Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de martinou2314 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les annales de la Compagnie Noire, intégrale 2 Les annales de la Compagnie Noire, intégrale 2
Glen Cook   
Un peu de mal à rentrer dans cette intégrale mais au final bien accroché. On retrouve la Compagnie Noire qui tente de retourner à ses origines et la rencontre de sa mémoire perdue à des milliers de kilomètres au Sud dans des contrées oubliées depuis des centaines d'années. Une nouvelle guerre passionnante bourrée de rebondissements mais qui s'arrête brutalement au deuxième livre. Le troisième reprenant le cours du temps au Nord juste après la défaite du dominateur. On retrouve la Rose Blanche, Casier, Corbeau et Bomanz dans la ville d'aviron en proie au chaos à la recherche de la pointe d'argent contenant l'âme du dominateur qui a été dérobée. Un livre beaucoup plus noir et finalement le meilleur de cette intégrale pour moi.

par mika1204
Les annales de la compagnie noire, intégrale 3 Les annales de la compagnie noire, intégrale 3
Glen Cook   
J'ai trouvé ces deux tomes écrits par Murgen moins intéressants que les précédents, nous ne retrouvons pas l'humour noir de Toubib, et d'ailleurs ce personnage s'efface, nous n'assistons pas non plus aux sempitenelles querelles de Qu'Oeuil et Gobelin qui emmènent une touche d'amusement. Toutefois, l'histoire semble bien mystérieuse et la fin appelle à lire la suite.

par kisa
Les annales de la Compagnie Noire, intégrale 4 Les annales de la Compagnie Noire, intégrale 4
Glen Cook   
Enfin, j’en suis venue à bout ! Quel soulagement ! Sur 13 tomes, je n’en ai apprécié que 3, soit moins de 25 % de la série. Donc oui, cette lecture m’a fait souffrir, énormément souffrir ! Il est donc l’heure de décerner les Oscars !

Les parties que j’ai préférées sont « Le château Noir » (Intégrale 1); « Rêve d’acier » (Intégrale 2); « La pointe d’Argent » (Intégrale 2). La partie que j’ai littéralement vomie est « La Compagnie Noire » (Intégrale 1) due notamment à ses phrases courtes et son style décousu qui, dieu soit loué, ne s’est pas étalé sur le reste de la série. Pour finir, la partie qui m’a le plus impressionnée est « L’Eau dort, partie 1 » (Intégrale 4) de par son style d’écriture remarquable et où Glen Cook s’étend sur la structure religieuse de son univers. Une structure recherchée et travaillée, mais aucunement inventée puisqu’elle s’inspire largement de nos religions, notamment l’hindouisme que l’auteur n’a pas hésité à exploiter au maximum pour la remixer à sa sauce (Kina, Ganghesha, Vehdna, Rakshasa, Shivetya et j’en passe...). L'histoire de Kina et de ses étrangleurs est clairement empruntée du mythe de Kali et de ses thugs. Quant à la fin, elle est bien, mais je l'ai vu venir à des kilomètres et je n'ai donc pas été plus emballée que ça. En conclusion, je dirais que les points forts de la série sont sa plume maîtrisée (sauf peut être le premier tome *sarcasme*). Son point faible : les personnages qui m’ont laissée totalement indifférente. En dehors de quelques nuances, ils se ressemblent tous plus ou moins : un peu comme une palette de "gris".

Alors, pourquoi l’avoir lu si la série ne m’a pas plu ? Deux raisons à cela. La première étant qu'un ami m'a offert ces 4 pavés pour mon anniversaire. Ne pas aller jusqu'au bout m'aurait paru légèrement ingrat. La seconde est que je suis en pleine période d’étude littéraire et qu’il faut être honnête, au-delà du talent de Glen Cook pour l’écriture, « Les Annales de la Compagnie Noire » est un excellent recueil d’expressions idiomatiques, argotiques et familières.

par Lain_se
Les annales de la compagnie noire l'integrale 1 Les annales de la compagnie noire l'integrale 1
Glen Cook   
Une saga de fantasy qui a énormément de potentiel. La Compagnie noire est une troupe de mercenaires sans foi ni loi, qui vend ses services au plus offrant. On trouve toutefois des étincelles d'humanité et même eux sont obligés de prendre part au conflit opposant la Dame, la Rose Blanche et le Dominateur.
Comme toute saga du même genre, le début de la lecture est un peu laborieux : beaucoup de personnages, de créatures, de magie, de lieux... mais après c'est un vrai plaisir.

par kisa
Keleana, Tome 2 : La Reine sans couronne Keleana, Tome 2 : La Reine sans couronne
Sarah J. Maas   
Ce tome est selon moi magistrale! Je l'ai adorer autant que le premier sinon plus! L'intrigue est complexe et entouré de mystères. J'ai vraiment aimé voir Keleana plus sur son coté sombre d'assassin. Mais je suis un peu déçe que Keleana soit plus avec Chaol, car moi, personnellement, j'aime mieux Dorian.

J'ai tellement hâte que le tome 3 sorte, mais il me faut encore attendre un an!

par Ainako
Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse
Sarah J. Maas   
Bon allez, je me lance.

Que dire? Commençons par ce qui est simple: j'ai lu ce livre en anglais, pas parce que j'en avais forcément envie mais surtout parce qu'on avait pas encore de renseignements sur une éventuelle date française. Pas de grosses difficultés malgré mon petit niveau dans la langue de Shakespeare. On fait plutôt vite le tour du vocabulaire spécifique à l'auteur et à l'histoire et finalement, on comprend très bien sans avoir besoin de passer son temps dans le dico. Bref, je ferme cette petite parenthèse quant à la VO et je m'intéresse un peu à l'histoire.

L'action commence dès le premier chapitre, ce qui est très appréciable, on entre directement dans le vif du sujet avec l'arrivée de Dorian à Endovier. Malheureusement, on ne garde pas longtemps ce rythme. Ce que je reproche le plus c'est sans doute le côté "évident" du déroulement. Aucune vraie surprise, le méchant est ciblé dès le départ, aucun gros retournement de situation. J'aurais sans doute aimé une histoire plus axée heroic-fantasy, sans histoire de magie au milieu, je trouve que ça enlève son charme à cette histoire d'assassin rondement bien menée au début. Mais c'est un avis partial, j'ai fait une overdose de magie depuis quelques années et je suis cruellement en manque de fantasy médiévale donc ne vous arrêtez pas à ça.

En revanche, l'évolution des personnages est très réussie je trouve, elle est plutôt lente et même si elle n'est pas forcément surprenante, on prend beaucoup de plaisir à suivre les changements de Celeana et de tous les autres.

Au niveau des personnages:
Mention spéciale pour Chaol qui est, de loin, mon personnage préféré. J'aime bien Dorian et son père aussi. Celeana est assez réaliste ce qui la rend assez attachante mais les autres m'ont paru très fade et sans intérêt. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur le duc et Kaltain. Nehemia, quant à elle, me tape prodigieusement sur les nerfs mais on sent qu'elle a son rôle à jouer.
Voila, j'ai dit le principal de ce que m'avez laissé la lecture.

Maintenant, je pense que ce premier tome était plus une longue introduction pour la suite, on sent que Sarah Mass prépare le terrain pour Crown of Midnight et c'est tout à son honneur de ne pas se précipiter mais du coup, ce tome-ci, on s'ennuie un peu au bout d'un moment.


J'achèterai sans doute le deuxième en anglais aussi mais quand même, il faut que je m'indigne: pourquoi changer Celeana en Keleana et honnêtement "l'assassineuse" ça ressemble à rien comme mot (et ça n'est pas dans le dictionnaire), pourquoi ne pas garder le titre ou alors faire comme les italiens qui ont traduit 'Throne of Glass' par Le Trône de Cristal, ça sonne quand même mieux, non?
Bref je pense que "Throne of glass" est bien plus accrocheur que "L'assassineuse", il manquerait plus qu'ils changent la couverture et pour moi, ils auraient perdu tout ce qui fait que j'ai voulu lire ce livre.

Encore une fois, ce n'est que MON avis.


En conclusion, je dirais que c'est une lecture agréable qui demande à être approfondie dans le prochain tome mais qui peut faire passer un agréable moment à tous les amateurs de fantasy.

par Eleann
Keleana, Tome 3 : L'Héritière du feu Keleana, Tome 3 : L'Héritière du feu
Sarah J. Maas   
Lu enfin !

Bon maintenant par où commencer car je crois être passée par toutes les émotions possibles !

Je le classe en Argent car comparé à ses 2 petits frères qui comme le bon vin se sont bonifiés avec le temps, celui ci me laisse comme un arrière goût de bouchon.
La fin du tome 2 m'avait laissé sans voix et très impatiente de la suite, qui il faut bien le dire s'est fait attendre, prolongeant ainsi la torture. Malheureusement, je suis de ces personnes dont le désir s'effrite rapidement au fils des mois qui passent, alors peut être n'étais-je pas dans le meilleur état d'esprit pour attaquer ce tome-ci. Bref...

Celeana (Keleana) qui a fuit Terrasen et son ignoble Roi, se retrouve donc sur les terres de sa tante, la fae Maëve, qu'elle cherche à rencontrer à tout prix, jusqu'au jour où c'est la fae, ou plutôt l'un de ses guerriers fae qui la retrouve, Rowan. Ce dernier, après avoir amenée Celeana à Maeve, se voit donné pour tâche d'entrainer la jeune fille à développer et contrôler ses pouvoirs, sans ça, Celeana ne pourra prétendre à la couronne qui lui est destinée depuis sa naissance. Mais comme de bien entendu, la magie à toujours un prix, et la jeune femme ne semble pas prête à le payer. Et on la comprend !

De l'autre côté, Chaol, horrifié et meurtri par ce qu'il a découvert après le départ de Celeana, tente de remettre de l'ordre dans sa vie, mais aussi et surtout dans son coeur. Contraint par la promesse qu'il a fait à son père, prix de son aide pour la fuite de la demoiselle, il entend bien l'honorer. Mais cependant, son amitié et sa loyauté envers Dorian -héritier de la couronne et porteur d'une magie dont l'instabilité grandissante menace tant son peuple que lui-même - sont autant de paramètres qui vont court-circuiter ses projets. Chaol va devoir faire des choix, opérer des alliances qui vont ébranler ses convictions. Il va devoir mener des combats pour sauver ceux qu'il a juré de protéger, au risque de se perdre lui-même.

Dorian, quant à lui, terrifié par sa magie qu'il ne parvient pas à contrôler, va trouver une aide et peut être l'amour auprès d'une jeune roturière, de la caste des guérisseurs, Sorsha !

Bref, beaucoup de chamboulements, de nouveaux persos dans ce nouveau tome et pourtant un sentiment désagréable qui a perduré jusqu'à la fin du roman, la lenteur ! Alors s'agit-il d'un tome de transition, peut être ! Si le semblant d'action se trouvait du côté de Terrasen avec Chaol et Dorian, il n'en était rien du côté de Celeana, qui n'a fait que s'entrainer à ses nouveaux pouvoirs, douter d'elle même et commencer quelque chose qui m'a horrifiée, et je pense ne pas être la seule sur ce coup là.

Honnêtement, je ne sais pas/plus où l'auteur veut nous amener et me console/rassure en repensant à certains mots, certaines phrases prononcés à la fin du tome 2, mais j'en viens quand même à douter... De plus attendre encore certainement une année pour connaître la suite, ne va pas arranger les choses.

En conclusion des sentiments très partagés sur ce tome-ci.

Keleana, Tome 4 : La Reine des ombres Keleana, Tome 4 : La Reine des ombres
Sarah J. Maas   
Cette saga a beaucoup de potentiel, je l'aime beaucoup, mais la version française a de tout petits points noirs, donc elle n'a pas spécialement marché. En plus du fait que le prénom de l'héroïne a été remodelé à la française (je comprendrais probablement jamais pourquoi) et que j'ai remarqué en lisant le troisième tome en Septembre dernier qu'il manquait dans la version française quelques passages du livre qui sont en VO. Plus, si on regarde bien les chiffres, c'est pas pour dire mais plus ça va moins ça marche (en France). Le troisième tome a quelque peu fait un flop. Je pense pas qu'ils éditeront Queen of Shadows en France. Je peux me tromper mais ça ne serait pas rentable de le faire, malheureusement (bien que ce tome-ci soit génial).
D'un côté, je trouve ça un peu bête de s'arrêter là alors qu'ils ont déjà édité la moitié de la saga et que le troisième tome servait de "pont" entre le deuxième et le quatrième. Mais d'un autre côté, je comprends qu'en éditant la suite ils risquent plus de perdre que de gagner... après je ne suis pas une experte, si ça trouve ils tenteront le coup plus tard.
Je crois que dès le départ, ils auraient dû faire d'avantage d'efforts pour que ça marche. C'est pas parce que ça fait un carton aux USA que ça va faire un carton en France. Je crois qu'ils ont pris le truc pour acquis et donc ils n'ont pas vraiment fait d'effort pour la couverture, le titre, la traduction et tout ce qui s'en suit. C'est dommage.
Après avec la sortie du premier tome en poche, peut-être que ça relancera la saga. Tout le monde n'a pas les moyens et même l'envie d'acheter une saga dont les prix sont passés de 16 euros pour le premier tome à 21 pour le troisième sans raison apparente. De plus, je trouverais ça franchement inutile si les poches sortaient jusqu'au troisième tome comme les grands formats et point barre. Je ne suis pas sûre que ça soit franchement rentable...
Mais comme je l'ai dit, je ne suis pas une experte.

Plus, je pensais tout à l'heure, si je ne me trompe pas les droits ont été rachetés pour en faire une série TV ou un film (je ne sais plus). Donc peut-être aussi qu'il reste un espoir qu'avec la sortie de ToG à la télévision, les ventes seront boostées et que la maison d'édition française continuera d'éditer la saga en VF. Si l'adaptation marche en France...^^

par Sheo
Throne of Glass, Tome 5 : Empire of Storms Throne of Glass, Tome 5 : Empire of Storms
Sarah J. Maas   
«Nameless is my price.»

Sans déconner.
Je crois que Sarah J. Maas prend un malin plaisir à jouer avec nos émotions. J'ai sérieusement cru que mon cœur allait me lâcher.
Je ne peux même pas dire que Empire of Storms est un coup de cœur parce que ça va tellement au-delà de ça. C'est tellement plus que ça.

Je ressens encore toutes les émotions par lesquelles je suis passée durant cette lecture. Elles campent dans mon estomac et dans ma gorge et elles me font sourire comme une idiote en plus qu'elles me donnent envie de pleurer comme un bébé en allant me coucher sous ma couverture.

Oh mon dieu.
J'aurais tellement de choses à dire sur ce livre ! J'ai l'impression d'avoir un milliard de mots. Trop de mots pour qu'ils soient capables de sortir. Et en même j'ai l'impression qu'il n'y en aura jamais assez pour vous dire à quel point j'ai aimé ce livre.
Je l'ai aimé de tout mon cœur, de toute mon âme, de toute ma tête. De tout ce qui peut faire de moi la fangirl que je suis.

Sarah J. Maas est folle et ce qu'elle écrit est totalement dingue. Je suis totalement sous le charme de ce que cette auteure est capable d'écrire. C'est tout bonnement merveilleux.
Avec sa plume et sa folie, elle vous emporte et vous fait voyager dans des endroits où même dans vos rêves les plus fous vous n'auriez pas osé aller.
Et elle le fait avec talent et avec une mise-en-scène qui m'emporte et le tout est tellement addictif.

Je ne comprends même pas pourquoi j'ai eu aussi peur de me lancer dans ce cinquième opus. J'avais tellement peur de ce que je pourrais y trouver.
Je devrais savoir depuis le temps que Sarah J. Maas ne me déçoit jamais. Plus je me dis qu'elle a écrit le tome du siècle, plus elle me prouve qu'elle peut faire encore mieux !
C'est dingue.

J'ai adoré Empire of Storms. J'ai ris, je suis tombée amoureuse et j'ai même eu les larmes aux yeux, des sanglots dans la gorge. Et j'ai laissé échapper un nombre incalculable de jurons. C'était franchement pas beau à entendre.

Il se passe tellement de choses durant ces presque 700 pages que je ne pourrais jamais en faire la liste mais je m'en souviendrais toujours. En tout cas, mon cœur s'en souviendra. On ne peut pas oublier une telle aventure, pire que des montagnes russes.
Et dieu sait à quel point j'aime les montagnes russes.

Et puis les personnages.
Quoi que cette auteure fasse, je la suis. Je ne peux pas faire autrement.
Je suis toujours attachée aux personnages des tomes précédents. Plus, même. Et je me suis attachée aux nouveaux personnages. [spoiler]Fenrys et Gavriel (qu'on avait déjà vu) sont des personnages que j'ai vraiment aimé découvrir. Et je me suis attachée à Lorcan plus que je ne l'aurais jamais imaginer !

J'étais ravie aussi de retrouver des personnages de Assassin's Blade.[/spoiler]

[spoiler]Avoir une scène dans laquelle on découvre que Nehemia savait depuis longtemps qu'elle allait mourir, bien avant de rencontrer Aelin, ça m'a rappelé à quel point je l'aimais. Et mine-de-rien, c'est un personnage qui me manque énormément.[/spoiler]

[spoiler]Chaol et Nesryn ne sont pas présents de tout le livre! On les mentionnes de temps à autres et ils m'ont manqué dans ces moments. Autrement, il se passe tellement de choses qu'on n'a pas vraiment le temps de s'attarder sur leur absence.
En tout cas, j'espère les revoir dans le sixième tome![/spoiler]

Côté relations, je la suis aussi. Je ne peux pas résister aux ships de Sarah J. Maas. Ce n'est pas possible. C'est à peine une étincelle que je suis déjà en feu.
[spoiler]Bromances:
Manon x Asterin
Aelin x Lysandra
Manon x Elide
Aedion x Rowan

Romances:
Aelin x Rowan
Manon x Dorian
Elide x Lorcan
Aedion x Lysandra[/spoiler]

Il y a des révélations dans EoS, j'ai cru que j'allais pas y survivre. Je suis passée à côté d'une crise cardiaque plus d'une fois.
Sarah J. Maas est une personne dangereuse. Attention aux cœurs. [spoiler]Manon qui est la reine des Crochans.
Aelin qui est la mate (je ne trouverais jamais le mot français) de Rowan.
Rowan qui a épousé Aelin.
Aelin qui doit mourir pour tous les sauver et pour que Erawan soit perdu à jamais.
Aelin qui est immortelle! (Sauf si elle meurt pour tous les sauver, merde.)[/spoiler]

La fin a été une véritable tempête d'émotions, j'ai eu le souffle coupé à plus d'une reprises. Je le répète, SJM est dangereuse!
[spoiler]Aelin est emmenée par Maeve. De leur côté Rowan et ses compagnons ont de nouveaux alliés qui les aideront à reprendre le trône de Terrasen, à se débarrasser de Erawan et Maeve (si cette salope reste en vie je porte plainte) et bien-sûr à retrouver Aelin.
Et bien plus, les surprises de SJM, je commence à avoir l'habitude même si je ne sais jamais à quoi m'attendre.[/spoiler]

Alors entre des ennemis qu'on a envie de tuer de nos propres mains, des alliés parfois surprenants et des découvertes qui vous couperont le souffle comme un coup de poing dans l'estomac, Empire of Storms est un cinquième tome à la hauteur des opus précédents!
Vous ne pourrez pas en sortir indemne. Quand Aelin part en guerre, vous partez avec elle. C'est aussi simple que ça.

Sarah J. Maas m'a montré qu'elle pouvait me briser le cœur et le réparer en même temps. Et je lui donnerais mon cœur sans hésiter lorsque le sixième tome sortira, juste pour qu'elle recommence.

«Remember who you are. Every step of the way down, and every step of the way back. Remember who you are.»

par Sheo
Throne of Glass, Tome 6 : Tower of Dawn Throne of Glass, Tome 6 : Tower of Dawn
Sarah J. Maas   
«"Get. Up." Her mouth tightened. "You want to die in this war so badly, then get up."»

*contient des spoilers des tomes précédents*

Donnez-moi un ruk, un wyvern, ou n'importe quoi! Je peux même y aller avec mes petites jambes. Mais laissez-moi aller me battre aux côtés de mes bébés! (Oui, je viens d'entrer dans la catégorie des petites fangirls hystériques qui disent 'mes bébés' en parlant des personnages qu'elles adorent et je me sens parfaitement à l'aise avec l'idée.)

Je pourrais littéralement écrire mille pages sur Tower of Dawn et ça ne serait jamais assez pour réussir à évoquer tous les sentiments et toutes les foutues émotions qui me sont passées dessus comme de violentes vagues durant ma lecture. Et puis en même temps, je n'ai pas assez de mots et je n'arrive même pas à faire le tri dans mes pensées.

Je l'ai déjà dit dans quelques reviews auparavant (j'aime me répéter) mais à chaque fois que je lis un roman (et surtout un roman de SJM), j'ouvre un traitement de texte dans lequel je note toutes mes réactions, toutes les scènes qui m'ont marquées, les citations, toutes informations intéressantes, etc... Si en général, je finis avec maximum cinq pages de brouillon qui m'aident ensuite à écrire ma review, pour le coup j'ai fini avec douze pages. Autrement dit, je ne sais pas si j'ai passé plus de temps à lire ToD ou à écrire tout et n'importe quoi sur mon foutu traitement de texte...

•Pour ceux qui auraient loupé le mémo, Tower of Dawn suit l'histoire de Chaol durant Empire of Storms (tome 5). À la fin de Queen of Shadows (tome 4), Chaol se retrouvait incapable de se servir de ses jambes. Lui et Nesryn ont donc fait route jusqu'au Continent du Sud pour trouver un guérisseur en mesure de redonner à Chaol toute sa mobilité. Mais en plus de cela, Nesryn et Chaol doivent tout mettre en œuvre pour convaincre la famille qui règne sur le Contient du Sud de se joindre à la guerre contre Erawan.

Je dois bien l'admettre; je ne m'attendais pas à autant aimer Tower of Dawn. Quand j'ai appris en même temps que tout le reste des lecteurs de SJM que le dernier tome était repoussé à 2018 et que cette année on aurait le droit à l'histoire de Chaol, j'étais un peu blasée. J'avais envie de retrouver Manon, Aelin, Elide, Dorian, Aedion... Pas Chaol et Nesryn. Cependant, je crois qu'il est temps que je cesse de sous-estimer Sarah puisqu'à chaque fois je finis sur le cul.

J'ai adoré Tower of Dawn. Pour un tas de raisons (que j'exposerais tout au long de cette review, of course). Mais globalement, ToD est un roman qui mélange parfaitement action, mystère, fantasy, romance, et un tas de petites autres choses irrésistibles.•

•L'univers de la saga me plait toujours autant. Et puis Sarah J. Maas ne manque jamais de quelques révélations croustillantes.

·Même sur un autre contient, les valgs ne sont jamais bien loin. SJM partage avec nous des petites infos sur nos vieux copains qui m'ont comblée de joie. À savoir comment ils sont arrivés dans le monde d'Aelin, pourquoi, etc... Et très honnêtement, si Erawan n'était pas le méchant de l'histoire, je crois que j'aurais un énorme crush sur lui.·

·C'est la même chose du côté des guérisseurs de la Torre. On découvre leur origines, le fonctionnement de la Torre, et on apprend quelques petites choses concernant les pouvoirs qu'ils détiennent. En tout cas, Sarah J. Maas m'en a dit suffisamment pour que je les aime quoi qu'il arrive.·

·On découvre un nouveau peuple: les Kaghanate (si je ne me trompe pas). Ces gars-là sont un mélange entre les indiens d'Amérique et les Dothraki. Clairement, ils ont la classe et ils sont badass.

Parmi les Kaghanate il y a les Rukhin (mon peuple de cœur). Ce sont des hommes et des femmes qui montent des ruks. Un ruk c'est un aigle qui vole... Wait. What? Je voulais dire un aigle géant. (Bien-sûr qu'il vole!) Et je n'ai qu'une question: Est-ce que je peux en avoir un moi aussi? Un bébé ruk, pour Noël. (Non, je ne pense absolument pas déjà à Noël...)·

PS: Je suis la seule à avoir hâte de découvrir la rencontre entre Kadara et Abraxos?•

•Ce n'est pas nouveau. La plume de Sarah J. Maas réussit toujours à m'emporter. Quoi qu'elle écrive, elle parvient toujours à faire de mon être une boule d'émotions prête à exploser en un millier de petites larmes. Sérieusement, je crois que je n'ai jamais passé autant de temps à essayer de ne pas pleurer comme un bébé.

En clair, Sarah J. Maas sait comment faire réagir le lecteur, comment l'immerger dans le récit.•

•Les personnages de Sarah J. Maas font partie des meilleurs, à mon humble avis. Je ne peux jamais m'empêcher de les aimer. Et si je suis bien heureuse de retrouver des têtes familières, je suis toujours partante pour de nouveaux venus. Comment résister à ces femmes fortes et badass? Ou à ces hommes super sexy avec leur genre guerrier romantique? Honnêtement, ma sexualité en prend un coup. ^^

·Sartaq, omg. Dès qu'il est apparu dans l'histoire, j'ai su. J'ai su qu'il volerait mon cœur et que je ne pourrais pas faire autrement qu'être à fond sur son personnage. Que voulez-vous? Il est parfait.·

·Chaol m'a vraiment plu dans ce tome. C'est un personnage que j'ai toujours adoré, c'est vrai. Il aura éternellement une énorme place dans mon cœur, c'est vrai. Mais son comportement dans Queen of Shadows m'avait un peu déçue. Et c'est pourquoi j'avais un peu peur de Tower of Dawn. Cependant, en lisant ce tome, j'ai non seulement découvert une nouvelle facette de Chaol que j'ai adoré mais j'ai aussi retrouvé un peu de celui qu'il était au début, le personnage qui m'avait rendue folle durant les premiers tomes de la saga.

Dans ce tome, je me suis rendue compte que j'avais un peu oublié que Chaol avait des sentiments. Ce n'est pas quelqu'un qui aime les partager, il préfère les enfermer et les oublier dans un coin. Tower of Dawn m'a fait comprendre son comportement, m'a fait réalisé que j'avais sous-estimer ses sentiments, et m'a mené à l'aimer à nouveau pleinement.·

·Si personne ne veut de Kashin, je suis preneuse! Parce qu'il est super mignon, il me donne envie de lui faire des câlins pour l'éternité. Et c'est sérieusement un personnage que j'espérais retrouver dans le prochain tome. De plus, il mérite d'être pleinement heureux avec quelqu'un de fait pour lui. Et je ne peux pas m'empêcher d'espérer que quelque part au nord, ce quelqu'un l'attend sans même le savoir. (Pourquoi pas?)·

·Je ne suis pas conte l'idée de jeter Arghun du haut d'une montagne. Aussi sexy sont côté mauvais puisse-t-il être, il m'a insupporté tout au long du roman. Lui et ses espions à la noix! Lui et son sourire arrogant. Lui et tout ce qui fait qu'il est... lui! Ahrrr!·

·Concernant Hasar, je suis partagée. Il y a une part de moi qui l'aime bien parce qu'au moins on ne peut pas dire qu'elle n'a pas de caractère. Et il y a une autre part de ma personne qui avait aussi envie de la pousser dans une piscine. Et de la noyer. (Comprendra qui pourra.)·

·Mon petit cerveau n'avait pas tilté en lisant le résumé mais mes chers amis, nous avons déjà eu l'occasion de rencontre Yrene Towers auparavant. Et pour ceux qui seraient en train de chercher dans leurs souvenirs, la novella The Assassin and The Healer, ça vous dit quelque chose? Eh oui, dans The Assassin's Blade, SJM nous présentait une petite guérisseuse qui croisait le chemin de Celaena. Eh bien, cette guérisseuse c'est Yrene!!!!

Du coup, j'étais d'autant plus emballée à l'idée de découvrir ce personnage. The Assassin and The Healer n'est pas une nouvelle assez longue pour que j'ai pu me faire un réel avis sur son personnage (au moment où je l'avais lu) mais j'ai adoré voir que sa rencontre avec Celaena a eu un énorme impact sur sa vie. Ça m'a rendue nostalgique.

"For wherever you need to go -and then some. The world needs more healers."

Bref. J'ai adoré Yrene. C'est une jeune femme forte, pleine de courage et d'espoir. Elle a une réelle volonté d'aider ceux qui en ont besoin. Elle est adorable, et en même temps elle a du caractère. Elle sait ce qu'elle veut et elle n'a pas peur d'aller là où son cœur la porte.·

·Borte... mon héroïne. Tout simplement.·

·J'ai eu le coup de foudre pour Yeran. Ce qui signifie que j'ai besoin de le voir d'avantage à l'avenir. Please!·

·Sincèrement, au départ, j'étais persuadée que je n'aimerai pas Falkan. Et puis j'ai découvert son histoire qui m'a touchée en plein cœur. Au final, c'est un personnage que j'aime beaucoup, auquel je me suis attachée à ma grande surprise. [spoiler]Le fait qu'il soit l'oncle de Lysandra et qu'il l'ait cherché pendant des années, waouh ça m'a émue. Et quand il a pleuré en apprenant qu'il allait enfin la retrouver, je ne vous dit même pas.[/spoiler]·

·Il faut vraiment que je vous parle de Maeve. Le mystère se lève autour de ce personnage. On découvre un point important du passé de la reine des salopes Faes. Et la révélation que nous fait Sarah J. Maas m'a laissé sur le cul. [spoiler]Maeve est en vérité une reine valg! OMFG.[/spoiler]·

·Je tiens juste à vous dire que je suis amoureuse de Shen. Et que c'est grave le personnage qui mérite sa propre histoire. ♥·

+ big up aux mentions d'Aelin, Dorian, Rowan, Manon... ^^•
[spoiler]++ Nehemia *pleure toutes les larmes de son corps*[/spoiler]

•La romance chez Sarah J. Maas c'est une plaisante douleur. C'est comme se laisser porter par le vent. Sarah J. Maas a une facilité pour écrire ses romances qui m'hypnotise. Et ma liste de ships s'allonge quoi que je fasse pour y résister.

·Yrene & Kashin· L'histoire entre ces deux-là est une histoire à sens unique. Yrene ne voit Kashin que comme un ami alors que lui a définitivement un énorme faible pour elle. Ce qui m’attriste vraiment pour le gentil garçon qu'il est. Mais je pense qu'à un certain moment dans l'histoire il se fait une raison et réalise qu'il y a sûrement quelqu'un pour lui quelque part... au nord, par exemple. (Je ne me déferait pas de cette idée, sorry.)

·Yrene & Chaol· Je crois que mon pauvre petit cœur les a aimé dès leur rencontre. Parce qu'ils ne sont pas tombés amoureux l'un de l'autre à la seconde où ils se sont rencontrés et parce que leur histoire n'est pas aussi simple qu'il paraît. Mais au final, je trouve qu'ils forment un bon couple. Ils se complètement à la perfection et ils sont en harmonie l'un avec l'autre. [spoiler]On a encore loupé un mariage.[/spoiler]

·Chaol & Nesryn· Je crois qu'à un moment j'ai shippé Chaol et Nesryn. Mais dès le début de Tower of Dawn, j'ai sentie que c'était le calme plat entre eux. On aurait dit que s'ils avaient un jour eu des sentiments l'un pour l'autre, ils les avaient jeté par-dessus bord durant leur voyage jusqu'à Antica. Mais au final, même s'ils ont eu du mal à l'admettre, je pense qu'ils savaient tous les deux qu'ils pouvaient essayer aussi fort qu'ils voulaient, ça ne marcherait pas entre eux. On ne peut pas vraiment dire qu'ils soient sur la même longueur d'onde.

·Nesryn & Sartaq· C'était mignon tout plein. Honnêtement, je ne sais pas quoi dire ce couple hormis le fait que j'ai vraiment bien aimé l'alchimie qui passe doucement entre eux. C'était écrit.

·Borte & Yeran· Ces deux-là, je suis fan. Quoi qu'il y ait entre eux, c'est palpable. Je ne savais jamais s'ils allaient se jeter l'un sur l'autre pour s'étrangler ou pour s'embrasser à pleine bouche. ^^

·Hasar & Reina· Je ne les ship pas spécialement. Mais je suis super heureuse que Sarah J. Maas ait intégré une romance f/f à Throne of Glass.•

•La fin m'a tuée. Elle était parfaite, bien-sûr. Mais tout-de-même, je suis morte à chaque mot lu. [spoiler] 1. Chaol est à deux doigts de mourir. Toutes les guérisseuses s'unissent donc pour le sauver. Et Yrene accepte un marcher; la vie de Chaol sera à présent liée à la sienne. Ils partagent une vie, en soit. Mais Chaol est à nouveau blessé au niveau de la colonne vertébrale et ne peut pas être "guéri". Mais avec la magie d'Yrene et le fait que leur vies soient liées, tant que les pouvoirs de Yrene sont à leur maximum, il peut marcher normalement. Quand ils ne le sont pas, il perd de sa mobilité et doit se servir du fauteuil. De plus, quand l'un mourra, l'autre mourra aussi. Together.

2. Quand les guérisseuses s'unissent pour sauver Chaol, elles guérissent la cicatrice qu'Aelin lui a laissé sur la joue la nuit de la mort de Nehemia. *je vais pleurer*

3. Les Khaganate s'allient finalement à Aelin et Dorian. Du coup, Maeve et Erawan ont du soucis à se faire vu tous les alliés qu'ont maintenant nos deux bébés.

4. Fireheart.[/spoiler]

•En conclusion, je vais avoir du mal à m'en remettre. Et attendre le dernier tome va être une torture. Je suis partagée entre l'envie de l'avoir maintenant et celle de ne jamais l'avoir. Parce qu'ensuite ça sera terminé. Et ça, je ne suis pas sûre que mon petit être puisse le supporter. C'est le genre de saga, d'histoire, qui a l'air tellement infinie!

En plus, je sens que mes bébés vont morflés.•

«I will cherish it always, no matter what may befall the world. No matter the oceans, or mountains, or forests in the way.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/10/02/tower-of-dawn-sarah-j-maas-2/

par Sheo