Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de kira95 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Above All, Tome 1 : Embarquer Above All, Tome 1 : Embarquer
Battista Tarantini   
Les couvertures, le titres m'ont interpellés et c'est pour cela que j'ai commencé ma lecture. Je pensais donc avoir affaire à une histoire d'A dans le milieu de l'aviation… la réalité est toute autre.

Je suis déçue parce que Battista Tarantini a une jolie plume, un bon rythme et qu'elle a choisit un background original pour une romance mais elle l'a gâchée en nous pondant un truc au rabais. Dés les premiers chapitres, la tension sexuelle s'installe sans qu'il n' y ait une réalité, une cohérence avec le lieu. On se croirait dans un soap opéra… ou pire, une romance paranormale !

Je pose les bases : nous sommes dans un porte avion, Alexis Snow est envoyée pour trois mois pour un remplacement. Ce n'est pas sa première mission, elle est dans l'armée depuis au minimum 4 ans. Avant, elle était censée devenir pilote. Qu'en déduit-on ? Une nana dans un milieu d'hommes doit fournir 3 fois plus pour prouver qu'elle mérite, elle n'est surement pas aussi niaise qu'une secrétaire qui se ferait culbuter sur le bureau de son patron milliardaire. N'est-ce pas ? Elle ne s'énerverait pas pour un rien ou ne pleurerait pas parce que ses culottes en coton se retrouveraient sur un bureau ?

La personnalité de ces deux personnages principaux est complètement loupée. En face, le trou du cul lunatique n'est pas mieux. Leurs altercations sonnent creusent, leurs échanges donnent dans le superficiel. Il y a d'autres manières pour faire monter la sauce sans pour autant écarter les jambes dés les premiers échanges. Surtout quand on sait que l'un a été trompé et l'autre marié… Où sont les états d'âmes ou tout simplement, l'implication d'un tel acte au sein de l'armée ? Aucun des deux n'a peur pour son poste ? On se tape donc 12 chapitres à ça.

Battista Tarantini a une jolie plume entrainante qui m'a plu mais l'histoire n'a rien de passionnante. Elle plaira à celles qui aiment les histoires de fesses et qui veulent que ça envoi dés le début. Après, il est difficile de dire qu'il s'agit d'érotique car il y a peu de scènes mais si on enlève la partie "on s'engueule, on bosse, on baise", il ne reste pas grand chose. Juste un peu son addiction à la clope, au gin et quelques manoeuvres de boulot avec les avions.

Lire ou ne pas lire le tome 2 ? Je n'en vois pas l'intérêt, je ne vois pas d'évolution possible, par contre, je tenterais un prochain projet.

par LLyza
Above All, Tome 2 : Résister Above All, Tome 2 : Résister
Battista Tarantini   
Mieux : Alexi travaille d’arrache pied pour parvenir à l’objectif fixé par l’Etat-major et ce tome commence avec son premier vol au côté du séduisant et ténébreux Capitaine Andréas Van Allen. Ne pouvant résister l’un à l’autre, ils prennent des risques en étant amants d’autant que leur relation semble se répercuter sur leur relation professionnelle mettant en danger leur secret... Un 2ème tome meilleur que le 1er où la relation si sensuelle Alexi et Andreas évolue et nous en savons plus sur Andréas. En parallèle nous suivons avec plaisir les autres membres de l’équipage. Un bon moment.

par Folize
Above All, Tome 3 : Décoller Above All, Tome 3 : Décoller
Battista Tarantini   
Bien : Alors que tout semblait enfin aller pour Alexi et Andreas malgré leur situation, le retour de l’ex d’Alexi et l’effondrement de Drake vont apporter son lot de douleur à notre couple quand Andréas découvre de manière brutale qu’Alexi était au courant pour les problèmes de santé de Drake ainsi que du rôle joué par Ganipy. La fureur de Van Allen va tout faire exploser et l’armée va les séparer... Un 3ème tome riche en émotions et rebondissements clôturant avec brio cette trilogie agréable et sensuelle. Un bon moment en compagnie de personnages attachants.

par Folize
Attache-moi, Tome 1 Attache-moi, Tome 1
Ryuta Amazume   
Histoire SM “mignonette” dans le sens où ça n’est pas très hard ; ce sont des jeux pour donner chaud en le lisant, de la même puissance que 50 nuances de grey (j’imagine, j’ai pas lu).

Tout est assez soft et rien n’est montré pour rester abordable. De là à dire que c’est palpitant, il y a un grand pas mais c’est fait avec suffisamment de crédibilité pour fonctionner.

Et au moins, le point important, c’est qu’il est rappelé moult fois que c’est la soumise qui maîtrise la situation et que c’est elle qui dit quand on doit s’arrêter, donnant à l’ensemble une notion de jeu consentant pour adultes appréciables.

Les dessins sont des dessins de manga (qui, pour moi, sont assez souvent identiques) ; la fille est plutôt bien dessinée quand le garçon ressemble rarement à quoi que ce soit (au point que j’aurais du mal de quoi il a l’air réellement…).
Attache-moi, Tome 2 Attache-moi, Tome 2
Ryuta Amazume   
Le plus intéressant, dans ce tome, c’est les découvertes de Nana : son corps, les sensations, ce qu’elle ressent au fond d’elle psychologiquement.

A la rigueur, Naoru qui veut bien faire est vaguement intéressant mais moins.

Du coup, tous les à côtés – Nana qui veut empêcher deux types de voler, les mecs qui occupent la salle de musique pour faire joujou avec leur magazine, etc., ça manque de pertinence.

Même les nouveaux jeux présentés dans ce volume (ne pas porter de culotte, prendre des photos pendant des plombes) ne sont pas particulièrement intéressants.

Moins prenant que le précédent.
Attache-moi, Tome 3 Attache-moi, Tome 3
Ryuta Amazume   
Ce troisième tome nous montre encore une fois combien la relation entre Kaoru et Nana évolue, sans que ce soit trop rapide. Les deux amis se montrent moins réservés tous les deux, même s'ils sont toujours aussi nerveux.
Attache-moi, Tome 4 Attache-moi, Tome 4
Ryuta Amazume   
un nouveau personnage et une situation évidemment exagéré mais... ben ça marche. C'est gros comme un immeuble, mais ça passe (euh... c'était une métaphore pour désigner une construction de scénario, hein, ce n'était pas du tout... oh, et puis laissez-tomber)
Attache-moi, Tome 5 Attache-moi, Tome 5
Ryuta Amazume   
Ce qui, au final, est bien foutu dans ce manga, c'est la façon dont les scènes sont en permanence sur le fil : c'est jamais safe mais on évite toujours de peu la catastrophe ou le moment où ça va trop loin. Et arriver à rester dans cet intervalle de tension même après 5 tomes, c'est assez rare et digne de louange.
Généralement, les séries érotiques comme celle-là s'arrêtent assez vite justement parce que l'auteur n'arrive plus à entretenir la tension sans casser ce qui fait le charme et la tension sexuelle du titre. Dans ce manga, il y arrive miraculeusement...
Attache-moi, Tome 6 Attache-moi, Tome 6
Ryuta Amazume   
Ok, sérieusement ?

Un tome complet à parler d’un suppositoire à mettre ??

On frise le ridicule à ce niveau-là…

Pourtant, le tome commençait bien à expliquer pourquoi tout ce qui était anal était tabou ; on était presque dans le pédagogique.

Après quoi, les quatre cinquième nous montre comment une personne ne parvient pas à se mettre un suppositoire… Outre que c’est ridicule, c’est très long et j’ai rapidement feuilleté le tome sans y trouver le moindre intérêt.

Ajouté à cela que Nana étant fiévreuse, les autres gênés, les dessins répétitifs sont constellés de petites bulles ressassant les mêmes phrases, rendant le tout chargé et moyennement lisible…

Dispensable !
Attache-moi, Tome 7 Attache-moi, Tome 7
Ryuta Amazume   
Je ne sais plus trop comment j'ai ressenti ce tome, mais en général je continue de l'apprécier. Ca reste plus ou moins la même chose tout le temps, mais j'aime bien.

par Pruneiite