Livres
514 931
Membres
528 060

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Lorsque le soleil, jetant ses premiers feux, disparut à l'horizon, les enfants se rassemblèrent en hâte pour entendre la suite du conte qui leur avait été promis. Pour le vieil homme qui les attendait déjà, leurs visages curieux aux grands yeux attentifs apportaient la lumière dans la pièce. L'histoire qu'il avait commencé à leur raconter par une fin d'après-midi pluvieuse allait pouvoir se poursuivre, tandis que le crépuscule assombrissait peu à peu la campagne.

Afficher en entier

- tu sais que l'un des emblèmes de Geall est le dragon. C'est notre fétiche, à tous les deux...

Elle se tourna vers Larkin pour se jeter à son cou, mais il s'était déjà métamorphosé. Alors, riant avec tous les autres de sa facétie, elle bondit sur le dos de son dragon préféré, armée de ses deux épées lance-flammes.

Afficher en entier

Moïra ne prit pas le temps de réfléchir. Elle n’attendit pas d’avoir retrouvé son calme, ne remonta pas à la tribune royale pour s’adresser de nouveau à son peuple, mais se rua hors du terrain de joute à la suite de Cian. En s’éloignant, elle entendit la voix de Larkin s’élever, forte et claire. Elle pouvait compter sur lui pour calmer les esprits et faire le nécessaire.

Elle ne se rendit compte qu’elle avait gardé à la main son épée maculée de sang que lorsqu’elle eut rattrapé Cian.

— Comment as-tu osé ? s’écria-t-elle. J’avais interdit…

Tout en traversant à grandes enjambées la cour intérieure, il lui répondit, sans lui jeter un regard :

— Je n’ai pas d’ordres à recevoir de vous, Votre Altesse. Je ne suis pas un de vos fidèles sujets.

— Tu n’avais pas le droit !

Moïra accéléra le pas, le dépassa et alla se placer devant lui pour lui barrer le chemin. Une rage froide se lisait sur le visage de Cian.

— Ce n’est pas à toi de me dire quels sont mes droits !

— Tu n’as pas pu supporter ce spectacle ? Me voir me battre contre un de tes semblables, le tourmenter, le détruire, c’était trop pour toi, n’est-ce pas ?

— Si ça t’arrange de le croire…

Plutôt que d’essayer de la contourner, Cian changea de direction et s’engagea sous une arcade.

— Ça ne se passera pas comme ça !

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/

Afficher en entier

D’autorité, elle tendit la main vers la ceinture de Blair et s’empara de la clé qu’elle lui avait confiée. Un silence de mort se fit dans le public. Dans les yeux du vampire qui la regardait approcher, Moïra vit luire l’éclat de la faim dévorante qui l’animait, et celui du plaisir qu’il se promettait.

Puis elle entendit siffler une flèche à ses oreilles et la vit se ficher dans le cœur du mort-vivant, dont le corps explosa en un nuage de poussière. Les chaînes retombèrent en tintant sur le poteau de fer.

Moïra fit volte-face, révoltée par cette trahison, soulevée par une vague de colère. Mais ce n’était pas Blair qui tenait l’arbalète. C’était Cian.

— Assez ! lança-t-il en jetant avec rage son arme sur le sol, avant de lui tourner le dos pour quitter le terrain de joute.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/

Afficher en entier

-Je t'aime, Blair Murphy, reprit-il. Tu es mon souffle, mon coeur,ma voix, et je continuerai à t'aimer même lorsque nos deux coeurs auront cessé de battre. Je t'aimerai, et je n'aimerai que toi, jusqu'à la fin des mondes. Voilà pourquoi tu dois m'épouser. Et pourquoi j'irai partout où tu iras. Pour me battre à tes côtés. Pour t'aimer quoi qu'il arrive. Et pour fonder une famille avec toi.

Afficher en entier

- Sur mon cheval, précisa Cian. Princesse, je serais honoré de pouvoir vous conduire à votre château sur mon fier destrier, ajouta-t-il en s'inclinant devant Moïra.

- Voilà qui commence à ressembler à un plan, commenta Blair d'un ton réjoui, en chargeant son sac marin sur son épaule.

Avec un large sourire à l'adresse de Glenna et de Hoyt, elle ajouta :

- Bienvenue sur Dragon Air. Je suis sûre que vous allez aimer le voyage !

Afficher en entier

- J'ai l'impression d'être une star de série B. Ou un de ces foutus moines paillards d'autrefois.

Moïra n'était pas du tout de cet avis. De son point de vue, il avait l'air bien plus dangereux que ridicule.

Afficher en entier

- Il faut se méfier de l'eau qui dort… murmura Blair en grimpant sur le dos de Larkin. Toi si sage, si tranquille, toujours le nez dans un bouquin… Comment aurais-je pu deviner que tu accepterais si tranquillement d'apprendre que nous couchons ensemble, ton cousin et moi ?

Afficher en entier

Elle, à la fin de l'histoire, lorsqu'elle s'en irait vers le soleil couchant, ce ne serait pas main dans la main avec l'élu de son cœur, mais armée jusqu'aux dents et pour rencontrer la mort.

Afficher en entier

Blair le laissa quitter la pièce sans chercher à le retenir. Comment aurait-elle pu lui faire comprendre qu'une petite fille brusquement plongée au cœur de l'enfer ne choisit pas de s'endurcir mais qu'elle le fait par nécessité ? Lorsqu'un tel fardeau s'abat sur vos épaules, il faut se raidir pour le supporter ou se laisser écraser par lui.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode