Livres
515 006
Membres
528 234

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par sapho 2020-03-23T19:08:53+01:00

- Tu as une arme au moins ?

- Je suis nettoyeur Cédric, pas homme de main !

- C'est drôle !

- Quoi donc ?

- Tu as remarqué qu'aucun de ces mots ne s'accorde au féminin ? Nettoyeur, homme de main, même agresseur ! Je sais que vous êtes pour la parité mais admets que ça en dit long sur nos prédispositions.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sylviek 2020-07-05T22:00:18+02:00

« La minuterie était arrivée à son terme. L’individu se tenait immobile à un mètre de la porte. Le rai de lulière qui filtrait de l’appartement n’arrivait pas jusqu’à lui. Blanche dépassa sa peur, franchit le seuil et l’attrapa par la manche pour le tirer jusqu’à elle. Quand elle put enfin distinguer ses tratis, Blanche lâcha sa proie et recula en titubant. L’homme la suivit au même rythme. Il attendit d’être au centre de la pièce pour s’écrouler. Une mar de san se dessina lentement sur le parquet tandis que Blanche restait pétrifiée. La tête tournée vers le sol, l’homme ne bougeait plus. Elle n’avait pas eu le temps de détailler son visage son regard avait immédiatement été attiré par la plaie béante qui barrait le cou de son visiteur.»

Afficher en entier
Extrait ajouté par Dan-1 2020-05-17T22:43:32+02:00

Adrian avait raison. Ce n'était pas le genre de la maison. Blanche saisit la carte entre les doigts et observa longuement la vingtaine de cheveux retenus par un bout de scotch transparent. Ils étaient assez drus et allaient du blanc à un noir soutenu. Elle tourna le bristol? Il n'y avait aucune inscription, pas un seul signe distinctif. C'était une carte de visite vierge, un format utilisé généralement pour les faire-part ou les mots de remerciements.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sapho 2020-03-23T19:09:12+01:00

Il avait bien tenté de lui transmettre la totalité de son savoir, mais Blanche préférait qu’il garde pour lui certains secrets. Elle était convaincue que tant que le vieil homme aurait des choses à lui transmettre, il resterait à ses côtés.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sapho 2020-03-23T19:08:28+01:00

On ne pouvait pas dissoudre un corps avec de la soude caustique dans n’importe quelle baignoire, tout comme on ne transportait pas un homme de cent vingt kilos sans être équipé d’un chariot adapté.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode