Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de LudiCullen : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Juste une fois pour essayer Juste une fois pour essayer
Élodie Garnier   
Merci aux éditions Fayard/Mazarine et à Netgalley pour ce service presse.

Elodie en plein burn-out se réfugie à la campagne près de chez sa grand-mère pour changer de vie. Qui dit nouvelle vie dit nouvelles rencontres, et au détour d’un club de Handball c’est Sara qu’elle va croiser.

Celle-ci lui proposera d’essayer l’amour avec elle, juste une fois pour essayer…

J’ai été marquée par une phrase dans ce livre, Elodie dit d’elle-même « je suis une histoire écrite au crayon à papier… », c’est un bon résumé de l’état d’esprit de cette jeune femme. Elle vit cette histoire, qui va devenir passionnelle, dans l’insécurité la plus totale. Bien sûr qu’elle a entendu Sara, quand celle-ci lui dit qu’elle ne veut pas quitter son compagnon et protéger ses enfants, mais quand on aime on espère et Elodie va attendre que Sara la choisisse… elle.

Autant Elodie m’a touchée autant Sara… Pour moi elle est comme une gamine inconséquente qui va essayer un truc nouveau sans penser qu’il puisse y avoir une suite. Elle dit aimer Elodie mais elle ne compte pas annuler son mariage, elle joue avec les sentiments de celle-ci mais aussi avec ceux de son futur mari.

Ce roman ressemble à une autopsie : l’auteure va disséquer cette histoire avec patience, nous laissant nous imprégner des joies et des tristesses, de la passion et de la rage. Elle nous raconte ce déséquilibre qui habite leur amour avec délicatesse, la thérapie de papier d’Elodie.

Ce livre est une histoire intemporelle, dont le genre importe peu, juste deux personnes qui trébuchent, j’ai beaucoup aimé.

par Danilomzb