Livres
511 598
Membres
522 401

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Kallocaïne



Description ajoutée par Tzeentch9 2016-05-02T21:07:25+02:00

Résumé

Dans une société où la surveillance de tous, sous l’œil vigilant de la police, est l’affaire de chacun, le chimiste Leo Kall met au point un sérum de vérité qui offre à l’État Mondial l’outil de contrôle total qui lui manquait. En privant l’individu de son dernier jardin secret, la kallocaïne permet de débusquer les rêves de liberté que continuent d’entretenir de rares citoyens. Elle permettra également à son inventeur de surmonter, au prix d’un viol psychique, une crise personnelle qui lui fera remettre en cause nombre de ses certitudes. Et si la mystérieuse cité fondée sur la confiance à laquelle aspirent les derniers résistants n’était pas qu’un rêve ?

On considère Kallocaïne, publié en 1940 en Suède, comme l’une des quatre principales dystopies du XXe siècle avec Nous autres (Zamiatine, 1920), Le Meilleur des mondes (Huxley, 1932), et 1984 (Orwell, 1949).

Nouvelle traduction intégrale. Traduction du suédois par Leo Dhayer.

Afficher en entier

Classement en biblio - 27 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par FungiLumini 2017-07-13T17:31:00+02:00

Les paroles et les actions naissent des sentiments et des pensées. Comment les individus pourraient-ils encore les garder pour eux? Chaque camarade-soldat n’est-il pas la propriété de l’État? Dès lors, à qui d’autre que l’État ses sentiments et ses pensées pourraient-ils appartenir? Il n’était jusqu’à présent pas possible de les contrôler, mais nous aurons désormais le moyen d’y parvenir.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par TristanMalo 2019-10-05T15:19:21+02:00
Argent

Live de science fiction? Dystopie particulièrement sombre. Cette oeuvre visionnaire bouleverse. Elle prend aux tripes quand on s'y attend le moins tout en montrant par le menu la privation d'humanité qu'induit le régime totalitaire qu'elle qu'il soit. En choisissant de miser sur l'intime et la psychologie plutôt qu'une critique sociétale froide et rigide, Karin Boye dépasse toutes les espérances. Kallocaïne terrifie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Agrumette 2019-04-03T11:39:46+02:00
Bronze

Ce livre fait un mixte entre notre développement probable et ce qui est déjà arrivé à certains société... C'est un livre intéressant malgré tout son écriture est moins accessible que les roman de science fiction moderne

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elhyandra 2019-03-22T08:57:23+01:00
Bronze

J’ai l’ambition au fur et à mesure des années de découvrir les classiques de la SFFF et même les classiques tout court même si cette deuxième catégorie sera encore plus rare que la 1ère car on a bien remarqué je pense que j’étais peu branchée littérature blanche (c’est l’euphémisme du siècle hein ^^) :

L’intrigue :

Bienvenue dans l’Etat Mondial où tout le monde espionne tout le monde, la police a des yeux et des oreilles partout jusqu’à la chambre à coucher parentale et il ne faut surtout pas parler seul à seul avec quelqu’un sous peine d’être suspect. La vie en communauté est obligatoire, être asocial est vu comme dangereux et les individus de ce genre sont extraits de la société, comprendre tués. Toute la société est standardisée, logement, alimentation, habillement sont identiques pour tout le monde, les temps de loisirs sont également planifiés tout autant que les exercices militaires et policiers chaque jour après le travail, autant dire que la population est totalement aliénée. Notre héros malgré lui, Léo Kall, reproduit une sorte de sérum de vérité qu’il appellera Kallocaïne et qui permettra de dévoiler les pensées intimes des gens, tout sera su, plus aucun jardin secret individuel ne subsistera.

La terminologie des citoyens appelés Camarades-soldats, l’obligation de vie communautaire, et les traits typés des personnages, me font penser que cette dystopie dénonce le communisme d’une Chine qui au temps de Mao était fermée sur elle-même mais ça ne colle pas trop sur les dates même si assez proche vu que le Parti Communiste Chinois est apparu en 1949, par contre le communisme soviétique est probablement l’influence de Karin Boye (c’est peut-être dit dans une pré ou postface, mea culpa je ne m’en souviens plus ^^).

Le personnage :

Notre ingénieur chimiste nous rapporte son histoire sur un journal intime, on sait qu’il est aux arrêts et n’a aucune nouvelle de ses proches depuis des années, on apprend quels évènements ont causé sa perte, il revient donc sur son passé.

Léo Kall, le chimiste qui met au point la Kallocaïne, est un pur produit de la société qui ne remet rien en question, il est même fier de sa trouvaille qui va sûrement lui permettre de grimper de nouveaux échelons. Avant la mise sur le marché il faut tester le produit, il aura donc à sa disposition du « matériel humain » ou autrement appelé Sacrifices volontaires qui après une bonne campagne de propagande sont prêts à faire avancer la science. On apprend qu’il est marié avec 3 enfants et le plus âgé de 8 ans est déjà embrigadé dans un camp de jeunesse. Le temps des tests se fait sous la supervision de son chef Rissen, Léo va de plus en plus le suspecter ainsi que sa femme et sa paranoïa ne sera pas sans conséquence.

En bref, clairement je n’ai pas envie de vivre dans une telle société de toute façon il y a longtemps que j’aurais passé l’arme à gauche les asociaux ne sont pas bienvenus ^^ entre les sociétés hyper individualistes et hyper communautarismes, il y a un juste milieu à trouver. Ce livre fait partie des références du XXème siècle avec 1984, Le meilleur des mondes et Fahrenheit 451 à part ce dernier j’en ai aucun dans ma PAL mais petit à petit je complèterai mon éducation dystopique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par William15 2018-11-20T09:11:16+01:00
Or

Livre de science fiction sur le totalitarisme.N'échappe pas aux poncifs du genre.L'écrivaine a tout compris du système totalitaire, Elle pousse le jeu tellement loin qu'elle révèle que la paranoïa de ce régime causera sa perte. Assez haletant sans plus !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mataii 2018-03-04T22:14:03+01:00
Diamant

Un livre assez court, pas très connu, qui n'a pas eu autant de publicité que 1984 mais qui en est très proche. Les thématiques ne sont pas abordées de la même façon. On suit un personnage qui a une forte importance puisqu'il a mis au point un sérum de vérité, sérum qui permet aux lecteurs d'en apprendre beaucoup sur la société totalitaire dans laquelle il évolue. Contrôle de l'individu et de ses libertés, nouvelles méthodes de surveillance...une dystopie qu'il faut lire absolument !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FungiLumini 2017-07-13T17:29:24+02:00
Or

Une lecture très intéressante dans laquelle on découvre une société totalitaire poussée à l’extrême. L’auteure nous décrit en détail ce système au travers des yeux d’un camarade-soldat scientifique qui vient de créer une drogue, sérum de vérité absolu. Le récit soulève des questionnements importants et fait réfléchir sur des points qui sont en train d’évoluer dans notre société, tel que par exemple les méthodes de surveillance de l’individu de plus en plus omniprésentes. Entre sécurité et paranoïa, il ne reste qu’un pas à franchir. Une lecture assez courte, mais qui nourrit des réflexions passionnantes.

En savoir plus sur : https://livraisonslitteraires.wordpress.com/2017/07/13/kallocaine/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mister-Lone 2017-06-19T17:50:47+02:00

Je suis assez déçu de ce livre et je n'ai pas eu envie de le finir bien qu'il soit court ( environ 230 pages). Bien qu'il soit considéré comme une dystopie majeure du 20ième siècle, l'histoire me semble très superficielle en comparaison avec ses homologues, 1984, Le meilleur des mondes, etc. Les personnages principaux sont peu développés, pas très intéressants à mon goût et même si dans l'ensemble je reconnais que ce n'est pas un mauvais livre (Une écriture plutôt fluide, quelques idées originales, des dialogues satisfaisants), je m'attendais à mieux. Bien sûr comme je n'ai lu que deux tiers du livre je suis peut être passé à côté de certaines choses, mais à ce stade de la lecture j'aurais déjà dû être sérieusement accroché pour justifier que je continue jusqu'à la fin.

Afficher en entier

Date de sortie

Kallocaïne

  • France : 2016-01-07 - Poche (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Kallocaïn - Suédois

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 27
Commentaires 7
Extraits 3
Evaluations 8
Note globale 7.86 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode