Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de India_56 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
L'Oiseau de mauvais augure L'Oiseau de mauvais augure
Camilla Läckberg   
fidéle à elle même l'auteur nous emmene dans une enquête pleine de rebondissement sans oublier pour autant la vie de ses personnages. un très bon momnt de lecture même si connaissant l'auteur pour avoir lu toutes les aventures de Erika et de Patrick j'avais deviné ou tout du moins de forte presemption qui ceux sont avérées bonnes...

par bamby114
Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates
Anne Bishop   
It’ s a trap ! J’ai tout laissé en plan et je l’ai dévoré ce tome 1 ! J’ai été sous le charme dès la première page. C’est un projet assez atypique, j’ai du mal à le relier à d’autres livres dans le même genre, c’est bien un urban fantasy mais il arrive à aller au-delà. Je pensais avoir affaire à un habituel ‘bit-lit’ avec une héroïne pour narratrice et ce n’est absolument pas le cas, divers protagonistes prennent part à l’histoire. On sent la patte d’une auteure de fantasy, ce qu’Anne Bishop est sans aucun doute, nul besoin de rappeler qu’elle est connue pour la Trilogie des Joyaux Noirs.

Humains et terra indigene se côtoient, se supportent sans réellement se comprendre, soit par peur, soit par intérêt. Les humains ne sont que des proies dans ce monde pour ces êtres mystiques, ils étaient là avant eux et s’adaptent à chaque génération de prédateurs, ils seront encore là bien après. Namid contient plusieurs continents (Thaisia, Brittanie…), une géographie bien spécifique avec une histoire propre, des jours de la semaine rappelant les éléments et des noms de villes très reconnaissables (Strassville, Bouseville…), des cartes et un prologue permettent de s’immerger dans ce nouveau lieu assez rapidement. De ce fait, il est tout public, il plaira au plus jeune comme au plus vieux, fille ou garçon y trouveront leur compte.

Si Anne Bishop ne revisite pas l’aspect des vampires, loups-garous & cie… elle apporte quelque chose de plus avec le personnage de Meg Corbyn (la quatrième de couverture en dit déjà trop). Elle m’a au départ fait penser à Alice Royale par son côté innocent, ingénu, soit totalement pur, et qui découvre autant les humains, que les terra indigene avec ses pauvres ‘images’ pour seul bagage. Son côté ‘chaton fragile’ aurait dû me faire fuir, ce n’est pas un personnage auquel je m’identifie, mais j’ai su l’apprécier pour sa particularité (en mettant de côté mon agacement que j’avais, de voir chaque Autre s’attacher à elle aussi facilement).

Les personnages sont intrigants (Simon, Tess plus particulièrement), bien développés et ont tous leur place. Même les flics ou les quelques longueurs ne m’ont pas freinée dans cette lecture. J’ai succombé à l’univers présenté par Anne Bishop, à son ambiance à huit-clos qui ne ressemble à aucune autre et plus particulièrement aux émotions distillées au long du livre, qui sont, son plus gros atout dans cette histoire. Grâce notamment à l’autre visage des êtres surnaturels qu’elle nous montre, une partie plus psychologique et animale qu’on n’a pas l’habitude de voir. Ils n’ont rien de séduisant et c’est ce qui fait leur charme, vraiment, ça leur donne du mordant (roh ce jeu de mots). Ce qui donne des occasions de glousser quand il y a ces petites remarques à la limite de l’humour noir et parfois même grimacer, tout n’y est pas édulcoré. La nature est belle, merveilleuse, mais tout aussi cruelle, à Lakeside c’est pareil.

Pendant que nous découvrons le dernier d’Anne Bishop, le tome 2 sort aux USA, et que de frustration, maintenant que j’ai terminé ce premier opus de ne pouvoir enchaîner. Certes, l’intrigue est simple, mais efficace ; il n’y a pas de romance comme dans toute bit-lit actuelle ; l’action est surtout en fin de tome et l’essentiel du roman se concentre sur les relations familiales, amicales — sur les émotions… mais quel premier tome, tellement addictif et différent !

{avis pour Fantasy-Gate.fr}

par LLyza
Charley Davidson, Tome 1 : Première tombe sur la droite Charley Davidson, Tome 1 : Première tombe sur la droite
Darynda Jones   
Un autre petit coup de coeur !

On rencontre un autre genre d'héroine, téméraire, gentille, compatissante, attachante et drole et sarcastique.

Charley Davidson à une facheuse habitude : se mettre dans de mauvaise position. Seulement, elle a un don, qui est plus qu'un don d'ailleurs : elle est LA faucheuse, sans la faux.
Elle aide son oncle dans les crimes non résolu et c'est sur que lorsque l'on peut voir les morts... c'est plus simple quand ces derniers peuvent dire qui les a tués.

Elle fait la rencontre tout aussi mystérieuse de l'homme de ses rêves, celui qui hante ses nuits et qui arrive à s'infiltrer dans sa vie de tout les jours et qui lui sauve souvent la vie.
Seulement... elle ne sait pas vraiment qui il est.

Ce premier tome promet !
Drole, attachant et passionné en plus d'une petite histoire policière entrainante, on a pas le temps de s'ennuyer.
En bref, j'ai vraiment aimé ce tome, qui m'a fait voyager et m'a donné des émotion j'attends avec impatience le second tome !

par naiky
Le Monde de Narnia, Tome 1 : Le Neveu du magicien Le Monde de Narnia, Tome 1 : Le Neveu du magicien
C. S. Lewis   
J'ai entendu parler de Narnia et donc de C.S. Lewis lorsque le film le lion, la sorcière blanche et l'armoire magique est sorti au cinema. Je me le suis acheté (raffolant de ce genre de film) en édition collector avec plus de 10h de bonus. Et là, j'ai découvert un monde passionnant. Il me fallait lire la saga.

Le livre débute sur la rencontre de Polly avec Diggory. Il semble être bien malheureux et, il y a de quoi. Sa mère est gravement malade. Tous les deux sont venu vivre chez le frère et la soeur de la mere de Diggory. Ce sont des personnages exentriques et quelques peu "bizarre", surtout l'oncle Andrew dont la soeur le faire taire dès qu'il tente de s'adresser à Diggory.
Un jour, par hasard, alors que Polly et Diggory explore les greniers des maisons voisines des leurs, il tombe dans l'atelier de l'oncle Andrew. Grâce à un mauvais tour, l'oncle Andrew envois Polly dans un monde où lui même à bien trop peur d'aller grâce à une bague magique. Diggory est contraint de mettre lui aussi une bague afin de partir à la recherche de son amie.
Diggory et Polly découvre alors un bois mystérieux. Bien vite, ils comprennent le mécanisme qui leur permettra de visiter d'autres mondes. Il tombe ainsi dans un monde sombre et sans vie, où tout semble figé. Diggory "réveillera" malencontreusement une femme qui s'avère être la reine Jadis, une femme aux grands pouvoirs, mais démoniaque. Voulant asservir le monde de Diggory, notre monde, elle suit les enfants jusqu'à Londres.
Grâce à un subterfuge, les enfants retourne, avec la reine Jadis, dans le bois magique et là, il tombe sur un magnifique lion, Aslan, qui chante et qui par ce chant, donne naissance au monde de Narnia. Mais Narnia se trouve vite menacé par la reine Jadis. Aslan a besoin de l'aide de Diggory et de Polly pour sauver Narnia. Comment vont-il y arriver et surtout que va-t-il advenir de Narnia ?

J'avais un peu peur de lire ce premier tome. Peur de m'ennuyer car, je me doutais que ce premier tome serait celui où l'auteur mettais en place son univers, où il créait son monde. Et au final, ce premier tome, qui se lit en deux heures à peine est vraiment sympathique. Même si au début, je ne comprenais pas forcément où l'auteur voulait en venir avec ses deux enfants, dans ce monde, ce bois, j'ai très vite aimé ce texte. En fait, là où, pour moi, le roman est devenu vraiment passionnant c'est quand nous rencontrons Aslan, alors qu'il chante et créé Le Monde de Narnia. Là, la magie et la féérie nous emporte et nous plonge dans la douceur et l'émerveillement.
J'ai beaucoup aimé Polly et Diggory et, j'ai mepriser l'oncle Andrew. Je suis tombée sous le charme d'Aslan, dont on sens la sagesse, la mâturité.
L'écriture de C.S. Lewis est très fluide et agréable et, même si l'on sent quelques maladresses dû à l'élabration de ce premier tome, il n'empêche que la lecture est passionnante et que j'y ai vite pris goût.
Je s'ai déjà, pour avoir vu le film, qu'Aslan sera dans le deuxième tome et, j'ai déjà vraiment hâte de le retrouver. J'ai hâte de mieux connaite Narnia et les peuples qui y vivent. J'ai vraiment envie d'en savoir plus et de replonger dans ce monde. Car, même si la lecture du premier fut intéressante, il n'empêche que ça a été trop vite à mon goût.

Dans tous les cas, je suis contente de cette découverte et je pense, qu'il ravira chaque lecteur!



par charlie67
Le Monde de Narnia, Tome 2 : Le Lion, la sorcière blanche et l'armoire magique Le Monde de Narnia, Tome 2 : Le Lion, la sorcière blanche et l'armoire magique
C. S. Lewis   
Ce deuxième tome des chroniques de Narnia a été, je trouve, assez bien retranscri à l'écran, avec des personnages tels que Lucy auxquels on s'attache beaucoup (et bien sûr Aslan).
Le Monde de Narnia, Tome 3 : Le Cheval et son écuyer Le Monde de Narnia, Tome 3 : Le Cheval et son écuyer
C. S. Lewis   
Une histoire sympathique, qui m'a moins plu que celle des tomes précédents, mais agréable à découvrir tout de même.
Le Monde de Narnia, Tome 4 : Le Prince Caspian Le Monde de Narnia, Tome 4 : Le Prince Caspian
C. S. Lewis   
Dernier tome (et seulement le 2e d'une longue liste de 7) où Susan et Peter pourront retourner à Narnia. Un peu de déception quant à cette nouvelle, mais elle ne gâche pas la suite des aventures.
Le Monde de Narnia, Tome 5 : L'Odyssée du Passeur d'Aurore Le Monde de Narnia, Tome 5 : L'Odyssée du Passeur d'Aurore
C. S. Lewis   
Une aventure sympathique en compagnie de nos jeunes héros mais aussi de leur insupportable cousin, à bord d'un navire dans lequel même Caspian, devenu roi, est embarqué.
Le Prédicateur Le Prédicateur
Camilla Läckberg   
Lien de la Chronique: http://theshadowbooks.blogspot.fr/2013/12/le-predicateur-camilla-lackberg.html

Longtemps après ma lecture du tome 1 de la saga d’Erica Falck, il m'a fallu un petit temps d’adaptation pour me rappeler comment et où j’avais laissé nos personnages au cours du premier volume.

C’est donc en plein été, presque 8 mois après que l’on retrouve Erica et Patrick qui vivent maintenant ensemble, et attendent un enfant. Malgré la chaleur, et les vacances de Patrick, ce dernier est appelé au poste de police pour gérer une affaire de meurtre. Une jeune femme a été retrouvée morte et nue dans une grotte de la ville, avec des ossements. Personne n’a signalé de disparition dans la région, et deux corps sont présents, mais à qui appartiennent les os ? Qui est la personne retrouvée morte ? Pourquoi est-elle en présence d’ossements ? Est-ce un tueur en série qui rôde dans la ville touristique de Fjällbacka ? L’été ne va pas être de tout repos pour la police.

Contrairement au premier tome, cette fois Erica n’apporte pas autant son aide à l’enquête de police et c’est donc un livre avec deux points de vue totalement différents que l’on retrouve. On suit principalement l’enquête menée par Patrick qui cherche à résoudre coûte que coûte cette histoire de meurtre qui règne dans la ville. Quand à Erica, elle est cloîtrée chez elle, enceinte et étouffée par la chaleur de l’été. Elle doit aussi gérée tous les visiteurs qui ont la bonne idée de venir chez eux dans la ville touristique, en vacances, ce qui n’est pas pour plaire à la future mère.

Ce deuxième tome m’a bien plus accroché que le premier volume, et j’ai été complètement à fond dans la recherche d’éléments pour essayer de devancer l’histoire et chercher les pistes pour deviner le coupable, ce qui a malheureusement échoué lamentablement. J'ai été bien plus investi et plongé dans l’histoire que lors du tome un. Peut-être est-ce dû au fait que je connaissais déjà l’univers.

Point négatif pour ma part (qui n’en ai pas vraiment en fait), c’est la mise en page de la version poche où parfois le « vide » laissé entrer deux paragraphes qui montre un changement de personnage n'est pas visible, si bien que l'on tourne la page, avec la sensation de trouver la suite du personnage, alors que l'on se situe sur un autre point de vue. Un détail assez déroutant quand il se déroule, mais cela est juste dû à la mise en page et non au livre. Autre détail inutile, c’est que je ne sais absolument pas comment on peut prononcer les noms des villes qu’il y a dans l’ouvrage (comme c’est du suédois), et du coup, je me demande si je suis le seul couillon à me retrouver à essayer de prononcer des mots comme « Fjällbacka ».

Comme vous pouvez le voir, les seuls défauts que j’ai trouvé ne relevaient même pas du livre en lui-même, donc cela doit montrer que j’ai réellement apprécié cette lecture. Je pense donc que je mettrais moins de temps avant de commencer le troisième tome. Donc si vous aimez les histoires policières, cette série est faite pour vous !
Le Tailleur de pierre Le Tailleur de pierre
Camilla Läckberg   
Très bon livre de Camilla Lackberg. Ce lis très facilement. Beaucoup d'intrigues dans ce livre.

par Bidule2
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4