Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Jessica-Lumbroso : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
La 5ᵉ Vague, Tome 1 La 5ᵉ Vague, Tome 1
Rick Yancey   
http://wandering-world.skyrock.com/3160457430-La-5e-Vague-Tome-1-La-5e-Vague.html

Véritable coup de cœur et coup au cœur, LA 5e VAGUE est une lecture qui vous marque et qui vous blesse. Qui laisse des bleus et des blessures sur votre peau. Qui vous laisse un drôle de goût dans la bouche et qui vous transperce. Ce roman mérite amplement tout le succès qui lui est annoncé, et toutes les excellentes critiques qu'il a reçu. Il y a tellement de perfection dans ce récit. Les héros m'ont bouleversé, leur histoire de survie m'a ému au possible, les mots - fragiles, coupants, grisants et poignants - de l'auteur m'ont renversé. Tout, absolument tout, dans ce livre, est maîtrisé. Tout est mis en place pour nous fracasser, pour nous dévorer, pour faire exploser la moindre de nos particules parmi les milliards de milliards que nous possédons. LA 5e VAGUE est un roman destructeur, perdu entre survie et courage, entre lumière et ténèbres, entre espoir et abandon, qui pulvérise nos convictions et nos émotions.
Voyez-vous, je vais avoir un mal fou à retranscrire mon avis sur cette lecture palpitante. Il y a tant de choses à dire, tant de choses à découvrir, tant de choses à vivre. LA 5e VAGUE nous plonge au cœur d'un monde dévasté suite à l'Arrivée des Autres, des extraterrestres qui observent l'Humanité depuis des milliers d'années et qui veulent infester la Terre. L'histoire aurait pu rester banale et nous livrer tout simplement la réaction de chaque personne face à ce désastre, sauf que ce n'est pas absolument pas le cas, et ce grâce aux héros fascinants que nous rencontrons. Tout d'abord, il y a Cassie - Cassiopée -, son frère, Sammy, et leur père. Dès les premières pages, je me suis lié d'une manière indescriptible à l'héroïne. A la fois courageuse, déterminée, forte, pragmatique et époustouflante, elle mène le récit d'une voix brillante et exceptionnelle. La moindre de ses pensées m'a plu, la moindre de ses émotions m'a coupé le souffle, le moindre de ses choix m'a subjugué. Le truc, c'est qu'elle paraît réelle au possible, avec son humanité presque palpable. Cassie est là. Elle existe. Elle est avec nous et nous livre son histoire. C'était tout simplement dingue. J'avais réellement l'impression qu'elle me parlait, et non pas que je lisais des mots sur une page blanche. Surtout qu'en plus de cela, Cassie est drôle. Très, très drôle. Il m'en faut déjà beaucoup pour rire en lisant un roman, mais alors éclater de rire tout en dévorant une histoire de fin du monde, ça relève du miracle. Cassie m'a fait pleurer, m'a fait frissonner, m'a fait réfléchir et m'a complètement fait craquer. C'est fou ♥ Ajoutez à cela la relation époustouflante qu'elle entretient avec sa famille, et c'est la cerise sur le gâteau. J'ai été totalement dévasté par le lien qui unit Sammy et Cassie. Purée !!! L'amour fraternel qui les relie m'a touché au possible. Ce désir qu'il possède l'un et l'autre de se rassurer, de se protéger, de se dire que tout va bien aller est tellement poignant, tellement douloureux, tellement bouleversant ♥
Et puis d'un autre côté, nous avons Ben et Ringer, ainsi que d'autres enfants qui doivent eux aussi affronter le chaos omniprésent. Leur histoire, comme celle de Sammy et de Cassie, m'a totalement brisé. La folie, la mort, les prises de conscience destructrices et les décisions cornéliennes sont monnaie courante à leurs côtés. Exactement comme pour Cassie et son frère, l'auteur met tout en place pour que nous nous liions avec force et intensité à ces personnages. Eux aussi, ils étaient avec moi. En face de moi, à me chuchoter leurs peurs, leurs échecs, leurs vies d'Avant et leurs désirs. C'est un truc de fou. Vraiment. J'ai également pleuré à cause de Ringer et Ben, à cause de leur histoire si émouvante et bouleversante. A cause de leurs échecs, de leurs espoirs perdus, et de leurs nouvelles tentatives pour survivre.
Le truc, c'est que Rick Yancey nous offre un récit PARFAIT à tous les niveaux. Déjà, les personnages ne possèdent aucun défaut. Mais en plus, il les dote d'une psychologie maîtrisée à merveille. Tout ce qu'ils vont traverser va les pousser dans leurs ultimes retranchements. A qui vont-ils pouvoir faire confiance ? Peuvent-ils accepter la main qui se tend devant eux ? Et s'il n'y avait plus aucune chance de sauver l'humanité ? Ne devraient-ils pas plutôt tout abandonner ? Autant de questions qui les accablent et les hantent. J'ai complètement craqué pour cet aspect du roman. Nous assistons avec peine et chagrin à la descente aux enfers de chacun de ces héros en or. Et ça fait mal. Physiquement mal. Cassie, Sammy, Ringer et Ben nous paraissent tellement réels que chaque épreuve qui se dresse sur leur chemin est une épreuve à laquelle nous sommes - nous, lecteurs - confrontés également. On souffre avec eux, on baisse les bras avec eux, on se relève avec eux.
Je crois que cette impression de réalité qui perdure tout au long de l'histoire provient de la plume de Rick Yancey. Cet auteur possède le don de rendre chacune de ses descriptions ultra fluide, ultra visuelle, ultra réaliste. On y est, tout simplement. Il maîtrise son écriture à la perfection. Surtout qu'en plus de ces passages juste extraordinaires, il confère à son roman des "phrases coup de poing". Vous savez, le genre de phrases qui sort d'on ne sait pas où et qui vous pousse à poser le roman pendant cinq minutes avant de le reprendre. Avec Rick Yancey, les mots deviennent aussi coupants qu'un couteau, aussi mortels qu'une arme à feu, aussi brûlants que des sentiments naissants et aussi envoûtants qu'un nouvel espoir. L'auteur parvient en plus à offrir à son récit des éclats de lumière, alors que tout semble définitivement perdu. Et ça, c'est tout simplement magique ♥ J'ai adoré le fait que tout ne soit peut-être pas désespéré. Il reste peut-être des survivants ailleurs. Ou peut-être pas. Peut-être que le monde est complètement foutu et que nos héros sont les derniers survivants. Autant de réflexions qui nous gardent en haleine et impatients de lire la suite.
C'est d'ailleurs grâce à cela et aux excellents rebondissements que j'ai avalé les 600 pages de LA 5e VAGUE en deux jours. Les rebondissements... Halalala ♥ Il n'y jamais de temps morts, de silences, de moments pendant lesquels nous pouvons reprendre notre souffle. Ça n'a jamais été si bon de suffoquer. Ça n'a jamais été si bon de se ronger les ongles jusqu'au sang. Ça n'a jamais été si bon d'imploser et de perdre la notion du temps. Rick Yancey nous offre révélations sur révélations, bouleversements énormes sur bouleversements énormes, retournements de situations destructeurs sur retournements de situations desctructeurs. Tout est parfait. Tout est cohérent. Tout est logique. Toutes nos questions trouvent leurs réponses. Et j'ai adoré ça.
Trop rapidement, nous touchons à la conclusion du livre. Enfin, seulement après vécus une véritable explosion de sensations contradictoires et d'émotions à la fois brûlantes et annihilantes. La dernière partie du roman s'avale d'une seule traite tant les surprises s'enchaînent. La fin en elle-même me plaît beaucoup, puisque ce n'est pas un cliffhanger aussi terrible que celui auquel je m'attendais. L'auteur maîtrise réellement son histoire d'un bout à l'autre de celle-ci. Les grandes interrogations trouvent leurs réponses, et, en même temps, quelques pistes - excellentes - pour le tome 2 voient le jour. Tout est parfait. La dernière page est déchirante, pleine de promesses, d'espoirs perdus, d'instants volés, de regrets et de lumière. Même avec plus de 600 pages, j'en redemande. Jamais je ne pourrai attendre une année entière avant de lire la suite !!!
En conclusion, LA 5e VAGUE est un roman sur lequel il faudra vous jeter dès que vous l'apercevrez en librairie. C'est une lecture fracassante, enivrante, qui nous met le cœur en miettes. Les personnages sont parfaits, l'intrigue est parfaite, l'écriture de l'auteur est parfaite, l'ambiance est parfaite, la conclusion est parfaite. Tout m'a conquis. Tout, vraiment, vraiment, vraiment tout. La Collection R nous offre, une nouvelle fois, une lecture hors-normes et exceptionnelle. LA 5e VAGUE est un énorme coup de cœur, une véritable bombe qui nous crible d'éclats d'horreur et de tristesse, de désirs et d'espoirs, de perfection et de leçons de survie, à ne manquer sous aucun prétexte.

par Jordan
Fighting for Love, Tome 1 : Seducing Cinderella Fighting for Love, Tome 1 : Seducing Cinderella
Gina L. Maxwell   
oh punaise quelle belle histoire, je suis encore toute retournée, j'adore!!! ce roman est très bien écrit. je pense suivre cet auteur de près... j'ai passé un très bon moment avec ce livre, une fois commencée plus moyen de le lâcher

par cricribib
Beautiful Bastard, Tome 2 : Beautiful Stranger Beautiful Bastard, Tome 2 : Beautiful Stranger
Christina Lauren   
Bien, mais juste un cran en dessous du premier tome.
Il m'a manqué la petite étincelle qui ferait de ce roman un livre addictif.
j'ai tout de même hâte de connaitre les prochains personnages.

par Adèle
Femmes de l'Autremonde, Tome 1 : Morsure Femmes de l'Autremonde, Tome 1 : Morsure
Kelley Armstrong   
ça met du temps a démarrer, le début est long, mais une fois que l'histoire est partie, impossible de m'en détacher, pour les passages "classés adulte", si on parle bien de sexe, c'est rien a coté des Anita Blake ou Riley Jenson.....

par BeMyBoO
Treize raisons Treize raisons
Jay Asher   
J’ai découvert ce livre bien avant qu’il soit porté à l’écran sur Netflix. J’éprouve donc un attachement particulier pour ce roman, qui m’a tenu en haleine du début à la fin.
Le style y est fluide, les mots poignants, jamais trop ou trop peu. Les émotions sincères soulignent avec un peu trop de justesse les travers de la jeunesse américaine. Peut-être la jeunesse tout court…
Ces cassettes audio sont comme une vengeance. Chacune des faces s'adressent à quelqu'un en particulier, le mettant au pied de ses fautes et faiblesses, des fautes qui ont poussé Hannah au suicide... Tous s’emboîtent, tout s'entremêle, les connexions se font au fil des écoutes. C'est un morbide cadeau qu'elle fait à toutes ces personnes pour qu'eux non plus n'oublient jamais. Elle y raconte son histoire, leur histoire, les mettant face à une réalité bien trop noir, trop dur, que chacun doit désormais assumer.
Le rythme va crescendo à mesure que Clay écoute les différentes faces. Plus on avance dans l’histoire, plus les actes sont choquants, grave, et le rythme intense... Jay Asher redonne une voix à Hannah Baker. Alors même qu’elle s’est déjà suicidée, on s’attache à cette jeune fille, on apprend à la connaître, et on aimerait, vraiment, que quelqu’un puisse la sauver d’elle-même...

Différences avec la série Netflix :
Si la série Netflix compte quatre saisons, elle ne s’inspire du livre que sur la première.
L’histoire commence quand Clay reçoit les cassettes, et elle finit lorsqu’il termine l’écoute de la dernière. Nous sommes en immersion dans l’esprit de Clay, ses émotions, ses pensées. Tout ce que nous apprenons, c’est ce que lui apprend.
Néanmoins, la série aborde des thématiques qui touchent d’autres personnages, telles que le deuil, le harcèlement scolaire, les tueries scolaires, les discriminations raciales, ou bien encore la découverte du corps de Hannah par sa mère, les procès [...] tant de thématiques qui ne sont pas présentes dans le livre.
Non, parce que Treize Raisons se concentre sur tout ce qui peut arriver au jeunes d’aujourd’hui, tout ce qui peut les détruire... C’est une mise en garde, pour rappeler que même les plus jeunes sont confrontés à leurs lots de soucis, et qu’il faut apprendre à ouvrir les yeux. Apprendre à les écouter...
Vipère au poing Vipère au poing
Hervé Bazin   
Très bon livre autobiographique, la relation mère fils y est des plus perverses, on aborde ici la maltraitance qu'elle soit passive (père) ou active (mère). Et pourtant, malgré la gravité de l'ouvrage, le besoin de survie de l'auteur lui permet de prendre de la distance et de se construire malgré son histoire, brillamment dénoncée dans cet ouvrage.
Malgré la gravité du livre, l'humour est présent, les personnages sont superbement dépeints et les scènes sont très réalistes.
A lire !

par Lilwen
Un si long sommeil Un si long sommeil
Carly Bishop   
J'avais acheté ce livre il y a longtemps et je viens de le relire avec beaucoup de plaisir. Enfin une histoire sans créatures surnaturelles : vampires, loups-garous, elfes et autres sorciers ! C'est juste l'histoire entre un "play-boy" dans le coma et une jeune femme médecin soucieuse d'aider ses malades à supporter leur mauvais état de santé avec beaucoup de compassion et d'empathie. Et puis, que voulez-vous ! Une de ses petites malades a "le petit prince" comme livre de chevet, qui est à mon avis le chef-d’œuvre de Saint-Exupéry !
Quand j'avais cinq ans, je m'ai tué Quand j'avais cinq ans, je m'ai tué
Howard Buten   
J'ai bien aimé, surtout les nombreuses allusions à divers faits réels. On retrouve vraiment un petit garçon authentique, un peu perdu, qui ne mérite pas tellement ce qui lui arrive, et on va jusqu'au bout en se demandant ce qu'il a bien pu faire à Jessica. Lorsqu'on le sait, on se révolte contre la bêtise des adultes, particulièrement celle de son "docteur" qui ne comprennent décidément rien à sa façon enfantine d'appréhender le monde. A lire !
Olivia Joules ou l'imagination hyperactive Olivia Joules ou l'imagination hyperactive
Helen Fielding   
L'originalité de ce livre est sans appelle il est vraiment formidable !! Un humour incontournable et hilarant (logique)!!
C'est un livre que je conseille a toute personne qui a envie qu'on la prenne pour une folle a force de rire toute seule =)

par Féfé
Si je reste Si je reste
Gayle Forman   
Ça faisait un moment que j'avais prévu de lire Si je reste. L'histoire du roman m'intriguait. Jusqu'au jour où je me suis décidée à l'acheter. J'ai été très impressionnée par la façon dont l'auteure décrit les sentiments et émotions de Mia. Elle parvient, avec brio, à nous faire rentrer dans la tête de son personnage, à nous faire nous attacher très rapidement à celle-ci. Outre l'aspect dramatique de l'histoire, c'est sans doute grâce à cette écriture si forte que le roman est si absorbant et tellement poignant. Je l'ai lu en une nuit, ne parvenant pas à en décrocher.

Petite aparté qui concerne mon édition du livre, comme pas mal de gens je crois, j'ai un gros problème avec la petite phrase de ce Erik Feig, qui vient défigurer la couverture par ailleurs. Je me demande si le mec a vraiment lu le livre de Gayle Forman ou s'il sait vraiment ce qu'il produit...

par x-Key