Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Fr4nk13 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Juliette à New York (BD) Juliette à New York (BD)
Rose-Line Brasset   
J'adore les aventures de Juliette :)

par Ceinia
Juliette à Paris (BD) Juliette à Paris (BD)
Rose-Line Brasset   

Les vacances d'été viennent tout juste de débuter quand Juliette et sa mère s'envolent vers Paris.

Même si elle aurait préféré passer ses après-midi au bord de la piscine chez son amie Gina, Juliette est plutôt contente de contempler la ville du haut de la tour Eiffel, de se promener en bateau-mouche sur la Seine, de faire les magasins aux Galeries Lafayette, et de se lier d'amitié avec quatre garçons !

Et pourtant, dans les plus ténébreux souterrains de la Ville lumière, l'adolescente vivra une aventure terrifiante...

par LIBRIO64
Juliette à Hawaii Juliette à Hawaii
Rose-Line Brasset   
Première fois avec son chum, voyage seul sans sa mère j'ai bien aimé

par Ceinia
Juliette à Tokyo Juliette à Tokyo
Rose-Line Brasset   
Un bon petit tome. Comme toujours j'apprécie autant le fait de découvrir un pays à travers les yeux de Juliette. Je trouves toutefois un peu dommage que Juliette soit parfois aussi immature.
J'aime beaucoup le volet de fin avec toutes les explications sur le pays, les lieux touristiques ect.
Percy Jackson et les Héros grecs Percy Jackson et les Héros grecs
Rick Riordan   
GÉNIAL ! AWESOME! MAGNIFICO!
Peu importe la langue, c'est du Rick Riordan tout craché. Je l'ai à peine commencé (j'en suis très exactement au chapitre sur Psyché après un Persée juste génial) que déjà je me sens un peu comme chez moi après une longue absence. J'adore tout, je retrouve tout : la plume d'Oncle Rick, Percy, son point de vue, ses explications aux figures de style géniales, les intrusions du XXIeme siècle au beau milieu des mythes grecques...
Je ne regrette rien, ni les trente kilomètres pour le concours Facebook, ni la honte que j'ai du me taper avec mon livre dans les bras comme s'il valait des millions et mon sourire quelque peu... Hum, niais, je le crains.
Le livre est magnifique, rien que pour sa couverture bleue et les pages dont le fil est argenté...
Bref, mon commentaire est loin d'être objectif, et honnêtement, tant mieux ! !
Je vais (essayer de) faire durer la lecture le plus longtemps possible, mais pas éternellement, malheureusement. On en veut toujours plus.
Bon, je vous laisse : je m'en vais continuer mon chapitre, moi!

par Amylove43
Percy Jackson, Tome 1 : Le Voleur de foudre (BD) Percy Jackson, Tome 1 : Le Voleur de foudre (BD)
Robert Venditti    Attila Futaki   
En tant qu'énorme fan de la série je ne peux que déconseillé aux puristes cette bd.Pour moi les images sont de la bd sont belles les personnages sont bien fait les decors correspondent au livre.Apres les problèmes au niveau du scénario dans la bd,déjà l'esprit du bouquin est la,aucun problème de ce cote mais il manque des elements important comme le combat dans le bus contre les furie,contre meduse et contre les araigné de metal d'hephaitos.Ensuite je trouve que l'histoire commence hyper rapidement le decor se fait en 2 secondes et ça,ça m'a enervé mais bon ça passe encore;je trouve egalement que l'histoire n'est vraiment pas dynamisante par rapport au livre ou on s'accrochait du debut a la fin.Pour finir il y a une erreur horrible,inexcusable si on remarqué a la fin de la bd au feu d'artifice percy dit les enfants de vulcain sont tres fort or vulcain est le nom romain d'hephaitos.Je sais que je suis exigeant mais quand on adapte en bd un livre comme percy jackson il faut etre hyper soyeux.Entre parenthese a ceux qui n'ont lu que la bd oubliez la et mettez vous au livre vous verrez c'est mieux qualitativement et quantitativement

par Shawn
Percy Jackson, Tome 2 : La Mer des monstres (BD) Percy Jackson, Tome 2 : La Mer des monstres (BD)
Rick Riordan    Robert Venditti    Attila Futaki   
Vraiment ridicule les gens qui ont ce livre dans leurs liste d'or alors que le livre n'est pas sortis !
Percy Jackson, Tome 3 : Le Sort du titan (BD) Percy Jackson, Tome 3 : Le Sort du titan (BD)
Rick Riordan    Robert Venditti    Attila Futaki   
Désolée, mais je ne peut pas m'empêcher de critiquer cette BD, pour la simple raison que c'est la BD d'une saga révolutionnaire et que comme c'est une BD, elle ne peut pas être à la hauteur du livre. Alors premièrement, le tome 3 s'appelle normalement Le Sort du Titan, pas La Malédiction du Titan ! Et ce livre est celui que j'ai trouvé le plus drôle dans la saga, alors il ont intérêt à retranscrir au moins le délire Hoover !

Oui je sais, je suis exigeante et chiante, mais bon, ceux qui ont lu la saga me comprendront certainement ...
Captive, tome 1 : Les nuits de Shéhérazade Captive, tome 1 : Les nuits de Shéhérazade
Renee Ahdieh   
C'est fou de se sentir aussi légère et aussi lourde en même après une telle lecture.

Ce roman contient tout ce que j'aime. Une histoire captivante et si bien écrite qu'elle nous transporte du début à la fin, des personnages géniaux, presque aussi vrais que vous et moi, attachants. Ils sont tous différents, ils ont tous quelque chose bien à eux. Et je n'ai pas pu m'en empêcher, je les ai aimé.

Pour commencer, j'ai adoré le personnage de Shéhérazade. C'est une personne forte, courageuse et attachante. Elle m'a énormément plu.
Elle lutte corps et âme pour détester Khalid, pour toutes les vies qu'il a volé, en particulier pour celle de Shiva, sa meilleure amie. Mais ce n'est pas chose facile... parce qu'il est difficile de haïr un monstre qu'il n'est pas celui qu'on s'imaginait qu'il soit. [spoiler]D'ailleurs quand elle cesse enfin, ou presque, de lutter contre son amour pour lui, c'est épic ! C'est beau. Ça m'a presque donné des papillons dans le ventre, vous voyez ? Ils sont simplement géniaux ensemble, touchants et plus attachants encore. On dirait presque qu'ils sont unis par un fil dorée, d'une beauté indescriptible...[/spoiler]

Ensuite, il y a Khalid. Je l'ai beaucoup aimé. Dès le départ. Je n'ai pas hésité un seul instant, je l'ai laissé s'emparer de mon cœur littéraire.
C'est un personnage calme. D'un côté on pourrait se sentir apaisé par son calme et d'un autre on aurait presque envie de le secouer, sans méchanceté. Juste pour voir ce qu'il a au fond du cœur. Parce qu'un cœur, il en a bien un ! [spoiler]Un cœur torturé par le passé, par les actes, par sa malédiction. Et par l'amour après l'arrivée de Shéhérazade dans sa vie.[/spoiler] [spoiler]Khalid est maudit. Depuis la mort d'une jeune femme qu'il n'a pas su aimer et qu'il a perdu, le père de celle-ci l'a maudit. Il devra, à chaque aube, sacrifier la vie d'une nouvelle jeune femme, pour avoir "pris" celle d'Ava (sa première épouse, morte de chagrin).[/spoiler] Plus on tourne les pages, plus on apprend à connaître ce personnage, plus on s'y attache et on le trouve touchant. Enfin, pour ma part. Je lui aurais presque trouvé des excuses... Mais bon. Tout ça pour dire que j'adore ce personnage. Un grand personnage. :)

Et puis on a Jalal. Mon dieu, peut-on tomber amoureuse d'un gars qui n'existe que dans un roman ? Parce que si c'est bien possible, j'en suis folle ! Il est tellement... je ne sais pas. Il a quelque chose qui le rend unique et très, très attachant. C'est un personnage assez sarcastique par moments mais qui sait se montrer plus sérieux que jamais quand il le faut. Il a un grand cœur et une âme de séducteur. Et ça lui donne un charisme fou ! ^^ [spoiler]Sa relation avec Despina fait battre mon cœur à cent à l'heure. Bien qu'on ne la découvre pas directement, qu'ils cachent leurs sentiments, on le devine presque sans mal. Dès le début je voulais qu'il y ait quelque chose entre eux... je dois avoir du flaire !^^[/spoiler]
Aussi, Jalal est le cousin de Khalid. Sa relation avec ce dernier m'a énormément plu. Il n'hésite pas une seule seconde à dire ce qu'il pense à son cousin, bien que celui-ci soit le calife.
Vous ai-je dit qu'il était attachant ? ^^

Oh mais aussi, parlons de Despina !
ah, la, la. Je l'adore tout simplement ! Elle est, comme tous les autres personnages jusqu'à présent cités, très attachante. Elle est la suivante de Shéhérazade et elle n'a pas la langue dans sa poche. C'est quelque chose que j'ai bien aimé chez elle, d'ailleurs. C'est une jeune femme qui n'en reste pas moins très gentille, aimable et qui est décrite comme très jolie. Ce dont je ne doute pas un seul instant ! ;) [spoiler]J'ai été très, très heureuse d'apprendre qu'elle était enceinte (de Jalal en plus, oh mon dieu!). Et ça m'a fait un certain pincement au cœur de savoir ensuite qu'elle craignait de lui dire, puisqu'elle n'est qu'une servante et lui le capitaine de la garde royale. Mais ça rend les choses encore plus belles entre eux, je trouve. J'ai d'ailleurs hâte de lire le second tome pour savoir ce qu'il va se passer entre ces deux-là...[/spoiler]

Pour continuer, passons à deux autres personnages qui ont une certaine importance dans l'histoire.
Rahim et Tariq.
Je les ai bien aimés. Mais je me suis rapidement rendue compte que je ne m'attacherais pas à eux comme je me suis attachée aux personnages précédemment cités. Pour plusieurs petites raisons.
Tout d'abord, commençons par Rahim. Je pense que deux c'est celui qui est le plus attachant malgré tout. Il suit Tariq presque comme son ombre, il lui est loyal et je dirais même qu'il le suit presque aveuglément. Mais il n'en reste pas moins un jeune homme charmant. [spoiler]Mais il n'est pas assez présent dans l'histoire pour que je m'y attache vraiment. Et de plus, il suit. Il ne dirige pas. Il se contente de faire ce qu'on lui dit de faire. Il n'y a aucune scène où ça ne concerne que lui. Il est toujours avec Tariq ou alors il n'est pas là. C'est un peu dommage mais pas dérangeant. Mais au fond, je l'apprécie quand même. ;) [/spoiler]
Ensuite pour Tariq, c'est un personnage qui m'a rapidement... pas taper sur les nerfs. Mais il peut rapidement se montrer insupportable. De mon avis. Il n'est pas méchant ou arrogant ou je ne sais quoi d'autre. Non, il est simplement trop impulsif. On dirait qu'il sait qu'il fonce dans un mur mais qu'il accélère quand même. [spoiler]Il est guidé par son amour pour Shéhérazade. Tellement qu'il ne se soucie pas tant que ça de ce qu'elle ressent elle. Puis il est porté par la haine. Celle qu'il ressent pour Khalid qui lui a volé sa cousine.
Il ne cherche pas à comprendre. Pour lui il n'y a pas de raison alors pas de question à se poser. Il se dit qu'il doit sortir Shéhérazade du palais, qu'elle n'aime pas vraiment Khalid, qu'elle a en quelque sorte le syndrome de Stockholm et que dès qu'elle sera loin du "monstre", elle l'aimera à nouveau. Il ne veut pas croire le contraire, il est très entêté. Et il a tellement envie de tuer Khalid de ses propres mains, qu'il prend des risques insensés et plus dangereux pour lui et ceux qu'il aime que pour Khalid.[/spoiler] Tout ceci est voulu par l'auteure. Alors même si je ne suis pas très attachée à lui, cela fait que, dans son rôle, Tariq est parfait.

Pour terminer avec les personnages, il y a le Rajput Vikram, l'une des plus fines lames du Khorassan. On le voit, comme ça, passer sous nos yeux tout au long du livre. On s'aperçoit à peine de sa présence. C'est un personnage qui est à la fois important, en quelque sorte, et en même temps qui ne l'est pas du tout. Il assure simplement la sécurité de Shéhérazade, il la suit comme son ombre. Et il ne dit pas un mot de tout le livre. Mais c'est fou, je ne sais pas, j'ai bien aimé son personnage quand même. Lui, la plus fine lame de Rey, un guerrier, un homme fort... Mon cerveau n'a besoin que d'un instant pour enregistrer une information le concernant. Puis, comme ça, il passe à autre chose...

Donc, ce premier tome de CAPTIVE est un coup de cœur. Il est très bien écrit, entraînant et il sait nous tenir en haleine de la première lettre au point final. Et l'auteure, Renée Ahdieh, a une superbe plume. Descriptive à tous les niveaux, que ce soit par les sentiments des personnages ou les décors, par exemple. Et aussi j'ai trouvé qu'il y avait un côté poétique à sa façon d'écrire. En fait, je crois qu'elle écrit simplement d'une très belle façon mais la belle façon en question rend le tout poétique.
De plus, j'ai beaucoup apprécié qu'il y ait un vocabulaire précis pour les vêtements, la nourriture ou les armes. Ce genre de choses... Ça a rendu l'histoire encore plus captivante, plus complète.

La fin, comme le reste de l'histoire, m'a énormément plu. M'a complètement transporté. [spoiler]Elle est plutôt chaotique. Un énorme orage éclate et à la fin il ne reste plus que des ruines du palais royal et de la ville de Rey.
Et puis, Shéhérazade est séparée de Khalid. Tariq et Rahim l'ont emmené avec eux sur ordre de Jalal à la fin du premier tome. Pour l'éloigner de ce cauchemar qu'ils vivaient sur le moment. Jalal a même dit à Tariq de s'arranger pour qu'elle ne revienne jamais à Rey. Du coup on ne sait pas pour combien de temps Khalid et Shéhérazade vont être séparés. Et ça rend cette fin meilleure encore. Cela nous permet d'avoir encore plus envie de connaître la suite que l'on découvrira dans le second tome parce que ça remet énormément de choses en questions.
Aussi, à la toute fin, lorsque Khalid est de retour à Rey (car il était absent lors du début de la fin), que sa ville est en ruines et que sa bien aimée est il ne sait où, il continue d'écrire une lettre à Shéhérazade qu'il avait commencé il y a déjà un moment, posté sur la terrasse du sommet de son palais en ruines. Une lettre qu'il fait ensuite brûler. Et je ne sais pas, il semble presque apaisé en faisant cela. [/spoiler] Ça rend l'attente pour le prochain tome insupportable !

Je vais aussi, rapidement, parler de la couverture et de l'objet livre en lui-même.
Il se trouve que j'ai cette histoire à la fois en VO (anglais) et en VF. Les couvertures sont plutôt similaires. Et je dois avouer que je ne saurais dire laquelle je préfère. Après avoir rapidement observé mes deux copies, j'ai pu remarqué, avec plaisir, que l'édition française avait du très bon travail. Elle est restée fidèle à l'édition anglaise. Que ce soit par la présentation ou la couverture. L'une des rares choses qui change c'est la couleur de la couverture. Mais ça n'enlève en rien sa beauté ! :)
Voilà pour ma courte et peu productive, impression sur la couverture de ce merveilleux roman.

Enfin, à la fin du livre, on a la chance de pouvoir découvrir un court extrait du second tome. Et rien que cet extrait promet une suite épique !

J'ai probablement oublié certaines choses, comme d'habitude mais tant pis. Je souhaite une bonne lecture à ceux qui comptent se plonger dans les nuits de Shéhérazade et le sombre secret de Khalid, et je le recommande à tous ceux qui hésiteraient encore. :)

par Sheo
Captive, tome 2 : The Rose and the Dagger Captive, tome 2 : The Rose and the Dagger
Renee Ahdieh   
Je ne me remettrais sûrement jamais de cette lecture, de cette histoire, de ces personnages, de tout ! C'était une aventure unique et je ne sais sincèrement pas par où commencer pour vous l'expliquer.

J'avais peur de me plonger dans The Rose & The Dagger parce que je n'avais simplement pas envie que ça se termine. Je n'étais pas prête alors j'ai attendu un peu. Je n'étais toujours pas prête quand j'ai commencé ma lecture mais une fois plongée dans ce second opus, je ne pouvais plus me convaincre de ne pas le lire. Alors je l'ai lu. ^^

Autant le dire tout de suite, j'ai adoré et c'est un énorme coup de cœur ! Mon pauvre cœur, il a pris cher sur ce coup-là.

Comme toujours, Renée Ahdieh a su me captiver et me faire vivre cette histoire comme dans un rêve. Et je dois dire que je trouve qu'elle a une très belle plume. Je ne pourrais pas mettre de mot dessus mais j'aime beaucoup sa façon d'écrire. Disons que c'est comme si elle vous racontait un conte à par entière et non pas une réécriture. Et c'est ça, The Wrath & The Dawn est un conte à part entière !

L'histoire de ce second tome reprend là où celle du premier tome nous avait laissé. Et dans ce deuxième et dernier opus, il est temps que les choses sérieuses commencent. Renée Ahdieh ne m'a pas déçue ! Dans The Rose & The Dagger, on a le droit à de grandes surprises, toutes servies sur de beaux plateaux d'or.

Et il y a des fois où j'étais tellement sidérée, surprise et tout ce que vous voulez par rapport à ce qu'il se passait dans l'histoire que j'ai fini par monologuer jusqu'à ce que je n'ai plus de souffle et que les mots n'aient plus de sens. ^^

Comme je le disais plus haut, mon cœur a pris cher durant cette lecture. Il s'est retourné, s'est brisé, s'est envolé et j'en passe.

Les personnages... par qui je pourrais bien commencer ? Peut-être simplement par vous dire que je les aime d'un amour fou et que je me suis attachée si fort à eux que je ne me sens pas capable de les lâcher. Jamais. Eux et moi, c'est pour toujours. ^^

Je vais commencer par le Roi des Rois. Khalid Ibn al-Rashid est le monstre le moins monstrueux et le plus beau que j'ai jamais rencontré dans un livre. Mon dieu, il est impossible de ne pas le vénérer. Il est fort, solide et tellement de choses à la fois qu'il n'existe pas assez de mots dans toutes les langues possibles et imaginables pour le décrire.

Sharzad al-Khayzuran est une héroïne aussi forte et intelligente que son mari. J'aime sa personnalité et son caractère. J'aime en vérité tout ce qu'elle est et représente. C'est une véritable Reine, pas seulement celle de Khorasan.

Peut-on seulement parler de Jalal ? Est-ce nécessaire que je vous dise à quel point je l'aime ? Ça me semble impossible qu'il en soit autrement. [spoiler]J'aurais simplement aimé le voir d'avantage mais pour toutes les fois où on le voit, je l'aime toujours. Même quand on ne le voit pas, en fait. ^^[/spoiler]

Despina est un personnage qui m'a offert les plus grandes surprises durant cette lecture. Je crois qu'elle voulait ma mort. Je l'ai adoré et je l'ai détesté, j'ai douté d'elle et puis je l'ai adoré à nouveau. Cette fille me fait à la fois l'effet d'un mur dans lequel je me plais à me cogner, d'une fleur si belle et si douce et parfois d'un poison que j'accepte de prendre avec le sourire. C'est un personnage plutôt complexe, si on y pense bien. Elle est sincèrement surprenante et je ne saurais pas expliquer mes sentiments à son égard mieux que ça.

Il faut aussi que je vous parle de Tariq al-Ziyad. Dans le premier tome, je le trouvais presque insupportable et impulsif. Je n'y étais pas spécialement attachée. Bien qu'il soit toujours du genre impulsif et un peu insupportable, dans ce second tome, je pense l'avoir découvert sous un autre angle et ça l'a rendu plus attachant. Il n'est toujours pas mon personnage préféré mais il a gagné un peu de mon estime. ;) Et mine de rien, il va quand-même me manquer !

Rahim... L'attachant et le loyal Rahim. Dans ce second tome, je vais simplement vous dire que je m'y suis d'avantage attachée. Sûrement parce qu'il a eu d'avantage d'importance. J'ai même succombé un peu à son charme si doux. [spoiler]Alors quand il est mort, j'ai pleuré comme un bébé. Ça m'a brisé le cœur. Et il m'a tout de suite atrocement manqué.[/spoiler]

Irsa, la petite sœur de Sharzad aussi a eu d'avantage d'importance dans The Rose & The Dagger et donc j'ai su l'aimer et m'y attacher. Elle est douce, intelligente et si innocente mais il y a quelque chose en elle qui la rend forte.

J'ai été ravie de retrouver Vikram ! Je n'étais pas sûre de le revoir, après la fin du premier tome, mais bien-sûr qu'un homme aussi fort pouvait supporter un peu de vent ! Pourquoi en ai-je seulement douté ? ^^ Je l'ai moins apprécié que dans le premier tome (sûrement parce qu'on le voit moins ?) mais il n'en reste pas moins un personnage duquel émane une véritable force et une irrésistible autorité. Eh ouais.

Il y a aussi le personnage de Artan Temujin (un petit nouveau) qui m'a émerveillée. Je suis tombée amoureuse de lui à la seconde où je l'ai rencontré. Ou plutôt à la seconde où Sharzad l'a rencontré. Il est tellement insolent, un chouïa arrogant et avec une pointe d'humour dans sa personnalité... Ah! je ne sais pas l'expliquer mais je l'ai adoré.

Plus, les personnages secondaires, Renée Ahdieh m'a fait rencontré une palette de personnages différents, tous parfaits dans le rôle qu'ils devaient jouer : je les ai aimé ou je les ai détesté. Parfois un peu des deux. Ça aussi, j'ai adoré.

Quant aux relations entre les personnages, quelles qu'elles soient, je trouve que Renée Ahdieh a su en faire quelque chose de super !

Pour parler de la romance, je suis fan ! Renée Ahdieh a un talent qui fait battre mon cœur si vite et si fort que le monde entier pourrait l'entendre et le ressentir. J'ai donc aimé la romance entre les personnages. Tellement ! [spoiler]Bien-sûr Sharzad et Khalid qui sont merveilleux. D'ailleurs, leur retrouvailles c'était comme si mon cœur avait sauté de ma poitrine pour s’étaler à leurs pieds et s'était prosterné.

Jalal et Despina - j'étais déjà sous leur charme dans le premier tome. Dans ce second, j'ai douté. On ne les a vu ensemble qu'à la fin et après une multitude de surprises qui m'ont foutue la trouille. Mais tout est bien qui finit bien et je les aime toujours !

Rahim et Irsa - Je les ai trouvé mignons, attendrissants et j'aurais aimé que ça dure. Mais le fait que ça soit fini (parce que Rahim est mort) rend leur histoire plus touchante et belle, je trouve. Ce premier amour dont Irsa se souviendra toujours.[/spoiler]

Comme je l'ai dit plus tôt, Renée Ahdieh m'a fait quelques surprises, quelques frayeurs et m'a offert une palette complète d'émotions. Il y en a que je n'ai sincèrement pas vu venir alors bravo Renée, tu es très forte ! [spoiler]Je n'ai pas vu venir le fait que Despina est la fille bâtarde de Salim Ali el-Sharif (oncle de Khalid et Sultan de Parthia).

Je ne m'attendais sincèrement pas à ce que Khalid et Tariq finissent pas trouver un terrain d'entente. Je pensais qu'ils allaient finir par s'entre-tuer. Ravie de m'être trompée.

Je m'attendais un peu à la mort de Rahim mais ça ne m'a pas empêché d'être sur le cul quand c'est arrivé. J'ai pleuré, je l'ai déjà dit. Mais avant de mourir, il fait promettre à Khalid de s'assurer qu'Irsa ne se sentira jamais seule et toujours aimée. Khalid promet. Et j'ai trouvé ça touchant.

Je me doutais qu'il y aurait une bataille. Mais au départ, je pensais que ça serait entre Khalid et Tariq. Sauf qu'au final ces deux-là s'allient et que la bataille a lieu contre Salim (qui perd). D'ailleurs, à la fin il doit abdiquer et c'est sa fille (Yasmine) qui devient Sultana de Parthia[/spoiler]

[spoiler]Je ne peux pas écrire un commentaire sur cette merveilleuse histoire et ne pas parler de la malédiction de Khalid. Honnêtement, elle n'a pas une si grande place dans l'histoire et c'est plus facile que je ne le pensais de s'en débarrasser. Ils auraient pu le faire plus tôt ! ^^

Sharzad prend son tapis volant et va trouver Musa Zaragoza. Celui-ci lui présente Artan dont la tante est assez puissante pour briser la malédiction de Khalid. Sauf qu'elle doit voir Khalid en personne. Donc, Sharzad va chercher Khalid et tous les trois vont trouver Isuke (la tante). Celle-ci leur dit que le prix de la malédiction a été la vie du père d'Ava (celui qui l'a lancé, ce qu'on sait déjà) et que pour la briser, il faut que le prix soit égal. Le prix que demande Isuke pour délivrer Khalid est que ce dernier détruise un livre de magie noir que le père de Sharzad a en sa possession (celui avec lequel il a en partie détruit Rey, d'ailleurs) et qui vient de la famille d'Isuke et Artan. Le problème c'est que le père de Sharzad (Jahandar) ne lâche jamais le livre et la clé qui l'ouvre est autour de son cou. Du coup, Irsa décide de les aider et elle prépare une potion qui fait dormir Jahandar. Elle récupère le livre et la clé. Elle rejoint Sharzad et Khalid à un point de rendez-vous dans le désert (pas loin du campement de Tariq et tout le tralala). Petit problème : Tariq et Rahim suivent Irsa. Mais probablement pas pour les mêmes raisons... N'est-ce pas Rahim ? ^^<3 Lorsqu'il voit Khalid, Tariq perd le contrôle de lui-même et tente de l'atteindre d'une flèche sauf que c'est Sharzad qui reçoit la flèche dans le dos. Du coup, ça retarde un peu le truc. D'ailleurs, la première conversation entre Khalid et Irsa est trop mignonne (je trouve). Bref ! Finalement, plus tard, Khalid détruit le livre de la façon que lui a indiqué Isuke. Et voilà ! Khalid a brisé sa malédiction ![/spoiler]

Vous avez remarqué que mon commentaire part dans tous les sens ? C'est le bordel dans ma tête après une telle lecture, impossible de mettre de l'ordre ! Même dans ce que j'écris.

Enfin bref.

Maintenant, je vais parler de la fin. Parce que je ne peux pas passer à côté de ça et que si je n'en parle pas, je vais devenir dingue. Déjà, sachez qu'elle est géniale, au-delà de mes espérances ! [spoiler]Jahandar plante la dague qu'il vole à Sharzad dans le cœur de Khalid. Oh mon dieu. Khalid est donc en train de mourir. Le cœur de Sharzad se brise. Et comme Jahandar ne supporte pas cela, il sauve Khalid grâce à un sort qu'il connaît par cœur. Le sort qu'il avait utilisé avec la rose qu'il avait donné à Sharzad au début du premier tome. Khalid est donc sauvé. Merci, mon dieu. Tout est donc bien qui finit bien puisque la paix est de retour, la malédiction de Khalid est brisé et que tous sont entourés de ceux qu'ils aiment (ou presque. Repose en paix Rahim).

Maintenant, place à l'épilogue. Ce dernier se déroule quelques années après la fin. Tout le monde est heureux. Irsa, Artan, Tariq, Yasmine... Jalal et Despina ont eu une petite fille qui s'appelle Amira (Despina était enceinte de Jalal depuis le tome un). Amira est la meilleure amie de Haroun, cinq ans. Mais qui est-il ? Eh bien Haroun est le fils de Khalid et Sharzad !! Ah ça fait gonfler mon cœur de joie, ça. OMG, J'ai besoin d'air !

Donc, comme je disais, une très belle fin. À la hauteur d'un conte. Même au-delà.[/spoiler]

Voilà, je crois que c'est tout. Je pourrais vous parler de cette lecture pendant des heures mais il est temps d'officialiser le fait que cette histoire est terminée. Tout ça va atrocement me manquer.

Je recommande chaudement The Wrath & The Dawn et je dis bravo à Renée Ahdieh pour avoir donné vie à une telle aventure ! Quand je l'ai commencé, je n'aurais jamais imaginé que je l'aimerais autant.

En trois M : Magique. Magnifique. Merveilleux.

par Sheo