Livres
515 325
Membres
528 707

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Matriochkas, Tome 1 : Révélations



Description ajoutée par AnnaLouise 2017-10-01T16:24:09+02:00

Résumé

Depuis près de soixante ans, le pouvoir appartient aux femmes. Une mystérieuse épidémie a lourdement décimé la population masculine et l’isolement des survivants a conduit à une réorganisation totale de la société.

Au cœur de la capitale, Gabrielle, chauffeuse de taxi, mène une vie sans histoire entre son boulot et ses amies. Un soir, au détour d’une course réalisée pour une riche cliente, elle va se retrouver plongée dans une intrigue inquiétante.

Qui est cet homme, évadé d’un pôle d’enfermement, qui ne cesse de la traquer ? Comment a-t-il pu atteindre la capitale sans être interpellé ? Autant de questions dont les réponses pourraient bouleverser l’ordre établi.

Afficher en entier

Classement en biblio - 35 lecteurs

Extrait

Elle porta sa main à sa bouche, horrifiée par ce qu'il lui dévoilait. Le dos d'Alexander était parsemé d'étoiles. Des cicatrices laissées par les matraques des gardiennes le recouvraient. Elle s'approcha avec douceur. Il ne bougea pas. Le dos tourné, il ne voyait pas les larmes qui avaient rempli les yeux de Gabrielle. Elle effleura du bout des doigts une de ses marques. Les rebords étaient blancs, lisses. Une constellation de douleurs ...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Une nouvelle société est construite sur les bases d'un besoin de vengeance. Et tous les moyens sont utilisés... Rebecca Gale. A l'initiative du Mouvement .

Rose Gale. La figure de la rébellion.

Adaline et Alexander. L'espoir d'un renouveau.

Trois générations d'une même famille. Trois figures importantes à leurs façons.

On passe de 2023 une société patriarcale à 2081 une société matriarcale. Les moyens sont utilisés pour que l'homme fasse peur, que l'homme soit une menace permanente et devienne un inconnu.. Quelle plus belle image que Gabrielle qui rencontre un inconnu de type masculin dans une ruelle mal éclairée pour la toute première fois en presque trente ans. Ses réactions ? Elle se se fige. Est en Hapnee. Et bien sur l' Inquiétude.

C'est un monde froid. A tel points que tous les chacun est en mal de sensations : machine à rêve, drogues, alcool ... tout y passe.. Un régime totalitaire Dirigé par une femme blesser, une femme haineuse est ce mieux que ce que nous connaissons ?

Acter un génocide d'une population a partir d' un acte (violent certes) n'est pas aussi voir plus atroce que ce qu'il peut exister actuellement ?

J'ai bien apprécié que le début alterne entre les deux époques. Qu'on puisse en découvrir plus sur les coulisses du monde au fure et à mesure. Les personnages sont très intéressant mais j'ai eu un peu de mal à m'attacher à eux même si avant fin c'était fait. On assiste a une évolution des personnages qui est lente mais bien développée.

Le cote narration a la troisième personne à pour moi été un petit point négatif puisque j'ai eu l'impression d'être à l'écart de l'environnement et des ressentis des personnages.. Je dois aussi mentionner que j'aurai vraiment trouvé bien pour l'histoire qu'on assiste à l'allocution de Rose qui est diffusée à tous. Et que certains passages quant aux intrigues familiales soient plus présentes (tant chez les Gales que chez Gabrielle) .

Je tiens à souligner la beauté de la couverture

Afficher en entier
Or

Une dystopie originale avec un postulat de départ (la quasi totale disparition des hommes) très intéressant. Des secrets, des complots, de la SF avec de belles descriptions et un soupçon de romance. Belle lecture.

Afficher en entier
Diamant

Après avoir croisée l’autrice au salon du livre de Pusignan, je n’avais pas pu résister à acheter le tome 1 de cette série. J’ai donc profité du confinement pour diminuer ma PAL. Ah ! Enfin une vraie dystopie ! Quel univers de dingue ! Un gros coup de coeur ! J’ai adoré les problématiques que soulèvent l’autrice qui démontrent un vrai problème de fond dans notre société. J’ai hâte de me procurer le tome 2, rendez vous au même salon !!!!

Afficher en entier
Diamant

Le concept de ce livre est incroyable. C'est le genre d'histoire qui te fait te remettre en question à chaque ligne. J'ai adoré imaginer un monde avec seulement des femmes, mais on se rends vite compte, que c'est plus compliqué que ça. J'ai très hâte de découvrir la suite ?

Afficher en entier
Diamant

Dès le début on plonge dans un univers bien particulier qui est celui d’un monde sans hommes. Le quotidien de Gabrielle, ses aventures, tout est parfaitement raconté avec une très belle plume. Ce premier tome est une magnifique découverte et la suite l’est tout autant.

Afficher en entier
Argent

J’ai adoré Alexander ! Ses réparties m’ont bien fait rire lors de ses premières rencontres avec Gabrielle. Il la pousse dans ses retranchements pour lui faire entendre raison. C’est un personnage très attachant. Il met tout en œuvre pour faire éclater la vérité quitte à risquer sa vie. Il est attentionné, protecteur, déterminé et loyal mais aussi très têtu. Quant à Gabrielle c’est une femme qui a du répondant, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Malgré tout je trouve qu’elle a une ouverture d’esprit qui lui a permis de suivre Alexander pour découvrir les revers de sa société. C’est aussi une femme très attentionnée avec ses proches mais elle peut se montrer buter sur certains points. Ces deux protagonistes se sont bien trouvés !

J’ai trouvé le roman addictif. Ce premier tome est très prometteur pour la suite ! Je suis curieuse de savoir comment ça va se terminer. En résumé je recommande chaudement ce premier opus. L’auteure a créé un futur très intéressant et différent de ce que j’ai pu lire jusqu’à maintenant. Plusieurs sujets sont abordés et on prend le temps d’y réfléchir avec les personnages.

Afficher en entier
Diamant

Super bouquin, prenant merci !

Afficher en entier
Diamant

Bonjour,

Voici mon avis sur Matriochkas de Christelle Da Cruz.

Un dystopie fascinante où le patriarcat a été supplanté par le matriarcat au fil des années après une terrible épidémie meurtrière. Une romance interdite et un combat qui promet des ? étoiles ? dans nos cœurs.

Extrait de l’article :

[…une histoire dans laquelle on se noie et ne peut s’en détacher au point que la fin du Tome 1, sur un cliffanger bien placé et frustrant à souhait, ne donne que l’envie d’ouvrir le tome 2 pour s’y plonger …]

Retrouvez l’article complet sur le blog de LilLyUnLivre :

? https://lillyunlivre.wordpress.com/…/lavis-de-lillyunlivre…/

Ou bien sur celui des ?étoiles des bibliothèques ?, avec l’exclusivité d’une musique qui accompagnera parfaitement la découverte de Matriochkas :

? https://wordpress.com/read/blogs/106305623/posts/98378

Bonne lecture à tous

Afficher en entier
Diamant

Mon Avis :

Cité D’Antigonia, 2023 : Une décision qui va changer le monde est prise par une femme, Rebecca Gale… Et ça ne va pas que changer le monde, mais l’humanité entière.

Cité D’Antigonia, 2081 : Depuis presque 60 ans, la vie n’est plus la même. On découvre Gabrielle, une jeune femme chauffeur de Taxi, qui commence sa journée nerveusement. Sa patrone, Dotie, lui informe d’une course dans un quartier de la ville. Une personne qui va bouleverser la vie de Gaby…

On découvre avec elle les recoins de la ville où il vaut mieux ne pas trainer. On à peur avec elle quand on se retrouve face à l’interdit… On a mal au coeur de tout ce que l’on peut découvrir…

Je ne peux pas trop en dire sans en dévoiler des éléments importants. Les survivants au Virus sont enfermés, s’ils sortent… ils sont tués. Que s’est-il passé pour que l’organisation d’un monde change de cette façon ? L’intrigue est parfaite et on en apprend toujours un peu plus et on s’attache vraiment aux personnages. Pas une seule fois je me suis ennuyée. J’ai dévoré ce roman en moins de 24h, et c’est rare quand ça m’arrive, je suis même arrivée en retard pour grapiller quelques pages !

Mais c’est surtout le thème qui m’a intéressé. De là à dire que c’est un roman féministe je ne suis pas d’accord. L’auteure àimaginé avec brio comment pourrait être la vie sans les hommes. Et moi, de ce que j’en ai vu, c’est que finalement, les femmes se comporteraient de la même façon. Drogue, alcool, sexe. Au final, sommes nous vraiment différents ?Lemensonge et la manipulation de nos dirigeants, est-elle si différente que l’on soit un homme ou une femme ?

Mais c’est avant tout une grande leçon de tolérance et de savoir-vivre. Le rejet est difficile à vivre pour celui qui le subit. Le regard des autres est aussi dur à accepter. J’ai découvert une facette masculine agréable, le genre d’hommes qu’on aimerait voir plus souvent… De ceux qui vous respectent et vous protègent. Pas de ceux qui vous humilient et vous abusent.

Enfin, que dire de la plume fluide et variée de l’auteure. Malgré la romance et les scènes qui peuvent paraitre osées, c’est raconté avec tellement de délicatesse que j’en redemandais presque ! C’est un réel plaisir à lire.

Conclusion :

C’est sans hésiter que je le classe dans mes coups de coeur2018. Une pure pépite, j’y ai perdu mes repères et me suis prise à imaginer ce que pourrait être ma vie sans hommes à mes côtés. Quand on connait le chemin parcouru par l’auteure, qui a débuté sur Wattpad, puis qui est maintenant publiée… Son imagination était là bien avant ce qui se raconte aujourd’hui dans la presse, histoire terrible… Mais ça fera certainement écho à celle qui sont sensibles à ce sujet.

#Ely❤️

Afficher en entier
Bronze

(https://chroniquesdesmondes.wixsite.com/monsite/matriochkas-t1)

La couverture est sobre. Les tons utilisés (bleu et blanc) sont froids et apportent à l’ensemble une certaine rigidité. Ouvert sur le centre de l’illustration, une fenêtre par laquelle regarde un personnage féminin montre une cité futuriste. Là aussi, le monde ne semble pas très engageant. La seule touche de couleur provient de la femme. Faut-il y voir une touche d’espoir ? La typographie est adaptée à ce roman de type science-fiction. Une belle couverture en accord avec son thème.

Le résumé est très bien tourné. Il met l’accent sur les axes importants du roman tout en posant d’adroites questions qui interpellent le lecteur et titillent sa curiosité. Une société futuriste aux mains des femmes, les hommes écartés du pouvoir et isolés. Au milieu de tout cela Gabrielle qui voit sa vie bouleversée par sa rencontre avec un homme évadé de ces pôles d’enfermement dans lesquels les hommes sont cantonnés pour ne pas contaminer le reste de la population. Voilà qui ne manque pas de piquant.

2023. Dans la cité d’Antigonia, Rébecca Gale s’apprête à prendre une décision qui va changer la face du monde. Un projet qu’elle a mis des mois à mettre en place va enfin voir le jour avec l’assentiment d’autres femmes présentes, une sorte de conseil.

2081. Une jeune femme prénommée Gabrielle réalise une course près de l’Opéra. Sa rencontre avec sa cliente et la demande particulière de celle-ci va ébranler ses certitudes et bouleverser à jamais son existence.

Une dystopie bien pensée…

Dans ce premier tome, l’auteure nous dépeint un monde futuriste (pas si lointain) dans lequel les hommes ont été victimes d’un terrible virus qui les a décimés pour la plupart. En quelques semaines, 73% des hommes sont morts.

Gabrielle, 28 ans, est chauffeur de taxi. Cette jeune femme sans histoire va se retrouver mêlée à une sombre histoire qui va lui permettre de comprendre que la société dirigée par les femmes n’est pas aussi « idyllique » qu’elle voudrait le faire croire. Élevée dans la crainte de l’homme porteur du virus fatal, la jeune femme va devoir prendre sur elle pour constater que certaines vérités sont trompeuses.

Alexander, la trentaine, est un homme déstabilisant. Un évadé des pôles de confinement dans lesquels la plupart des êtres masculins ont été enfermés afin de ne pas contaminer le reste de la population, essentiellement féminine. Il est très rare de s’évader de ces camps. Les hommes servent au plaisir lorsqu’ils s’exhibent dans les jeux des Arènes. Il ne laisse pas Gabrielle indifférente et la peur qu’elle éprouve à son égard va vite évoluer en quelque chose de plus passionné.

Rose Gale est un personnage très intéressant. Elle m’a plu et que je l’ai cerné dès le début dans sa quête de vérité et, peut-être, de rédemption. Je déplore juste le parti pris un peu trop manichéen de l’auteure dans le traitement des motivations de Rebecca. Une facette alliant plus de subtilités aurait été selon moi plus appropriée pour expliquer ses motivations profondes et la manière dont elle s’y est prise pour trouver une solution au problème de la domination de l’Homme.

Un sujet intéressant…

La théorie proposée ici met en valeur un certain point de vue, estimant que le monde dominé par les hommes n’a rien apporté de bon au genre humain et surtout à la femme. Donc, le virus ayant frappé ces derniers permet aux femmes d’inverser la tendance et de prendre le pouvoir à leur tour. D’abord par la force des choses, puisqu’il a bien fallu prendre la place des hommes pour assurer la vie quotidienne et les services. Puis, pour prouver que les femmes pouvaient faire bien mieux. Et, à vouloir bien faire, on fait souvent pire.

Les femmes ne sont pas exemptes des travers de ceux qu’elles veulent surpasser. À vouloir crucifier les hommes pour leurs dérives, on peut facilement tomber dans ces mêmes écueils. Ce récit soulève des interrogations sur notre propre motivation.

Écrit avec une plume légère et agréable, ce roman alterne temps calme et action. Des rebondissements rythment le récit et donnent un effet dynamique à l’ensemble. Le vocabulaire employé est simple, les descriptions bien dosées et jamais envahissantes. J’ai beaucoup apprécié cet équilibre dans le récit. Au fil des pages, on se prend d’affection pour les personnages principaux et on espère un dénouement heureux. Alors, certes, la trame est classique, du déjà-vu, mais j’ai apprécié la manière dont l’auteure a su se l’approprier et restituer un récit qui retient l’attention. Le jeu de saute-mouton concernant les années ne nuit en rien à la compréhension du récit et permet, au contraire, d’apporter un éclairage sur les faits.

À la fin du roman, de nombreuses questions demeurent. Elles trouveront sans doute des réponses dans le tome suivant.

Un agréable moment de lecture !

Afficher en entier

Date de sortie

Matriochkas, Tome 1 : Révélations

  • France : 2018-11-06 (Français)

Activité récente

Rose6 l'ajoute dans sa biblio or
2020-06-03T22:32:49+02:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 35
Commentaires 22
Extraits 1
Evaluations 22
Note globale 8.82 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode