Livres
515 438
Membres
528 934

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Diamond03 2020-02-24T21:55:00+01:00

" A vingt-cinq ans, elle considérait l'avenir avec confiance. Elle appréciait le célibat. L'amour viendrait à son heure. Quand elle voyait certaines de ses amies mariées et mères, elle se réjouissait de ne pas le avoir imitées. Casée, quel sort sinistre !"

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elo971 2019-09-21T01:11:56+02:00

Le plus terrible, ce n'est pas d'être malheureux, c'est que cela n'ait aucun sens.

Afficher en entier
Extrait ajouté par pusul 2020-04-07T15:41:38+02:00

Parfois, les parents sortaient. Papa chapitrait maman à chaque fois :

– Si on te demande notre adresse, tu dis que nous habitons près de la place des Victoires, n’est-ce pas ?

Épicène réfléchit. Géographiquement, il n’y avait rien de plus vrai. Pourquoi sentait-elle que le propos était désagréable ? Comment questionner sa mère sans la blesser ?

Elle avait huit ans quand elle demanda à maman pourquoi il fallait mentionner la proximité de la place des Victoires.

– Parce que c’est chic, répondit-elle en souriant avec un peu de gêne.

La petite comprit aussitôt le peu de chic de la rue Étienne-Marcel. La place des Victoires rayonnait d’élégance et de beauté classique, contrairement à leur rue sympathique et commerçante. Donc, papa avait honte de son adresse. Elle le trouva ridicule.

Afficher en entier
Extrait ajouté par venzo 2018-11-05T13:48:17+01:00

Elle consacra sa thèse au verbe "to crave", de son apparition à nos jours. Sceptiques, les professeurs tentèrent de la dissuader. Elle ne se laissa pas intimider. A une amie qui l'interrogeait sur cette obsession étrange, elle répondit :

- Ce verbe, c'est moi.

- Et quel est ton complément ?

- Si je le savais !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Alias-Rosiel 2018-09-13T11:55:54+02:00

Quand personne ne m'intéresse, je ne parle à personne. Le jour où quelqu'un m'intéressera, je lui parlerai.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Alias-Rosiel 2018-09-13T11:52:23+02:00

Elle a treize ans, n'est-ce pas ? Ne vous étonnez de rien.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Alias-Rosiel 2018-09-13T11:50:46+02:00

À nos âges, une année est vite passée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Alias-Rosiel 2018-09-12T15:27:50+02:00

Quand mes parents se sont mariés, ils s'aimaient d'amour fou. Ils ont eu une vie médiocre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par NoemieYume 2018-08-31T16:31:11+02:00

Intimement, l'adolescente savait que le combat qui l'opposait à son père était beaucoup plus dur que celui qui opposait sa mère à son mari. Dominique avait triompher de l'amour : c'était déjà gagné. Épicène avait à triompher de la haine : c'était inextricable.

Afficher en entier
Extrait ajouté par NoemieYume 2018-08-31T16:12:55+02:00

- Ce qu'il éprouve pour toi date de ta naissance.

- Cela ne se calcule pas en temps. Quant à ta copine, je me permets de la trouver bizarre.

- Sa trahison me blesse profondément.

- « Trahison », le mot est exagéré. Disons qu'elle a eu un comportement ambigu avec toi.

- Qu'est-ce qui l'empêchait de me révéler la vérité ?

- Je crois qu'elle désirait voir où il voulait en venir. Quel plan tordu ! En tout cas, que Reine te serve d'exemple : par deux fois, il y a vingt ans et hier, elle lui a tenu tête. Pourquoi n'as-tu pas eu cet instinct ?

- Parce que sinon, je n'aurais pas eu une fille aussi fabuleuse que toi, ma chérie.

«La pauvre, elle le pense vraiment ! se dit Épicène. À quel âge est-ce que je pourrai cesser de la protéger ?»

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode