Livres
510 856
Membres
521 203

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Chouchoune18 2012-06-30T00:37:36+02:00

"Même si souvent on a l'impression que ça ne sert à rien, qu'on n'y comprendra rien.

Mais tant qu'on n'est pas mort, on n'est pas vaincu.

Tant qu'il y a de la vie, la lutte continue.

La seule vraie défaite, c'est la fuite.

Et si j'ai appris quelque chose ici, c'est à faire face."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Idle 2012-07-13T14:39:09+02:00

"[...] je me tourne vers la patiente et je m'ouvre à ses plaintes, à ses peurs, à ses pleurs, ses espoirs, ses désirs, ses échecs, ses plaisirs,

je me fond dans son air, son couplet, sa ballade, son chant solo montant du choeur des femmes."

Afficher en entier
Extrait ajouté par magaliL 2015-11-07T22:34:44+01:00

« Qui reçoit l’amour et les soins que les femmes donnent de leurs mains?

Qui connaît la douleur, le chagrin que les femmes nourrissent dans leur ventre?

Qui écoute les mots et la chair que les femmes portent dans leurs chants? »

Betty Boren, 1973

Afficher en entier
Extrait ajouté par carolinedup 2015-10-30T16:00:47+01:00

Je pose mes fesses au bord du siège. Il s'installe sur sa chaise à roulettes, s'avachit conte le dossier, croise les mains sur son ventre. Il ma paru grand et mince, presque maigre, tout à l'heure, et voici qu'à présent, il jour les vieux toubibs bedonnants.

-Que pensez-vous apprendre ici ?

Une fois encore, il me prend par surprise. Je ne sais pas quoi lui répondre, j'ai envie de me lâcher de lui balancer : je ne voulais pas être ici. Je ne devrais pas être ici

Afficher en entier
Extrait ajouté par Eurylia 2020-05-30T10:55:06+02:00

Biais de sélection :

Bien sûr que toutes les femmes de Tourmens qui vont voir un médecin pour une contraception, une grossesse, une IVG ne sont pas obèses, migrantes, immigrées voilées, seules et abandonnées, adolescentes en rupture ou mères sous-prolétaires en attente de leur bulletin d’aide médicale. Mais ce sont celles-là que nous recevons ici. Et si elles viennent ici c’est parce qu’on ne veut pas d’elles ailleurs. Essayez d’appeler un gynécologue de ville en prenant l’accent du Maghreb ou en disant que vous vivez dans une roulotte et vous verrez comment vous serez reçue. Et ce « biais de sélection » est ce qui amène presque toujours les femmes qui consultent ici. Et quand ce n’est pas le voile ou l’obésité ou l’aide médicale, ce sont les douleurs inexpliquées qui durent depuis des mois, les saignements qui pourrissent la vie, les angoisses de grossesse ou de stérilité… Toutes les choses qui nécessitent de donner un peu de son temps pour écouter ce qu’elles ont à en dire si on veut y comprendre quelque chose. « Mais le temps, n’est-ce pas, c’est de l’argent. Et on ne va tout de même pas en donner à toutes ces emmerdeuses, n’est-ce pas ? »

La médecine française est, purement et simplement, une médecine de classe. Un trop grand nombre de « professionnels » méprisent souverainement tous les patients et les traitent comme des enfants – et plus encore les femmes, parce que ce sont des femmes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Eurylia 2020-05-30T09:00:41+02:00

Je lui donne l'adresse d'un chirurgien qui ne lui dira pas qu'elle est trop jeune, qu'elle devrait réfléchir, que si jamais "elle en perd un" (à croire que les enfants ça se remplace comme les assiettes ou les nains de jardin)... Bref, un qui ne lui balancera pas les conneries monstrueuses qu'on oppose aux femmes qui demandent une stérilisation tubaire parce qu'elles ne veulent plus d'enfant, des conneries encore plus insupportables que celles qu'on oppose à celles qui n'en veulent pas.

Afficher en entier
Extrait ajouté par HeloLoly 2020-02-21T01:03:21+01:00

je sens refluer le sentiment d'impuissance qui m'a envahie devant ce flot de plaintes et de malheurs, tous ces messages, toutes ces lamentations, ce tombereau de plaintes empilées, c'est comme si je m'étais aventurée derrière un camion de gravier au moment où il relevait sa plate-forme afin de décharger, pour me retrouver enfoui étouffée écrasée. Comment est-ce que je pouvais faire pour répondre à tout ça sans me laisser noyer, sans me laisser gagner par la peur le dégoût le rejet l'ironie le sarcasme le mépris l'envie de tout laisser tomber ou de les engueuler de les secouer de leur hurler de toutes mes forces en lettres capitales à quel point je les trouve veules et lâches et faibles et mièvres et connes, connes, connes, tellement connes qu'elles me rappellent ma propre connerie ma propre... mais je n'ai pas voulu me laisser faire je ne voulais pas me laisser embarquer par ça, c'est comme face aux patrons et à leurs semelles de plomb, tu peux toujours essayer de m'écraser si tu veux, tu n'y arriveras pas, je vais survivre, je vais prendre mon temps, je vais travailler millimètre par millimètre et grandir et sortir de ce trou de ce placard où tu veux m'enfermer et marcher vers la lumière qui me plaît, pas celle que tu me braque dans la gueule pour me faire obéir en affirmant que c'est la seule mais la lumière que je vais trouver moi, centimètre par centimètre au bout du tunnel que je creuserai seule sans que tu voies sans que tu saches,

à ceci près qu'hier soir je n'étais pas seule elles étaient là aussi sous le gravier et quand je déblayais pour voir la lumière c'était aussi pour elles…

Afficher en entier
Extrait ajouté par Palmyre 2017-12-25T18:05:22+01:00

Mais bordel de Dieu les autres ne peuvent pas avoir tout le temps tort, quand même, et vous, toujours raison! Ils ne font pas tout mal, tout le temps. Arrêtez donc de vous prendre pour le nombril du monde et pour le meilleur médecin de bonnes femmes de la planète!

Il ne répond rien. II me regarde. J'ai l'impression que je lui ai soufflé toute ma colère dans la figure et alors que je m'attend à ce qu'enfin il me foute dehors, je le vois hocher la tête.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode