Livres
520 869
Membres
536 925

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Colombes du Roi-Soleil, Tome 1 : Les Comédiennes de monsieur Racine



Résumé

Quatre jeunes filles rêvent d'aventure et de succès. Elevées aux portes de Versailles ces Colombes du Roi-Soleil volent vers leur destin. Le célèbre monsieur Racine écrit une pièce de théâtre pour les élèves de madame Maintenon, les Colombes du Roi-Soleil. L'occasion idéale pour s'illustrer et qui sait ?; être remarquée par le Roi. L'excitation est à son comble parmi les jeunes filles. Y aura-t-il un rôle pour chacune d'entre elles ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 909 lecteurs

Extrait

Sans la galanterie, la vie est insipide.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

Une série que j'ai assez appréciée, notamment en raison du contexte historique intéressant. Les personnages sont également sympathiques.

Afficher en entier
Diamant

C'est une série qui génial. Une fois qu'on est dedans on ne peut plus s'arrêter de lire le suite. Je trouve les personnage très intéressants, ils ont chacun une personnalité différentes mais ils ont tous un but précis.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Je ne suis pas sortie spécialement enthousiaste de cette lecture, malgré un fort penchant pour la littérature Historique et Jeunesse. Cela peut s'expliquer d'abord par le fait qu'on tombe dans l'univers de Saint-Cyr sans réel préambule. Cela aurait eu une certaine logique de la part d'un second opus, mais certainement pas du premier. On arrive donc dans une école, que l'on devine strictement pour les filles, et de fil en aiguille on apprend que cette institution est commanditée par le Roi Louis XIV, qu'elle est régie par des femmes pieuses et que l'éducation qu'on y préconise l'est tout autant. De mon point de vue, cette école est une machine à créer de parfaites petites épouses. Il y a même des critères physiques pour y entrer et je ne parle pas du vase clos qui maintient ces jeunes filles dans un état de parfaite ignorance du vaste monde! Évidemment, pour l'époque, une telle école devait avoir une certaine logique et le point positif de la chose: on y éduquait des jeunes filles de milieu modestes, voir pauvres, ce qui leur permettait tout de même d'obtenir les besoins primaires comme manger, se loger, en plus de bénéficier d'une éducation et d'une dote à l'âge de 20 ans. Par contre, en contrepartie, ces filles ne voyaient pas très souvent leur famille. Les classes sont au nombre de 4, répartie en couleurs, dont nos quatre protagonistes sont dans la troisième, celle des 15-16 ans, la Classe Jaune.

Ces quatre filles sont des archétypes connus: Hortense la rouquine pieuse, Charlotte la rebelle aux cheveux noirs, Isabeau la brunette aspirante-enseignante/bonne épouse et Louise la blonde belle et douce. Ces quatre filles de 15 ans sont amies, malgré de fréquentes chamailleries et aspirent toutes à des destins différents. Leur routine change quand monsieur Racine ( oui, oui, LE Racine) écrit une pièce de théâtre, "Esther", qu'elles et les autres filles nées en 1674 interpréteront pour le Roi. On tente par cette activité de leur inculquer plus de piété encore, ce qui contraste avec la réalité, puisque les demoiselles entrent au contraire en compétition et deviennent plus orgueilleuses. En parallèle, on se demande ce que Louise a de si particulier, car elle a souvent des marques d'attention de la part du Roi. Charlotte, quant-à elle, veut échapper à Saint-Cyr, qu'elle considère comme une prison et une punition, elle qui était protestante et qu'on a convertie de force. Hortense souhaite se consacrer à Dieu, mais tombe ( très soudainement) amoureuse de Simon de Lestrange, le frère de Charlotte. Louise , pour sa part, voudrait bien comprendre pourquoi elle a droit à autant d'égard de la part du Roi.

Ce n'est pas un mauvais roman, mais ce n'est pas non plus intriguant ni très intéressant. Le fond est bien, et cette drôle d'école entretenue par le Roi aurait clairement mérité plus de présentations. Pourquoi existe-elle? Dans quel contexte le Roi l'a-t-il commandée? Ultimement, les filles de Saint-Cyr avaient-elle raison de croire qu'elles étaient tenues ainsi à l'écart juste pour finir mariées avec de vieux riches avares de viande fraiche? Quoique sur ce dernier détail, on pourrait le savoir plus tard dans la série.

Cette histoire d'amour entre Simon et Hortense est vraiment surréaliste: un regard et ça parle d'épousailles. Je comprend bien le côté vieux jeu de l'époque, mais ça demeure très vite en affaire! Et très surfait. Charlotte pour sa part amène une dimension historique intéressante, celle des Huguenots ( en lien avec le massacre de la Saint-Barthélémy, un siècle plus tôt), mais le personnage est tout de même un peu ( trop) hors-norme. Je comprend sa frustration et son désir de ne pas perdre contact avec sa religion, mais je trouvé le tout un peu exagéré. En fait, je trouve que le personnage d'Isabeau était le plus crédible. Mais bon, hormis ses quelques considérations, ça demeure un bon petit roman à la sauce historique, mais on ne sort pas du genre "crêpage de chignon" des romans plus modernes.

On pourra cependant donner de positif la structure, simple, concentrée en petits chapitres et le tout sans grandes descriptions, ce qui pourrait avoir de l'attrait pour un certain type de jeunes lectrices.

Peut-être lirais-je les autres à temps perdu pour avoir une meilleure idée de la série.

Afficher en entier
Bronze

Un premier tome agréable. Bien écrit, un contexte historique considérablement bien fait, une histoire divertissante et des personnages différents dans leurs rêves, qui donne vraiment envie de lire la suite.

Afficher en entier
Argent

Premier roman qui n'est pas à la hauteur des autres. Cen'est d'ailleurs pas le premier tome que j'ai lu.

Afficher en entier
Argent

Ce livre est un roman historique et même si se n'est pas mon genre, il m'a transportée. Le nous en apprend plain sur les passé et ses personnages emblématiques mais on se doute que la plupart de no personnages préférés non pas existé mais onpeut se trompée. Par contre pour ce que recherche de l'houmour c'est un autre type, il faut bien s'ouvrir à de nouveau aurison et pour ce qu'un trop plain de pudeur et "d'innocence" gène...vous risquer de vite vous agacer. Pour finir, ce livre m'a plue car d'une certaine magnaire on peut ce retrouver dans certain personnages avec leur beusouin de libertés farouche et de grand amour.

Afficher en entier

C'est une série que j'avais vraiment appréciée quand j'étais plus jeune. J'aimais beaucoup le fait que les héroïnes soient des filles ;).

En tout cas cette série nous régale avec de nombreuses histoires très bien écrites, dans une période de l'histoire particulièrement intéressante.

Afficher en entier
Diamant

Tout d'abord, je tiens à remercier du fond de mon petit cœur tout tendre ma Junie de m'avoir fait ce sublime cadeau d'anniversaire. Si, si, j'insiste. Je rêvais de commencer cette saga, qui est l'une de ses favorites, donc elle ne pouvait pas me faire meilleur cadeau. Je me suis donc jetée sur ce premier tome des Colombes sans hésitation aucune, et je l'ai dévoré en une journée (et encore, si je l'avais voulu, je l'aurais mangé tout cru en une matinée, mais je tenais à savourer un tant soit peu, quand même).

Cette lecture est parfaite pour l'été selon moi. Enfin, ça peut se consommer sans modération toute l'année, mais c'est vraiment le type de roman qui permettent de souffler un peu entre deux gros bouquins (avec ses 197 pages, il n'est pas bien épais en effet), qu'on peut lire tranquillement même si on souffre de la chaleur estivale. Cela nous apporte une petite bouffée de fraîcheur même. En clair, je l'ai lu au moment parfait pour moi, bien vissée dans ma chaise longue, et j'espère que vous aussi, vous saurez trouver cet instant de rencontre idéale car ce roman et la série livresque dans son ensemble en valent franchement la peine.

Pour ce qui est de l'histoire et de l'univers, si je puis m'exprimer ainsi, mis en place, ce premier tome remplit parfaitement son rôle d'introducteur à la saga en nous présentant notamment de manière très détaillée la maison de Saint-Cyr fondée par Mme de Maintenon, maîtresse, pour ainsi dire femme, secrète de Louis XIV et grand amour de sa vie, et qui a véritablement existé. Je trouve cela passionnant de reprendre des faits historiques vérifiés comme celui-ci pour en faire naître des aventures fictives d'exception et des récits de vies imaginés diantrement palpitants qui donneront sans aucun doute envie aux enfants de lire et aux plus grands, comme nous, de continuer à nourrir notre passion pour la lecture. C'est pour moi l'effet que m'a fait cette lecture : je la conseille d'ores et déjà à tout le monde, à vos cousins/cousines/petits-cousins/petites-cousines et j'en passe pour qu'ils découvrent la lecture et à vous aussi, même si une lecture jeunesse ne vous intéresse pas forcément parce que ce roman m'a rappelé pourquoi j'aime tant la lecture et les émotions que cette activité procure, l'effet indéniable qu'elle a sur nous avant, pendant et après. Pour en revenir à l'intrigue en elle-même, il n'y a certes pas forcément énormément d'action car il s'agit du premier tome qui nous situe surtout le déroulé de l'histoire, son contexte, qui nous introduit aux lieux (essentiellement la maison de Saint-Cyr ici), aux personnages, et on suit avant toute chose les "filles" de Mme de Maintenon dans leur première grande expérience théâtrale. Cependant, on sent que ce n'est que le début et que de belles aventures passionnées, exaltantes, trépidantes, nous attendent avec les treize autres tomes qui suivent. Cela donne fortement envie de continuer la saga et c'est pourquoi ce tome un est pour moi une belle réussite !

Au niveau des personnages, le roman évoque toutes les Colombes qui seront les futures héroïnes des tomes à suivre. Quatre Colombes sont particulièrement mises en avant dans ce tome un, tandis que les autres sont des personnages plus secondaires, ou sont juste évoquées (comme Adélaïde, qui s'en va rapidement, ou encore Victoire, la petite sœur d'une des héroïnes principales et pas encore Colombe). Ce quatuor doré, c'est Louise, Charlotte, Isabeau et Hortense. Il me semble qu'elles sont ainsi mises sur le devant de la scène (c'est assurément le cas de le dire !) car les quatre tomes qui suivent directement celui-ci leur sont spécialement consacrés (pour les avoir lus tous les quatre, je confirme mes dires sans aucune hésitation !). En tout cas, je les apprécie immensément toutes les quatre et j'aime beaucoup l'amitié qui les lie : on sent effectivement qu'elle est forte, solide et qu'elle tiendra le coup même si les quatre jeunes filles vont être amenées à se séparer dans un futur plus ou moins proche. Pour ce qui est de mes préférences, mes chouchoutes resteront Charlotte et Isabeau, qui entretiennent une complicité encore plus forte entre elles deux je trouve. De mon côté, je me suis beaucoup retrouvée en Isabeau qui nourrit le même rêve de devenir enseignante que moi (enfin, ça, c'était avant... Mes projets de carrière ont bien changés depuis ! - cela ne m'empêche pas de fortement respecter le métier de prof), de transmettre son savoir aux autres. Elle ne s'intéresse pas à d'éventuels prétendants (comme moi aussi - ça, ça n'a absolument pas changé par contre) et elle respecte scrupuleusement les règles, même si elle admire secrètement Charlotte qui sait exprimer son mécontentement haut et fort et qui est somme toute son opposée. Charlotte, puisque nous parlons justement du loup, est une jeune femme vive, qui a un côté résolument rebelle (merci Captain Obvious !), et qui refuse d'abandonner sa religion huguenote sous prétexte que seule la religion catholique est tolérée au sein du royaume français. A vrai dire, elle déteste Saint-Cyr et s'y sent enfermée, ce que je peux parfaitement comprendre. Elle a aussi un grand talent pour le théâtre, elle est passionnée (et passionnante, fascinante, c'est le mot) et j'espère de tout cœur qu'elle retrouvera son François. Charlotte est la Colombe qui me fait le plus vibrer je dirais. Quant à Louise et Hortense, elles m'ont un peu, voire pas mal, agacée par moments, mais au fond elles me plaisent bien. Louise est une jeune fille très douce et gentille qui n'aspire qu'à découvrir la véritable identité de ses parents, ce qu'elle parvient à faire assez vite - et quelle surprise, même si l'on s'en doute un peu au cours du récit ! Je pense que la suite de sa quête pour les retrouver, elle qui était jusque là orpheline, sera très captivante. Concernant Hortense, c'est une jeune fille qui oscille entre la foi fervente et son envie intense, presque irrépressible de devenir nonne, et l'amour (j'ai l'impression de parler de La Mélodie du Bonheur là - l'un des meilleurs films ever soit dit en passant...). In fine, elle décide de s'ouvrir à l'amour, à tout du moins d'essayer, ce que j'ai trouvé très beau. Ce fut là encore une agréable surprise et ce roman m'en a réservé une belle flopée. Il me tarde désormais de découvrir les aventures des autres demoiselles relayées dans ce tome-ci au second plan : Henriette, Gertrude, Éléonore et toutes les autres...

Pour ce qui est de l'écriture de l'écrivain, je l'ai trouvée absolument divine ! Elle est fluide, se lit très bien, et est purement et simplement exquise à lire. Qui plus est, on sent qu'Anne-Marie Desplat-Duc sait de quoi elle parle : elle connaît bien les mœurs de l'époque, nous procure moult détails sur les us et coutumes de ce temps-là et emploie des termes précis du dix-septième siècle. Pour ma part, cela m'a rendu sa fiction plus réaliste, crédible et intéressante. On s'immerge d'autant plus à l'époque du Roi-Soleil de cette façon à mon sens. En clair, on voit que l'écrivain a fait des recherches minutieuses et cela fait véritablement plaisir à constater. Cela en fait selon moi une lecture jeunesse extrêmement riche.

Pour conclure, je vous conseille vraiment de tenter votre chance avec cette saga qui s'annonce tout bonnement palpitante et dont je meurs d'envie de dévorer tous les tomes. Vous n'avez tout simplement pas d'excuses, ils sont tous disponibles en format poche ou en prêt dans la bibliothèque de votre ville, c'est certain !! Je remercie une fois de plus ma Junette pour ce merveilleux cadeau !

Afficher en entier
Bronze

Premier tome d'une série que j'ai bien apprécié lire plus jeune. Ce tome met en place les personnages et la suite. Le côté historique m'avait bcp intéressé

Afficher en entier
Or

Très bon premier tome !! Cette série historique est vraiment bien !

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai beaucoup aimé m'immerger au milieu de ces jeunes filles dans la prestigieuse maison royale de Saint-Cyr ! Ces livres ont considérablement enrichis mon goût pour l'Histoire

Afficher en entier
Argent

Super livre, mêlé à un petit peu d'Histoire.

Respecter l'âge écrit au dos est utile car je n'ai pas aimé avant, et après avoir eu l'age donné, j'ai adoré !

Afficher en entier

Date de sortie

Les Colombes du Roi-Soleil, Tome 1 : Les Comédiennes de monsieur Racine

  • France : 2005-05-02 - Poche (Français)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 2909
Commentaires 377
Extraits 10
Evaluations 549
Note globale 7.83 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode