoires du Grand Automne, Tome 1 : Le déni du Maître-sève Mémoires du Grand Automne, Tome 1 : Le déni du Maître-sève
Stéphane Arnier   
Revenons un peu en arrière (#JeRaconteMaVie) : j’étais comme qui dirait dans une panne de lecture quand je reçois un mail de Stéphane Arnier pour me demander où en est ma lecture. Comment dire que ça fait une quinzaine de jours que je n’ai pratiquement pas touché à un livre ? Etant donner que je moment est propice pour l’auteur, puisqu’il fait pas mal de communication autour de ses livres, je me motive et commence ma lecture…

Très vite, nous sommes plongé dans ce nouvel univers en compagnie de Nikodemus Saule, le maître-sève d’Alkü, l’Arbre-Mère. C’est un homme d’un âge déjà bien avancé et qui a de hautes responsabilités. C’est donc avec lui que nous découvrons ce nouveau monde.

Même si l’histoire est un peu longue à ce mettre en place, ça ne m’a pas dérangé du tout puisqu’il est nécessaire à la bonne compréhension du récit d’avoir autant de détails. Et puis franchement, ce balader a dos de grand cerf dans des quartiers aux noms très nature comme « Terre-des-Champs » ou « La Rosée » y a pire !

C’est justement ce que j’ai fortement apprécié au départ de ma lecture, ce côté proche de la nature qui régit la vie des du peuple Alkayas.

Un événement assez étrange va venir perturbé la vie de Nikodemus et de ses collègues. Tout le long de ma lecture, et jusqu’à ce que la fin arrive je me suis posée des questions à propos de cet événement, tout comme notre protagoniste.

Mais c’est surtout dans le dernier quart du roman que tout s’accélère. Des personnages vont totalement retourner leur veste, Nikodemus lui-même va faire quelque chose d’assez atroce, le deuxième moment triste et tellement redouté du récit arrive ici également et finalement la fin tombe alors que non ! moi j’en voulais encore !!

Cette petite pépite, en plus de m’avoir « remis le pied à l’étrier » est mon premier coup de cœur de l’année ! Que demander de plus ?

par 327e
Mémoires du Grand Automne, Tome 2 : La colère d'une mère Mémoires du Grand Automne, Tome 2 : La colère d'une mère
Stéphane Arnier   
Après mon coup de cœur pour le tome 1 au pays des Alkayas j'étais très contente de me plonger dans ce tome 2. 

Quelques années ont passé depuis les événements du premier livre. Nous suivons ici Valpuri Saule, la fille du protagoniste de l'histoire précédente, Nikodemus Saule.
On l'a retrouve en tant qu'adulte, fiancée, exerçant un métier qu'elle apprécie et ne désirant qu'une chose : pouvoir enfin enfanter. 

Malheureusement tout ne va pas se passer comme prévu et un événement assez important va venir perturbé tous sèvetiers d'Alkü.

L'histoire est toute aussi intéressante à suivre que celle du premier tome, dotant plus que maintenant l'univers de l'auteur nous est bien familier. Il y a beaucoup de rebondissement et d'action. C'est un peu grâce (ou a cause) de Valpuri qui a un caractère assez fort. Elle est parfois impulsive dans ses réactions, surtout quand c'est la colère qui parle à sa place mais les raisons sont tellement compréhensibles qu'on lui pardonne. 

Au vu de la fin de ce deuxième tome je me demande ce qu'il se passera dans le troisième. J'ai hâte de le découvrir. 

par 327e
Mémoires du Grand Automne, Tome 3 : Le Pacte des Frères Mémoires du Grand Automne, Tome 3 : Le Pacte des Frères
Stéphane Arnier   
À l’ombre des montagnes enneigées du Nord, au fond d’une vallée baignée d’un lac, pousse un Arbre géant. Entre ses racines escarpées vit le peuple d’Alkü, des hommes et des femmes qui naissent de l’écorce et possèdent le talent de manier les vents.

C’est la fin d’un rude hiver. Le chantefable Veli Saule est un SanTal, sans-talent, sans-pouvoir, comme la plupart des enfants nés ces derniers cycles. Son frère, le nouveau Maître-sève, détient au contraire un vent d’une puissance sans mesure, et les rues de Racines grondent : la rumeur prétend que les sèvetiers dissimulent le moyen de sauver l’Arbre-Mère de sa dégénérescence. Quand Veli se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment, ses certitudes vacillent. Son propre frère lui cacherait-il le remède capable de préserver tout un peuple ?

Quel est vraiment le prix à payer pour échapper au Grand Automne ?