Livres
521 198
Membres
537 400

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Neuvième Maison



Description ajoutée par ninon64 2020-07-25T11:17:27+02:00

Résumé

L'incursion envoûtante de Leigh Bardugo dans le fantastique adulte. Une histoire de pouvoir, de privilèges, de magie noire et de meurtre au coeur des sociétés secrètes de l'université Yale.

Alex " Galaxy " Stern a vécu une adolescence chaotique. Élevée à Los Angeles par une mère hippie, elle a abandonné l'école très jeune pour se retrouver dans un monde sombre, violent et sans avenir.

À 20 ans, elle est la seule survivante d'un horrible massacre inexpliqué, et c'est sur son lit d'hôpital qu'elle se voit offrir une seconde chance : rejoindre la prestigieuse université Yale en intégrant la maison Léthé. Cette entité, appelée La Neuvième Maison, surveille les huit sociétés secrètes de Yale ; ces dernières forment les futurs décideurs ainsi que les personnes influentes et pratiquent la magie sous différentes formes, bien souvent sinistres et dangereuses.

Alex a été choisie, car elle possède un pouvoir rare et mystérieux : elle peut voir les fantômes. Alors que son mentor a disparu, elle va devoir enquêter sur le meurtre d'une jeune fille. Ce qu'elle va découvrir va bien au-delà de l'horreur...

Élu meilleur roman fantastique aux Goodreads Choice Awards 2019, devant Erin Morgenstern, George R.R. Martin et Samantha Shannon. (Prix attribué tous les ans par les lecteurs).

Afficher en entier

Classement en biblio - 109 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par muze 2019-11-29T21:52:29+01:00

Alex smiled then, a small thing, a glimpse of the girl lurking inside her, a happy, less haunted girl. That was what magic did. It revealed the heart of who you'd been before life took away your belief in the possible. It gave back the world all lonely children longed for. That was what Lethe had done for him. Maybe it could do that for Alex as well.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Je ne sais pas ce que j'espérais en pré-commandant ce livre : j'ai aimé Six of Crows mais n'ai jamais été attiré par Grisha. J'aimais Leigh Bardugo sans pour autant être une grande fan mais son Ninth House m'a appelé, de sa couverture à son résumé. Et puis, il faut bien dire que le bruit autour de la sortie de ce livre était intriguant. Alors j'ai cédé et... je ne l'ai pas regretté.

Par où commencer ? Je ne sais même pas si je pourrais trouver quoique ce soit de négatif à ce roman. Qu'il ne soit pas un stand-alone, peut-être ? Je déteste déjà l'idée de devoir attendre une suite alors même que le premier tome vient seulement de sortir. Damn me, j'aurais dû attendre avant de le dévorer.

Alors oui, certes, ça commence lentement et ça n'accélère pas avant une bonne moitié du roman. Mais est-ce vraiment un défaut quand l'autrice prend simplement son temps pour développer son univers et ses personnages ? Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et Leigh Bardugo a un talent certain quand il s'agit de décrire et de nous envelopper dans l'atmosphère de ses romans. J'ai avancé aux côtés d'Alex tel un Gray, sensible à chacune de ses émotions. Je me suis vu à Yale quand je ne suis même pas sûre d'en avoir un jour vu une simple photographie. J'ai ressenti tout le poids du malaise et de l'obscurité qui règne tant à New Haven que dans le cœur des personnages, auxquels je me suis rapidement et sauvagement attachée.

J'ai compris l'amour quasi inconditionnel de beaucoup de lecteurs pour Darlington dont chaque passage vaut presque le coup d'être cité. La fête des Manuscripts me hantera encore longtemps tant elle était aussi terrible que sexy. J'ai moins compris l'absence d'Alex dans beaucoup de critiques ou les sentiments mitigés qu'elle a inspiré. J'en suis littéralement tombée amoureuse et j'aurais bien du mal à la décrire autrement que terriblement humaine. Elle est forte mais pas invincible, courageuse mais retenue par ses peurs, méfiante mais incapable de ne pas chercher l'approbation et l'amour de ceux auxquels elle s'attache. Sa relation avec Hellie a été décrie d'une façon magnifique et j'ai adoré voir se construire son amitié avec Dawes.

Que dire d'autre si ce n'est que, pour moi, c'est là que le talent de Leigh Bardugo s'exprime le mieux ? Son univers YA m'a plu sans me convaincre à 100% et voilà que devant ce roman-ci, je reste sans voix... la suite, la suite. La suite.

Afficher en entier
Or

Au début il faut s'accrocher, c'est assez long, le fait de ne pas comprendre certaines choses ou d'avoir du mal à se retrouver dans le temps rend le roman lourd, j'ai d'ailleurs failli abandonner, mais de nombreux commentaires disent que l'histoire devient intéressante vers la page 200 et en effet ! Très contente d'avoir continué alors que je partais à la base sur une grosse déception, vraiment hâte d'avoir la suite !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Kesciana 2020-09-27T16:43:07+02:00
Argent

https://aliceneverland.com/2020/09/22/la-neuvieme-maison-tome-1-leigh-bardugo/

Alex est une jeune étudiante de l’université de Yale. Pourtant, même si elle est obligée de suivre ses cours, cet aspect n’est qu’une simple couverture puisqu’elle a été recrutée par la maison Léthé en raison de ses « capacités » surnaturelles. Alex est, en effet, capable de voir les fantômes, un don rare et utile pour Léthé dont le rôle est de surveiller les huit grandes maisons de Yale, qui possèdent chacune leur propre « spécialité surnaturelle ». La maison Léthé se doit d’observer, en toute neutralité, les actions de ses maisons, en veillant à ce qu’aucune d’entre elle ne dérape.

Mais le meurtre inexpliqué d’une jeune femme sur le campus, couplé à la disparition mystérieuse de Darlington, le mentor d’Alex au sein de Léthé, pourrait cacher bien plus de secrets que ce qu’on voudrait faire croire…

J’avais déjà été époustouflée par la façon dont Leigh Bardugo avait construit son imaginaire à travers l’univers de Grisha, et de toutes les autres séries qui en ont découlé. Mais là, l’auteure est allée un cran encore plus haut. On sent qu’il y a eu un immense travail de recherche par derrière, avec ces sociétés secrètes s’imbriquant parfaitement dans l’histoire et le quotidien de l’université de Yale.

L’auteure s’est approprié tout cela, connectant la base réelle de cette université à une magie sombre et dévorante. Un imaginaire plein de noirceur et de décadence, où la magie n’a rien d’enchanteur mais donne plutôt envie de s’enfuir en courant. Le mélange final est aussi détonnant qu’étonnant, et c‘est ce qui donne à cette histoire ce goût de reviens-y qui m’a capturée de la première à la dernière page.

L’intrigue, quant à elle, est à la fois double, puisqu’il s’agit de découvrir pourquoi une jeune fille a été assassinée sur le campus, mais aussi pourquoi Darlington a disparu. Pour cela, Leigh Bardugo va jouer sur deux temporalités différentes, alternant entre l’arrivée d’Alex à Yale et au sein de la maison Léthé, et la situation présente et les interrogations que cela engendre. D’habitude, je ne suis pas friande des alternances entre passé et présent, mais j’étais tellement plongée dans les sombres mystères entourant l’histoire et son aspect plus occulte que cela ne m’a pas dérangée plus que cela.

Le décor de l’histoire est donc top, et l’intrigue reste globalement plutôt bien ficelée. Mais ce sont les personnages qui sont le plus surprenants. Car, une fois que l’on a commencé à éplucher toutes les couches entourant les histoires d’Alex et de Darlington, on découvre une nouvelle vision du livre. Ils sont si bien décrits et, comme Leigh Bardugo savait déjà si bien le faire, leurs histoires m’ont particulièrement frappée. Sans oublier l’aspect « fantôme » de l’intrigue, que j’aime toujours autant retrouver dans les histoires !

En définitive, La Neuvième Maison est un roman aussi perturbant qu’addictif. Mais, il ne faut pas se le cacher, les thèmes abordés sont très durs, ce qui rend l’ambiance générale du récit très lourde. Leigh Bardugo ne se retient pas et nous livre tout ce qu’il peut y avoir de plus sombre dans l’esprit humain. Pour ma part, j’ai beaucoup aimé cette lecture qui m’a fait sortir de ma zone de confort. Mais cela reste quand même un genre que je lirai avec modération…! (même si j’ai hâte de lire la suite, avec cette fin !!)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manon-186 2020-09-27T13:34:00+02:00
Or

Je suis un peu mitigée sur e roman que je classe tout de meme dans ma liste d'argent.

Comme beaucoup jai été assez perdue les 200 premières pages, les sauts dans le passé, le fait de rentrer dans le vif immédiatement sans que l'auteur est mis en place l'univers est assez perturbant. Car on se perd, on ne sait plus qui est qui, quoi est quoi. Sans compter le nom des personnages qui n'est pas utilisé de la même façon à chaque mention (utilisation de surnoms ou d'autres noms qui leur sont attribués sans préambule).

Tout ceci est assez regrettable car on entre vraiment dans le livre une fois tous ces éléments assimilés et la lecture est presque terminé.

Néanmoins jai beaucoup aimé l'univers, l'ambiance générale, la thématique et l'originalité de cette histoire qui sort de ce qu'on lit habituellement en Fantastique ces dernières années.

J'espère juste que la suite sortira rapidement afin de prolonger cette lecture. Sans quoi je risque de ne pas poursuivre. Pas de coup de cœur assez fort pour me replonger dans cette histoire d'ici un an ou deux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chloe7 2020-09-27T12:24:11+02:00
Or

Si, comme moi, vous lisez ce livre parce que l'univers de Six Of Crows a été un coup de coeur, c'est une erreur. La Neuvième Maison est un roman complètement différent, et aussi une immense réussite.

Leigh Bardugo continue de m'impressionner, le génie et l'intelligence de cette dame, dans la construction de son roman, de son intrigue, de ses personnages, tout est parfait -ou du moins frôle la perfection.

Au début, le conseil que j'ai à donner serait : accrochez-vous. Le commencement st un peu obscur, flou, avec beaucoup de termes propres au roman et inexpliqués, des situations étranges,... Cependant, on sent bien que le roman a beaucoup plus à nous prouver. De mon côté, après une grosse centaine de pages, j'étais convaincue. Convaincue que l'intrigue était complexe et incroyablement fascinante. Il m'arrivait parfois de deviner certains aspects de l'intrigue, et pourtant, Leigh continuait à me surprendre. Elle maitrise son art à la perfection, elle joue avec nous, et je suis sûre qu'elle s'amuse d'imaginer des lecteurs laissés ébahis, angoissés, happés par son roman et l'habileté de sa plume. Son écriture est jolie, agréable, elle tient toujours la bonne comparaison, des descriptions suffisantes pour que tout soit clair, sans être longues et ennuyeuses. Oui, Leigh Bardugo pratique la magie avec un stylo.

Si dans Six Of Crows, on était dans une ambiance froide où le danger menaçait chaque coin de rue, dans ce livre, on passe carrément au morbide, voire glauque. En grande sensible, j'étais apeurée plusieurs fois, bien que le roman ne soit pas dans le style horreur.

Ensuite, un point à ne pas négliger : les personnages. Encore une fois tous les crédits à l'auteure pour son habileté à façonner ses personnages pour les rendre vivants. Ils sont tous très creusés, même ceux qu'on voit peu, on les apprécie (ou pas, d'ailleurs). Je n'aime pas en dire trop sur eux, dans la mesure où ça peut gâcher la perception, leur secrets, les mystères de leur personnalité. Mais les faits sont là : Alex n'est pas le genre d'héroïne qu'on peut avoir l'habitude de rencontrer, et j'adore la nouveauté, le décalé. Tout est validé à ce niveau.

Le cadre du livre, l'auteure l'a aussi réalisé avec soin. Elle avait l'université de Yale comme base, contrairement à Six Of Crows où elle a tout créé, mais ça n'en rend pas moins ses créations extraordinaires. Elle a rendu le cadre d'une université complètement paranormal, elle a ajouté son grain de sel partout, donné du piquant à tout cela. Son imagination m'impressionne.

Et puis bien qu'étant un bouquin fantastique, il contient la part de réalisme nécessaire pour qu'on soit plongés dedans, que tout les éléments restent crédibles aux yeux des lecteurs.

En bref, La Neuvième Maison est un de mes coups de coeurs de l'année, je recommande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Audrey-368 2020-09-22T18:40:57+02:00
Or

J'avoue que j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire. J'ai commencer à être vraiment dedans à partir des 150/200 premières pages je dirait. Mais des le début on sent qu'il faut continuer et que cette histoire à du potentiel. Et je n'ai pas été déçu. car même en ayant lu le résumer je ne m'attendait pas à une histoire comme ca. C'est glauque, morbide, loufoque, et il y a un immense côté surnaturel, mais malgré tout ça, c'est logique, réel.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par akoro 2020-09-22T17:41:22+02:00
Diamant

Super lecture !

Ce que j'adore avec les romans de Leigh Bardugo, c'est qu'elle sait travailler ses personnages pour qu'on les connaisse lorsque l'on a fini un roman. Alex et Darlington étaient des personnages vraiment très intéressants et profonds, auxquels je me suis beaucoup attachée.

L'univers aussi est très prenant, cette ambiance Dark Academia était envoutante et j'ai adoré me plonger dedans.

Quant a l'intrigue, elle était très bien ficelée ; j'avais plus ou moins deviner quels personnages étaient les coupables\méchants, mais l'auteure a quand même réussi à me surprendre sur de nombreux aspects.

Ce n'est pas un coup de cœur car il est vrai que ce premier tome traine un peu en longueur à certains moments, mais c'était une lecture formidable que je conseille fortement.

ATTENTION aux triggers warnings au début du livre, car il y a plusieurs scènes qui peuvent choquer pour des personnes qui sont sensibles à certains sujets.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mum_addict 2020-09-19T16:36:42+02:00
Or

Je ne qualifierais pas ce roman de coup de cœur car il manque un petit quelque chose, seulement ce n’est pas non plus un non coup de cœur.

Cette aventure avec Alex « Galaxy » Stern et Dawn est quel que chose d’incroyable ! Un thriller mêlée au fantastique, c’est tout ce qui me manquait pour me faire aimer ce genre de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jo29 2020-09-19T16:20:39+02:00
Argent

L'auteure nous plonge directement dans l'univers de ce roman, sans explication, ni préambule. J'étais donc perdue durant tout le début du roman. J'ai eu du mal à entrer dans l'histoire jusqu'à la page 150 environ. Même lorsque les explications sur l'univers sont arrivées, j'étais sceptique.

Puis l'histoire à commencer vraiment à prendre forme, avec des intrigues et des détails sur le passé des personnages.

Malgré un début difficile, je me suis retrouvée à dévorer la fin de ce roman et à attendre la suite avec impatience.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par worldofdramapassion 2020-09-17T13:43:49+02:00
Bronze

Mitigé.

Pourquoi autant d’effervescence et d'exaltation autour de ce livre ? Je me le demande encore. Je sais d'avance que mon avis ne sera certainement pas celui de tout le monde, mais probablement plus celui d'une petite minorité. Mais en toute franchise, « La Neuvième Maison » de Leigh Bardugo a été une cruelle petite déception car j'avais fondé tous mes espoirs dans cette nouvelle sortie.

Pourtant, cette histoire était pleines de promesses — élu meilleur roman Fantasy aux Choices Awards 2019 sur Goodreads. La thématique me plaisait énormément, nous embarquant au cœur des sociétés secrètes de l’Université de Yale, au travers d’une quête de pouvoirs, de magie noire, de manifestations surnaturelles, de disparitions et de meurtres. Sur le papier, il y avait vraiment de quoi nous faire rêver. Au point de croire que je tenais entre mes mains la petite pépite de l'année.

Malheureusement, cela reste une déception.

L'histoire n'a pas été à la hauteur de ce que je pouvais en attendre pour la simple et bonne raison qu'il m'a été impossible d'accrocher à la première moitié de « La Neuvième Maison ». Je n'irai pas jusqu'à dire que tout était inintéressant, mais la lecture a été pénible à cause de paragraphes lourds en descriptions, en narrations. Il n'y avait pas beaucoup de dialogues, le rythme n'arrivait pas à décoller à cause d'un manque d'action et de scènes un peu répétitives. L'histoire était très complexe à suivre, et Leigh Bardugo n'a pas réussi à nous faciliter la tâche. Résultat, je me suis ennuyée et je n'ai pas accroché aux personnages dans cette première moitié. Ma lecture a été lente, faite de pauses.

Cependant, la deuxième moitié a réussi à relevé le niveau.

Mais il aura fallu quand même attendre les 230 dernières pages pour enfin rentrer dans l'histoire et apprécier les personnages. Autant vous dire qu’il faut s’accrocher et ne pas abandonner pour distinguer un peu de lumière. Je trouve ça dommage... Quoi qu'il en soit, les derniers chapitres étaient excellents. Ils étaient beaucoup plus fluides, beaucoup plus rythmées et nous avons notre lot de révélations surprenantes. J'aurais vraiment aimé que le début de ce livre soit sur la même longueur d'onde. Si ça avait été le cas, je pense que nous aurions pu facilement atteindre le coup de coeur car c'était vraiment l'intensité que je recherchais.

C'est donc une lecture en demi-teinte.

Une lecture qui était pourtant des plus prometteuses, avec un thème très sombre comme j'ai l'habitude de les aimer. Leigh Bardugo fait le choix de ne pas installer de romance dans ce premier tome, et c'est compréhensible au vue du développement même si je pense qu'il y a quand même matière à faire.

Spoiler(cliquez pour révéler) Bien que Darlington soit absent dans le moment présent, puisqu'il est déclaré disparu, il n'en reste pas moins un personnage qui est resté omniprésent du début à la fin. Que ce soit dans les passages passés, ou dans la mémoire d'Alex. Je regrette quand même de devoir attendre le deuxième tome pour véritablement le connaître.

Il va de soit que j'attends quand même la suite avec impatience, en espérant que Leigh Bardugo gardera le rythme de cette deuxième partie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Little_Sushi 2020-09-15T04:13:09+02:00
Or

Au début il faut s'accrocher, c'est assez long, le fait de ne pas comprendre certaines choses ou d'avoir du mal à se retrouver dans le temps rend le roman lourd, j'ai d'ailleurs failli abandonner, mais de nombreux commentaires disent que l'histoire devient intéressante vers la page 200 et en effet ! Très contente d'avoir continué alors que je partais à la base sur une grosse déception, vraiment hâte d'avoir la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lupinreadsbooks 2020-09-12T12:32:44+02:00
Diamant

L'univers de ce livre est incroyable. On est plongé dans un Yale angoissant, malaisant et effrayant qui nous fait dévorer les pages.

Certains moments font qu'ils font s'accrocher (merci les TW en début du roman) ce qui donnent encore plus de cachet à cette histoire !!

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"La Neuvième Maison" est sorti 2020-08-27T19:04:22+02:00
background Layer 1 27 Août

Dates de sortie

La Neuvième Maison

  • France : 2020-08-27 (Français)
  • USA : 2019-10-08 (English)

Activité récente

Chloe7 le place en liste or
2020-09-27T11:26:48+02:00

Titres alternatifs

  • Ninth house - Anglais
  • Ninth House - Anglais

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 109
Commentaires 22
Extraits 20
Evaluations 44
Note globale 8.49 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode