Livres
511 600
Membres
522 412

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Nous sommes tous des féministes



Description ajoutée par x-Key 2015-02-01T05:18:20+01:00

Résumé

«Partout dans le monde, la question du genre est cruciale. Alors j’aimerais aujourd’hui que nous nous mettions à rêver à un monde différent et à le préparer. Un monde plus équitable. Un monde où les hommes et les femmes seront plus heureux et plus honnêtes envers eux-mêmes. Et voici le point de départ : nous devons élever nos filles autrement. Nous devons élever nos fils autrement.»

Chimamanda Ngozi Adichie aborde le sujet controversé du féminisme avec lucidité, éloquence et humour.

Afficher en entier

Classement en biblio - 248 lecteurs

Extrait

D'après un journaliste, (il fallait) éviter à tout prix de me présenter de la sorte (comme féministe) car les féministes sont malheureuses, faute de trouver un mari.

Cela m'a incitée à me présenter comme une Féministe Heureuse.

Puis une universitaire nigériane m'a expliqué que le féminisme ne faisait pas partie de notre culture, que le féminisme n'était pas africain, et que c'était sous l'influence des livres occidentaux que je me présentais comme féministe.

(...) puisque le féminisme n'était pas africain, j'ai décidé de me présenter comme une Féministe Africaine Heureuse.

C'est alors qu'un de mes proches amis m'a fait remarquer que me présenter comme féministe était synonyme de haine des hommes. J'ai donc décidé d'être désormais une Féministe Africaine Heureuse qui ne déteste pas les hommes, qui aime mettre du brillant à lèvres et des talons hauts pour son plaisir, non pour séduire les hommes.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Un texte qui est simple et dynamique. C'est une retranscription d'un discours que l'autrice a tenu et le vocabulaire est accessible à tous. Un livre a mettre dans les mains de tout le monde. Que l'on s’intéresse de près ou de loin au féminisme d'ailleurs.

Afficher en entier
Or

A la fin du confinement, je suis retournée chez ma libraire préférer pour y récupérer une commande de livre et sur l'une des étagères, il y avait la sélection des Folio à 2€. J'ai donc zieuter pour voir si un titre sortait du lot et celui-ci m'a tapée dans l'œil. J'avais déjà entendu parler de l'auteure Chimamanda Ngozi Adichie pour son roman "Chère Ijeawele : Un manifeste pour une éducation féministe" qui me tente beaucoup. Ni une ni deux cet essai a donc été ajouter à ma pal et a été lu le jour même. Il faut dire qu'il se lit très vite. Même pas une heure de lecture.

Le féminisme est donc mis à l'honneur dans cet essai. Ce texte est une version modifiée d'une conférence que l'auteure à donner au TEDxEuston un colloque annuelle consacré à l'Afrique. Elle y raconte le sexisme et les différences au Nigeria, où la différence entre Homme et Femme est tel qu'une femme ne peut part exemple pas prendre une chambre d'hôtel seul sans éveiller de soupçons. Elle y explique comment les parents éduquent leurs enfants et comment ce sexisme se créer dès le plus jeune âges. Les conséquences sur la femme et le mal que peux faire de vieilles coutumes et habitudes.

J'avoue avoir été frustrée du nombre de pages, mais les arguments étaient tous pertinents, le discours fort et impactant. On ne peut pas être indifférent à ce texte. Je le trouve d'ailleurs très enrichissant. Je trouve même cette lecture nécessaire. Que ce soit pour expliquer le féminisme, le devoir d'avoir les mêmes droits pour tous et toutes. Les exemples son parfaitement choisis pour révolter le lecteur et montrer que le sexisme est partout même dans les détails.

J'ai aussi été très touché par la nouvelle, "Les Marieuses" qui montre ce que peut vivre une femme qui voyagent du Nigeria vers New-York pour y vivre avec son mari tout neuf qu'elle a rencontré deux semaines avant. C'est percutant, cela nous donne une bonne claque. Que ce soit culturellement comme traditionnellement, la femme ce retrouve à faire des choix forcer, sans préparation, avec une vie différente, sans repères dans un pays nouveaux. La nouvelle est courte mes percutantes. Elle laisse un gout amer qui fait réfléchir le lecteur sur la place de la femme et le mariage forcé sans amour.

En conclusion, un essai, suivi d'une nouvelle que je trouve nécessaire à lire et a découvrir.

Afficher en entier
Diamant

Je découvre cette auteure avec ce discours absolument magnifique sur la place de la femme au Nigeria et plus largement dans la société en général. le ton est posé, réfléchi et terriblement percutant. le positionnement est juste sans haine ni revendication d'une quelconque supériorité, juste une harangue pour l'égalité, la vraie, celle qui reconnaît la valeur de la femme pour ce qu'elle est, dans sa singularité et ses différences vis à vis du masculin. Différence ne signifie pas moins bien ou mieux, juste autre que soi.

La nouvelle qui suit vient illustrer parfaitement les propos du discours en montrant la capacité féminine à s'effacer parfois complètement face aux impératifs que la société lui donne. Malgré une envie de révolte, le ton de la nouvelle est assez pessimiste et montre que le chemin est encore long où chacun réalisera la pression du genre imposée par la société et ira à contre courant. C'est une déconstruction de longue haleine de nos fondamentaux, s'interroger sans cesse sur sa place dans le monde en tant que femme mais aussi en tant qu'homme, même si cette dualité n'est plus seule en jeu de nos jours. Se mettre à la place d'Autrui pour tenter de saisir son ressenti paraît essentiel pour faire avancer la société vers plus d'égalité et de justice.

Un livre qui devrait être mis entre toutes les mains, y compris des plus jeunes, dès le lycée pour lancer des débats et ouvrir à des réflexions. Un style qui m'a lui donné envie d'en découvrir plus de cette auteure.

Afficher en entier
Lu aussi

Un livre qui regroupe deux discours de l'autrice. L'un face à l'éducation et la place de chaque genre dans la société nigériane. Le second sur la pensée unique et ses dangers.

Le livre se lit rapidement (une demi-heure pour ma part) et apporte des interrogations nécessaires pour faire avancer les choses et découvrir cette autrice.

Afficher en entier
Argent

Petit classique du féminisme que je me suis acheté à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes cette année.

Un texte court et intéressant qui m'a donné envie de découvrir les romans de l'autrice !

Afficher en entier
Or

Un livre très bien construit, compréhensible mais très triste. L'auteure se focalise surtout sur la situation de la femme au Nigeria, ce qu'elle connaît le plus, et c'est vraiment terrible. Il m'a émue.

Afficher en entier
Diamant

J’ai beaucoup apprécié ma lecture, je trouve que l'écrivaine retranscrit avec à la fois douceur et franchise son histoire en vue du féminisme surtout au Nigeria. J’ai appris certaines choses que je ne connaissais pas et j’ai surtout été confirmée dans mon idée sur la manière d’éduquer les futures générations. Je trouve que c’est un livre qui devrait être lu en cours. Juste pour faire comprendre, vus qu’il fait environ 90 pages c’est pas un pavé et peut-être que certains verrons les choses autrement !

Afficher en entier
Diamant

https://labouquinerieimaginaire.wordpress.com/2019/08/13/nous-sommes-tous-des-feministes-de-chimamanda-ngozi-adiche/

Le livre.

Ce petit livre est divisé en deux parties : « Nous sommes tous des féministes » et « les Marieuses ». Nous sommes tous des féministes parle de la notion du féminisme, de comment il est perçu au Nigéria, comment il est arrivé dans la vie de l’autrice, le sexisme ordinaire et la manière dont son combat a commencé. Dans Les Marieuses on poursuit avec la vie de Chimamanda lorsqu’elle quitte le Nigéria pour se marier.

De nombreux sujets découlant du « sexisme ordinaire » sont abordés au Nigéria et aux Etats Unis. La manière dont une femme doit d’habiller, s’occuper de son mari, la « tâche conjugale », les études, le travail, le salaire, qui paye le restaurant, le fait de vivre aux Etats-Unis pour une femme noire, le viol conjugal, la liberté. L’autrice explique aussi son combat, les dangers représentés par les stéréotypes + le système de pensé unique et le mot « féminisme ». Elle rappelle qu’il définit le fait de vouloir une égalité entre hommes et femmes et qu’il n’est pas une insulte, ni un mot qu’on doit prononcer en grimaçant. Il représente un combat pour un monde plus juste.

CNRTL.fr: Féminisme : Mouvement social qui a pour objet l’émancipation de la femme, l’extension de ses droits en vue d’égaliser son statut avec celui de l’homme, en particulier dans le domaine juridique, politique, économique ; doctrine, idéologie correspondante.

Le terme ‘féministe’ est chargé de connotations négatives.

On déteste les hommes, on déteste les soutiens-gorge, on déteste la culture africaine, on estime que les femmes devraient toujours être aux manettes, on ne se maquille pas, on ne s’épile pas, on est toujours en colère, on n’a aucun sens de l’humour, on ne met pas de déodorant.

Mon avis.

C’est une lecture mémorable. C’est un livre indispensable à lire. Vraiment vraiment. (Surtout qu’il est à 2 € et qu’il ne doit pas être bien difficile à trouver en pdf… Bref.)

Ce livre est percutant parce qu’il dit rapidement, tout ce qui ne va pas dans la société. Personne ne devrait se sentir inférieur à un autre, on est juste tous différents (point). Et il y a des choses qui ne sont pas toujours évidentes à comprendre, il y a des inégalités ou comportements tellement ancrés que merde on ne les remarque même plus mais le changement est possible. Il y a encore de l’espoir. Prendre connaissance de ces idées, de ce genre de texte est important. Je pense qu’il est tout aussi bien pour les personnes s’intéressant au féminisme et à la place de la femme dans le monde qu’aux personnes encore

Vous imaginez à quel point nous serions plus heureux et plus libres à être nous-même, sans le poids des conventions.

P.S. Je crois que je pourrai mettre tout le texte en citation tant il y a de choses à dire !

+ quelqu’un connaît la signification de la couverture en VF ?

Je suis en colère. Nous devrions tous être en colère. L’histoire de la colère comme matrice d’un changement positif est longue. Outre la colère, je ressens de l’espoir, parce que je crois profondément en la perfectibilité de l’être humain.

Afficher en entier
Or

Excellent essai sur le féminisme. Sans être dans l'excès, l'auteure relate une vérité qui se devrait d'être universelle.

Afficher en entier
Diamant

Un plaisir de lire ce court livre sur le féminisme ! La personnalité de l'autrice se ressent à travers les pages et son enthousiasme pour le sujet. Je recommande à toutes celles et ceux qui auraient encore des doutes sur la nécessité d'être féministe au 21ème siècle ! (et tous les autres bien sûr)

Afficher en entier

Date de sortie

Nous sommes tous des féministes

  • France : 2015-02-26 - Poche (Français)

Activité récente

Cendre l'ajoute dans sa biblio or
2020-06-22T12:57:37+02:00
Safer l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-16T05:05:51+02:00

Titres alternatifs

  • We Should All Be Feminists - Anglais

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 248
Commentaires 41
Extraits 18
Evaluations 83
Note globale 8.38 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode