Livres
520 629
Membres
536 564

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

Les livres de Christelle Dabos méritent plus que le Diamant.

Que dire de ce livre à part que je regrette de l'avoir refermer aussi vite, que j'attend la suite avec impatience et que je vais très certainement me relire ces deux tomes de nombreuses fois d'ici la sortit du prochain, comment ne pas parcourir cet univers incroyable encore et encore et dire qu'on va avoir le droit à deux autres perles de ce genre (peut être plus).

Il se passe tellement de chose pour notre chère Ophélie dans ce tome, impossible d'en faire un résumé ou de dire ce que j'ai préféré (en même temps j'ai tout aimé donc...).

Gros coup de cœur pour Thorn.

Le troisième est en cours de rédaction et même si je suis impatiente, Christelle peut et doit prendre son temps, mais son imagination est tellement magique qu'on ne risque pas d'être déçu.

Afficher en entier
Diamant

Je viens juste de le terminer et Wow...

Ce livre est encore mieux que le précédent ( oui oui c'est possible )

Je suis toute chamboulée, et je n'arriverai pas à expliquer ce que j'ai ressentit durant la lecture de ce roman ...

Bref lisez le !!

Spoiler(cliquez pour révéler)À la page 305 : MAIS POURQUOI ???!!!! :'(

Afficher en entier
Diamant

Je n'ai pas écrit sur ce site depuis bien longtemps... Ai-je même déjà poster un commentaire? Ayant fini ma lecture la nuit dernière et vraiment... J'adore l'écriture de Christelle Dabos, l'univers qu'elle a créé et tous ses personnages. (aimer est un mot relatif pour expliquer ma relation avec certains d'eux.) Par quoi commencer...

Je trouve l'intrigue particulièrement bien menée et le suspense m'a juste tenue en haleine jusqu'au bout. Je n'ai pas lâché le livre (et si malheureusement je devais le faire, je ne tenais pas en place) Par contre vu que je n'ai découvert cette série qu'en septembre 2014 je ne l'ai pas attendu trop longtemps donc je ne peux pas me permettre de me plaindre! :) Mais je veux déjà la suite!!

Ce livre est devenu ma drogue, je n'ai pas dormi pour lui, je n'ai pas manger, je n'ai pas fais mes devoirs (of course...)

Le développement apporté à Ophélie est admirable, elle s'émancipe, s'impose, fait face à elle même, la nouvelle elle à nouveau. Spoiler(cliquez pour révéler) Et même si je me demande, depuis la révélation de la libération de "L'Autre" par elle a 13 ans, si elle n'est pas... en partie quelqu'un d'autre, pas juste une simple fille d'animistes. J'aime énormément Ophélie et sa façon de réagir aux choses, elle fait partie du cercle très, mais vraiment très, resserré des héros/héroïnes que j'apprécie. Je l'ai trouvé touchante tout le long du livre mais surtout Spoiler(cliquez pour révéler)quand elle retrouve Archibald (my husband... Ok. Désolée je suis une fangirl kikoo de niveau 15) et surtout quand elle comprend qu'elle aime et qu'elle a, elle aussi besoin de Thorn. (JE LES AIME B**DEL!!!)

Thorn... Thorn, mon personnage préféré, si énigmatique, mystérieux... Et étonnement plus tant que ça à la fin du tome grâce à un merveilleux développement de personnage. J'aime le personnage de Thorn depuis ses toutes premières lignes dans le tome 1, alors qu'on me donne une backstory, un but et une telle mise à jour de lui. Je l'aime encore plus maintenant. Spoiler(cliquez pour révéler)Je n'ai jamais douté de lui. C'est un precious cinnamon roll. Personne ne peut le nier. Oui un cinnamon roll qui tue des gens. ET ALORS! Hors-sujet à part, le chapitre "Le cœur" a juste brisé toute mon âme... C'était beaucoup, beaucoup trop adorable pour moi.

ARCHIBALD. Oui oui. J'avais comme souvenir de ce petit chapelier fou de Citacielle que sa débauche et sa rencontre avec Ophélie. Il ne m'avait plus marqué que ça dans le premier tome, fort malheureusement... J'ai craqué pour son caractère ce tome ci. Son ennui, son attachement à Ophélie, son côté grand-frère... Spoiler(cliquez pour révéler)La crise cardiaque que j'ai eu quand il a disparu... J'ai énormément aimé la scène où il boit du thé avec Ophélie dans le ciel lorsque celle-ci est dans... le coma, je suppose?

Je pourrais parler de tante Roseline qui reste la meilleure chaperonne du monde, de Berenilde, de Renold (Renard), Melchior, Cunégonde, Hildegarde, la mère d'Ophélie, Agathe et même le chevalier... Mais... Je vais me pencher sur le cas de Farouk. Spoiler(cliquez pour révéler)Farouk m'a énormément plu ce tome ci, passant de son rôle de "Reine de cœur", à celui de Pinocchio je présume? L'histoire de la poupée ne lui plaisait pas car elle le faisait pensé à lui et ça m'a donné envie de le serrer dans mes bras... Oui. Je vais pas bien. Plus sérieusement, je veux en savoir plus. Sur Odin, Artémis, les autres mais surtout Dieu et "l'Autre".

Pour finir le point principal qui, à mes yeux, est une des choses qui m'a fait ne pas vouloir le décrocher. La relation Ophélie/Thorn. Comme préciser un peu plus haut, dans les spoilers, j'adore ce couple: c'est un couple je m'en fous! J'ai lu les 150 premières pages sans décrocher car je voulais les lire ensemble, j'attendais une scène de eux deux avec une l'impatience même d'un enfant. Spoiler(cliquez pour révéler)Thorn est adorable, il essaye réellement de protéger et il vaut sa confiance. Quand il lui donne sa montre comme preuve de leurs promesses ou même quand il lui dit qu'elle est pour lui plus que de simples mains. Thorn essaye de ne pas être encombrant, il est maladroit et il ça se voit quand il essaye de dire ce qu'il pourrait apporter à Ophélie à ses parents... Des propriétés... Snifff ce mec est adorablement... mignon. Ensuite cette scène dans "Le Vertige": Le baiser. Je ne sais pas se que Thorn voulait vérifier... Probablement savoir si elle l'aimait ou pas. N'empêche que j'aurais aimé savoir ce qu'Ophélie aurait trouvé en lisant la montre. Aussi à la caravane des carnavals. Quand il bégaye. agh. Ensuite je dirais que toute l'enquête fut un super moment à vivre avec eux deux. Et puis Thorn a une manie d'essayer de protéger Ophélie (contre les Chroniqueurs et Melchior ensuite.) La scène du cœur est adorablement... adorable. Je répète constamment ce mot mais Thorn a été adorable! Sans oublier que leurs scènes "d'adieux" m'a fait pleurer. Je craquais déjà plus ou moins quand Ophélie s'est mise à pleurer mais lorsque qu'il lui a dit qu'il l'aimait... Et ben se fut trop. J'ai eu une crise de sanglots (un peu comme Ophélie à vrai dire) Alors oui... J'ai la larme facile, du moins avec les films, la musique et les séries. Cela faisait depuis Harry Potter 7 que je n'avais pas pleuré comme ça et étant donné que j'ai fini la série Harry Potter à 9 ans. Cela faisait 6 ans que je n'avais pas pleuré comme ça. Aussi quand j'ai compris pourquoi Thorn n'était pas un liseur. Un couple de passe-miroir. Ophélie et lui sont plus que parfaitement fait l'un pour l'autre. Pour moi se sont des âmes sœurs mais après c'est peut-être mon kikoo fangirlisme qui parle...

Je ne doute pas que Christelle Dabos nous fera une suite aussi incroyable que celle-ci. Elle a un talent fou et mériterait toute les médailles en cookies au monde!(ooooh ça va, vous avez compris l'idée!!)

Afficher en entier
Diamant

J'ai essayé. J'ai vraiment essayé.

Malheureusement, les pages se sont tournées trop vite et je l'ai fini bien trop vite ! J'était un peu triste de le refermer aussi tôt. On n'a plus qu'une envie : avoir la suite !

On retrouve Ophélie et Thorn à la cour de Farouk et elle prend de plus en plus confiance en elle et est impressionnante. Elle est courageuse. Thorn lui-même l'admet.

Elle est promue Vice-conteuse et doit raconter des histoire à Farouk tous les soirs. Quelque chose de très dur pour quelqu'un avec une petite voix... mais elle commence pas trop mal...

Les relations entre les personnages évoluent pour notre plus grand plaisir Spoiler(cliquez pour révéler)notamment entre Thorn et Ophélie (Oui, oui, il lui dit même qu'il l'aime).

Quand à ce cher Archibald, on apprend un peu plus sur lui, Farouk, lui, on apprend énormément de choses qu'on ne soupçonnait pas, comme le personnage "Dieu". Et Berenilde qui est enceinte... Le mariage entre Ophélie et Thorn Spoiler(cliquez pour révéler)en prison...

Pour le titre, on comprend assez vite : des disparitions suspectes au Clairdelune, l'endroit le mieux gardé de la Citacielle Spoiler(cliquez pour révéler)Archibald aussi disparaît et la Toile coupe son lien avec lui parce qu'ils s'endorment. No stress : il survit.

Bref, vu que ça finit de manière vraiment, vraiment cruelle, je n'ai plus qu'une chose à dire : vivement la suite ! On a tous hâte de savoir ce qu'il se passe ! Cela dit, il faut laisser le temps au livre trois de s'écrire ;)

C'est un livre génial, merveilleux ! Lisez-le (comme Ophélie, ou pas !)

Afficher en entier
Diamant

ATTENTION !

Ce livre vous fera pleurer de tristesse et de rage, hurler de frustration, palpiter votre cœur comme après avoir couru un marathon.

Il vous retournera l'estomac, et vous sentirez votre ventre se nouer sans que vous vous en rendiez compte.

Sans en être conscients vous aurez des papillons dans le ventre, au point de vous demandez ce qu'il ce passe.

Eh bien je vais vous le dire. Vous avez lu ce livre. Passe-miroir.

Afficher en entier
Diamant

De la pointe de son écharpe, Christelle Dabos signe un deuxième tome qui veut dire talent !

J'ai abordé ce deuxième tome très sereine ; impatiente, surtout alors que ma relecture du tome 1 était encore toute fraîche, mais pas trop inquiète - les qualités de conteuse de Christelle étaient si bien établies dans "Les Fiancés de l'Hiver" que je ne la voyais vraiment pas se prendre les pieds dans son écharpe maintenant.

Mais tout de même... comme il est agréable d'avoir raison !

Les Disparus du Clairedelune est un roman parfait : passionnant d'un bout à l'autre, tenant les promesses du premier tome, livrant des secrets - ni trop ni trop peu ! - développant les thèmes, s'appuyant sur le contexte décalé établi pour prendre de la consistance, puisant dans l'imaginaire déployé dans l'ouverture de la série pour tisser la suite de l'histoire.

Les mystères exposés en entrée de jeu ne nous sont pas agités au nez pour nous faire avancer, mais sont sondés, cernés et précisés... sans que tout nous soit révélé, bien des choses nous restent à découvrir.

Et les personnages ! Ah, les personnages, l'étalon parfait pour juger mes lectures...

De vrais personnages, jamais stéréotypés, étonnants au tournant, attachants, exaspérants parfois et surtout, toujours crédibles, car non figés.

J'ai aimé la manière dont les personnages centraux évoluaient peu à peu, de manière vivante et dans l'écrin réjouissant des personnages secondaires qui, eux, restaient fidèles à eux-mêmes, en se livrant un peu plus. Comment la relation entre Ophélie et Thorn évoluait, subtilement, glissant d'un état à un autre, tout naturellement.

Farouk est particulièrement réussi, attisant tout autant notre effroi que notre pitié.

Ophélie retrousse ses manches, mouche son nez et n'écoute que son courage, trébuchant vaillamment vers l'objectif, avec plus de bon sens que d'obstination : vive les héroïnes qui ont du plomb dans la tête !

Thorn se livre en s'en défendant, devient attendrissant, mais non je ne dévoile rien, comment aurait-il pu en être autrement ?

Archibald... Ah non, désolée, il va falloir lire le livre pour découvrir toutes les nouvelles facettes du monde fascinant où évolue Ophélie, je n'en dirais pas plus !

Je pourrais en effet m'étendre des heures et des lignes sur la qualité de ce roman, mais je me contenterais de deux choses, en guise de conclusion.

Christelle Dabos déborde de qualités d'écrivain, son art à manier la langue française et l'écharpe, son imagination, son aptitude à planter le décor, son savoir-faire en personnages, sa manière de déployer le récit avec richesse et rigueur, envoûtant son lecteur sans le noyer.

Mais le plus important peut-être, à cette époque où tout va si vite et où tout nous parvient quasi instantanément, est son talent à retenir l'attention.

Il existe de ces romans fascinants, mais difficiles à suivre, qui offrent maintes tentations de lever le nez et de refermer le livre. Il en existe d'autres, facile à gober très vite mais qui laissent un sentiment de creux et d’insatisfaction. Enfin, il en existe qui sont à la fois bien écrits, bien racontés, riches, foisonnants, passionnants et addictifs : parfaitement rythmés, sachant retenir l'attention du lecteur sans peine, sans le tenir en otage ni exiger de lui qu'il sorte un calepin pour prendre des notes. Des romans dans lesquels on s'immerge sans peine, voguant d'une page à l'autre avec bonheur, pour échouer, étourdi et charmé, à la toute fin, qui vient toujours un peu trop vite.

Les deux premiers romans de Christelle Dabos intègrent cette dernière catégorie sabre au clair, gagnant leur place parmi mes livres préférés - pas si nombreux au regard du nombre de lectures que j'ai pu absorber depuis mon premier album du Père Castor !

Enfin, je tire mon écharpe à l'auteur, qui se fait l'avocat de toutes les personnes pour qui les démonstrations d'amour et d'amitié sont compliquées, qui ne savent pas témoigner de leurs sentiments d'exubérante façon et qui sont ainsi, trop souvent, jugés insensibles et froides, car incapables de rentrer dans le moule, de suivre les diktats d'une société, d'une mode, d'une famille.

"Il faut juger les sentiments par les actes plus que par les paroles", disait George Sand.

Comme elle avait raison !

Afficher en entier
Or

Un tome excellent et encore plus addictif que le premier! On commence à entrevoir l'univers très complexe de la passe-miroir et on se pose 1000 et 1 questions! Vivement que le tome 3 sorte en format poche, car j'ai vraiment envie de découvrir la suite!

Afficher en entier
Diamant

Encore une fois cette histoire m’a transportée très loin au-dessus des nuages dans cette incroyable « citacielle » avec ces personnages plus loufoques les uns que les autres, cet univers abracadabrantesque, excentrique que j’aime tant.

La passe miroir est un récit comme j’aimerais en lire tous les jours.

Je confirme le talent indéniable de Mme Dabos. La facilité avec laquelle elle nous fait plonger dans son imaginaire. Son écriture particulièrement soignée et fluide fait de ce livre une petite merveille.

Afficher en entier
Diamant

Arrêtez tout arrêtez tout et lisez ce livre ! L'impératif vous montre bien mon adoration pour cet ouvrage. Sérieusement, si comme moi vous attendiez de l'acheter parce qu'il coûte cher ou parce que vous attendiez je-ne-sais-quoi. N'attendez pas. Ce livre est un bijoux. Un condenser d'émotions, d'actions, de sensations, de mystères, d'interrogations, de dangers, de secrets. Il est comme toujours terriblement bien écrit, avec ces petites comparaisons animistes et tout ce qui rend une lecture agréable.

Non mais déjà regardez moi cette couverture, n'est elle pas sublime? Et le titre, si énigmatique qui m'a amenée sur une fausse piste, n'est il pas a tomber lui aussi?

Je suis tellement enjouée mais ce livre mérite plus que du diamant comme le disent d'autres commentaires.

La fin est pleine de promesses et j'envisage une suite sous une bonne étoile même si la situation n'est pas propice à la gaité.

Toujours est il que je pourrais parler de ce livre pendant des heures, ce qui me fera répéter bien mille fois qu'il était génial.

On ne peut que le recommander, c'est un fait. J'ai hâte de lire le troisième livre des aventures de Thorn et Ophélie.

Afficher en entier
Diamant

Bien que mon porte-monnaie ait un peu souffert (mon argent de poche est vraiment minime haha), je n'ai pas été déçue du tout ! Comme l'affirment les lecteurs précédents, le deuxième tome est d'un maelstrom de perfection que je ne saurai décrire d'avantage. Je n'ai pas pu lâcher le livre tellement il était prenant, et je l'ai terminé à 03 heure du matin. J'ai apprécié le premier tome (j'ai trouvé un petit air familier des films de Miyazaki, dès ma première lecture)

L'évolution des personnages, de la description des arches, du "plot" est admirable, l'auteure (oui j'utilise un "e", ne protestez pas :p) a su nous tenir en haleine jusqu'au bout. Les mystères s’éclaircissent avec subtilité, sans lourdeur et sans que j'ai une pensée de déjà-vu.

Certes, le deuxième tome est plus dans la noirceur des machinations, l'auteure a su manipuler un équilibre en apportant une pincée de douceur.

La relation de Ophélie et Thorn m'a fait sourire, ce couple est vraiment étonnant et adorable. Chacun protège chacun, à leur façon. Spoiler(cliquez pour révéler)Surtout la scène d'adieu -ça m'a fait complétement crier au fangirling- ouaaahh

Je suis presque triste d'avoir terminé ce livre, et comment vais-je avoir la patience attendre le troisième tome ? Mais bon, l'auteur doit prendre son temps pour la qualité du contenu (et pour son repos bien évidement), alors j'attends sagement.

Ce livre est à lire >>> il est GÉNIAL !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode