Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de FontaineDeMots24 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Larmes de Saël Les Larmes de Saël
A.D. Martel   
"Les larmes de Saël" de l'auteure française A.D. Martel est une très belle épopée dans un monde dystopique qui se déroule plusieurs centaines d'années dans le futur où les continents actuels ont disparu et où, d'un côté, des gens vivent dans une société hyper technologique, issue des forces hydrauliques de l'eau qui coule à profusion, et de l'autre côté de Ceylan, cette cité hyper protégée, il existe des peuples qui crèvent de soif et de faim...

Arcana, notre héroïne, fait partie des nantis. Elle est fille unique et chouchoutée comme une princesse par une mère aimante et un père haut placé qui a énormément d'ambition. Des peuples qui vivent au-delà des frontières, elle ne connait que ce qu'on lui a appris à l'école....A savoir que ce sont des sauvages, des ennemis de Ceylan qui menacent leur richesse et leur technologie....

Par un drôle de concours de circonstances, Arcana va un jour prendre partie pour Ashkan, un jeune homme qui fait parti de ces peuples "barbares" et qui était venu tenter un acte terroriste avec d'autres jeunes saëliens comme lui....

Notre héroïne va devoir quitter Ceylan pour vivre auprès de celui qu'elle a choisi d'épouser (pour lui sauver la vie...Et aussi pour éviter le mariage arrangé par son père...).

Et c'est à partir de ce moment-là que tout ce que connaissait Arcana, toutes ses certitudes vont voler en éclats. La jeune femme va découvrir la vie très rude du peuple de Saël, qui fonctionne sur le système du matriarcat...C'est qui est l'exact opposé du fonctionnement sociétal de Ceylan.

Dire que j'ai été happée par ce livre est un euphémisme....j'ai vraiment adoré suivre les aventures d'Arcana, qui est une fille très volontaire et sûre d'elle (à Ceylan, elle était parfois agaçante avec son côté "pimbêche") mais une fois parmi les Saëliens, et la famille d'Ashkan, son sale caractère va se révéler être une force parmi toutes les épreuves qu'elle va subir et l'accueil pour le moins "froid" du clan de son époux, vu qu'elle est considérée comme une étrangère, voire pire, comme une ennemie.

Les personnages secondaires sont très importants dans cette histoire. Notamment Donya, la grand-mère d'Ashkan, ainsi que Mina et Zachary, la soeur et le frère de notre beau Saëlien.....Pour ce qui est de la romance entre nos deux héros, ça va mettre du temps à arriver, l'auteure fait monter la pression car, tout comme Arcana, nous ne comprenons pas trop le comportement froid et distant d'Ashkan qui semble vraiment "détester" la jeune femme.

Notre héroïne va devoir apprendre à vivre avec les lois et coutumes de ce peuple qui ont une existence totalement opposée à Ceylan.....

Evidemment, dans ce monde imaginaire, qui m'a un peu fait penser à "Une braise sous la cendre" de Sabaa Tahir, de par son ambiance, il est difficile de ne pas faire de parallèle avec notre monde réel, même si parfois, les codes sociétaux étaient totalement opposés (comme par exemple, avec les femmes qui vivent libres à demi-nues à Saël, et les hommes qui doivent se couvrir de la tête aux pieds et qui sont parqués dans une sorte de harem - pour la plupart - et qui ne sont considérés que comme des reproducteurs pour ce peuple de guerrières amazones....)....

On comprend bien les messages que veut nous faire passer l'auteure, notamment par rapport aux problèmes géopolitiques qui opposent toujours les pays riches avec les pays pauvres. Et surtout, ce problème de l'eau, ou plus exactement de la rareté de l'eau, qui pourrait devenir une réalité et un problème majeur dans notre futur....

Son analyse de l'accouchement est également très "féministe" puisque, en effet, dans nos sociétés modernes (et en parallèle, à Ceylan, dans le livre), les femmes doivent accoucher allongées sur une table, alors que la nature voudrait plutôt que la femme s'accroupisse et marche au maximum pour faire avancer "le travail"....(J'en sais quelque chose car j'ai deux enfants, dont la 2ème, j'ai accouché un 14 juillet alors l'anesthésiste n'était pas dispo pour une péridurale...). A saël, ce sont les femmes qui accouchent les autres femmes. Donya, la grand-mère d'Ashkan est une experte et va de clans en clans pour accoucher les femmes. Et Arcana lui sera d'une grande aide et sera prête à prendre le relève un jour quand Donya ne sera plus là. Ce savoir ancestral se partage de génération en génération de femmes. Il n'y a que dans nos sociétés modernisée où ce sont les hommes - qui n'ont aucune idée de l'enfantement - qui gèrent cela....Mais comment être le plus empathique possible quand on n'a jamais eu d'enfant....C'est très inapproprié de la part de ces hommes de dire aux femmes "ça va aller, vous allez supporter cette douleur", quand eux-mêmes ne la connaîtront jamais....Bref...

Bref, cette histoire est brillante par sa construction narrative, la profondeur des personnages (notamment Arcana, qui évolue tellement tout au cours du récit....Il ne faut pas oublier qu'elle n'a que 17 ans au début du livre !), mais aussi par les aventures vraiment très prenantes que vivent nos héros....Les quiproquos, les trahisons, les réconciliations, les moments de joie, mais aussi de tristesse s'enchaînent pour notre plus grand plaisir de lecteurs !

Et pour les âmes romantiques (comme moi), ne vous inquiétez pas, l'auteure nous sert une belle romance qui est, certes, très lente à éclore, mais comme on dit, plus c'est long, plus c'est bon !

Vous l'aurez compris, "Les larmes de Saël" est un coup de coeur pour moi et je vous conseille vraiment sa lecture !!!

Ma note : 18/20

https://lespassionsdeviedefun.blogspot.com/2020/01/les-larmes-de-sael-chronique-express.html

par viedefun
L'Empire de sable L'Empire de sable
Kayla Olson   
Je tiens tout d’abord à remercier Collection R et NetGalley pour l’envoi de ce roman. J’avoue que j’ai été intriguée par “la dystopie écologique qui a conquis Léonardo Di Caprio“. J’ai été totalement interpellée par cette accroche et le fait qu’il décide d’en faire l’adaptation au cinéma. Je me demandais comment il était possible qu’une dystopie soit écologique ?

Le lecteur est plongé directement dans l’intrigue dès les premières lignes du livre. On suit alors Eden, une jeune fille qui est seule au goulag sur les bords d’une plage. Elle veut s’échapper et regarde les “loups”, des personnes ayant pris le pouvoir qui sont ses “gardiens” sur cette plage, tout en pensant à ses plans, sauf que tout ne se passe pas vraiment comme prévu puisqu’une explosion frappe à ce moment et c’est le total chaos. On peut le comprendre ce n’est pas une vie rêvée dans ce goulag où tout le monde doit faire des travaux forcés et n’a plus aucune famille vu que tous ont été séparés. En effet, dans les années 2050 est arrivé l’an zéro comme l’appelle les survivants, c’est l’année où tout a basculé et où tout a changé. Les classes défavorisés ont pris le pouvoir, les loups, renversant les classes moyennes et les riches. Certains sont tués, d’autres enfermés dans des goulags. Que vient faire le côté écologiquee a me direz-vous ? En fait, les conditions climatiques se sont détériorées et ont encouragé ces événements. La Société Envirotech devait sauver tout le monde mais les loups ont frappé avant. Après cette explosion, les choses changent encore littéralement pour Eden qui s’échappe de la plage avec plusieurs filles (Finnley, Hope et Alexa) pour essayer de suivre ce qu’elle avait dans un guide qui lui venait de son père. Elle veut trouver Sanctuary, une île qui accueillerait les réfugiés. Bien entendu elle arrive à la trouver mais l’île recèle de surprenante choses et pas forcément ce que les filles attendaient. Elles feront d’ailleurs des rencontres inattendues.

Très bien écrit le roman est descriptif, tout nous fait nous imaginer les scènes au fur et à mesure de notre lecture. Kayla Olson a un très bon style. Pour ma part, je l’ai peut-être trouvé un peu trop descriptif et donc trop long pour moi. Heureusement, les rebondissements sont nombreux et arrivent aux moments où l’on ne s’y attend pas. D’ailleurs, la tournure est assez inattendue dans ce roman et les choses ne sont pas si simples qu’on pourrait le croire. Le scénario est bien recherché et pointilleux, rien n’est laissé au hasard. J’ai beaucoup aimé tous les personnages et encore plus notre héroïne Eden qui est une fille qui sait ce qu’elle veut et qui fera tout pour arriver à ses fins et celles des autres d’ailleurs. J’ai également adoré Lonan (ah ben oui forcément ….). Les autres sont également attachantes par contre les autres garçons ne sont pas assez mis en avant. Au final, tout monte crescendo au fur et à mesure des lignes et l’action prend sa place à plusieurs moments ce qui fait un excellent rythme dans le roman.

En résumé, L’empire de sable est un très bon roman qui saura trouvé très facilement son public grâce à un très bon style d’écriture, de bons personnages et une histoire prenante. Je n’ai pas été déçue par ma lecture même si j’ai trouvé le roman un peu long à cause de ces descriptions nombreuses. Dans tous les cas c’est une bonne dystopie mêlée à une très bonne aventure qui fait un peu penser à la série Lost par moment surtout vue la tournure que prend le scénario sur la fin. Je ne peux que vous encourager à vous lancer dans cette dystopie qui je suis sure vous plaira ! Vivement son adaptation au cinéma !

par LuCioLe79
Les Rougon-Macquart, tome 1 Les Rougon-Macquart, tome 1
Émile Zola   
La saga des Rougon-Macquart, est un monument de la littérature française. ascension sociale pendant l'ére industrielle, avec ces secrets, mesquineries et trahison dans un souci du détail où excelle E.Zola à lire
Girl Online, Tome 1 Girl Online, Tome 1
Zoe Sugg   
Je suis partie un peu défaitiste et pleine de préjugés en apprenant que l'auteure de ce bouquin était d'autre qu'une célèbre youtubeuse (Encore.) ayant créé la polémique. Pourtant, même si ce n'est pas un chef-d'oeuvre littéraire, il se laisse facilement lire.

Girl Online relate l'histoire d'une jeune collégienne maladroite, blogueuse anonyme suivi par de millions de fans. Elle rencontre lors d'un voyage à New York, celui qu'elle pense être son grand amour, et pourtant, il ne s'avère pas être celui qu'elle espérait.

Justement, parlons de l'histoire. En elle-même, elle est assez simpliste et n'apporte pas forcément de surprise. On s'attend finalement un peu à tout et on n'est pas surpris par grand chose. Trop prévisible, en somme. On a également le plaisir de découvrir dès les premières pages une tonne et une tonne de clichés sur les filles ou même la société d'aujourd'hui. Les personnages principaux font souvent références à des livres ou des héros de notre enfance. Tortue Ninja, Barbie, etc. Et pour ma part, j'ai trouvé cela relativement sympa. En revanche, j'ai un peu moins apprécié l'énorme spoiler sur le livre (ou le film) "Nos étoiles contraires". Je trouve ça complètement déplacé.

Niveau personnages je parlerais uniquement des trois principaux, qui pour moi, me semble être les plus importants. J'éprouve une certaine sympathie à l'égard de Penny. Je me reconnais un petit peu en elle grâce à son caractère. Ses conseils qu'elle donne sur son blog, bien qu'il ne soit pas réel, peuvent aussi bien être bon à prendre pour nous dans notre vie de tous les jours. On ressent ce petit côté psychologique que dégage ce livre, notamment avec l'arrivé de Noah qui, par contre, me fait ni chaud ni froid. Je n'arrive pas tellement à l'apprécier... Concernant Eliott, je crois que c'est mon coup de cœur. Je ne saurais expliquer pourquoi, mais je l'adore.

Pour ce qui est de l'écriture de l'auteure, comme je le disais plus haut, ce n'est pas de la grande littérature, il existe des fautes de syntaxe assez choquante, mais, l'auteure à ce petit quelque chose, qui arrive à nous happé entièrement dans son histoire. Je l'ai lu d'une traite en un peu moins de quatre heures et je ne pouvais pas me détacher du livre. Et n'oublions pas cette petit touche d'humour qui se fait apprécier sans trop de problèmes.

En conclusion, j'ai apprécié cette lecture, simple, sans prise de tête, mais efficace. Si vous êtes friand des petites histoires d'amour ou que vous cherchiez un livre facile à lire, Girl Online est fait pour vous.

par Philla
Winner, Tome 1 : The Curse Winner, Tome 1 : The Curse
Marie Rutkoski   
Ce livre est sublime! On y trouve des sujets forts comme l'esclavage, la guerre entre deux peuples, et bien sûr un amour impossible au milieu de tout cela. Des personnages très complexes, avec des personnalités bien recherchées, un scénario haletant, The Curse est un roman très complet qui m'a énormément plu.

par LucyYy
The Best Lies The Best Lies
Sarah Lyu   
"UN THRILLER VÉNÉNEUX ET ANGOISSANT."

Cette courte citation en première de couverture pourrait, à elle seule, résumer l’intégralité du texte. A peine reçu il y a quelques heures, j’ai été incapable de reposer le roman de Sarah Lyu, et pas uniquement à cause d’un texte très addictif ! Après quelques chapitres, je me suis totalement identifié à l’héroïne au point d’être incapable de fermer les yeux avant d’avoir recouvré toute « ma » mémoire sur les événements tragiques qui se sont déroulés.

Cette angoisse, que tout bon lecteur de thriller recherche, est facilitée par l’utilisation de chapitres très courts et qui s’enchaînent les uns à la suite des autres (sans saut de page) et qui me rappellent les grands polars américains des années 1980-1990 et plus particulièrement une auteure en particulier, Mary Higgins Clark. Malgré une absence d’alternance de narrateur, je suis parvenu à trouver en Sarah Lyu une plume très proche de la reine du suspense qui, avec une marge de progression possible, se rapproche d’inscrire son nom tout en haut de la liste de mes auteurs préférés du genre.

Alors que l’auteure a choisi de « confier » son intrigue à un seul narrateur, elle évite la monotonie en proposant quelques sauts dans le temps qui, en plus de rendre fou le lecteur qui veut connaître la suite, permettent de mieux comprendre la situation dans laquelle se trouve Remy qui vient, presque sous ses yeux, de perdre l’homme de sa fille fraîchement abattu par sa meilleure amie ! Ces flash-backs sont judicieux, maîtrisés et nous entraînent vers l’un des aspects les plus sombres de l’amitié.

A une époque où « nos » jeunes sont de plus en plus connectés et peuvent, sur une même journée et sans sortir de leur lit, changer d’ami(e)s, de petit(e)-ami(e), ce thriller psychologique permet de dénoncer certains dangers « réels » auxquels les nouvelles générations ne sont plus habituées. La confiance en l’être aimé est-elle la même qu’il y a quelques décennies ? Seriez-vous prêt à tout abandonner pour votre confident dont vous ne connaissez finalement pas grand-chose ? Que feriez-vous si vous découvriez les méfaits de votre meilleur ami ?

Ces petites questions nous trottent dans la tête au fur et à mesure de l’intrigue où l’on parvient, progressivement, à comprendre les choix (considérés comme absurdes au début) du personnage principal. Cela est rendu possible grâce à une plume humaine et authentique.
Le Terminateur Le Terminateur
Laurence Suhner   
Le Terminateur est un recueil de nouvelles assez spécial. Pour être franche dès le début, je n'ai pas vraiment accroché.
Pourtant, c'est un livre très intéressant. Il mélange des nouvelles de science-fiction avancée où l'Homme colonise de nouvelles planètes à d'autres récits à l'ambiance lovecraftienne se déroulant au XIXème siècle.
Et alors que la terraformation, le planet opera et la technologie future m'intéressent habituellement plus que l'horreur fantastique, ce sont les nouvelles qui n'appartiennent pas à la science-fiction qui m'ont le plus plu. J'ai trouvé leurs personnages plus attachants et colorés, leur ambiance bien plus tangible et leurs mystères plus fascinants. Concernant les nouvelles de SF à proprement parler, je n'ai pas ressenti grand-chose. Je ne sais pas si ce sont les personnages, froids et lisses, ou les intrigues, assez incompréhensibles pour qui n'est pas familier de l'oeuvre de l'auteur (à mon avis), mais quelque chose m'a perdue. Peut-être que c'était voulu : après tout, le sentiment d'étranger, d'inconnu, est un des thèmes de ce recueil.
Voulu ou pas, ça ne m'a pas plu.
Peut-être aussi que c'était trop cérébral pour moi : certaines notions évoquées par les personnages ou l'auteur relèvent d'un niveau de physique que je n'ai jamais approché, étant une littéraire.
Bref, c'est un livre assez intéressant et inhabituel, qui je pense peut vraiment plaire. Quant à moi, je n'ai pas pu en apprécier la qualité réelle puisqu'il ne m'a pas parlé.

par Natiguane
Au-delà des étoiles, Tome 1 Au-delà des étoiles, Tome 1
Beth Revis   
Ouaw ! Moi qui attendais beaucoup de ce roman, je ne suis pas, mais alors pas du tout, déçu de lui. Across The Universe est touchant, angoissant, à mi-chemin entre le thriller, la dystopie et la science-fiction. Un cocktail explosif, qui ne pourra que vous plaire.
En effet, ce roman regroupe trois styles, tous aussi bien exploités les uns que les autres. Laissez moi vous expliquer pourquoi. Au départ, on suit l'histoire à travers les yeux d'Amy. Adolescente de dix-sept ans, elle va devoir embarquer à bord d'un vaisseau spatial. Son but ? L'emmener elle et les 2312 autres passagers sur une nouvelle planète. C'est le début d'un très long voyage, qui devrait durer exactement trois cents une années. Mais comment tenir trois siècles en restant en vie ? La réponse est simple : Amy va devoir se faire cryogénisée. On suit avec elle le procédé de cette manœuvre, et c'est atroce. J'ai eu beaucoup de mal à lire les passages où Amy devait se faire congeler. Elle souffre, énormément, mais pas seulement physiquement, moralement aussi. Elle doit abandonner la Terre, quitter son petit-ami, ses amis, son ancienne vie. Elle doit lâcher prise. J'ai été très touché par ce personnage. Amy une héroïne émouvante et attachante. Je regrette de l'avoir déjà quitté.
Une fois la douleur passée et que le froid s'est emparé d'elle, elle s'endort, et le voyage commence. A partir de là... Ouaw. On découvre cette fois l'histoire du point de vue d'Elder, un jeune homme de seize ans. Il sera le prochain leader du vaisseau, une fois que l'homme au-dessus de lui sera décédé. Cet homme, c'est Eldest. En anglais, Eldest signifie "le plus vieux", et il y a une raison à cela. Comme vous l'aurez compris, c'est la personne la plus vieille du vaisseaux. Il a alors toute l'autorité dans un monde vraiment troublant. En effet, plus on avance dans le roman, plus on se rend compte que l'univers du vaisseau est oppressant !
Pas de ciel, celui-ci est remplacé par une sorte de voûte géante en métal. Pas de soleil, une lampe géante le remplace. Et donc... Pas vraiment d'échappatoire. Mais à quoi bon en chercher une ? Tout semble aller pour le mieux. Mais il ne faut jamais se fier aux apparences. Le vaisseau Godspeed possède une foultitude de secrets qu'il préférerait bien garder enfouis.
C'est donc dans ce monde inédit et angoissant qu'on découvre l'histoire. A la fois sous le regard d'Amy et celui d'Elder. Les chapitres sont alternés, et c'est vraiment une très bonne idée. J'ai adoré pouvoir voyager à travers deux regards. Mais passons, d'autres choses plus importantes sont à venir ! En effet, dans ce monde en apparence parfait, un énorme problème va survenir... La cabine de cryogénisation d'Amy va dégeler, livrant alors celle-ci à elle-même. Son réveil est une nouvelle fois très difficile à lire. Ca fait mal de la voir subir autant de peines. Mais grâce à Elder, elle va réussir à s'en sortir.
Haaaa, ces deux là, qu'est-ce qu'ils m'ont fait rêver ! Elder, au moment où il voit Amy pour la première fois, tombe raide dingue d'elle. Mais attention, on ne nage pas dans le "elle est à moi pour toujours, je sais que c'est elle..." ici. Non. Là, ce coup de foudre est juste magnifique. Dans un vaisseau où tout le monde se ressemble, où la civilisation est mono-ethnique, où les humains ont tous la peau mâte, les yeux marrons et sont tous bruns, Amy est une chose fascinante. Ses cheveux rouges, sa peau blanche comme de la neige et son regard vert émeraude ont ébranler toutes les certitudes d'Elder. Et si l'idée de congeler tout le monde n'était pas la bonne ? Et si Amy avait un rôle des plus importants à jouer dans cet univers étouffant ?
Mais pas le temps de se poser plus de questions, le problème recommence. Des cabines de cryogénisation se mettent à dégeler de plus en plus vite, de plus en plus nombreuses. Certains de leurs "habitants" meurent, d'autres ont la chance de pouvoir s'en sortir. Mais pourquoi faire cela ? Et surtout, qui ? Elder et Amy vont alors se lancer à la recherche du tueur. Mais il ne peut pas être bien loin... Personne ne peut s'échapper du vaisseau. Le tueur est donc tout proche d'eux...
Rien que d'y repenser, j'ai envie de replonger ! Nous sommes vraiment happés dans un monde mystérieux, où les règles du dictateur Eldest ( il n'y a pas d'autres mots pour qualifier cet homme affreux, que je déteste ) sont plus qu'étranges, et tout le monde les exécute sans rechigner. Le monde dystopique d'Amy et Elder est fascinant, et le lieu dans lequel nous sommes emportés et vraiment génial à découvrir. Un vaisseau voguant au beau milieu de l'espace, que personne ne peut localiser sur Terre c'est vraiment inquiétant, non ?
C'est donc dans cette atmosphère menaçante et alarmante qu'on avance. Entre problèmes techniques, meurtrier en cavale et histoire d'amour magnifique, autant se le dire, on ne peut pas respirer une minute ! L'histoire est autant exaltante que sombre, et nous conquit de la première à la dernière page. La partie dystopique/science fiction/thriller est vraiment très bien recherchée, et j'ai adoré partir à la recherche du tueur dans ce monde à couper le souffle. Le côté romance est vraiment très bien abordé, j'ai fondu à chaque baiser entre les deux protagonistes. Que dire de plus ? Ce livre est superbe, achetez-le dès que possible !

par Jordan
Silo Silo
Hugh Howey   
C'est l'un des meilleurs bouquins que j'ai lus cette année ! J'étais déjà charmée par le résumé : une véritable société perdure sous terre, à l'abri des vents toxiques qui ont rendu la planète inhabitable. Ce peuple est régi par de nombreuses règles, la première étant de ne montrer aucun signe d'intérêt pour l'extérieur. Quiconque manifeste le désir de sortir voit son vœu se réaliser, mais malheureusement c'est aussi la mort assurée.

J'ai vu récemment 10 Cloverfield Lane, le résumé de "Silo" me faisait un peu penser à ce film que j'ai bien aimé. Mais finalement il y a très peu de similitudes, "Silo" fut donc une totale découverte.

Ce roman a comblé mes attentes ! Les personnages sont bien creusés, on ne se contente pas de trembler pour les "gentils" ou haïr les "méchants". On comprend la logique de chaque camp, leurs actes paraissent à chaque fois justifiés (il m'a quand même fallu du temps pour appréhender Bernard). J'ai beaucoup apprécié les personnages du début (Holston, Jahns et Marnes) mais Juliette est pas mal non plus dans son genre, j'aimerais être aussi débrouillarde et douée de mes mains qu'elle. Les longues descriptions m'ont vraiment plu, elles aident à s'ancrer dans l'histoire, à vivre les évènements. Et je n'ai pas trouvé qu'elles gâchaient le suspense, ça n'était vraiment pas simple de me décrocher de ce livre ! J'ai quand même une question qui demeure : pourquoi il n'y a pas d'ascenseurs, même secrets ?

Je meurs d'envie de lire le deuxième tome, évidemment !

par RazKiss
La Marque des anges, Tome 1 : Fille des chimères La Marque des anges, Tome 1 : Fille des chimères
Laini Taylor   
Voila le premier tome d'une nouvelle trilogie cette fois il est question d'Amour d'une Chimère et d'un Ange......
Un univers originale ....
J'ai passé un excellent moment avec se livre ...
PS: un point négatif vraiment la couverture Française laisse à désiré....
Marquise66