Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de jta91 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Les Fourmis Les Fourmis
Bernard Werber   
CE livre est l'illumination de la science fiction. Il y a tant de rebondissement, de mystère!!!! C'est une comparaison logique entre la vie animale et humaine.Tout en étant un polar, il résume toute la psychologie humaine en quelques pages
Notre-Dame de Paris Notre-Dame de Paris
Victor Hugo   
Un chef d'oeuvre de la littérature. Une oeuvre magistrale.
En effet, bien plus qu'un simple roman, ce roman nous propose l'exploration, tout en littérature, du fameux monument qui marqua tant les esprits, Notre Dame.
Les descriptions sont d'une puissance indéniable. Des envolées lyriques nous portent sur les remparts de la cathédrale, nous font danser sur la place au rythme des pas de la Esmeralda, nous emportent dans un moyen-âge qui semble pourtant intemporel de splendeur.
Tout devient fabuleux une fois retranscrit par l'écriture d'un Hugo quasi au sommet de son génie. Surtout au paroxysme final qu'est cette ultime scène d'adieux et de retrouvailles !
La Nuit où Ben eut chaud La Nuit où Ben eut chaud
Yann Queffélec   
Cette nouvelle très courte se lit très rapidement, très facilement et agréablement. On part du point de vue du narrateur qui décrit un moment de la vie d’une famille parisienne. Le père, homme directif et un peu autoritaire décide du jour au lendemain d’emmener les siens dans le Sud. Il est vrai que ce journaliste à l’origine d’un scandale à la télé vient de se faire licencier. Probablement déprimé, il part sur un coup de tête. Mais est-ce véritablement une folie passagère ou bien un véritable choix qu’il impose à ses proches ? Le monsieur a des enfants adolescents peu habitués à la dure vie sans confort. Au début, le clan est réticent. Changer son existence pour l’inconnu fait peur. Se retrouver à la campagne alors qu’on est citadins, c’est un drame. Et l’été avec sa chaleur écrasante arrive. Ben déteste son nouvel environnement. Mais un jour, le père repart pour Paris tout seul et y reste pendant une semaine. Sa famille s’inquiète. Il revient pour l’anniversaire de Ben et surprise ! Il fait croire à tout le monde qu’ils repartiront pour la capitale. Les réactions ne se font pas attendre. Que fera la famille ? [spoiler][spoiler][/spoiler]Eh bien, rien, puisque le père adore sa nouvelle vie, sa maison et toute sa famille ne veut plus retourner à Paris. Il était bien parti pour accepter un travail mais au dernier moment l’a refusé car rien ne vaut le Sud, la campagne et la villa. Bref, Ben a eu chaud et les autres aussi ![spoiler][/spoiler][/spoiler] Cette nouvelle est sympathique, même si elle n’est pas vraiment originale. On peut s’en contenter….

par Allebei
Marie-Antoinette Marie-Antoinette
Stefan Zweig   
Les jolies choses, la dentelle, s'amuser, les froufrous, les matières nobles, ne pas ressembler aux autres, faire ce qui lui plait. Marie-Antoinette aimait ces choses, et moi aussi. J'ai toujours été fascinée par son époque qui faisait tout dans la surenchère. J'ai toujours rêvée de vivre une vie de princesse. Mais avec cette majestueuse biographie que nous offre Stefan Zweig, j'ai aussi appris les parts d'ombre, les secrets et les épreuves par lesquelles cette reine que tout le monde pense connaître est passée.

Marie-Antoinette a toujours été pour moi la reine du rococo. J'attendais avec impatience de pouvoir la suivre à Versailles, de pouvoir imaginer les robes qu'elle portait pour aller au théâtre ou pour aller jouer avec la cour, de connaître la vie de reine qu'elle menait. Je n'ai pas été déçue. Mais ce que j'ai particulièrement aimé, ce fut d'apprendre des choses que je ne savais pas, et Stefan Zweig nous gâte d'anecdotes dont on se délecte. On a vraiment l'impression d'être mis dans la confidence et au fur et à mesure de la lecture, on se sent vraiment très proche de Marie-Antoinette.

On sent que Stefan Zweig est fasciné par ce qu'il nous raconte, et il nous fascine à notre tour grâce à son style proche du roman, et tellement intéressant. Je n'ai pas l'habitude de lire des biographies, et je ne pensais vraiment pas être autant happée par celle-ci. On sent aussi que Zweig a beaucoup d'estime pour cette reine si spéciale, mais il s'efforce cependant de rester neutre et objectif. Il glisse de temps en temps des commentaires, et s'il semble dès le début prendre parti, il a cependant la volonté de vraiment tout dire sur la vie de Marie-Antoinette, même les passages les plus sombres. Cette biographie est étonnement complète, on sent qu'il a vraiment eu la volonté de retranscrire cette époque si importante pour la France au mieux.

J'ai adoré que le livre soit découpé en thèmes. Chaque chapitre parle en effet d'un passage de sa vie ou d'une affaire, d'un sujet en particulier, un bon moyen de connaitre chaque aspect de sa vie à fond. Ainsi le récit n'est pas toujours chronologique, on retourne parfois dans le temps pour les besoins d'un sujet précis. Zweig a aussi fait un travail formidable au niveau de la psychologie de Marie-Antoinette, le portrait qu'il en dresse est vraiment impressionnant.

J'ai dévoré cette biographie, les passages animés de la reine du rococo tout comme les désillusions et la déchéance de cette reine que moi aussi j'estime beaucoup. Au-delà de Marie-Antoinette, c'est aussi toute une époque que Stefan Zweig dépeint dans cette biographie, ainsi, que ce soit pour votre culture ou comme simple divertissement, je vous conseil vraiment de lire ce livre.

http://bookshowl.blogspot.fr/2015/08/marie-antoinette-stefan-zweig.html
La Petite Boulangerie du bout du monde La Petite Boulangerie du bout du monde
Jenny Colgan   
Quand j'ai commencé la lecture, j'avoue que je ne savais pas trop où ça allait me mener. Je n'accrochais pas vraiment... Et puis, l'histoire a débuter et j'ai été entraîné dans la vie de ce petit bout de terre, qui existe et vit au gré des marées. Je me suis prise d'attachement pour Polly, Huckle, Tarnie et tous les autres.
C'est un vrai petit bijou qui parle de la vie et de ses rebondissements qui font que notre existence n'est pas ennuyeuse, même si parfois on se passerai bien de certains.
Il y a beaucoup d'émotions et d'humour également.

par Marie-A
Joseph et ses Frères, tome 3 : Joseph en Égypte Joseph et ses Frères, tome 3 : Joseph en Égypte
Thomas Mann   
Joseph emmené en Égypte par les Ismaélites, vendu à Putiphar, officier à la cour du Pharaon, n'est qu'un serviteur parmi les plus humbles.

Sa patience, son intelligence et son esprit pratique lui gagnent la faveur de l'intendant, qu'il finira par remplacer auprès de son maître. La passion que conçoit pour lui Mutemenet, épouse de Putiphar et qui la conduit du caprice à la fureur, à la folie et à la mort, se développe dans une gradation tragique qui suscite chez le jeune homme des émotions contradictoires.

Ce roman décrit une période transitoire dans la vie de Joseph. Sous le nom d'Osarsif, nous le voyons peu à peu s'adapter à son nouveau milieu, devenir un Égyptien et s'élever dans la hiérarchie sociale, tandis que l'élu du Seigneur exposé à la tentation, bouleversé par des sentiments qu'il a, peut-être inconsciemment, suscités, préserve son intégrité sinon sa pureté.

S'il échappe à la mort, il est condamné à la captivité dans une forteresse, sentence prononcée par Putiphar mais où l'on peut voir aussi le doigt de Dieu. Un décor brillant, animé de nombreux personnages, nous donne ici une peinture de la vie dans l'ancienne Égypte, tandis que Thomas Mann poursuit, en l'approfondissant, sa démarche, dans le double mouvement d'une histoire à la fois sacrée et profane.

par LIBRIO64
Joseph et ses Frères, tome 1 : Les histoires de Jacob Joseph et ses Frères, tome 1 : Les histoires de Jacob
Thomas Mann   
Le roman s'ouvre sur une rencontre de nuit, auprès d'un puits sur la colline d'Hébron, entre le vieillard Jacob et Joseph, son fils préféré, adolescent d'une grande beauté, d'une grâce presque féminine, charmeur, parfois arrogant, et d'une curiosité sans cesse en éveil.

Cette image à la fois solennelle et familière marque, dans une histoire dont l'origine remonte à la nuit des temps, l'un de ces points de passage où la tradition se transmet d'une génération à l'autre, afin que chacun se reconnaisse et reconnaisse son appartenance.

Les histoires de Jacob reprennent des événements racontés dans la Bible : la colère d'Esaü dépouillé de son droit d'aînesse, la fuite de Jacob et son rêve prémonitoire, son séjour chez Laban, sa servitude, ses mariages, jusqu'à son départ avec sa nombreuse famille, suivi de la mort de Rachel, la bien-aimée, mère de Joseph, à la naissance de son second fils, Benjamin.

Replacé dans un contexte historique où se manifestent les influences sur les juifs nomades, des civilisations assyrienne, babylonienne, égyptienne, le roman se déroule à la fois sur le plan du mythe, qui est éternel, et sur celui de l'histoire très particulière des rapports privilégiés d'un peuple avec son Dieu, où se répètent en même temps que se renouvellent, de père en fils, la faute, l'épreuve, l'alliance.

par LIBRIO64
Les Derniers Jours de Rabbit Hayes Les Derniers Jours de Rabbit Hayes
Anna McPartlin   
Je n'ai pas été déçue par cette lecture.
Drôle d'entrée en matière, mais c'est exactement mon sentiment juste après l'avoir achevé. Je me le suis procuré parce que la couverture était vraiment belle, et c'est une vraie belle couverture, pas un morceau de papier que l'on enroule autour histoire de. C'est assez rare pour être souligné.
L'histoire me plaisait pas mal, et j'attendais juste de ce livre qu'il remplisse son office de livre suffisamment gros pour avoir une histoire assez développée, une petite écriture sympathique mais pas transcendante, et une fin bien évidemment attendue mais néanmoins émouvante.
Bref, ce n'est ni de la haute littérature, ni le livre de l'année ( et entre nous, ça fait parfois du bien de lire ce genre de livres) mais c'est sans doute l'une des plus belles couvertures et je retiendrais sans doute juste cela.

par Amelie116
Joseph et ses Frères, tome 4 : Joseph le nourricier Joseph et ses Frères, tome 4 : Joseph le nourricier
Thomas Mann   
Joseph, captif dans la forteresse où l'a envoyé Putiphar, se rend célèbre par son art d'interpréter les songes. C'est ainsi qu'il est appelé à la cour du Pharaon, dont le rêve des vaches grasses et des vaches maigres prédit les années de disette.

Une nouvelle fois, Joseph peut mettre en valeur ses qualités d'organisateur. Seule l’Égypte échappera à la famine tandis que les pays voisins paieront très cher son blé.

C'est là l'occasion de la rencontre entre Joseph et ses frères que Jacob lui a envoyés en émissaires et qui ne reconnaissent pas dans ce grand seigneur égyptien, marié avec la fille du prêtre d'Amon, le jeune garçon qu'ils ont fait passer pour mort.

Plus tard viendra le temps du pardon, de la réconciliation et des retrouvailles, avec la réception d'Ephraïm et de Manassé, fils de Joseph, dans le royaume des douze tribus. Avec ce quatrième roman se termine Joseph et ses frères.

Le titre général résume bien le sens profond de l'œuvre, où l'histoire familiale est en même temps celle d'un peuple souvent divisé, incrédule et querelleur, auquel finit par s'imposer, dans une filiation à la fois familière et mystérieuse, la toute-puissance de la parole.

Thomas Mann illustre ainsi l'ambiguïté du langage qui ne semble avoir été " donné " à l'homme qu'afin de l'obliger éternellement à choisir entre la lettre et l'esprit.

par LIBRIO64
Joseph et ses Frères, tome 2 : Le jeune Joseph Joseph et ses Frères, tome 2 : Le jeune Joseph
Thomas Mann   
Dans l'histoire de Joseph, vendu par ses frères aux Ismaélites qui l'emmènent en Égypte, c'est un admirable développement que nous donne Thomas Mann sur le thème de la jalousie et de la provocation.

En effet, la prédilection que lui témoigne son père et l'élection divine qui se manifeste dans ses rêves, loin d'inciter Joseph à la modestie, semble le pousser à une conduite d'enfant gâté. Revêtu du voile nuptial de Rachel, il parade devant ses frères, qui, poussés à bout, le jettent dans une citerne.

C'est grâce à l'intervention de Juda qu'il en réchappe, et, tandis que Jacob le croit mort, il prend le chemin de l'exil. Comme dans les Histoires de Jacob, la faveur divine se double ici de la punition des fautes. Avant que la prédiction s'accomplisse, l'initiation sera longue et douloureuse.

Mais une autre initiation commence dans ce livre, celle qui conduira Joseph de l'adolescence à l'âge d'homme. Les luttes et les affrontements avec ses frères, les fils de Lia, les fils des servantes, qui tantôt s'allient, tantôt se disputent, dessinent une évolution au terme de laquelle il se retrouvera seul.

C'est ce parallèle entre les voies de Dieu et l'infinie diversité des êtres qui donne à ce livre la profondeur où l'on reconnaît l'art de Thomas Mann.

par LIBRIO64
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3