Livres
511 815
Membres
522 786

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

- Je peux vous arracher la tête en moins d'une seconde, courir plus vite qu'un train, battre la plupart des alphas, discuter avec les anciens présidents morts, lancer des sorts simples et créer plein de fantômes qui peuvent vous pourrir la vie.

Je fronçai les sourcils.

- Comment le sais-tu ? demandais-je.

- Quoi ?

- Pour les fantômes ?

- Ah... ben j'en ai ramené un, là, histoire de voir si j'y arrivais. Il s'appelle Jimmy. Un mec sympa mais du genre alcoolique. Un jour qu'il attendait le métro, il est tombé sur les rails et crac.

- Léo, je refuse que tu fréquentes ce genre de personne ! lançai-je sans réfléchir.

Elle haussa les épaules.

- Ben tu sais, maintenant, il a décroché. Forcément.

- Oui, forcément, dit grand-mère en se mordant les lèvres pour ne pas rire.

Afficher en entier

- Hector t'a préparé un en-cas.

Je soupirai.

-T'es vraiment pas drôle tu sais?

Il resta stoïque et se contenta d'ajouter:

-Langoustes et salade de homard.

J'écarquillai les yeux en sentant soudain mon estomac gargouiller.

-Langoustes et salade de homard? T'es sérieux?

Il haussa les épaules.

-Hector est pleins de ressources.

-Je préfère te prévenir, si un jour on se sépare, je veux la garde de ton majordome.

Il m'adressa un sourire à faire fondre un iceberg.

Afficher en entier

- Ballister est dans le coffre, sous sédatif, comme tu me l'as demandé. Qu'est ce que tu comptes en faire?

- Un sex-toy.

Les snipers se mirent à ricaner.

- Tu as raison de prendre un jeune amant de 75 ans. Selon les statistiques, il n'est pas rare qu'après 2500 ans, les hommes aient une baisse de régime, remarqua Ali d'un ton sarcastique.

J'ouvris la bouche, la refermai puis éclatai de rire.

Afficher en entier

-Léonora, sort de cette pièce immédiatement,tu m'as entendu !?

-Regarde-la,que veux-tu qu'elle me fasse ?

-Je pourrai utiliser ma magie pour te figer, ouvrir ton torse avec le couteau que je porte sous ma robe puis glisser ma main sous ta poitrine et t'arracher le coeur, gronda tout à coup grand-mère avec une voix d'outre-tombe.

Ses yeux étaient ouverts et son regard était plus sombre que jamais.

-Eh bien moi je pourrai briser chaque os de ton corps, puis lentement, patiemment peler ta peau comme une orange avant de te saigner comme une truie, rétorqua froidement Leo.

Contre toute attente, grand-mère s'esclaffa.

-Qui est cette petite ?

-Ma fille Léonora, répondis-je.

Afficher en entier

- Comment s'allume la radio ? demanda grand-mère.

- On peut mettre un disque ?

Un disque ?

- Parce que j'en ai justement un dans mon cabas, ajouta Madeleine en me tendant un CD de Daft Punk.

- Ils sont très bien, ces petits, on est toutes fans, on pourrait les écouter pendant des heures, confirma Clotilde.

- Et ils sont français, précisa-t-elle.

De la musique électronique? A leur âge? Achevez-moi, non mais achevez-moi.

Afficher en entier

Là, c'était l'hôpital qui se foutait de la charité.Le vampire foulait cette terre depuis plus de deux mille cinq cents ans, il avait participé à de nombreuses guerres, fait trembler des nations entières et était plus craint que Lucifer en personne.La moindre mention de son nom provoquait la terreur et il osait me reprocher mon manque de sensibilité? Non, là, fallait quand même pas charrier...

Afficher en entier

-Je vous remercie mais nous ne buvons ni ne mangeons jamais quoi que ce soit en dehors des repas, crut bon de préciser Madeleine.

Je levai les yeux vers Magda.

- Elles sont comme grand-mère. Elles ont peur qu'on les empoisonne, expliquai-je.

Magda me jeta un regard septique.

- Tu plaisantes?

- Pas du tout. Ce sont de vraies garces psychotiques qui passent leur temps à torturer les gens alors forcément...

- Oh Morgane, arrête ça, tu vas nous faire rougir, grommela Madeleine avec un sourire.

Afficher en entier

— Tu as emmené des humains avec toi ?

— Non. Des Vikaris.

Il écarquilla les yeux.

— Qu’est-ce qu’elles font là ?

— Elles écoutent Eminem.

— Eminem ?

— Ben ouais, je sais, moi non plus, j’aime pas. Où est Ballister ?

— Ballister est dans le coffre, sous sédatif, comme tu me l’as demandé. Qu’est-ce que tu comptes en faire ?

— Un sex-toy.

Afficher en entier

- Continue et la prochaine fois que tu viens diner, je te prive de dessert.

Khor lui jeta un regard outré.

- Elle te dit qu'elle veut me buter et toi tu menaces de la priver de dessert ?

Elle haussa les épaules.

- Tu ne la connais pas comme je la connais sinon tu saurais à quel point elle aime ma mousse au chocolat.

Je la fusillai du regard.

- C'est un coup bas.

Afficher en entier

- Qu'est-ce que tu comptes faire ? Tuer tous les hommes qui vont l'appocher ?

Son regard se durcit.

- Oui.

Eh ben voilà qui risquait de mettre de l'animation dans le quartier.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode