Livres
520 190
Membres
535 987

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Travaux d'Apollon, Tome 4 : Le Tombeau du tyran



Description ajoutée par Nono13 2020-05-31T16:43:13+02:00

Résumé

Zeus est vraiment excessif dans ses châtiments, non ? Faire de moi, Apollon, un simple mortel, passe encore. M'imposer deux, trois petites épreuves avant de regagner l'Olympe, pourquoi pas ? M'envoyer protéger le Camp Jupiter d'une armée de morts-vivants et affronter une deuxième fois le redoutable Python, je dis stop, je ne joue plus.

Afficher en entier

Classement en biblio - 252 lecteurs

Extrait

Once again, I had broken the First Law of Percy Jackson : Never say something is going to work out, because, as soon as you do, it won't.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Envies

Quelqu'un sait quand il sera traduit en français ? Merci d'avance.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

En achetant ce tome, j’ai calculé le nombre de livres que j’avais de Rick Riordan et celui-ci est le 21ème. Je l’ai écrit précédemment et je ne vais pas le répéter mais enfin si, je vais le faire

J’ADORE RICK RIORDAN

Attention comme il s’agit du tome 4, je vais donc décrire ici des scènes qui peuvent être des spoilers pour certains.

On retrouve notre duo Apollon ,sous les traits de l’adolescent boutonneux Lester Papadopoulos (La punition du sacré Père ZEUS n’est pas facile à vivre), et Meg à l’aéroport se dirigeant vers le camp Jupiter afin de Spoiler(cliquez pour révéler)ramener la dépouille de Jason Grace.

Avant l’arrivée au camp, ceux-ci sont attaqués par un monstre, un Eurynomos et c’est là qu’apparaît Lavinia, membre du camp Jupiter.

Arrivés au camp, on retrouve avec plaisir les héros Hazel, Franck et Reyna.

La rencontre avec la prêteuse Reyna provoque un profond malaise chez Apollon car il se rappelle la mise en garde d’Aphrodite. Surtout, il ne doit pas s’approcher de cette jeune fille et c’est bien difficile quand on est un Dieu qui aime plaire.

Apollon fait régulièrement des rêves et ceux-ci lui révèlent que dans cinq jours, le jour de l’anniversaire de Lester le camp Jupiter sera attaqué.

Chacun va donc avoir une mission afin de préparer et d’éviter au camp Jupiter de lourdes pertes déjà vécues lors de la dernière bataille. La peur est là car le camp est en effectif réduit et les armes et monstres qui les attendent sont extrêmement puissants.

Que dire ? J’adore le personnage d’Apollon. Il est extrêmement drôle et il évolue de plus en plus. Je suis sincèrement curieuse de voir si Zeus avait envisagé tous ces changements en punissant son fils. Apollon découvre jour après jour la condition d’être humain et ça lui plaît. Il devient réellement humain avec tout ce que ça comporte. Des forces et des faiblesses. Il se rend compte que, en quelques mois, ses compagnons d’aventure sont devenus des amis et une famille. Que ceux-ci ont été plus présents pour lui que sa véritable famille. Il se rend compte qu’il a commis beaucoup d’erreurs en tant que Dieu et qu’il a été souvent cruel. On sent qu’il souhaite par-dessus tout se rappeler de tout ça, de ces sensations lorsqu’il récupérera sa divinité.

Et je suis pressée d’être à ce moment ! Quand Lester se métamorphosera en Apollon. Le plus beau Dieu rempli de talents ! Se souviendra-t-il de tout ? Restera-t-il proche de ses enfants ? Et quel sera la place de Meg quand lui retournera sur l’Olympe ?

Je suis toujours fascinée par la faculté de l’auteur de transporter la mythologie dans notre monde moderne. C’est divertissant mais aussi très instructif. J’en apprends à chaque fois. Quand je me dis que cet auteur était professeur d’histoire, je suis envieuse des élèves qui ont eu des cours avec lui. Les personnages sont tous terriblement attachants. Meg m’agace un peu mais c’est une petite fille qui a beaucoup souffert et la relation qu’elle a avec le Dieu est attendrissante. Je suis un peu surprise par la décision de Reyna Spoiler(cliquez pour révéler)de devenir une disciple d’Artémis mais pourquoi pas.

Je suis impatience de découvrir le dernier tome de la saga Spoiler(cliquez pour révéler)qui nous ramènera au camp des sangs mêlés et donc le retour de Percy et Annabeth. Vivement de retrouver l’humour de Percy.

D’être enfin à la grande bataille et au combat final d’Apollon. De voir comment l’auteur va écrire son retour à son apparence divine.

Afficher en entier

J'ai adoré ce quatrième tome ! Je dirais même que celui-ci est mon préféré de la saga des Travaux d'Apollon, ma lecture des quatre romans a été successive et chaque fois j'aimais encore plus le suivant.

J'ai adoré revoir encore une fois des personnages des sagas précédentes, notamment nos demi-dieux romains des Héros de l'Olympe. Néanmoins, j'ai été étonnée de n'avoir toujours pas revu Percy depuis les premiers chapitres du premier tome, est-ce que cela annonce un retour triomphant dans le tome 5 à venir? Je l'espère.

Je n'ai qu'une hâte à la fin de cette lecture : retrouver notre cher Lester dans le dernier tome qui clôturera cette saga.

Afficher en entier
Or

La fin du tome précédent amorçait un changement chez Apollon et ce tome nous le confirme. Il est plus courageux, moins égoïste, montre des remords et il n'est plus aussi faible qu'il n'y parait. Tout en restant le Apollon qu'on connait et adore. Il est encore plus touchant dans ce tome.

J'ai vu que beaucoup se plaignait d manque de révélation ou d'un rythme moins bien équilibré dans les commentaires mais moi j'ai trouvé que pour le moment c'était le meilleur tome de cette série.

Outre Apollon plus humain que jamais et aussi plus proche que jamais de redevenir un dieu on retourne au camps Jupiter en compagnie de Franck, Hazel, Reyna, on croise Thalia aussi. Des retrouvailles que j'ai extrêmement apprécié, surtout qu'on les voit évoluer et leur arcs se conclure réellement dans ce tome-ci. De plus on a de vrais moments épiques Spoiler(cliquez pour révéler)enfin deux empereurs sont morts et Franck non heureusement !

et des moments plus touchantsSpoiler(cliquez pour révéler) j'ai pleuré au retrouvailles d'Apollon et Artémis ! Rick Riordan je veux une scène mémorable dans le dernier tome quand ils se retrouveront pour de bon ! et même les petites aventures avant la bataille finale étaient intéressantes, avec un personnage de Lavinia qui était un sympathique ajout.

Vivement que je puisse me procurer le dernier ça promet d'être magistrale !

Afficher en entier
Or

Sans surprise ce tome était très bon. J’aime vraiment la plume de Rick Riordan.

Hâte de lire la conclusion de cette série !

Afficher en entier
Diamant

Rick Riordan poursuit sur sa lancée avec Le tombeau du tyran, toujours marqué par cette ambiance de danger et de gravité, à la fois horrible et incroyable. Horrible parce qu’on a constamment peur maintenant qu’on sait que personne ne sera épargné, mais incroyable parce que c’est toujours super quand un auteur rend son histoire si crédible et impactante.

Apollon poursuit sa quête contre les empereurs au Camp Jupiter et un nouvel ennemi fait son apparition. On suit comme d’habitude la quête principale au gré de diverses aventures, que j’ai malheureusement trouvé un peu longue. Elles prennent trop de place par rapport au grand événement de la fin du livre, j’ai trouvé qu’il y avait un petit déséquilibre de ce côté là. Après je précise que j’ai lu ce livre pendant des nuits d’insomnie donc ma perception du temps sur certains chapitres est sans doute confuse ^^ Passé ce petit défaut, évidemment c’est génial, évidemment c’est addictif. Les quêtes et les batailles (des vraies batailles, on commence à rentrer dans du sérieux) du roman sont comme d’habitude bien écrites et donnent constamment envie de savoir la suite. Les révélations sur le passé d’Apollon sont toujours utilisées avec logique et cohérence dans le développement de l’intrigue. Riordan utilise toujours plus les mythologies, l’Histoire, les personnages mythiques dans son univers qui devient de plus en plus riche et fourni, mais jamais brouillon. On retrouve la même ambiance que dans PJ 4 ou 5 pour les batailles, avec une atmosphère un peu pesante, la réalité des ravages des batailles sur les hommes et leur environnement et des pas mal de moments forts en émotion (arrête de jouer avec notre cœur comme ça Rick c’est cruel

Afficher en entier
Bronze

Un tome tout aussi intéressant que le précédant. J'adore l'idée de retrouver les personnages des séries d'avant. Hâte de lire le dernier tome !

Afficher en entier
Diamant

sa va celui la et plutot bien ! je l'aime bien plus que le tome 3 ! et j'ai hate de lire le suivant !

Afficher en entier
Diamant

Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour ma chronique du quatrième tome de la saga Les Travaux d'Apollon signée Rick Riordan. Ou quand le maître de la fantasy mythologique (je ne sais pas si cela existe mais si c'était le cas, Rick Riordan en serait assurément le maître) nous pond encore un chef d'oeuvre d'humour et d'émotion !

Comme vous le savez sûrement, j'éprouve une tendresse toute particulière pour le personnage divin d'Apollon tel qu'il est traité par Rick Riordan. Ce dernier a en effet su insuffler au Dieu du soleil, de la musique, de la poésie et de la médecine entre tant d'autres choses une humanité à fleur de peau qui ne cesse jamais de m'émouvoir. Néanmoins, et en dépit de tout l'amour qui je ressens à son encontre, ce tome encore plus que les autres m'a rappelé qu'en tant que divinité, Apollon, comme l'essentiel des autres dieux du panthéon gréco-romain, a accompli dans le passé bien des actes condamnables et qu'il s'agissait donc là d'un personnage nettement plus nuancé qu'il n'y paraissait, avec en outre une zone d'ombre résolument conséquente pour un Dieu du soleil. Pour ma part, cela m'a fortement embêtée que l'on me rappelle ainsi de la même manière qu'on me foutrait une belle poire en pleine figure que le monstre vert qu'est la jalousie, bien pire que n'importe quelle créature mythologique un tant soit peu affamée qu'Apollon a pu et peut encore et toujours rencontrer au cours de ses folles péripéties, a souvent eu raison de mon génie du tir à l'arc et que les actions abominables dont le soleil de mes jours livresques (oui, en amour, il n'y a assurément pas de limites, surtout en matière de petits surnoms affectueux tout ce qu'il y a de plus ridicules et pompeux) a été à l'origine, même si elles ont été perpétrées il y a de cela plus de 4000 ans, restent irréversibles. Cela a considérablement noirci mon tableau concernant cette lecture et surtout mon rapport très spécial à la divinité des prophéties (il a tellement d'attributs mon Apollon, c'est juste fou - c'est le meilleur en même temps) dans un premier temps. Cependant, j'ai très vite réalisé que Rick Riordan n'y pouvait rien de rien : en effet, il ne peut pas réécrire les mythes en en modifiant la substantifique moelle, cela est impossible et même sacrilège, en particulier pour un professeur d'histoire comme lui. En revanche, il peut s'approprier des personnages mythologiques tels qu'Apollon (mais pas que lui, loin s'en faut) et en tirer les bons enseignements. Malgré ses crimes (à ce stade là, ce ne sont plus de simples erreurs, ce serait un euphémisme éhonté), Apollon va nous prouver qu'il est digne de son statut de dieu, de héros central de sa propre saga épique, notamment en se remettant constamment en question et en avançant pas à pas sur le chemin de sa rédemption. Même si cela était déjà le propre des écrits de Rick Riordan dans leur ensemble, Le tombeau du tyran met particulièrement l'accent sur des valeurs et des qualités telles que le courage, la sagesse, l'entraide, l'estime de soi et l'abnégation et nous apprend avant toute chose qu'il est possible de changer, que cela, contrairement à tout le reste, est tout sauf un mythe et qu'un être ne naît pas foncièrement mauvais. Il ne tient qu'à nous de faire les bons choix en choisissant entre autres de ne jamais emprunter la voie la plus facile. Il y aura certes bien des embûches en apparence insupportables tout au long du chemin mais le voyage comme la destination en vaudront largement la peine comme ce quatrième tome me l'a habilement prouvé.

Autre point que je souhaitais rapidement aborder : comme dans les tomes précédents, la rocambolesque quête d'Apollon nous permet de renouer avec des protagonistes issus des Héros de l'Olympe, pour mon plus grand bonheur. Ces derniers m'avaient tellement manqué, tout autant qu'ils sont, et cela m'a procuré une immense fierté de découvrir ce qu'ils sont devenus, à savoir des guerriers redoutables qui ne baissent jamais les bras quelque soit le combat à affronter et qui nous donnent ainsi de formidables leçons de vie qui de mon côté resteront gravées, en plus de constater qu'ils vont tous à peu près bien - enfin, façon de parler dans les romans de Rick Riordan. Par ailleurs, je ne vous remercie pas de m'avoir flanqué la plus grosse trouille de ma vie de lectrice, monsieur ! Je risque d'avoir diantrement du mal à vous pardonner, vous savez... Plus sérieusement, Rick Riordan a le don de vous faire à chaque fois vivre de véritables ascenseurs émotionnels sans en éprouver le moindre remords. C'est tout lui, ça, et cela finira bien par causer un jour ma perte...

Pour conclure, je ne vous recommanderai jamais assez la saga des Travaux d'Apollon. De l'action, de l'aventure, un humour ravageur qui vous fera rire aux éclats (ou à tout le moins vous donnera le sourire jusqu'aux oreilles) à presque chaque ligne, un suspens souvent à la limite de l'insoutenable... Tout y est pour vous faire passer un moment de lecture absolument mémorable ! Désormais, il me tarde de dévorer le tome cinq car oui, la saga ne sera pas une tétralogie comme cela avait été auparavant annoncé, oh joie ! En même temps, Rick Riordan n'aurait pas pu nous laisser sur une telle fin, c'était tout bonnement impensable de clore la série de cette effroyable façon... Je vais donc maintenant ronger mon frein en attendant la parution française de ce cinquième et normalement ultime tome qui à n'en pas douter sera encore meilleur que le précédent, comme toujours avec un auteur d'exception tel que Rick Riordan.

Afficher en entier
Or

Excellent !

A chaque fois que j'ouvre un nouveau tome de Rick Riordan, je me rends compte à quel point les folles histoires des demi-dieux et autres créatures mythologiques m'avaient manquées.

Dans ce quatrième tome, nous retrouvons Meg et Apollon qui, après la tragédie du précédent tome, font route vers San Francisco pour rejoindre le Camp Jupiter. De là, de nouvelles quêtes les attendent : au programme, bagarre contre des zombies, escalade d'une tour en plein air infestée de corbeaux géants et libération d'un dieu ptolémaïque, contre-la-montre face aux empereurs et au tyran mort-vivant Tarquin qui envisagent de marcher sur la Nouvelle-Rome. Bref, pas le temps de souffler pour Apollon et les demi-dieux romains ! La bataille, à nouveau, sera terrible et leur coûtera de nombreuses vies...

J'ai vraiment, VRAIMENT, hâte de connaître le dénouement de cette série. Apollon a tellement changé dans sa façon d'être. J'ose espérer, comme il l'a promis à Jason, qu'il n'oubliera jamais ce que c'est, que d'être humain, et de ressentir ces sentiments de culpabilité, de honte, mais aussi ce que ça fait que d'avoir une famille et des amis sur qui compter. De rudes épreuves les attendent encore, à Meg et lui, mais j'ai espoir : ils parviendront à faire chuter Néron et à reconquérir Delphes. Cap sur New York !

Afficher en entier
Argent

Rick Riordan est vraiment un auteur incroyable ! J'adore toujours autant sa façon de mélanger mythologie, humour, autodérision, action, et bien sûr quête héroïque !

Dans ce tome Apollon n'a plus rien d'un dieu déchu, mais tout d'un héro (à l'image de tous les demis-dieux qui l'entourent) qui fait face à des défaites mais aussi des victoires avec humilité, bravoure, courage mais également craintes (certains choix sont difficiles, et perdre des camarades au combat renforce son côté humain et toute la culpabilité qu'il éprouve à mener autant de vies à leur fin). Son passé revient le tourmenter le faisant prendre conscience de toutes les erreurs qu'il a pu commettre lorsqu'il était encore un dieu.

Dans ce tome ci on redécouvre avec grand plaisir le Camp Jupiter et tous ces demis-dieux romains, notamment Franck, Hazel, Reyna, Thalia mais aussi Tyson et Ella déjà connus dans les Héros de l'Olympe.

J'ai trouvé qu'il y avait moins d'action dans ce quatrième roman de la saga, et également moins de suspens.... (surtout après tous les rebondissements vécus dans le tome précèdent !!)

Mais l'écriture si unique de Rick Riordan compense largement ce manque d'intrigue.

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Travaux d'Apollon, Tome 4 : Le Tombeau du tyran

  • France : 2019-10-30 (Français)
  • France : 2020-03-18 - Poche (Français)
  • USA : 2019-09-24 (English)

Activité récente

Kingjal l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-26T18:16:59+02:00
Nairb l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-25T22:08:00+02:00
Eos94 l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-08T15:23:37+02:00
juju91 le place en liste or
2020-07-26T08:39:30+02:00

Titres alternatifs

  • The Tyrant's Tomb (The Trials of Apollo, #4) - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 252
Commentaires 36
Extraits 28
Evaluations 95
Note globale 9.04 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode