Livres
512 348
Membres
523 620

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Il est certain que les découvertes scientifiques fondamentales ont déjà été faites : même si les techniques doivent connaître des avancées majeures, y aura-t-il dans l'avenir des appareils aussi magiques et incompréhensibles pour nous qu'une calculette de poche ou une caméra vidéo pour Isaac Newton ?"

Afficher en entier

» C’est alors que nous l’avons perdu. Il a quitté Discovery à bord de la dernière capsule spatiale afin de se rendre à la rencontre de Big Brother. Pendant près d’un millier d’années, nous avons été hantés par son dernier message : « Oh, mon Deus ! C’est plein d’étoiles ! 

Afficher en entier

— Vous devriez avoir honte ! Kilo, méga, giga, téra… c’est 10 puissance 12 octets. Il y a ensuite le petaoctet, dix puissance quinze, je ne suis jamais allé plus loin. — C’est à peu près là qu’on commence. C’est suffisant pour enregistrer tout ce qu’un être humain peut expérimenter dans le cours d’une vie

Afficher en entier

Enfin vint le dernier des tests élémentaires. Pendant un court moment il fut assailli d’odeurs et de parfums, la plupart agréables, certains répugnants. Ensuite il devint, apparemment, une marionnette au bout d’invisibles ficelles

Afficher en entier

— Je suis prêt à vous écouter, docteur. Parlez franchement. — Avant qu’on ne vous adapte votre coiffe de pensée, vous devrez être complètement chauve. Alors vous avez le choix : au rythme où poussent vos cheveux, vous raser le crâne au moins une fois par mois, ou bien on vous les enlève définitivement. — Comment procède-t-on 

Afficher en entier

Elle sembla déroutée par sa question, puis son visage s’illumina. — Oh, je vois ce que vous voulez dire. Mais le Pr Anderson estime que vous n’êtes pas encore tout à fait prêt. Alors les Archives ont composé un programme spécialement pour vous

Afficher en entier

— Approchez-vous encore, dit-elle avec douceur. Comme ça vous pourrez regarder tout en bas. J’espère que vous n’avez pas le vertige. Dire ça à un astronaute, quelle réflexion idiote ! songea Poole en s’avançant. S’il avait souffert du vertige, il aurait choisi un autre métier

Afficher en entier

Poole était sûr qu’en dépit des siècles écoulés un certain nombre de choses n’avaient pas changé. Une grande partie des messages « ciblés » devaient être extrêmement personnels. Il se demanda si les censeurs existaient toujours, à cette époque-ci, qu’ils soient autoproclamés ou appointés par l’État, et s’ils parvenaient mieux que de son temps à améliorer la morale publique. Lorsqu’il la connaîtrait mieux, il faudrait qu’il pose la question au Dr Wallace

Afficher en entier

Mais d’abord recouvrer des forces et… apprendre la langue. Même l’enregistrement des sons, qui datait déjà de plus d’un siècle à la naissance de Poole, n’avait pas empêché des changements majeurs d’intervenir dans la grammaire et la prononciation. Et il y avait des milliers de mots nouveaux, ayant trait essentiellement à la science et à la technique, bien qu’il pût souvent en deviner le sens

Afficher en entier

Les trois femmes échangèrent un regard, ne sachant visiblement quelle conduite adopter. La surveillante finit par répondre, détachant ses mots avec lenteur 

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode