Livres
515 438
Membres
528 934

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Ville sans vent, Tome 1



Description ajoutée par Aur31 2020-01-08T13:37:16+01:00

Résumé

A dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée.

Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d‘Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ça tombe bien, elle a tendance à les déclencher…

Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu. Lui a un avenir. Elle un passé.

Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser.

Afficher en entier

Classement en biblio - 49 lecteurs

Extrait

- C’est fermé à clé. Vous savez forcer une serrure, Maître ?

- Je suis mage.

- Y a rien d’incompatible.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Bonne lecture de vacances, La Ville Sans Vent est un roman de fantasy un peu enfantin par moments où l'on suit deux protagonistes et leur attachement progressif l'un envers l'autre, Arka, amazone de 13 ans au caractère bien défini et son mentor, le mage Lastyanax, 19 ans (que j'adore) accompagnés de quelques amis et ennemis tels que les triplets titanesque, Stérix le suiveur que l'on finit par apprécier, Phréton que l'on deteste et aime à la fois, la magicienne Pyrrha et le comique Pétrole. Avec de belles descriptions de la majestueuse ville d'Hyperborrée, un super système de magie, quelques conflits politiques et une fin à laquelle on ne s'attend pas, c'est une lecture rapide et divertissante que je recommande vivement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bluenn 2020-08-04T09:04:52+02:00
Or

Ma chronique complète : https://ombrebones.wordpress.com/2020/08/04/la-ville-sans-vent-1-eleonore-devillepoix/

Le premier tome de la ville sans vent est une vraie réussite sur tous les plans. Des personnages attachants et crédibles portent une intrigue efficacement ficelée – bien qu’elle semble classique au premier abord- qui ne souffre presque pas de temps morts. L’écriture de l’autrice a un petit quelque chose de Rowling, ce qui ravit la nostalgique en moi. La seule chose que je regrette, c’est l’absence totale de mention sur le livre qu’il s’agit du premier tome d’une saga et non d’un one-shot. Vous êtes prévenus ! Toutefois, l’aventure vaut le coup et je vous recommande cette lecture sans hésitation.

Afficher en entier
Diamant

Mon avis lecture : j’ai découvert ce livre grâce au site NetGalley France, j’avais dévoré le début en version numérique mais même avec mes lunettes j’avais beaucoup de migraines et donc du mal à la continuer… Alors j’ai décidé de me le procurer en version papier afin de pouvoir le savourer pleinement et à ma guise ! C’est ainsi que j’ai pu me plonger à nouveau dans cet univers magique extraordinaire et cela sans modération ! Autant vous dire que tout au long de ma lecture je rêvais éveillée tellement l’écriture me projetait de façon majestueuse dans un monde sans limite niveau imagination et totalement époustouflant, j’en ai pris plein les yeux et l’esprit ! Cette histoire est vraiment au-delà de tout ce que j’aurais pu m’attendre en découvrant son résumé. C’est d’ores et déjà avec énormément d’impatience que j’attends la suite, parce que c’est sûr que c’est un gros coup de coeur à mes yeux ! Un mélange subtil entre un univers magique fascinant et le monde intriguant et malveillant de Game of Thrones. Vivement le mois d’octobre pour que je puisse retrouver tout ce beau petit monde et ses protagonistes très attachants.

Afficher en entier
Diamant

Alerte au coup de cœur !

J'avoue avoir été attirée par cet ouvrage avant tout grâce à sa couverture (qui est sublime, il faut bien l'avouer), et seulement par la suite par son résumé. Ça avait l'air d'être le genre d'histoire qui pouvait me plaire, mais je n'en attendais tout de même pas beaucoup. Alors imaginez ma joie quand j'ai découvert une histoire incroyable, se déroulant dans un univers riche et avec une flopée de personnages formidablement bien écrits !

Au niveau de l'histoire, j'ai particulièrement apprécié la façon dont l'autrice nous mène par le bout du nez jusqu'à la fin. Qu'est-ce que c'est agréable lorsque toutes les pièces du puzzle s'assemblent parfaitement dans les dernières pages d'un livre alors qu'on n'avait rien vu venir !

Pour ce qui est de l'univers, je ne sais pas où l'autrice a été chercher toutes ses idées, mais il est excessivement bien pensé. J'ai beaucoup aimé le côté magique de cet univers, avec son transport à dos de tortue, son bracelet-ailes ou encore son serpent prédisant l'avenir. Mais ce que je trouve génial, c'est sa cohérence, que ce soit du point de vue de l'organisation politique, des caractéristiques du territoire, ou encore de l'Histoire de ce monde inventé. On sent que l'autrice à pensé à tout !

Côté personnages, préparez-vous à devoir retenir une tonne de noms imprononçables qui auront tous leur importance à un moment de l'histoire. Pour ce qui est des personnages principaux, Lastyanax et Arka, on les sent évoluer au fil des situations auxquelles ils doivent faire face. Même s'ils peuvent vous paraître un peu énervants par moment, accrochez-vous, ils pourraient bien vous surprendre...

Bref, vous l'aurez compris, je suis totalement conquise, et aussi soulagée que la suite ne sorte que dans quelques mois.

Afficher en entier
Diamant

Chronique non corrigé

Avant tout je tenais à remercié Babelio et Hachette Roman pour m’avoir confié ce roman papier en service presse. J’ai été très agréablement surprise par cette lecture et j’ai vraiment hâte de lire le prochain tome.

En tout premier je me dois de parler de la couverture. Et surtout sur l’exemplaire papier elle est juste sublime ! Sur l’exemplaire physique nous avons du dorée sur toute la partie en jaune ce qui rend l’ensemble vraiment très jolie. Mais, car c’est un point négatif, au fil de la lecture cette fameuse couleur doré s’efface très très rapidement ce qui est vraiment dommage. Pour ma part les premières lettres du titre ce sont effacer mais ça reste juste un inconvénient rien de plus.

Pour ce qui est de l’histoire, vous allez adorée vous lancer dans cette lecture si vous aimez les récits à la troisième personnes et surtout si vous aimez lire plusieurs point de vue à la fois. Ce que j’ai apprécié dans ce roman c’est d’avoir la chance de pouvoir être dans la tête de plusieurs personnages à la fois, ça nous permettait d’avoir des réponses à nos questions plus facilement ou au contraire les questions fusaient quant à la suite de l’histoire.

Dans ce roman nous faisons la rencontre d’Arka, une jeune fille de seulement treize ans, au caractère bien trempé. Elle arrive à Hyberborée après avoir fait un long voyage, la jeune fille à une mission : retrouvé son père biologique. Sauf qu’elle ne sait pas grand chose sur lui à part le lieu ou il à rencontrer sa mère et qu’il est mage à Hyberborée autant chercher une épine dans une botte de foin. Mais Arka est déterminée à y arrivé et elle fera tout pour. J’ai eu un véritable coup de coeur pour ce personnage malgré son jeune âge je suis arrivée plusieurs fois à m’identifiée à elle, surtout à cause de son caractère de cochon et le fait que pour une adolescente elle soit quelqu’un de bien plus mature qu’on ne le pense. J’aime particulièrement le fait de retrouver des adolescents assez mature pour leurs âges, ce qui nous permets de ne pas nous lasser de leurs comportement enfantin. En tout cas Arka m’a impressionner tout au long du roman car la jeune fille à eu une évolution fulgurante entre le début du livre et la fin, ce fut une très belle surprise.

Arka est donc venu à hyperborée dans le but de retrouver son père, elle arrive tant bien que mal à parvenir au niveau sept, c’est là que se regroupe l’ensemble des mages et tout le Magisterium. Elle va donc arriver totalement par hasard à s’inscrire à l’attribution. C’est un tournois pour devenir disciple d’un mage pour qu’il deviennent alors le Mentor du disciple et pendant les cinq prochaine années. Arka se dit qu’en participant à ce tournois elle arrivera peut-être à retrouver son père. Mais elle est loin de s’imaginer que les épreuves soit aussi simple que ça.

Lastyanax est un jeune mage de dix-neuf ans, pour qui la vie n’a pas été toujours aussi simple qu’il n’y parait. Last à découvert le corps de son mentor étendu au sol, ce fût pour lui une épreuve qu’il à du surmonter très vite car on ne lui à pas laisser le temps de souffler qu’il à eu l’honneur d’avoir une formidable promotion qui aurait pût être la chance de sa vie. Mais tout ne va pas se passer aussi bien qu’on ne le pense. Lastyanax n’a qu’une seule chose en tête : Retrouvez l’assassin de son mentor !

Très vite l’intrigue est lancer, et nous suivons nos personnages pages après pages sans jamais pouvoir s’arrêter et d’enfin avoir le fin mot de l’histoire. L’histoire se déroule assez lentement mais j’ai trouvé que c’était tout à fait nécessaire, il est vrai qu’au début j’ai eu peur que l’auteure soit aller trop vite dans l’histoire mais pas du tout elle à vraiment prit son temps sur chaque choses, de même pour ses personnages qui sont très bien travailler ça fait même très plaisirs de voir qu’ils ont chacun un vécus et qu’ils ne sont pas des coquilles vide qu’on à simplement posé là.

J’ai également bien aimée certains personnages secondaires comme : Pyrrha, Pétrocle, et bien d’autre. Malheureusement j’aurais aimé en savoir plus sur le personnage de Pyrrha c’est une jeune femme que je n’ai pas su comprendre réellement son rôle dans l’histoire outre le fait qu’elle soit l’amie de Last. J’espère l’apercevoir un peu plus dans le prochain tome pour en découvrir un peu plus sur elle et sur sa relation assez particulière avec Last.

Pour Pétrocle c’est aussi un jeune homme que j’ai bien apprécié qui est toujours la pour ses amis et qui ne compte pas les lâcher. Hâte de pouvoir le revoir au prochain tome également.

En tout cas ce premier tome est pour moi un véritable coup de coeur, même si j’ai trouver quelque points négatifs qui n’ont rien à voir avec le récit mais plutôt au vocabulaire utilisée quelques fois pour évité les répétions. Je ne sais pas si c’est le fait de ne pas lire souvent à la troisième personnes mais certains mot m’ont fait lever les yeux au ciel. C’était quelques fois pas du tout adapté au point de vue du personnage et c’était trop « hautain » pour certains mais ça n’empêche en rien à la lecture bien au contraire.

Second point je trouve que le titre du roman ne colle pas vraiment à l’histoire car au final, on emploi que très rarement « La ville sans vent » dans le récit. J’aurais plus vu le roman s’appeller L’Hyperborée ou quelque chose dans ce style.

La ville sans vent est une histoire mélangeant à la fois la Fantasy mais également le Fantastique et pourtant elle m’a fait pensé à plusieurs univers que j’ai déjà lu il y a quelques temps comme : Harry Potter pour le côté magie ou le trio d’amis. Engrenage de Lucie Goudin pour le côté des niveau entre les pauvres et les riches et j’ai retrouver un peu d’Hunger Game pour le tournois même si celui-ci n’est pas mortel.

En tout cas j’ai vraiment apprécié l’intrigue qui entoure le récit du début à la fin et pour une fois j’ai été surprise par les révélations apporté à la fin du roman. L’auteure à très bien relevé le défit de son enquête car je n’ai pas su qui était le père d’Arka ni qui était l’assassins des mages d’Hyperborée. Donc chapeau !

J’attends le second tome avec une grande impatience, il sortira le 14 Octobre 2020 (c’est trèèès long). Mais je vous le conseil à 100% vous ne serez pas déçus et votre aventure à Hyperborée ne fait que commencer !

Afficher en entier
Diamant

Mais quelle BOMBE ce livre !!!!!

C'est un gros coup de cœur <3

J'ai adoré l'univers, les intrigues, les complots politiques, les épreuves, le procès. C'était intense jusqu'au bout !!! Les personnages sont forts, on s'y attache très rapidement. Et le coup Spoiler(cliquez pour révéler)des tortues en guise de taxis... j'adore ! Les dialogues sont parfois hilarants. J'ai tellement hâte de lire la suite....

Faut pas hésiter les amis ni attendre la suite car ce tome est exceptionnel !

Afficher en entier
Lu aussi

Tout d’abord merci à Babelio pour l’envoi de ce roman en service presse en masse critique privilège.

L’histoire : Nous suivons Arka, une jeune fille de 13 ans, à la recherche de son père qu’elle ne connaît pas. Pour cela, Arka veut atteindre la ville d’Hyperborée. De plus, sur sa route elle va croiser un cheval qu’elle nommera Nabot et qu’elle va décider de garder avec elle. En parallèle, nous suivons Lastyanax, un jeune mage qui est en train de finir sa formation et de passer sa soutenance. Tout se passe bien pour lui jusqu’au jour où son mentor meurt et où Lastyanax va devoir le remplacer. Il va donc mener l’enquête pour comprendre ce qui est arrivé à son mentor tout en assumant son poste. Je n’ai pas du tout adhéré à ce roman. L’histoire ne m’a pas plus emballé que cela et je trouvais que ça n’avançait pas, je n’avais pas envie de connaître la suite.

Les personnages : Tout d’abord, Arka. J’ai bien aimé suivre Arka car c’est une petite attachante mais je m’ennuyais énormément car il ne se passait pas grand-chose. Ensuite, Lastyanax. C’est un personnage que j’ai bien aimé aussi, quand je le suivais, j’avais envie de savoir ce qui était arrivé à son mentor jusqu’à un certain stade où l’ennui est également apparu.

La plume : L’autrice a une plume très travaillée et très belle. Cependant, c’est ce qui a péché avec moi car je trouvais que l’histoire n’avançait pas. De plus, j’ai trouvé le choix de la narration et de la mise en page très désagréable. Il y avait de gros pavés qui m’empêchait d’apprécier ma lecture. Enfin, malheureusement, avec moi, le choix de points de vues alternés dans les chapitres n’a pas été une réussite et m’a complètement perdue.

En résumé: ce livre est une grosse déception pour moi, je n’ai pas réussi à le terminer car rien ne me happait. Ce que je retiendrai c’est cependant, la plume de l’autrice, très belle et très travaillée qui aurait peut être mieux fonctionné pour moi dans un autre roman que de la fantasy. Je surveillerai tout de même ce que fait l’autrice et je retenterai peut être l’expérience avec un autre roman d’elle.

J’espère que cette chronique vous aura plu, dites-moi en commentaires si vous avez aimé ce roman, cela m’intéresserait énormément d’échanger avec vous car je suis persuadé que ce roman est prometteur et trouvera son public.

Je vous fais de gros bisous et vous souhaite de bonnes lectures.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par louji 2020-07-12T21:59:25+02:00
Or

https://littcentcinquante.wordpress.com/2020/07/12/la-ville-sans-vent-tome-1/

Une jolie découverte de fantasy young adult, avec un duo de personnages attachants et efficaces, une intrigue mêlant bien machinations politiques et action.

L'un des éléments qui m'a beaucoup plu, c'est le world-building. Un vrai plaisir de plonger dans Hyperborée, ses sept niveaux, ses canaux et ses tortues. La magie présentée n'est pas ultra originale, mais le monde qui l'entoure est plein de bonnes idées et de créativité. C'était donc très sympathique de découvrir les différents aspects d'Hyperborée, de son conseil de ministres aux révoltes des premiers niveaux ou de l'émancipation féminine.

Du côté des personnages, Arka et Lastyanax sont très sympa à suivre, tout en nuances et chacun débrouillard à sa façon. J'ai bien apprécié qu'on s'attache facilement et rapidement à eux tout en ayant un recul critique grâce aux changements de PDV. On a une belle esquisse de ces 2 personnages en fin de tome, avec leurs qualités, leurs défauts, leurs objectifs. Mais ce ne sont pas les seuls : d'autres personnages assez importants gravitent autour d'eux et sont déjà approfondis malgré leur rôle secondaire. Pyrrha, les ministres, les camarades de classe d'Arka, Alcandre… Alcandre, un personnage encore très mystérieux, un antagoniste que je trouve intéressant et captivant dans ses méthodes. Ça a l'air d'être un sacré troufion, mais il tient bien son rôle en tout cas !

L'intrigue est pleine de machinations politiques, d'enjeux géopolitiques, de meurtres et de trahisons. Ça permet de conserver une certaine tension sous-jacente quand l'action est un peu moins présente. Même s'il y a certains moments plus calmes, le livre ne souffre pas de longueurs : ces instants moins tendus permettent de souffler entre 2 événements plus tendax !

L'écriture est soignée, immersive, assez poétique sans être lourde pour autant. Ça fait tout à fait le boulot !

Puis la couverture est très jolie. C'était l'instant pas très constructif.

Afficher en entier
Or

J’ai adorée ce livre, pour moi c’est un mélange entre Harry potter et La passe miroir.

Afficher en entier
Diamant

ros coup de cœur pour ce roman d'aventure qui exploite un monde fantastique, la ville d'Hyperborée, gouverné par le Basileus, lui-même entouré de son conseil de ministres. Cette ville réputée sans vent et en guerre depuis longtemps contre les Amazones d'où provient Arka, notre personnage principale, révoltée, audacieuse et courageuse. Elle est à la recherche de son père depuis qu'un incendie a ravagé sa forêt et qu'il ne lui reste plus de parents. Espérant trouver à Hyperborée ce qu'elle cherche, c'est à cheval qu'elle arrivera au pied de la cité. Se cachant, un concours de circonstances la mèneront à devenir la disciple d'un jeune mage: Lastyanax. Celui-ci vient de perdre son mentor et maître, assassiné. Bien décidé à trouver qui s'en est pris à lui, Lastyanax va remuer ciel et terre et se faire de nombreux ennemis. Nos deux personnages vont apprendre à se connaître, malgré leurs différences, et vont devoir se faire confiance pour trouver ce qu'ils cherchent.

La ville sans vent est un roman dense, prenant qui réinvente le roman d'aventure fantastique. Le monde est plein de fantaisie, l'écriture rythmée, l'humour omniprésent et on ne s'ennuie jamais. Les personnages sont attachants, étoffés et ont du mordant. C'est ce que j'ai aimé: l'autrice a su allier le fond et la forme dans une dynamique impitoyable.

Il y a beaucoup de similitude avec La Passe-miroir dans l'écriture, la façon d'organiser le récit, les intrigues, l'originalité du décor également. C'est farfelu, magique, bien construit. On découvre vraiment un univers et ça faisait longtemps que je ne m'étais pas laissé porter ainsi. J'ai été happé dès les premiers mots jusqu'à la fin (pas tout à fait car un tome 2 sortira bientôt). Bref, si vous voulez un récit magique, avec des inspirations mythologiques, des récits en parallèles qui apportent de nombreuses révélations... ce roman est à lire absolument.

Le petit + : les dômes des maisons sur la couverture brillent à la lumière.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"La Ville sans vent, Tome 1" est sorti 2020-06-03T22:26:18+02:00
background Layer 1 03 Juin

Date de sortie

La Ville sans vent, Tome 1

  • France : 2020-06-03 (Français)

Activité récente

dedei77 l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-08T18:03:01+02:00
Alfi06 l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-07T21:28:53+02:00
Bluenn l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-04T09:04:22+02:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 49
Commentaires 20
Extraits 1
Evaluations 23
Note globale 8.83 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode