Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
<< Voir tous les extraits
Par Folize le 10-01-2014 Editer
Ghostwalkers, Tome 2 : Jeux d'Esprit
- Il y a quelqu'un dehors, murmura Nicolas en se penchant au-dessus d'elle pour attraper son arme.
Il n'arrivait pas à comprendre comment il avait réussi une nouvelle fois à se retrouver du mauvais côté du lit. Il posa la main sur la crosse de son Beretta au moment même où la porte d'entrée s'ouvrit. Nicolas se mit immédiatement du côté donnant sur la porte. Ils avaient dormi bien trop longtemps pour que ce soit encore le matin. Le soleil et la chaleur de la mi-journée s'engouffraient par la fenêtre.
- Je sais que tu pointes une arme sur moi, Nico. (Il s'agissait de la voix de Gator, en provenance de la pièce voisine.) Range-la. Ce n'est pas très sympa de ta part, quand on pense que je t'accueille chez moi à bras ouverts.
Gator apparut soudain dans l'encadrement de la porte, un large sourire sur les lèvres. Ses cheveux rebelles lui tombaient sur le visage et ses yeux bleus perçants pétillaient d'une lueur amusée.
- Oh, je vois que vous êtes en très bons termes. Dire que Lily s'inquiétait tant. (Il tourna la tête.) Ian, Tucker, venez voir. Notre ami s'est dégoté une jolie souris.
- Ferme-la, Gator, si tu ne veux pas te prendre une balle.
Nicolas posa le pistolet et baissa les yeux sur Dahlia. Elle avait tiré la couverture jusqu'à son menton. Ses yeux immenses s'écarquillèrent davantage lorsque les autres GhostWalkers s'entassèrent dans l'ouverture de la porte pour regarder, bouche bée, Nicolas le solitaire au lit avec Dahlia.
- Quand je pense que tu disais qu'il ne savait pas s'y prendre avec les femmes, dit Tucker Addison à Ian McGillicuddy, le plus grand des trois.
- Je t'adresse toutes mes excuses, répondit Ian en adressant un petit salut à Nicolas.
Dahlia poussa un léger cri de détresse. Nicolas saisit à nouveau son arme.
- Je vous préviens que je tire, si vous ne sortez pas en refermant la porte derrière vous.
- Qu'est-ce qu'il peut être susceptible, rouspéta Gator. Et sous mon toit, en plus.
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.