Livres
520 321
Membres
536 196

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Lu aussi

C'est la première fois que je lisais du Steampunk et mon avis est assez mitigé...

J'ai été attirée par la couverture et le résumé me paraissait pas mal pour découvrir un nouveau genre mais là où je n'ai pas été assez regardante c'est sur l'âge de l'héroïne en effet elle a 14 ans et le livre correspond parfaitement à cette tranche d'âge ^^

Je pense que avec 10ans en moins je l'aurais vraiment apprécié !

Mais la j'ai eu du mal à le finir et j'ai survolé les 50 dernières pages mais l'histoire en elle même est bien construite et l'univers bien décrit ...

Afficher en entier
Lu aussi

C'est bien la première fois que je mets un roman Steampunk dans la catégorie "j'ai lu aussi" !

Je suis tellement fan de cet univers que je n'aurai jamais pensé que cela m'arriverai un jour.

Mais, je ne vais pas mentir : ce roman n'est pas un coup de coeur.

Pourtant, j'ai adoré le personnage de Sophronia.

Elle est drôle (hilarante même), intrépide, futée, rebelle et c'est un plaisir de découvrir un personnage avec autant de charisme. Rien qu'en lisant la première scène, j'ai su que j'allais adoré cette fille.

Mais malheureusement, c'est bien la seule chose que j'ai aimé dans ce roman. L'intrigue m'a ennuyé. Il n'y a pas d'autres mots. Il y a très peu d'action ; aucun rebondissement ; l'intrigue est plutôt plate et il manque cruellement de personnage masculin. Le fait qu'il n'y ait pas de romance m'a également déçu.

C'est dommage car je m'attendais à une histoire à la hauteur de son personnage principal : explosive.

Maintenant que l'histoire et le décor sont installés, j'espère que les prochains tomes auront plus de pep's que celui-ci. A voir.

Afficher en entier
Or

Un très bon premier tome.

Toutefois j'ai préféré le protectorat de l'ombrelle (série se déroulant dans le même univers avec certains personnages apparaissant dans les 2 titres), je trouve que l’héroïne Alexia est beaucoup plus charismatique et plus attachante que notre jeune Sophronia. Pour moi, cette nouvelle héroïne est assez effacée (j'apprécie son côté casse-cou mais elle manque de profondeur, son côté psychologique est peu développé - c'est peut être dû au jeune âge).

Le scénario est assez bien ficelé, on ne s'ennuie pas, mais j'ai mis quelques chapitres avant de vraiment rentrer dans l'histoire. L'idée d'une école d'espionnage dans un dirigeable est très originale et plaisante. Il y a des rebondissements, de l'humour, mais les créatures surnaturelles sont peu présentes (contrairement au protectorat de l'ombrelle).

J'ai apprécié retrouver le personnage de Geneviève Lefoux (notre génie des inventions en tout genre - qui apparait en personnage de second plan, il s'agit de sa jeunesse).

En conclusion un livre agréable, fluide et sympathique.

Afficher en entier
Argent

Retrouvons des personnages du protectorat de l'ombrelle.

Cette saga se déroule avant la période du protectorat de l'ombrelle et est de la même verve.

Ce livre est cependant beaucoup plus brouillon et l'on a parfois du mal à se retrouver.

Dommage.

Afficher en entier
Diamant

Le premier tome d'une saga de Gail Carriger qui me faisait de l'oeil depuis un moment. Les personnages sont attachants, il y a de l'actions. Un coup de coeur pour moi

Afficher en entier
Or

https://serialbookineuse.wordpress.com/2017/02/06/le-pensionnat-de-mlle-geraldine-tome-1-etiquette-et-espionnage-gail-carriger/

J’ai découvert Gail Carriger avec sa saga Le Protectorat de l’Ombrelle et dès lors, j’ai été conquise par son univers. J’avais eu en parallèle connaissance d’une autre de ses séries, à savoir Le Pensionnat de Mlle Géraldine. C’est donc avec enthousiasme que je me suis lancée dans la lecture du premier tome. Ce dernier n’a pas été un coup de cœur comme le fût celui du Protectorat de l’Ombrelle mais j’ai tout de même passé un très bon moment de lecture !

Qu’en est-il donc de l’histoire?…Dans l’Angleterre Victorienne où les bonnes manières et les moeurs sociales sont de rigueur, Sophronia, une jeune fille de 14 ans, est loin d’être un modèle en la matière. Sa mère, exaspérée de la voir adopter un comportement indigne d’une lady, va l’envoyer dans un pensionnat pour parfaire son éducation. Toutefois, Sophronia va très vite découvrir que cet établissement n’a rien d’un pensionnat ordinaire. Ainsi, les cours de maintien et de savoir vivre côtoient ceux, moins conventionnels, d’espionnage. Ce séjour en pensionnat risque d’être plus intéressant que prévu pour cette chère Sophronia !

Gail Carriger nous entraîne dans un univers similaire à celui du Protectorat, où se mêlent steampunk et bit-lit. L’action semble même se dérouler ultérieurement aux événements qui ont marqués cette saga. J’ai d’ailleurs été agréablement surprise de retrouver certains personnages dans leur jeunesse. Ceci m’a permis d’en apprendre un peu plus sur eux et ainsi mieux cerner leur personnalité. Pour ce qui est de l’intrigue, elle est aussi prenante que décalée. L’univers créé par l’auteur est riche et fascinant. On s’émerveille devant le contraste qui résulte entre une époque qui se veut traditionnelle et conservatrice et la complexité, voire l’excentricité des technologies et autres inventions décrites. Gail Carriger ne manque pas d’imagination lorsqu’il s’agit de nous en mettre plein les yeux entre un pensionnat volant, des domestiques mécaniques et autres bidules.

Outre le fait de suivre Sophronia et ses amies dans leur apprentissage de l’étiquette et des diverses pratiques d’espionnage, le roman offre en parallèle une enquête qui apporte un surplus de mystère et de suspense. On n’a pas le temps de s’ennuyer même si quelques éléments sont prévisibles. Je regrette juste que le dénouement ait été un peu expéditif à mon gout et n’apporte pas les réponses que j’attendais. Après, il ne s’agit que du premier tome et j’imagine que la suite apportera plus d’informations. La plume de l’auteur est toujours aussi agréable à lire. Son écriture est fluide, maîtrisée et entraînante. Quelques touches d’humour viennent ponctuer le récit et rendent la lecture d’autant plus légère.

On retrouve dans ce roman une palette de personnages aux personnalités multiples, parfois fantasques, parfois plus discrets mais toujours bien construits et développés. L’une des particularités de ces personnages reste, selon moi, leurs noms à la fois atypiques et imprononçables. A croire que l’auteur s’est amusée à choisir des noms à la hauteur de son inventivité. Ainsi, il m’arrive encore de lire Saphronia au lieu de Sophronia et je ne vous parle même pas de son nom de famille que j’ai renoncé à épeler ! Parenthèse à part, j’ai bien aimé le personnage de Sophronia qui est une jeune fille vive d’esprit, curieuse et légèrement casse-cou et intrépide. Toutefois, il lui manque ce côté piquant que j’avais adoré chez Alexia dans le Protectorat de l’Ombrelle. Pour ce qui est des autres personnages, ils sont pour la plupart attachants et apportent un petit plus au récit mais je vous laisse les découvrir en temps et en heure.

En bref, ce premier tome pose les bases d’une saga qui s’annonce prometteuse. Même si je trouve que pour le moment elle n’arrive pas encore à la hauteur du Protectorat de l’Ombrelle, tous les ingrédients sont là pour passer un agréable moment de lecture !

Afficher en entier
Argent

Gail Carriger est une auteure que je connais et dont j'apprécie les écrits, même si j'ai toujours un peu de mal à rentrer dans l'histoire au début. Pas d'exceptions ici, même si j'ai fini pas apprécier ma lecture.

J'aime beaucoup (beaucoup) l'idée de base. Un pensionnat où on enseigne les règles de la bienséance mais également des techniques d'assassinat à de jeunes filles, clairement, j'étais très intriguée.

Mais j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire. Au début je lisais presque en diagonale les pages pour aller plus vite. J'ai trouvé le début long, et, pour être honnête, ennuyeux. Il y avait beaucoup de termes d'un coup, des mots inventés par l'auteur, mais aucune explication n'était vraiment donnée donc j'étais perdue.

De plus, le style était résolument plus "jeunesse" que dans le Protectorat de l'Ombrelle donc j'ai été un peu déstabilisé.

Puis, peu à peu, je me suis fait à l'univers, et j'ai su apprécier pleinement ma lecture.

La partie qui se déroule dans l'école est la plus intéressante, et je l'ai vraiment aimé. C'est plus dynamique, il y a pas mal d'action & les personnages s'étoffent et deviennent plus attachants.

J'espère juste que les cours d'assassinat seront encore plus exploités par la suite.

Donc lecture un peu chaotique au début, qui s'est révélé être très plaisante, et j'ai finalement pris beaucoup de plaisir à lire Etiquette & Espionnage.

Je lirais la suite par curiosité.

Afficher en entier
Or

Un très bon premier livre qui se lit d'une traite ! J'aime beaucoup Sophronia, qui, pour moi, est une héroine avec un fort caractère et pourtant assez "enfantine" (en même temps, elle n'a que quatorze ans). J'aime beaucoup tous les personnages secondaires et très différents !

Afficher en entier
Argent

J'ai trouvé ce livre qui est l'un de mes premiers de la catégorie steampunk très intéressant.

Moi qui d'habitude n'apprécie pas tellement les héroïnes jeunes à cause de leur manque de maturité j'ai été agréablement surprise par l'humour, l'intelligence et la perpétuelle perspicacité de nôtre héroïne.

En effet, Sophronia est vraiment courageuse et, loin d'être parfaite comme elle l'avoue elle même, elle ne fait que s'améliorer et est plus courageuse que jamais de nombreuses fois.

Je l'admire pour cela.

La découvert du monde et du pensionnat à également été pour moi magique bien que je l'avais rapidement survolé quand j'ai lu le tome 1 du Protectorat de l'ombrelle.

Les deux seul défauts qui m'ont rendu la lecture légèrement désagréable a été le fait qu'en le surnaturel ne soit presque pas présent et que j'aurais peut-être être aimé que Sophronia s'impose plus et bluffe plus le pensionnat de ses compétences.

Aussi non bien évidemment que je lirais la suite de ce livre vraiment bien avec hâte.

Afficher en entier
Pas apprécié

Je ne suis même pas arrivé à la moitié...

L'écriture est bonne et la couverture est très belle mais l'histoire...Personnellement il y a trop de choses qui ne colle pas.

Spoiler(cliquez pour révéler)Du fantastique mélangé avec de la mécanique et un vampire qui est sensible à l'ail plus un loup-garou qu'on prend pour cheval... je suis vraiment déçue. Je crois que je ne suis pas trop fan du thème : Steampunk.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode