Livres
515 209
Membres
528 415

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

Un roman exquis. Pas d'autres mots pour le décrire.

La voie des rois, c'est d'abord Roshar, un univers. "Un monde de pierres et d'orages" comme c'est si joliment dit dans la quatrième de couverture. Un univers violent. Un monde où se côtoient différentes civilisations, pas toujours en très bon termes les unes avec les autres car leurs coutumes et leurs apparences sont très différentes. Un monde complexe dans lequel on est plongé dès les premières lignes. Pour moi, cet univers est parfaitement développé et d'une richesse inouï. Il ne se passe pas un chapitre sans qu'on en apprenne plus sur ce monde, ses peuples et leurs coutumes, son apparence, les moments forts de son Histoire. Brandon Sanderson pousse le détail à son paroxysme... pour mon plus grand bonheur. Une précision presque cinématographique qui pour autant, ne s’embarrasse pas de descriptions pompeuses. Plus justement, si. Il y a des moments assez longs mais on finit par s'y faire. En fait, ce premier tome a pour moi totalement rempli son job : introduire un univers sur lequel on sait tellement de choses qu'on se demande ce qu'il pourra nous révéler de meilleur.

Les personnages y sont aussi pour beaucoup dans la perfection de ce bouquin. Il y en a beaucoup mais on suit les points de vues de trois principaux. Kaladin, qui a abandonné ses études de médecine, pour devenir soldat. Par malheur, il a été réduit au rang d'esclave et tente de s'unir avec ces compagnons de fortune pour retrouver le champ de bataille. Non loin de là, Dalinar Kholin, commandant d'une armée et frère du défunt roi Gavilar, exprime sa fascination malsaine pour le Livre des Radieux, mystérieux ouvrage qui narre les aventures des Chevaliers Radieux et qui le hante. Dans des contrées éloignées, Shallan quitte sa famille pour devenir l'apprentie de la clarissime hérétique Jasnah Kholin, fille de feu Gavilar et nièce de Dalinar, pour des motifs douteux. Tour à tour, on découvre les points de vues des différents personnages et on en apprend davantage sur leurs motivations, leurs passés, leurs peurs. Même si c'est dur au début, on s'attache à eux d'une manière ou d'une autre et on se retrouve projeté dans leurs histoires. Il faut un peu de temps avant de comprendre ce qui les lient réellement. C'est de ça que viennent les longueurs notables dans les romans. On les remarque au début puis au bout d'un moment, on devient totalement accro à nos personnages qu'on ne lâcherait pour rien au monde. C'est là que le cliffhanger de la fin fait d'autant plus mal.

Bref, quelle introduction ! Même si ça a pas été évident de lutter contre ma nature de lectrice impatiente, j'y suis parvenue et je ne le regrette pas. Un formidable moment de lecture dont je ressors avec une furieuse envie de forcer tout le monde à lire ce roman magistral !

Afficher en entier
Diamant

Ce premier tome est dense mais ô combien palpitant !

Malgré un début un peu difficile (l'univers qui est mis en place tout le long de ce tome est très complexe), au bout d'un chapitre ou deux j'étais complètement immergée dans ce récit. On suit plusieurs personnages (un ancien guerrier devenu esclave, un assassin, une jeune femme qui est avide de savoir et un haut-prince qui se rend compte de l'horreur de la guerre) ainsi que quelques personnages annexes. Tous sont attachants (mention spéciale pour Syl) et leurs histoires sont bouleversantes. Les actes de courage sont de petites pépites et la coupure que l'auteur a décidé de faire pour ce premier livre est affreusement bien placée pour le suspense.

J'ai hâte de pouvoir lire la suite de cette série !

Afficher en entier
Or

Coucou les petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour la chronique d'un joli pavé, j'ai nommé la première partie (oui, vous avez bien lu) du premier tome des Archives de Roshar, La voie des Rois, par Brandon Sanderson.

Je ne vous cacherai pas que le début de ma lecture fut des plus laborieux. À dire vrai, j'ai bien failli abandonner ce livre au bout d'une petite centaine de pages. Moi qui tenais tant à enfin découvrir la plume et l'imaginaire du grand auteur de fantasy de notre génération, c'était loupé ! Et pourtant, ce n'était certainement pas l'écriture de Brandon Sanderson qui me posait problème, bien au contraire : je la trouvais digne des meilleurs des conteurs, tout simplement entraînante et d'une beauté sans mesure. Seulement voilà, je ne parvenais pas à accrocher avec cet univers extrêmement dense qu'on me présentait, ni avec ces personnages. Ce roman n'était tout bonnement pas fait pour moi à ce moment précis. Je l'ai donc reposé et laissé mariner pendant environ deux semaines... puis je me suis sentie prête. Et c'est alors que la plus extraordinaire des aventures a commencé pour moi.

Je ne vais pas vous mentir, je ne reste pas à 200% convaincue par ce que la plume foisonnante d'idées de Brandon Sanderson a bien voulu nous proposer dans cette première partie de tome un. Par exemple, je ne vois pas encore tout à fait l'intérêt des passages du récit dits "intermédiaires" qui séparent chacune des parties de ce dernier. Alors en effet, cela permet de souffler un peu avec notamment des chapitres beaucoup plus courts (du moins, c'est ainsi que je les perçois) mais à part quand l'on nous partage le point de vue de Szeth dans ces moments là, je ne vois clairement pas ce que les autres intermèdes apportent à l'intrigue. Cela me perd plus qu'autre chose, j'ai l'impression...

Ce détail un tantinet dérangeant mis à part, j'ai adoré tout le reste : la plume de l'auteur, comme je l'ai mentionné précédemment, juste exquise ; la mythologie et les contrées que celui-ci est parvenu à créer et les protagonistes que j'ai par la suite fini par trouver tous tout ce qu'il y a de plus fascinants, avec en outre une psychologie et un passif creusés en profondeur. Il me tarde d'en apprendre plus sur l'ensemble d'entre eux ! Et personnellement, j'ai déjà mes petits chouchous, Dalinar et Kaladin en tête pour les personnages principaux.

Pour conclure, je ne peux que chaudement vous recommander ce livre. Ne vous angoissez pas à cause des presque mille pages qu'il comporte, elles se tournent d'elles-même une fois que l'on est embarqué par le récit ! Et ce dernier ne manquera pas de vous épater tant il est d'une richesse émotionnelle et créatrice infinie. Mais justement, pour pouvoir savourer tout ce qu'il a à nous offrir sans risquer d'être totalement déboussolé, mieux vaut s'asseoir confortablement et prendre la peine de le savourer comme il se doit. Et surtout, il faut avoir envie de recevoir ce qu'il va nous apporter, attendre le bon moment et ne pas forcer l'instant de notre rencontre avec ce livre juste magique et délicieusement éprouvant (faut croire que j'aime me faire du mal au petit cœur, pour ne pas changer...) - j'ai retenu la leçon !

Afficher en entier
Or

Une belle brique, bon j’ai déjà eu affaire à cet auteur avec le fils de brume et ses briquasses, donc je n’avais pas trop peur. J’adore cet auteur, je ne m'en faisais pas trop.

Afficher en entier
Diamant

Excellent livre où on suit les péripéties d'un jeune garçon qui se retrouve soldat, puis esclave en 1ere ligne d'une compagnie de génie affecté au montage de ponts dans une guerre contre les parshendis.

On est dans une société de l'antiquité style égyptienne très hiérarchisée avec des prêtres, des guerriers, des rois, des artéfacts et bien sûr de la magie, le tout tapissé d'intrigues politiques, d'assassinats , de massacres et d'injustices notoires.

Afficher en entier
Or

Je dois dire que j'ai mis un petit moment à terminer ce livre, j'ai eu un manque de motivation des le début puis plusieurs fois à la suite. Est-ce la faute du roman, des sujets abordés ? Je ne pourrais le savoir, je sais une chose en revanche que l'écriture du roman est très belle, même si certains passages sont moins fluides que d'autres ils sont toujours... Intelligent. Ils nous poussent à réfléchir nous même à des sujets.

Quand au récit, et bien je dois dire que les passages avec Kaladin étaient ceux qui me motiver le plus, j'aime beaucoup ce personnage, car généralement j'ai un goût prononcée pour les mauvais personnages, ils sont toujours plus fascinant que les gentils qui veulent en fantasy faire le bien et veulent vivre dans un monde de bisounours par exemple.

Kaladin, il y a quelque chose de spécial chez lui, c'est un gentil qui comprend que parfois il faut être impitoyable, il comprend quand c'est nécessaire d'être mauvais, il ne se demande pas toujours si une chose est bien ou pas, si c'est moral ou non, il fait ce qu'il veut pour survivre ou pour ceux qu'il protège sans déborder sur les autres. C'est un personnage "bon" et charismatique, très badass dans son style et j'apprécie énormément son caractère. Hâte de découvrir sa suite, cependant je suis déçu que ce livre qui contient (en version epub) 1445 pages permette un développement si lent de ces personnages, j'ai l'impression que dans tout les chapitres qui lui sont dédiés ne nous faisaient pas avancer dans l'histoire.

J'apprécie le mystère qui entoure Kaladin, son futur et ses capacités.

Quand à Shallan, désolée pour ceux qui l'ont trouvés aussi intéressante que Kaladin mais ce n'est pas mon cas, je suppose que son personnage va forcément évoluer mais son attitude vis à vis du monde et sa perception m'est désagréable, ces passages à elle sont emplis de pitié pour elle même, elle prêche la sincérité et toute ces choses sur l'âme quand on sait qu'elle veut voler quelque chose qui ne lui appartient pas, pour sa famille, parce que c'est bien selon elle même si elle culpabilise, elle juge qu'elle en aura une meilleure utilité. Et bien c'est faux, voler parce que tu n'es pas capable de faire autrement alors que tu es une noble (si elle était de basse extraction j'aurais compris la nécessité et la moralité de cette situation), elle pourrait trouver d'autres solutions mais non, madame ne voudrait pas que sa maison soit traînée dans la boue, juste une histoire de réputation et de futur à ne pas gâcher. Elle Spoiler(cliquez pour révéler)a volée cet artefact uniquement pour un but égoïste, pour le paraître, pour le mensonge dans lequel elle vit et elle juge les autres. De l'hypocrisie.

Enfin bref son personnage me donne de l'urticaire, je prie pour un développement de caractère.

Les passages de Dalinar aux contraires sont plus terre à terre, plus sincère ce qui je pense est un trait que l'auteur souhaiter mettre en valeur de son personnage, ces chapitres sont plus intéressants que ceux de Shallan mais moins que ceux de Kaladin. On a l'occasion de voir d'un œil différent la royauté autre que la vision dont Kaladin en a. Les intrigues, les enjeux, les alliances et ennemis, ce sont des points de vues en perspective qui mettent en évidence les fondements et le cours d'une guerre, d'une stratégie à long terme ou à plus court. C'est un enseignement pour sûr. Dalinar et son fils me sont très sympathiques et j'ai hâte de voir quand tout ce petit monde va se rencontrer pour la première fois...

Un bon premier tome, bien que pour moi, même s'il plaçait le décor, l'avancement de l'action et de la situation des personnages n'étaient pas évident ni développer.

J'espère voir un but un peu plus précis dans le prochain tome. Maintenant que je suis dans l'histoire, surtout grâce à Kaladin et le suspense sur lequel se termine ce tome, j'ai hâte de lire la suite.

Afficher en entier
Diamant

J’ai eu beaucoup de mal à m’en mettre dans l’histoire au départ, car plutôt complexe le soir avant de s’endormir. Pourtant! Qu’est ce que c’est bien écrit, original, addictif. Je me suis prise de passion pour Kaladin, et je retiens mon souffle à chaque fois qu’il apparaît. J’ai eu un peu plus de mal avec Shallan au début mais la suite réserve de bonnes surprises. Encore une épopée fantastique que nous livre avec génie Brandon Sanderson.

Afficher en entier
Argent

L'auteur nous entraîne dans un monde riche et complexe en suivant des personnages profonds. Une saga qui démarre très bien et digne de figurer en bonne place avec d'autres classiques du genre.Amatrice de roman de fantasy, j’ai complètement été conquise par cette lecture qui m’a maintenant en haleine de longues heures, qui m’a fait craindre plus d’une fois pour les personnages (à tort ou à raison, mystère !), qui m’a horrifié parfois devant la cruauté qu’ils devaient subir… Cette première partie est tout simplement parfaite, un roman de fantasy comme on les aime ! Action, suspens, un univers bien construit, un petit peu de magie (même si le rôle de celle-ci semble secondaire pour le moment)… Je ne saurais trop comment vous recommander de découvrir ce premier tome

Afficher en entier
Argent

Il m’a fallu plus d’un an pour me décider à commencer ce roman, et encore, j’ai été aidée… Mais maintenant que c’est fait, je n’ai aucun regret ! L’histoire est séparée entre plusieurs narrateurs, l’univers est super riche, l’écriture est mature et entraînante, le suspense est là, bref, que du rêve. J’aurais dû m’en douter, avec Brandon Sanderson, aka l’homme qui n’écrivait que des histoires au top.

Afficher en entier
Argent

Ce tome 1 ressemble à s'y méprendre à une énorme introduction dans un univers riche et déconcertant . De ce fait , malheureusement , le livre souffre de longueurs qui peuvent nuire à l’additivité du récit .

Les personnages multiples présentés ne sont pas dénués d'intérêt , je me suis plus facilement attaché à certains car l'auteur leurs consacrent plus de place dans le récit .

Dans l'ensemble ce tome 1 est moins bien que son autre série Fils des brumes car l'action tarde à se mettre en place . Je lirai néanmoins le tome 2 car je veux voir comment l'auteur va construire son intrigue .

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode