Livres
515 438
Membres
528 934

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Commentaire de pwachevski

Les Prénoms épicènes


Commentaire ajouté par pwachevski 2020-05-10T19:19:45+02:00

Je ne vais pas tourner autour du pot : je ne suis pas une grande amatrice d'Amélie Nothomb. Je trouve son œuvre trop inégale et manquant parfois de renouveau. J'ai souvent eu l'impression que ses textes étaient un peu bâclés, écrits à la va-vite, avec de nombreuses répétitions et tics de langage, qui auraient dû être supprimés à la relecture.

Concernant le style d'écriture, je suis obligée de reconnaître que, pour le coup, j'ai beaucoup beaucoup beaucoup moins ressenti ces défauts que dans les derniers de ses livres que j'ai lus. Clairement, je n'ai pas vu de défauts grossiers, et j'ai même apprécié la fluidité de l'écriture.

C'est plutôt le scénario qui m'a ici laissé sur ma faim. Le thème de départ, pourquoi pas, mais je n'ai pas compris ce choix de traitement tellement... Distant. Une fois arrivée à la fin du livre, je me suis vraiment dit "tout ça pour ça ?".

La mise en place de l'intrigue est interminable. Pendant quasiment la moitié du livre, on nous parle de rien d'autre que de l'histoire banale d'un couple qui se rencontre, se marie, a un enfant, découvre les déceptions du mariage, etc. Il faut un temps fou pour qu'on en vienne enfin aux faits, qu'on arrive enfin à raccorder le prologue au reste, et qu'on comprenne enfin ce qu'on cherche à nous raconter.

La partie centrale du livre est probablement la plus intéressante car en plus de faire enfin avancer l'intrigue, c'est la seule qui va vraiment décrire la personnalité et les émotions des personnages. Spoiler(cliquez pour révéler)La manipulation de Claude et la façon dont Dominique tombe dans le panneau, avec la satisfaction du travail bien accompli, sont assez savoureuses.

Dommage que cette partie soit très courte et semble quand même bien rocambolesque. On peine à croire qu'un truc pareil puisse arriver dans la vraie vie tant c'est mal fignolé. Et on peine à croire aussi qu'un truc pareil puisse arriver dans la fiction, tant d'autres on su faire infiniment mieux sur le même thème. Spoiler(cliquez pour révéler)Quand on mature un plan depuis aussi longtemps, on ne laisse pas une telle place au hasard et à l'à-peu-près. Claude est juste pied nickelé ridicule de la vengeance. Pour ne prendre qu'un seul exemple, Les Apparences de Gillian Flynn a les 3/4 de ses thèmes en communs avec Les prénoms épicènes, et est 1000 fois plus convainquant.

Puis ensuite, on retombe dans une soupe assez similaire au départ. La description d'une vie familiale banale et sans intérêt. Il y a bien un léger rebond à la fin, où en l'espace de 4 ou 5 pages, on traite ENFIN de la relation père-fille pourtant annoncée dans le résumé éditeur, alors que ce n'est en fait qu'une part infime de cette histoire. Je dirais même que la relation mère-fille occupe plus de place ! A l'image de la partie centrale, si c'est plutôt intéressant, on regrette vraiment que ce soit si court.

J'ai donc un avis bien mitigé sur l'ensemble. Je pense qu'il y avait moyen de tirer une bonne histoire de cette intrigue, mais à condition de la raconter autrement. En accordant d'autres proportions aux différentes parties et en se recentrant sur l'essentiel. Car là, clairement, on s'éparpille dans des détails absurdes, et on perd trop souvent de vue la pourtant pas mauvaise idée scénaristique de départ.

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode