Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de indaliteye : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Thérapie Thérapie
Sebastian Fitzek   
Ce n'est pas un grand livre mais, c'est un bon thriller.
Très addictif : une fois entamé, il est difficile de le lâcher.
Au début, j'étais assez déçue... Même si l'histoire commence immédiatement, l'intrigue me semblait un peu bateau et son dénouement bien trop facile à deviner.
Pour mon grand plaisir, j'avais tort. Les différents soupçons et hypothèses que nous pouvons avoir ne cessent d'être remis en question ce qui rend le suspense presque intenable.
Tout de même un petit bémol [spoiler]pour la pathologie de schizophrénie décrite ici. Encore une fois, on en retrouve uniquement le cliché bien que cette maladie soit bien plus complexe. C'est dommage.[/spoiler]

En conclusion : Je vous le recommande mais, attendez-vous à passer une nuit blanche ou à rater vos changements dans les transports en communs...

Petite recommandation à part : n'hésitez pas à lire les remerciements de l'auteur

[spoiler]Pour terminer je vais m'attarder à critiquer le terme de schizophrénie :
Les symptômes décrits ici montrent une psychose et EXCLUENT précisément la schizophrénie dont, telle que la décrit la psychiatrie française, les délires sont DÉSORGANISÉS ! On pourrait éventuellement supposer une psychose paranoïaque mais pas de la schizophrénie puisque le délire ici se tient.
La psychose ne veut pas forcément dire schizophrénie.
Je tenais à le préciser car c'est une erreur qui est souvent commise ; c'est un cliché qui se retrouve fréquemment mais qui est pourtant entièrement faux ![/spoiler]

par dadotiste
Le cycle d'Ender : Préludes Le cycle d'Ender : Préludes
Orson Scott Card   
J'ai lu ce livre sans lire le reste de la série, alors j'ai surement du passer à côté de plein de choses. En tout cas c'est un livre intéressant, qui se lit et se retrouve vite absorbant.
Le Parfum d'Adam Le Parfum d'Adam
Jean-Christophe Rufin   
Il s’agit d’un thriller écologiste qui débute sur une pseudo action à la cause animalière. Le style et la lecture sont très fluides. Un bon roman globalement, agrémentés d’une pensée humaniste, d’une plongée dans les favelas pour aboutir sur une réflexion intéressante de la dérive des idées (scientifiques, sociologiques ou philosophiques) et une bonne analyse de la radicalisation écologiste. Pour la CIA, l’éco-terrorisme est classé deuxième danger de la nation US derrière le terrorisme religieux.
L’intrigue est bien menée, les relations humaines attachantes ou repoussantes, la diversité des personnalités très attrayante, et l’humanitaire Ruffin n’a pu s’empêcher d’être un brin moralisateur. Il est pardonné.
L’analyse de la responsabilité du tiers monde sur la destruction des ressources de la planète est un tantinet provoquante, mais il est vrai que bien souvent les méthodes radicales émanent d’idéalistes naïfs. Nous devrions plutôt mieux répartir les richesses
Pour finaliser, c’est encore un ouvrage sur l’aveuglement humain virant au fanatisme (je n’ai lu que « Globalia » du même auteur), un complot mondial de plus (le consommateur fait le produit n’est-ce-pas ?)
Mais, attention ! Ce n’est qu’un roman ! Je ne pense pas qu’il soit bon de discréditer les défenseurs de la nature pour autant.
J’ai apprécié notamment la petite parenthèse sur le traitement de l’écologie très « light » de la France (cancre des pays « développés »).
L'Œil de la Lune L'Œil de la Lune
Anonyme (Bourbon Kid)    Diniz Galhos   
qui a dit que les suites étaient nulles??? Notre ecrivain anonyme preferé nous montre le contraire dans ce nouveau tome. Enfin on en apprends un peu plus sur notre bon bourbon kid, mais pas seulement, on retrouve toute notre fine equipe (moins les quelques milliers de mort du premier tome...) toujours à Santa Mondega. Une momie pas contente du tout arrive pour recuperer l'oeil de la lune, attention âmes sensibles s'abstenir!!!!!!! Une pure merveille comme le premier...
Vivement le tome 3 qui normalement sortira courant juin 2011...

par bamby114
Le Livre sans nom Le Livre sans nom
Anonyme (Bourbon Kid)   
Alors voila, je viens de le finir, et bien... Franchement, je m'attendais à mieux. Là à nouveau, le résumé n'y est pas pour rien. Encore un résumé racoleur, bien appétissant, laissant entendre des merveilles... uniquement pour appâter le lecteur potentiel. Alors soit, l'auteur aime parler de films. Mais il n'y a rien de cinéphile là-dedans, juste pas mal de box-office cités ou pris pour exemples, une fois dans le roman, pour des détails, ça ne justifie pas une remarque dans le 4e de couverture. Mais enfin bref.
Ce résumé est donc approximatif, ressemble plus à une énumération de ce pourquoi "ce livre va plaire au plus grand nombre", sans vraiment parler de l'intrigue.
.
L'intrigue est la suivante :
.
Une mystérieuse pierre précieuse a été dérobée à ses protecteurs ; un joyaux qui semble attirer les convoitises. Dans la ville de Santa Mondega, le calme cède peu à peu à une angoisse lourde et muette, à mesure que ses habitants voient se profiler à l'horizon une réitération des horreurs parvenues cinq années auparavant, lorsque le Bourbon Kid est passé. Peu à peu, les acteurs entrent en scène, ici, pas de place pour les lâches ou les pieds-tendres. Cette ville n'a jamais fait de cadeaux aux faibles, et ce qui va s'y dérouler, jusqu'à la prochaine éclipse, aura l'odeur du sang et des tripes.
.
Alors, j'ai trouvé donc, comme le laisse entendre le 4e de couverture, que c'était bien trash et violent. Mais pas dans le bon sens du terme. Rien à voir avec Robert Rodriguez, ou Tarantino. Non, la beauté de la mise en scène, ou l'illustration de la caricature, n'est pas présente. L'écriture est très médiocre, parfois vulgaire sans intérêt, à tel point qu'on a l'impression que cette façon de narrer est inhérente à l'auteur, qui parle comme ça couramment.
Alors le scénario, certes, est d'enfer. On reste accroché, et on n'est pas déçu (sauf par la fin, pour ma part, un peu...) ; le mystère est là, et il y reste jusqu'à la fin. On patauge, on se pose des questions, on réfléchis...
Mais hélas, les personnages sont trop identiques dans leur caricatures, tellement saturés par la coloration de leurs traits de caractère qu'ils en deviennent ridicules. Le réalisme est pourtant là, parfois, et on sent que le récit pourrait être bien mieux rendu. Mais cette envie de donner du sang, de la violence, et du méchant avant tout gâche un peu le plaisir.
.
En bref, rien qui ne soit vraiment exceptionnel. Original, ça oui, très. On ne voit pas un livre comme ça tous les jours, et rien que pour ça, ça vaut le détour. Mais l'intérêt n'est que là ; dans l'exagération caricaturale de tarantinoïsme, et dans le scénario polar-fantastique peu profond, mais bien caché.

(EDIT : le début est clairement pompé sur le film "Desperado")
Méfiez-vous des morts Méfiez-vous des morts
Boston Teran   
Fils d'un promoteur véreux de Los Angeles, Burgess Ridden a pour compagne Dee Storey, une tueuse professionnelle de vingt-huit ans dont l'esprit de décision a déjà sauvé le couple de délicates situations. Lorsque Charlie, le truand avec lequel ils sont en cheville, est accusé de trafic de drogue, c'est Dee qui s'en occupe. Celle-ci élabore un scénario machiavélique pour attirer en plein désert le shérif John Victor Sully qui doit témoigner contre le truand. Le jeune policier se retrouve face à la tueuse qui l'abat de deux balles avant de demander à sa fille âgée de treize ans de l'enterrer. Quoique grièvement blessé, Sully réussit à s'extraire de sa tombe pour réclamer des secours par radio. Les charges contre Charlie sont abandonnées et Sully, s'estimant trahi par ses pairs, part se terrer ailleurs après avoir changé de nom. Dix ans plus tard, un opiniâtre journaliste qui a retrouvé sa trace lui propose de revenir au pays. Il possède plusieurs informations capitales pour éclaircir toute cette affaire. Sully accepte sa proposition.
Le Voleur de regards Le Voleur de regards
Sebastian Fitzek   
J'avais peur de commencer à me lasser du style de cet auteur, autant dire qu'avec ce roman, cela n'a pas du tout été le cas.

Nous sommes entraînés dès le début dans la spirale du compte à rebours mené par le voleur de regards.
Aspirée comme je l'étais dans la recherche des enfants, je ne me suis pas aperçue avant de lire les remerciements que même les chapitres étaient à l'envers !
Arrivée à la dernière page, je n'avais pas envisagé une seule seconde son dénouement final ! En un mot, bluffée.
On ne le lâche pas une seconde. Les personnages sont attachants, les descriptions des scènes nous donnent l'impression d'y être (quitte à en avoir froid dans le dos.), le suspense nous prend aux tripes...

Ce livre est même assez pédagogique en quelque sorte puisque Fitzek nous amène à découvrir autrement le monde vu par les aveugles. Comment rêvent-ils ? Ne voient-ils rien du tout ? Ont-ils toujours besoin de notre aide pour traverser ? Comment reconnaissent-ils la couleur de ce qu'ils portent ?
Plein de questions qui ne m'avaient jamais traversé l'esprit. L'auteur nous dit avoir collaboré avec des malvoyants pour créer son personnage et, je ne peux que le féliciter.
Enfin, encore une fois, ses remerciements font sourire et, je prends toujours autant de plaisir à les lire. Nous parlera-t-il un jour du golden qu'il semble mettre en scène dans chacun de ses romans ?

En un mot, je vous le conseille, vous pouvez selon moi l'acheter les yeux fermés (mais en gardant une lampe à proximité, le mal n'est pas très loin) tout en sachant que vous ne vous en échapperez pas si facilement et qu'une fois commencé, vous ne pourrez plus vous arrêter contrairement au conseil donné dans l'épilogue.

par dadotiste
Le Chuchoteur Le Chuchoteur
Donato Carrisi   
Ce thriller est juste excellent, autant dans l'écriture que dans la trame. L'histoire est superbement ficelée, l'enquête époustouflante ponctuée de quelques descriptions macabres comme il le faut! Un livre à recommandé aux amateurs du genre serial killer.

par Fionasim
Le Briseur d'âmes Le Briseur d'âmes
Sebastian Fitzek   
Un bon thriller mais, moins original que "Thérapie" et "tu ne te souviendras pas".
En effet, celui-ci était un peu trop prévisible à mon goût et avec une additivité moindre que les précédents. Un huit clos intéressant, certes, mais manquant cruellement de suspense ; on se doute avec facilité du dénouement.
Toutefois, j'ai trouvé le jeu des devinettes et les clins d'oeil à son autre roman amusant.

En conclusion, il se lit aisément mais l'auteur est capable de faire bien mieux.

par dadotiste
Les chants de la terre lointaine Les chants de la terre lointaine
Arthur Charles Clarke   
Dans ce livre, on est loin de l'angoisse générée de l'Odyssée de l'espace. Il s'agit là d'un roman tout en douceur et en poésie. A lire ou à relire.

par Lydie66