Livres
511 154
Membres
521 732

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par la-voyageuse 2020-01-30T14:11:44+01:00

— Je... je suis Emma, dis-je en bafouillant sous son regard intense.

Son expression est froide, indéchiffrable. Je suis presque certaine de m’être trompée, mais je demande quand même :

— Tu ne serais pas Mark, par hasard ?

— Je préfère Marcus.

Sa voix me surprend. C’est un grondement grave et viril qui réveille en moi un instinct féminin primaire. Mon cœur redouble d’ardeur et mes paumes deviennent moites lorsqu’il se lève en déclarant sans préambule :

— Tu ne corresponds pas à mes attentes.

— Moi ?

C’est quoi, cette histoire ? La colère balaie toutes les autres émotions. Je reste bouche bée, plantée devant ce colosse. Il est si grand que je dois me dévisser le cou pour le regarder.

— Et toi, alors ? Tu ne ressembles pas du tout à ta photo !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Soso83 2020-04-01T18:33:56+02:00

[Emma & Marcus]

— Salut, dit-elle dans un souffle.

Elle se redresse en serrant le chat agité contre sa poitrine.

— Désolée. M’sieur Dodu est jaloux quand des hommes viennent à la maison.

— Vraiment ?

Ma voix est tendue. À ma grande surprise, je comprends exactement ce que ressent la boule de poils blanche, parce que l’idée que des hommes viennent chez Emma me donne envie d’étrangler quelqu’un. Ravalant cet élan de jalousie irrationnelle, je réponds d’un ton badin :

— Il est possessif ?

— Oh, oui. Beaucoup.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Soso83 2020-04-01T18:23:05+02:00

[Kindall & Emma]

— Tu te rends compte que tu ne me parles que de M’sieur Dodu, Coton et Reine Élisabeth depuis une demi-heure ?

Kendall se penche en plissant ses yeux noisette.

— Chat par-ci, chat par-là, et le véto.

— Oh.

Les joues rouges, je regarde la pendule au mur du restaurant où Kendall m’a traînée pour le brunch. En effet, cela fait presque trente minutes depuis notre arrivée et je n’ai pas cessé de jacasser pendant tout ce temps. Gênée, je regarde Kendall.

— Désolée, je ne voulais pas t’ennuyer.

— Non, Emma.

La voix de Kendall exprime une patience exagérée quand elle se penche en arrière, rejetant sa belle chevelure noire par-dessus son épaule.

— Tu ne m’as pas ennuyée. Mais tu m’as fait prendre conscience d’une chose.

— Quoi ?

— Ma chérie, tu es officiellement une femme à chats.

Afficher en entier
Extrait ajouté par micaroval 2020-06-28T18:45:53+02:00

L’habitacle est spacieux, mais avec la présence de Marcus, je m’y sens presque à l’étroit. Il ne s’agit pas que de sa carrure colossale, tout chez lui m’oppresse. Il occupe l’espace au-delà du physique, comme s’il avait de l’autorité sur l’air environnant.

À côté de lui, j’ai l’impression d’être un astéroïde coincé dans l’orbite de Jupiter – petit et incapable d’échapper à l’attraction de l’énorme planète.

Afficher en entier
Extrait ajouté par micaroval 2020-06-28T18:31:02+02:00

Marcus ne ressemble à aucun homme que j’ai connu. Avec mes précédents petits amis, j’étais capable de garder une certaine distance, d’accorder une portion de moi-même tout en conservant le reste. Mais pas avec lui. Il lui a suffi de quelques rendez-vous et d’un week-end éblouissant pour décimer toutes mes défenses et foncer sur mon cœur comme un rouleau compresseur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par keleana4 2020-05-08T17:11:42+02:00

Marcus :

« — J’ai trente-cinq ans et je suis fils unique, originaire de Staten Island. Je dirige un fonds spéculatif, dis-je d’un ton posé après avoir calé le téléphone d’Emma sur mon bureau tandis qu’elle se campe devant moi, un petit sourire machiavélique sur ses lèvres en boutons de rose.

De toute évidence, elle s’attend à ce que je sois décontenancé par les questions dont me bombarde sa grand-mère.

Dommage, car j’ai affûté mes compétences au fil de dizaines d’interviews en direct à la télé. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Inneess 2020-04-29T08:57:24+02:00

— Nous partageons une alchimie unique, chaton. Tellement unique que je ne l’avais encore jamais ressentie auparavant. Je te veux en permanence, c’est devenu une obsession. J’ai lutté contre ça, j’ai essayé de résister, mais c’est inutile. Je te veux et je n’ai pas envie que les ponts et les tunnels se mettent en travers du temps que nous passons ensemble. Emménage avec moi, Emma. C’est tellement logique.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Inneess 2020-04-29T08:51:47+02:00

Malgré la gravité de la situation, son regard furibond est si comique que j’ai envie d’éclater de rire. Avec ses boucles sens dessus dessous, elle est franchement mignonne quand elle est en colère. Adorable, même. D’ailleurs, elle est aussi adorable quand elle sourit, quand elle rougit et quand elle est allongée dans mon lit, le corps chaud, alangui et comblé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Soso83 2020-04-01T18:28:44+02:00

[Marcus]

Je dois assister à cinq réunions et lire deux dizaines de comptes-rendus avant le déjeuner, mais je ne pense qu’à Emma.

Bon sang. Je dois vraiment m’offrir mon dessert roux cette semaine afin de l’oublier et de passer à autre chose

Afficher en entier
Extrait ajouté par Soso83 2020-04-01T18:27:39+02:00

[Marcus & son assistante Lynette]

— Je veux que vous envoyiez des fleurs et de la pâtée pour chats à l’adresse que je vous ai transmise, répété-je en fronçant les sourcils. Cela pose un problème ?

— Non, bien sûr que non, répond aussitôt mon assistante, retrouvant son masque professionnel. Avez-vous une préférence en matière de fleurs et de... euh, de marque de pâtée pour chats ?

— Des roses – blanches et roses. Au moins une douzaine de chacune. Non, deux douzaines de chacune. Quant à la nourriture pour chats, je n’en sais rien. Ça mange quoi, ces bêtes-là ?

— Tout dépend, j’imagine, dit Lynette, toujours aussi concentrée. Certains maîtres ne donnent à leurs chats que de la nourriture en boîte, d’autres alternent avec des croquettes. Avez-vous plus d’informations sur le chat en question?

— Les chats, au pluriel, rectifié-je. Non, je ne sais pas grand-chose. Voilà ce que vous allez faire. Achetez un assortiment de différentes marques, à la fois croquettes et pâtées, et expédiez le tout avec les fleurs. Je vous enverrai le texte à faire écrire sur la carte.

— Très bien, je m’en charge.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode