Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Inesnes2004 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse
Sarah J. Maas   
Bon allez, je me lance.

Que dire? Commençons par ce qui est simple: j'ai lu ce livre en anglais, pas parce que j'en avais forcément envie mais surtout parce qu'on avait pas encore de renseignements sur une éventuelle date française. Pas de grosses difficultés malgré mon petit niveau dans la langue de Shakespeare. On fait plutôt vite le tour du vocabulaire spécifique à l'auteur et à l'histoire et finalement, on comprend très bien sans avoir besoin de passer son temps dans le dico. Bref, je ferme cette petite parenthèse quant à la VO et je m'intéresse un peu à l'histoire.

L'action commence dès le premier chapitre, ce qui est très appréciable, on entre directement dans le vif du sujet avec l'arrivée de Dorian à Endovier. Malheureusement, on ne garde pas longtemps ce rythme. Ce que je reproche le plus c'est sans doute le côté "évident" du déroulement. Aucune vraie surprise, le méchant est ciblé dès le départ, aucun gros retournement de situation. J'aurais sans doute aimé une histoire plus axée heroic-fantasy, sans histoire de magie au milieu, je trouve que ça enlève son charme à cette histoire d'assassin rondement bien menée au début. Mais c'est un avis partial, j'ai fait une overdose de magie depuis quelques années et je suis cruellement en manque de fantasy médiévale donc ne vous arrêtez pas à ça.

En revanche, l'évolution des personnages est très réussie je trouve, elle est plutôt lente et même si elle n'est pas forcément surprenante, on prend beaucoup de plaisir à suivre les changements de Celeana et de tous les autres.

Au niveau des personnages:
Mention spéciale pour Chaol qui est, de loin, mon personnage préféré. J'aime bien Dorian et son père aussi. Celeana est assez réaliste ce qui la rend assez attachante mais les autres m'ont paru très fade et sans intérêt. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur le duc et Kaltain. Nehemia, quant à elle, me tape prodigieusement sur les nerfs mais on sent qu'elle a son rôle à jouer.
Voila, j'ai dit le principal de ce que m'avez laissé la lecture.

Maintenant, je pense que ce premier tome était plus une longue introduction pour la suite, on sent que Sarah Mass prépare le terrain pour Crown of Midnight et c'est tout à son honneur de ne pas se précipiter mais du coup, ce tome-ci, on s'ennuie un peu au bout d'un moment.


J'achèterai sans doute le deuxième en anglais aussi mais quand même, il faut que je m'indigne: pourquoi changer Celeana en Keleana et honnêtement "l'assassineuse" ça ressemble à rien comme mot (et ça n'est pas dans le dictionnaire), pourquoi ne pas garder le titre ou alors faire comme les italiens qui ont traduit 'Throne of Glass' par Le Trône de Cristal, ça sonne quand même mieux, non?
Bref je pense que "Throne of glass" est bien plus accrocheur que "L'assassineuse", il manquerait plus qu'ils changent la couverture et pour moi, ils auraient perdu tout ce qui fait que j'ai voulu lire ce livre.

Encore une fois, ce n'est que MON avis.


En conclusion, je dirais que c'est une lecture agréable qui demande à être approfondie dans le prochain tome mais qui peut faire passer un agréable moment à tous les amateurs de fantasy.

par Eleann
Keleana, Tome 2 : La Reine sans couronne Keleana, Tome 2 : La Reine sans couronne
Sarah J. Maas   
Ce tome est selon moi magistrale! Je l'ai adorer autant que le premier sinon plus! L'intrigue est complexe et entouré de mystères. J'ai vraiment aimé voir Keleana plus sur son coté sombre d'assassin. Mais je suis un peu déçe que Keleana soit plus avec Chaol, car moi, personnellement, j'aime mieux Dorian.

J'ai tellement hâte que le tome 3 sorte, mais il me faut encore attendre un an!

par Ainako
Keleana, Tome 3 : L'Héritière du feu Keleana, Tome 3 : L'Héritière du feu
Sarah J. Maas   
Lu enfin !

Bon maintenant par où commencer car je crois être passée par toutes les émotions possibles !

Je le classe en Argent car comparé à ses 2 petits frères qui comme le bon vin se sont bonifiés avec le temps, celui ci me laisse comme un arrière goût de bouchon.
La fin du tome 2 m'avait laissé sans voix et très impatiente de la suite, qui il faut bien le dire s'est fait attendre, prolongeant ainsi la torture. Malheureusement, je suis de ces personnes dont le désir s'effrite rapidement au fils des mois qui passent, alors peut être n'étais-je pas dans le meilleur état d'esprit pour attaquer ce tome-ci. Bref...

Celeana (Keleana) qui a fuit Terrasen et son ignoble Roi, se retrouve donc sur les terres de sa tante, la fae Maëve, qu'elle cherche à rencontrer à tout prix, jusqu'au jour où c'est la fae, ou plutôt l'un de ses guerriers fae qui la retrouve, Rowan. Ce dernier, après avoir amenée Celeana à Maeve, se voit donné pour tâche d'entrainer la jeune fille à développer et contrôler ses pouvoirs, sans ça, Celeana ne pourra prétendre à la couronne qui lui est destinée depuis sa naissance. Mais comme de bien entendu, la magie à toujours un prix, et la jeune femme ne semble pas prête à le payer. Et on la comprend !

De l'autre côté, Chaol, horrifié et meurtri par ce qu'il a découvert après le départ de Celeana, tente de remettre de l'ordre dans sa vie, mais aussi et surtout dans son coeur. Contraint par la promesse qu'il a fait à son père, prix de son aide pour la fuite de la demoiselle, il entend bien l'honorer. Mais cependant, son amitié et sa loyauté envers Dorian -héritier de la couronne et porteur d'une magie dont l'instabilité grandissante menace tant son peuple que lui-même - sont autant de paramètres qui vont court-circuiter ses projets. Chaol va devoir faire des choix, opérer des alliances qui vont ébranler ses convictions. Il va devoir mener des combats pour sauver ceux qu'il a juré de protéger, au risque de se perdre lui-même.

Dorian, quant à lui, terrifié par sa magie qu'il ne parvient pas à contrôler, va trouver une aide et peut être l'amour auprès d'une jeune roturière, de la caste des guérisseurs, Sorsha !

Bref, beaucoup de chamboulements, de nouveaux persos dans ce nouveau tome et pourtant un sentiment désagréable qui a perduré jusqu'à la fin du roman, la lenteur ! Alors s'agit-il d'un tome de transition, peut être ! Si le semblant d'action se trouvait du côté de Terrasen avec Chaol et Dorian, il n'en était rien du côté de Celeana, qui n'a fait que s'entrainer à ses nouveaux pouvoirs, douter d'elle même et commencer quelque chose qui m'a horrifiée, et je pense ne pas être la seule sur ce coup là.

Honnêtement, je ne sais pas/plus où l'auteur veut nous amener et me console/rassure en repensant à certains mots, certaines phrases prononcés à la fin du tome 2, mais j'en viens quand même à douter... De plus attendre encore certainement une année pour connaître la suite, ne va pas arranger les choses.

En conclusion des sentiments très partagés sur ce tome-ci.

Keleana, Tome 4 : La Reine des ombres Keleana, Tome 4 : La Reine des ombres
Sarah J. Maas   
Cette saga a beaucoup de potentiel, je l'aime beaucoup, mais la version française a de tout petits points noirs, donc elle n'a pas spécialement marché. En plus du fait que le prénom de l'héroïne a été remodelé à la française (je comprendrais probablement jamais pourquoi) et que j'ai remarqué en lisant le troisième tome en Septembre dernier qu'il manquait dans la version française quelques passages du livre qui sont en VO. Plus, si on regarde bien les chiffres, c'est pas pour dire mais plus ça va moins ça marche (en France). Le troisième tome a quelque peu fait un flop. Je pense pas qu'ils éditeront Queen of Shadows en France. Je peux me tromper mais ça ne serait pas rentable de le faire, malheureusement (bien que ce tome-ci soit génial).
D'un côté, je trouve ça un peu bête de s'arrêter là alors qu'ils ont déjà édité la moitié de la saga et que le troisième tome servait de "pont" entre le deuxième et le quatrième. Mais d'un autre côté, je comprends qu'en éditant la suite ils risquent plus de perdre que de gagner... après je ne suis pas une experte, si ça trouve ils tenteront le coup plus tard.
Je crois que dès le départ, ils auraient dû faire d'avantage d'efforts pour que ça marche. C'est pas parce que ça fait un carton aux USA que ça va faire un carton en France. Je crois qu'ils ont pris le truc pour acquis et donc ils n'ont pas vraiment fait d'effort pour la couverture, le titre, la traduction et tout ce qui s'en suit. C'est dommage.
Après avec la sortie du premier tome en poche, peut-être que ça relancera la saga. Tout le monde n'a pas les moyens et même l'envie d'acheter une saga dont les prix sont passés de 16 euros pour le premier tome à 21 pour le troisième sans raison apparente. De plus, je trouverais ça franchement inutile si les poches sortaient jusqu'au troisième tome comme les grands formats et point barre. Je ne suis pas sûre que ça soit franchement rentable...
Mais comme je l'ai dit, je ne suis pas une experte.

Plus, je pensais tout à l'heure, si je ne me trompe pas les droits ont été rachetés pour en faire une série TV ou un film (je ne sais plus). Donc peut-être aussi qu'il reste un espoir qu'avec la sortie de ToG à la télévision, les ventes seront boostées et que la maison d'édition française continuera d'éditer la saga en VF. Si l'adaptation marche en France...^^

par Sheo
Throne of Glass, Tome 5 : Empire of Storms Throne of Glass, Tome 5 : Empire of Storms
Sarah J. Maas   
«Nameless is my price.»

Sans déconner.
Je crois que Sarah J. Maas prend un malin plaisir à jouer avec nos émotions. J'ai sérieusement cru que mon cœur allait me lâcher.
Je ne peux même pas dire que Empire of Storms est un coup de cœur parce que ça va tellement au-delà de ça. C'est tellement plus que ça.

Je ressens encore toutes les émotions par lesquelles je suis passée durant cette lecture. Elles campent dans mon estomac et dans ma gorge et elles me font sourire comme une idiote en plus qu'elles me donnent envie de pleurer comme un bébé en allant me coucher sous ma couverture.

Oh mon dieu.
J'aurais tellement de choses à dire sur ce livre ! J'ai l'impression d'avoir un milliard de mots. Trop de mots pour qu'ils soient capables de sortir. Et en même j'ai l'impression qu'il n'y en aura jamais assez pour vous dire à quel point j'ai aimé ce livre.
Je l'ai aimé de tout mon cœur, de toute mon âme, de toute ma tête. De tout ce qui peut faire de moi la fangirl que je suis.

Sarah J. Maas est folle et ce qu'elle écrit est totalement dingue. Je suis totalement sous le charme de ce que cette auteure est capable d'écrire. C'est tout bonnement merveilleux.
Avec sa plume et sa folie, elle vous emporte et vous fait voyager dans des endroits où même dans vos rêves les plus fous vous n'auriez pas osé aller.
Et elle le fait avec talent et avec une mise-en-scène qui m'emporte et le tout est tellement addictif.

Je ne comprends même pas pourquoi j'ai eu aussi peur de me lancer dans ce cinquième opus. J'avais tellement peur de ce que je pourrais y trouver.
Je devrais savoir depuis le temps que Sarah J. Maas ne me déçoit jamais. Plus je me dis qu'elle a écrit le tome du siècle, plus elle me prouve qu'elle peut faire encore mieux !
C'est dingue.

J'ai adoré Empire of Storms. J'ai ris, je suis tombée amoureuse et j'ai même eu les larmes aux yeux, des sanglots dans la gorge. Et j'ai laissé échapper un nombre incalculable de jurons. C'était franchement pas beau à entendre.

Il se passe tellement de choses durant ces presque 700 pages que je ne pourrais jamais en faire la liste mais je m'en souviendrais toujours. En tout cas, mon cœur s'en souviendra. On ne peut pas oublier une telle aventure, pire que des montagnes russes.
Et dieu sait à quel point j'aime les montagnes russes.

Et puis les personnages.
Quoi que cette auteure fasse, je la suis. Je ne peux pas faire autrement.
Je suis toujours attachée aux personnages des tomes précédents. Plus, même. Et je me suis attachée aux nouveaux personnages. [spoiler]Fenrys et Gavriel (qu'on avait déjà vu) sont des personnages que j'ai vraiment aimé découvrir. Et je me suis attachée à Lorcan plus que je ne l'aurais jamais imaginer !

J'étais ravie aussi de retrouver des personnages de Assassin's Blade.[/spoiler]

[spoiler]Avoir une scène dans laquelle on découvre que Nehemia savait depuis longtemps qu'elle allait mourir, bien avant de rencontrer Aelin, ça m'a rappelé à quel point je l'aimais. Et mine-de-rien, c'est un personnage qui me manque énormément.[/spoiler]

[spoiler]Chaol et Nesryn ne sont pas présents de tout le livre! On les mentionnes de temps à autres et ils m'ont manqué dans ces moments. Autrement, il se passe tellement de choses qu'on n'a pas vraiment le temps de s'attarder sur leur absence.
En tout cas, j'espère les revoir dans le sixième tome![/spoiler]

Côté relations, je la suis aussi. Je ne peux pas résister aux ships de Sarah J. Maas. Ce n'est pas possible. C'est à peine une étincelle que je suis déjà en feu.
[spoiler]Bromances:
Manon x Asterin
Aelin x Lysandra
Manon x Elide
Aedion x Rowan

Romances:
Aelin x Rowan
Manon x Dorian
Elide x Lorcan
Aedion x Lysandra[/spoiler]

Il y a des révélations dans EoS, j'ai cru que j'allais pas y survivre. Je suis passée à côté d'une crise cardiaque plus d'une fois.
Sarah J. Maas est une personne dangereuse. Attention aux cœurs. [spoiler]Manon qui est la reine des Crochans.
Aelin qui est la mate (je ne trouverais jamais le mot français) de Rowan.
Rowan qui a épousé Aelin.
Aelin qui doit mourir pour tous les sauver et pour que Erawan soit perdu à jamais.
Aelin qui est immortelle! (Sauf si elle meurt pour tous les sauver, merde.)[/spoiler]

La fin a été une véritable tempête d'émotions, j'ai eu le souffle coupé à plus d'une reprises. Je le répète, SJM est dangereuse!
[spoiler]Aelin est emmenée par Maeve. De leur côté Rowan et ses compagnons ont de nouveaux alliés qui les aideront à reprendre le trône de Terrasen, à se débarrasser de Erawan et Maeve (si cette salope reste en vie je porte plainte) et bien-sûr à retrouver Aelin.
Et bien plus, les surprises de SJM, je commence à avoir l'habitude même si je ne sais jamais à quoi m'attendre.[/spoiler]

Alors entre des ennemis qu'on a envie de tuer de nos propres mains, des alliés parfois surprenants et des découvertes qui vous couperont le souffle comme un coup de poing dans l'estomac, Empire of Storms est un cinquième tome à la hauteur des opus précédents!
Vous ne pourrez pas en sortir indemne. Quand Aelin part en guerre, vous partez avec elle. C'est aussi simple que ça.

Sarah J. Maas m'a montré qu'elle pouvait me briser le cœur et le réparer en même temps. Et je lui donnerais mon cœur sans hésiter lorsque le sixième tome sortira, juste pour qu'elle recommence.

«Remember who you are. Every step of the way down, and every step of the way back. Remember who you are.»

par Sheo
Throne Of Glass 7 : Kingdom of Ash Throne Of Glass 7 : Kingdom of Ash
Sarah J. Maas   
Lire la revue complète sur: https://latentationdulivreenanglais.com/kingdom-of-ash-sarah-j-maas/

Ma notation: 3/5

C’est quand même vexant lorsque l’auteure de l’une de tes séries préférées se casse la figure, tête la première, sur un final qui inspirait l’apothéose. Je m’attendais à beaucoup de choses, mais wow, pas à ce que ça dégouline de mièvreries et de facilités scénaristiques! Kingdom of Ash n’a rien de l’ingéniosité de ses prédécesseurs. Oubliez les coups montés d’Aelin. Oubliez les scènes d’action de dingue. Oubliez les révélations de tarés. Oubliez les émotions. OUBLIEZ TOUT.

Ça me fait mal au coeur de dire ça, mais en presque mille pages, il ne s’est rien passé de palpitant. C’était tellement mou que j’aurais du mal à vous citer une scène d’action digne de ce nom… En plus de ça, la progression de l’histoire était d’une extrême lenteur, j’avais beau tourner les pages, je n’en voyais jamais l’avancement! Les personnages ne font que voyager, braver la nature, sans qu’une seule action ne se produise! Il n’y avait aucun danger, aucune aventure.

[spoiler]C’est notamment le cas de la libération d’Aelin. C’était très long. Pendant un bon quart du livre, Rowan, Gavriel, Lorcan et Elide sont à la recherche d’Aelin. Normal, ça aurait été trop facile sinon! Sauf qu’Aelin parvient à se sauver toute seule. Certes, grâce aux rumeurs de l’existence d’un collier Valg, mais toute seule quand même. Quel était l’intérêt de nous faire croire à une évasion de dingue alors que l’héroïne allait se débrouiller par elle-même? J’ai l’impression que toutes ces pages avec les quatre personnages n’ont servi à rien, sinon à faire plus de pages…[/spoiler]

Ne parlons même pas de l’overdose de romance, j’ai bien cru que j’allais y rester. Il ne se passe pas un instant sans que l’auteure ne nous rappelle que Rowan et Aelin sont des mates. MATES, MATES, MATES. C’est exaspérant, et ça montre surtout que leur relation n’est plus basée sur les sentiments mais sur le concept de mates. Croyez-moi, je les adorais dans Heir of Fire, ils étaient si sublimes, surtout en carranam. Mais là, c’est comme si le concept de mating bond était la seule chose qui les liait. On ne parle plus d’amour, mais de mates. Je n’aime pas ça du tout!

Le nombre de couples se veut également frustrant et ridicule. L’auteure veut à tout prix caser ses personnages les uns avec les autres alors qu’ils n’ont même pas pris le temps de se connaître. Je ne vois même plus la différence entre ces couples, ils se forment tous de la même manière, et toujours avec cette idée de mates... Baah. Pourquoi un amour devrait-il toujours être réciproqué par un autre protagoniste? Pourquoi faut-il obligatoirement être mates pour qu’un amour soit reconnu?

[spoiler]Lorcan et Elide seraient mates. Aedion et Lysandra seraient mates. Ilias et Ansel seraient attirés l’un par l’autre. Je vais finir par m’arracher les cheveux.[/spoiler]

Au niveau des protagonistes, Aedion peut prendre un aller simple pour l’enfer. C’est un héros que j’avais apprécié dans les tomes précédents, mais alors là? Mon dieu, si je pouvais le pousser d’une falaise de mes propres mains… La manière dont il humilie et rabaisse Lysandra m’a énervée. Vous savez à quoi ça m’a fait penser? Au comportement d’un mec frustré qui n’allait pas tarder à battre sa femme. J’espérais vraiment que l’auteure mette fin à cette relation malsaine.

Par contre, je me suis délectée des chapitres dédiés à Manon et Dorian, ils ont évolué positivement! Contrairement aux autres, ils se consacrent pleinement à leurs missions et n’hésitent pas à faire des sacrifices. Manon laisse entrevoir ses faiblesses et sa part d’humanité, mais aussi sa détermination et son courage. Quand à Dorian, je suis juste bluffée! Il est si loin du prince égoïste et frivole, il est impitoyable et rusé. Il embrasse ses pouvoirs et se surpasse! Wouhou

[spoiler]Puis, honnêtement, je trouve que leur relation est la plus intéressante. Ils ont commencé à se fréquenter sexuellement pour finalement développer des sentiments amoureux complexes. C’est le seul couple qui se démarque! J’aime beaucoup aussi le fait qu’ils respectent la liberté de l’autre: Dorian veut que Manon reste libre d’un mariage arrangé qui serait pour elle une prison, et Manon fait confiance aux capacités de Dorian d’accomplir seul sa mission.[/spoiler]

Côté intrigue, je suis outrée par les facilités scénaristiques… C’est scandaleux. Si auparavant on avait des personnages capables de concocter des plans de fous, on se retrouve actuellement avec des coïncidences et des réussites hasardeuses! Certains personnages font des trucs en espérant que les autres comprendront: un protagoniste tente un truc, il ne sait pas ce qu’il fait mais il espère que ses amis agiront dans son sens. Mais en même temps, il le fait sans savoir si les autres comprendront, tout en espérant qu’ils feront ce qu’ils feront. OK. Sinon, y a un truc qui s’appelle la communication.

[spoiler]Je fais surtout référence au moment où Aelin souhaite piéger Erawan. Alors que ce dernier et Maeve arrivent en vue d’anéantir Terrasen, Aelin se met en travers afin de laisser aux autres le temps d’évacuer. Cependant, en s’interposant, elle souhaite que l’un de ses amis comprenne son message et fasse le nécessaire pour que Yrene se débarrasse enfin d’Erawan. Comme par hasard, Elide comprend son intention et fait ce qu’il faut, là où il faut, avec qui il faut. Elle a compris tout ça alors qu’ils n’en avaient jamais discuté avant. C’est trop pratique.[/spoiler]

[spoiler]Je pense aussi que Sarah J. Maas a fait une erreur avec le cadenas qu’Aelin était censée produire à travers son sacrifice. J’ai le sentiment que l’auteure voulait se débarrasser de ce moment afin de donner une fin heureuse à ses personnages, mais c’était mal pensé, je trouve. Car c’est le genre de bombe à retardement qu’on attend pour la fin, là où les ennemis ont été vaincus et où il faut réaliser un ultime sacrifice. En décidant de forger le cadenas avant la mort d’Erawan, le suspense a été levé. On sait qu’Aelin va survivre jusqu’à la fin…[/spoiler]

[spoiler]Ainsi, c’est une intrigue bâtie depuis le second opus autour des Wyrdkeys et du Cadenas qui s’envole en fumée en l’espace de quelques instants. Pourquoi ne pas se servir de leur magie au point où ils en étaient? Ce qui me gêne dans tout ça, c’est que l’auteure n’a cessé de monter en intensité en nous faisant croire que les clés étaient des pièces maîtresses quant à l’éradication d’Erawan, alors qu’en fait, leur rôle a été limité. C’est déconcertant.[/spoiler]

[spoiler]Franchement, Dorian et Aelin avec plus qu’un brin de pouvoir chacun? C’est beaucoup moins impressionnant. J’aurais préféré qu’ils se mettent à deux pour détruire Erawan, ça me paraissait plus logique que ce sacrifice nul qui ne m’aura fait vivre aucune émotion. « Sacrifice nul » puisque l’un se fait remplacer par son père tandis que l’autre revient à la vie… Au final, les deux plus grands détenteurs de magie ne sont plus que de vulgaires coquilles molles.[/spoiler]

[spoiler]D’ailleurs, en parlant d’Erawan, j’ai été déçue par la facilité avec laquelle les protagonistes sont parvenus à le tuer. En tant que Prince Valg, il était censé être plus intelligent et plus difficile à abattre… Sans compter qu’il se cache tout au long du livre. Il laisse son armée faire tout le travail et lui ne fait rien… C’est ça le grand ennemi? Quelle blague...[/spoiler]

[spoiler]Et ses six Princesses Valg qui ont envahi les corps des kharankui, on n’en parle pas non plus? Je croyais qu’on allait avoir des combats de malade avec ça, moi… Bah non, on n’en entendra plus jamais parler. C’est encore mieux que du David Copperfield, LOL[/spoiler]

[spoiler]Finalement, je me sens trompée par l’auteure qui place Maeve comme le grand méchant, alors qu’elle avait bien insisté sur la menace que représentait Erawan. Rappelons quand même que si Dorian avait tué Maeve lorsqu’il en avait eu l’occasion, ça aurait épargné bien des dégâts. C’est pour ça que je ne comprends en rien les choix de l’auteure, le Dorian actuel aurait éliminé Maeve sans broncher. Il a bien tué son père, non?[/spoiler]

[spoiler]Et si cela m’avait déjà bien déçue, je considère encore plus improbable le fait que tous les amis d’Aelin deviennent des rois et des reines: Nesryn devient l’impératrice d’Antica, Dorian devient le roi d’Adarlan, Manon devient la reine des sorcières, Aelin occupe le trône de Terrasen et de la partie Est de Doranelle, Sellene gouverne l’Ouest de Doranelle, Chaol dirige Anielle car il est la Main du Roi, Lysandra contrôle Cavaderre, Elide commande Perranth…[/spoiler]

[spoiler]Bref, ils sont tous vivants, ils sont tous beaux, ils ont tous les pouvoirs.[/spoiler]

[spoiler]Et le meilleure pour la fin: Darrow le têtu qui change subitement d’avis et couronne notre Aelin Reine de Terrasen parce que Evangeline lui a parlé de ses rêves de gosse… Euh… Ça ne vaut plus le coup de commenter. WELCOME TO BISOUNOURSLAND ![/spoiler]

[spoiler]Mes uniques moments d’émotion, c’était quand j’ai cru que Abraxos allait mourir et lorsque les Thirteen se sont sacrifiées. J’ai pleuré car je tenais vraiment à eux! J’ai été si triste pour Manon qui, encore une fois, est la seule à réellement donner dans cette histoire. Rien que pour ces deux passages, Manon et Dorian, j’ai attribué trois étoiles à cet opus.[/spoiler]

[spoiler]Le passage où Aelin voit Rhysand et Feyre durant sa traversée des mondes était plutôt cool.[/spoiler]

A part ça, j’aurais voulu que l’implication des alliés soit plus creusée. On ne les voit pas beaucoup et servent essentiellement de pâtée pour chats (soit de sacrifices aux Valg parce qu’il ne faut surtout pas toucher aux amis d’Aelin). Je m’attendais à des retrouvailles plus émouvantes et à des combats plus badass et collectifs. La déception passe mal!

Je pense avoir tout dit, je ressors mécontente de cette lecture. C’est du gâchis. Ma volonté n’est pas de cracher sur cette série dont j’ai aimé chaque tome antérieur à celui-ci, mais il faut être honnête!
Kate Daniels, Tome 2 : Brûlure Magique Kate Daniels, Tome 2 : Brûlure Magique
Ilona Andrews   
Je me suis REGALEE!
Une excellente suite où les personnages prennent plus de profondeur, la relation entre Curran et Kate est de plus en plus plaisante ( le jeu du chat et de la souris ). On découvre une Kate plus humaine et protectrice et de nouveaux personnages entrent en scène.
A LIRE!

par ccmars
Kate Daniels, Tome 3 : Attaque Magique Kate Daniels, Tome 3 : Attaque Magique
Ilona Andrews   
Super Mega Génial
Dans ce tome 3 , on en apprend plus sur les personnages, Curran est de plus en plus séducteur, jaloux, possessif envers Kate. Dommage qu'il n'y est pas plus de passages concernant leur relation. Ce tome 3 nous laisse présager un Tome 4 explosif.


par Adèle
Kate Daniels, Tome 4 : Blessure magique Kate Daniels, Tome 4 : Blessure magique
Ilona Andrews   
470 pages de pur bonheur à lire.
Je l'avoue, je suis totalement accro à cette saga.
Depuis 2 ans, j'attendais ce tome 4, j'avais nourri beaucoup d'espoirs pour l'évolution de l'histoire et j'ai été largement comblée. Aucune déception.
Kate est égale à elle-même, talentueuse, courageuse et aussi caractérielle qu'avant. Le bonus dans ce tome, c'est qu'elle révèle ses sentiments, elle montre sa peur de perdre les êtres qui lui sont chers.
Beaucoup de révélations sur sa famille sont faites, qui ils sont, ceux qu'ils ont fait par le passé.
Kate ne peut plus reculer, elle doit faire face à ses origines en affrontant sa tante qui n'est autre que Erra, déesse de la maldie, du désastre et des ténèbres.

Comment ne pas parler également de Curran. AHHHHHHHH....
Toujours aussi possessif, calculateur, diaboliquement intelligent et puissant. C'est Curran...
Comme le dit Kate: " c'est mon psychopate à moi"
Bref, c'est un livre qui se dévore de la première à la dernière page.
J'espère seulement que le tome 5 ne se fera pas trop attendre.

par Adèle
Kate Daniels, Tome 6 : Montée magique Kate Daniels, Tome 6 : Montée magique
Ilona Andrews   
Très intense...
Déjà un grand merci à la personne qui a traduit ce tome et qui a rendu heureux des centaines de lecteurs.
Ce tome 6 est excellant, c'est une lecture intense et éreintante.
On retrouve notre mercenaire et son psychopathe.
Et wahou...
Beaucoup de combats et de violence
Beaucoup de surprises également.
De l'urban fantasy pure et dure.
Kate est magistrale, guerrière et sensible à la fois.
Bref, aucun essoufflement dans cette saga.

par Adèle