Livres
514 788
Membres
527 847

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Piano de ma mère



Description ajoutée par Lilou 2009-08-25T19:36:29+02:00

Résumé

'Je m'appelle Yann Queffélec et je suis né le 4 septembre 1949, à Paris XVe. Sous X. Père et mère inconnus. Inexact ? En effet. Toujours cette fichue tendance à broder, à romancer... Je m'appelle Yann Queffélec.J'ai appris à mentir très jeune, encouragé par mon père, homme droit qui plaçait le mensonge au rang de vice, le plus noir de tous. Il avait les yeux bleus, d'un bleu vertigineux, comme l'horizon marin. Il me regardait et je n'avais rien dit qu'il me murmurait : menteur !... Étonnez-vous qu'après je sois devenu romancier. Ces mémoires vont donc retracer la relation houleuse, et souvent tourmentée, quej'ai toujours eue avec mon père, l'homme quej'ai le plus aimé, admiré, craint, et qui voulait me faire plier sous sa loi. Ils vont aussi raconter le déclin familial des Queffélec, des gens contradictoires, aussi modestes que prétentieux, aussi discrets qu'arrogants, timides, mais ne doutant pas d'appartenir à une catégorie supérieure.' Le premier tome de ce récit autobiographique couvre les deux premières décennies de l'auteur, s'achevant sur la mort de sa mère, en 1969.

Afficher en entier

Classement en biblio - 6 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par bellajessica 2013-10-06T01:34:00+02:00

Regardez ma mère à l’instant sur ce tabouret bleu ciel que nous avons peint elle et moi, je ne sais plus quand, un dimanche après-midi. Elle n’a pas ôté son tablier pour se mettre au piano. Elle est constamment absorbée par les tâches domestiques. Et cependant qu’elle me donne une leçon, tient mes mains, place mes doigts sur les touches, quelque soufflé au fromage est en train d’enfler au four, enroulant un précieux arôme autour de la Méthode rose et de mon estomac.

— Joue-moi la Marche turque…

Elle joue par-dessus mes mains. Je deviens bon, je m’en vais, j’ignore où, j’ai l’impression que la plus jolie des filles m’enveloppe tout entier de son regard unique au monde et de son odeur de muguet. Que peut-il arriver de plus enivrant aux sens naissants d’un enfant que cette musique d’enfant jouée par une mère inquiète à l’idée que le soufflé vienne à brûler ?

Elle me joue la Lettre à Élise.

Le Gai Laboureur.

Une Rhapsodie de Liszt.

La Berceuse de Balbastre imaginée pour Marie-Antoinette.

Un air de Moussorgski dont finalement l’auteur importe peu car il va devoir me céder la place, ma mère ayant écrit une chanson pour moi sur quelques notes à vous briser le cœur.

Ma chanson. Ne me demandez pas de vous la chanter. C’est maman qui la chantait au piano, derrière une porte fermée à clé, toute vibrante des rires étouffés de mes frère et sœur.

La page a tous les pouvoirs, mais non celui d’attirer sensiblement l’écho des voix chères ni celui des chansonnettes envolées, pour dire « il était une fois un enfant au bord de l’océan ». Sa mère lui chantait « au pas carabi », « Malbrough caraba », « on y va carabi », on rentre à la maison manger du crabe, une époque où les juillets naissaient d’une éternité spontanée qui dorait d’azur les lentes soirées bretonnes jusqu’aux premières étoiles de minuit par-delà les îles du chenal de la Helle, au bruit mat des boules de croquet dont les plus énervées partaient sur la grève au risque d’assommer les rôdeurs – à marée basse on les retrouvait à la pile Wonder, à marée montante elles déguerpissaient au large se cogner aux bouées sifflantes, et mon oncle annonçait qu’il ne jouerait plus au croquet, plus jamais. Il y a toujours un mauvais joueur dans une famille. Dis-moi comment tu joues au croquet, je te dirai à quelle sauce tu mangeras tes nièces et neveux à l’heure onctueuse des lots pastillés, prêts aux enchères des salles des ventes.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Livrespassion 2018-07-04T08:01:50+02:00
Or

Je n'ai jamais lu cet auteur .Ma Fille m'a offert un de ces livres .Très bon auteur , écriture fluide, intéressante .Ce bouquin ou il parle de sa Mère disparut trop tôt est une autobiographie "écrit avec le cœur " Nous ressentons dans ce texte tout l'amour que l'auteur porte à sa mère .Excellent .

Afficher en entier

Date de sortie

Le Piano de ma mère

  • France : 2011-05-04 - Poche (Français)

Activité récente

Doune29 l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-10T15:05:02+01:00

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 6
Commentaires 1
Extraits 2
Evaluations 1
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode