Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de fabile : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Une fille parfaite Une fille parfaite
Mary Kubica   
La narration est peu commune et pourra peut-être en agacer plus d'un : l'on suit trois personnages (Eve - la maman de Mia -, Gabe - l'enquêteur - et Colin - l'homme du bar -) sur l'"après" et le "précédemment" de la disparition de la jeune fille. Du coup, l'on change sans cesse de point de vue et d'époque : bien que ça ne m'est pas spécialement dérangée, je dois dire que ça m'a un peu ralenti dans ma compréhension de l'histoire : j'ai mis un peu plus de temps que d'habitude pour résoudre le mystère !
La fin est surprenante : même si j'y avais pensé, je ne m'attendais pas du tout à une telle chute. Bizarrement, elle remet beaucoup de choses en questions notamment sur nos "sentiments" envers certains personnages. Certains sont beaucoup moins réglo' que ce qu'ils essayaient de nous faire croire (les petits cachotiers !).

Mon avis complet
[spoiler]http://lunazione.over-blog.com/2015/04/une-fille-parfaite-mary-kubica.html[/spoiler]

par LunaZione
Sharko Sharko
Franck Thilliez   
Le thriller attendu de l'année, du moins pour moi. Je me suis jetée dessus dès sa sortie et j'ai vraiment adoré !
J'ai retrouvé mes personnages favoris, j'ai tremblé pour eux tout au long du récit. Le moins que l'on puisse dire c'est que Franck Thilliez n'épargne jamais ses héros. Dans ce livre leur vie personnelle prend beaucoup de place et j'adore ça !
L'intrigue est machiavélique, bien ficelée et menée tambour battant. Comme toujours le côté plus scientifique est extrêmement bien détaillé et contrairement à certains précédents opus facile à suivre et à comprendre. J'ai bien accroché et j'ai fini avec plein d'interrogations, et si... et si... Vous voyez ce que je veux dire, quand on referme un Thilliez et que l'on a encore en tête pour un moment des images et des questions à vous glacez le sang.
Un gros coup de cœur et peut-être le meilleur de la série pour moi.

par Armony22
D'ombre et de silence D'ombre et de silence
Karine Giebel   
« D’ombre et de silence » parce que les personnages de Karine Giébel, sont voués à se taire et vivre dans l’ombre…

Karine Giébel se prête une fois de plus à l’écriture de la nouvelle, récit bien plus court que le roman, et dans lequel son auteur concentre sa prose au profit d’un suspense rapide qu’il maintiendra jusqu’au dénouement lequel créera la surprise, la chute, le choc…
Huit nouvelles (et non neuf), composent ce recueil noir et violent. Karine Giébel nous habitue depuis des années à publier des romans noirs. Ici, les thèmes récurrents sont ceux de la violence, de la vengeance. Sont exploités aussi ceux de l’intolérance, de la révolte, de la colère, le chagrin.

J’ai pratiquement lu tous les livres de cet auteur. C’est un auteur que j’ai toujours apprécié pour la fluidité de son écriture, pour le rythme, l’intensité et la tension qui se dégagent de chacun de ses romans ou nouvelles.
Ce dernier me paraît un peu différent et si je tente la comparaison avec ses autres livres, c’est sans doute celui que j’ai le moins apprécié, car 8 nouvelles augmentent considérablement la violence, parfois gratuite et humiliante, qui se dégage de ces histoires.

J’ai été démunie face à la souffrance de ses personnages,
j’ai été révoltée face au comportement d’autres personnages,
J’ai été sensible à la douleur de ces hommes et ses femmes face à la perte d’un être aimé,
J’ai été impressionnée par le courage de certains,
J’ai été, disons-le, ébranlée par trop de violence concentrée dans des récits assez courts,
J’ai été inondée par cette atmosphère « D’ombre et de silence », silence imposé par certains, voulu par d’autres, tantôt étouffant, tantôt sourd, tantôt assourdissant...
Un recueil à lire en connaissance de cause.

par SuperNova
Cruelles Cruelles
Cat Clarke   
http://wandering-world.skyrock.com/3135023528-Torn.html

Je crois qu'on devrait coller une étiquette "Attention, livres impossibles à lâcher" sur les romans de Cat Clarke. Vous avez sûrement déjà entendu parler de CONFUSION, son premier roman ? Livre qui avait été un énorme coup de cœur pour moi, et qui m'avait permis de découvrir cette auteure au style si particulier. J'ai retrouvé avec TORN toutes les émotions à la fois violentes et captivantes que m'avait procuré CONFUSION. Cat Clarke a un truc. Un truc qui fait que son monde, ses mots, ses personnages et son histoire nous prennent aux tripes, nous coupent le souffle, nous habitent et nous obsèdent longtemps après avoir terminé le roman. Même si la conclusion de TORN m'a moins pris au dépourvu que celle de CONFUSION, et qu'elle me frustre énormément vu qu'elle est très ouverte, je sais pertinemment que ce récit va autant me perturber et m'enivrer que mon précédent coup de cœur. Pour tout vous dire, je ressors de ma lecture complètement perdu. Je suis à la fois grisé, à bout de souffle, agacé, renversé, frustré, ébloui et complètement sous le charme. Difficile de faire la part des choses dans des conditions pareilles !
Une fois de plus, Cat Clarke a su créer une histoire troublante et passionnante, où amour, tensions, revanche, amitié déchues, désillusions, désir et espoirs adolescents se mêlent, s'entrecroisent, se lient et se déchirent. J'ai vraiment beaucoup de mal à retranscrire tout ce que j'ai ressenti en découvrant au fur et à mesure de ma lecture l'évolution de l'intrigue. Je pense que le résumé donne suffisamment l'eau à la bouche comme ça. Quatre adolescentes, un voyage scolaire, un meurtre, des vies bouleversées à jamais. Comment ne pas vouloir en savoir plus ? Cat Clarke a eu la brillante idée de démarrer son récit par des funérailles, en plus. Ainsi, on rentre immédiatement dans l'histoire. L'auteure va droit au début, et c'est ultra rafraîchissant. Surtout qu'elle sait comment nous faire saliver et nous tenir en haleine. Pendant toute notre lecture on se demande "mais qu'est-ce qui va se passer ensuite ?", "qui va craquer ?", "comment vont-elles assumer leurs actes ?". Les interrogations s'accumulent sans cesse, et Cat Clarke prend un plaisir malsain à y répondre seulement à la fin. On se ronge les ongles, on s'imagine des dizaines de scénarios possibles, on évite certaines conclusions qui nous paraissent trop horribles et on panique devant les décisions que prend l'auteure... Bref, impossible de rester de marbre en lisant TORN !
Évidemment, TORN, ce n'est pas seulement l'histoire de quatre filles qui tuent quelqu'un et qui semblent s'en sortir. Tout cela serait bien trop simple. TORN, c'est surtout l'histoire d'Alice, une des adolescentes, justement. Haaaaaaaaaaa, Alice !!! Exactement comme pour Grace dans CONFUSION, Cat Clarke nous la décrit de façon parfaite. Elle parvient à littéralement faire naître un personnage sous nos yeux. Je pourrais croiser Alice n'importe où. Vous le pourriez, vous aussi, pour la simple et bonne raison qu'elle paraît TELLEMENT vraie ! L'auteure sait complètement comment décrire le monde impitoyable qu'est celui du lycée, de l'adolescence, du passage à l'âge adulte et de tous les troubles qui en découlent. Alice est humaine. Vraie. Authentique. Chaque parcelle du roman décrite derrière son regard et P-A-R-F-A-I-T-E. C'est encore mieux que de regarder un film. Tout est net, clair, précis. C'est fascinant !
Mais l'auteure ne s'arrête pas là, puisque pratiquement tout le récit et basé sur sa manière de réagir après le meurtre. Là, on joue véritablement avec la santé mentale de l'héroïne. Et, vous me connaissez, j'ai adoré ça !!! On ne peut pas s'empêcher de se demander si Alice ne va pas exploser, devenir dingue, tout quitter ou faire comme si de rien n'était. On reste suspendus au moindre mot qui s'échappe de ses lèvres, à la moindre pensée qui effleure son esprit, au moindre petit choix qu'elle fait. Franchement, je n'ai connu ça qu'avec Cat Clarke, je crois. Elle possède vraiment un don pour nous rendre accros et faire de son récit un objet sur lequel toute notre attention est portée ! Quel bonheur !
Nous ne découvrons pas seulement les réactions d'Alice et sa nouvelle vie après cet évènement bouleversant. Il y a aussi Cass, Rae et Polly, ainsi que Jack, le frère de Tara. Mon dieu, que j'ai adoré décrypter leurs comportements et leurs réactions à eux aussi ! Chaque personnage représente, pour moi, une façon de réagir face à la mort de quelqu'un. Folie, amour, vengeance, profit ou encore profonde tristesse... Aucun sentiment ne nous est épargné. L'histoire de ses cinq protagonistes est vraiment saisissante. Là aussi, on se demande sans cesse "qui est la personne la plus faible ?", "qui va faire une erreur et va révéler le secret au grand jour ?", ou encore "jusqu'où Alice est prête à aller avec Jack ?". Bref, encore tout un tas de questions, mais qui gravitent cette fois autour de personnages tout aussi magnifiquement bien décrits que celui d'Alice. Les rapports entre eux sont bourrés de justesse et de vérités. C'est tout un monde réel et logique qui s'offre à nous, et on a véritablement aucun mal à s'y laisser piéger.
Autre aspect sensationnel de ma lecture : mes retrouvailles avec l'écriture de Cat Clarke. J'avais déjà succombé à elle en lisant CONFUSION. Tout est clair, concis, et on va directement au cœur-même des choses. Ici, l'auteure fait un pas de plus dans sa perfection. Elle a réussi à me faire pleurer de rire alors que l'ambiance du roman est lourde, mais dans le meilleur sens du terme qui existe. Cat Clarke sait comment ébranler nos sentiments en un claquement de doigt. J'ai ri, j'ai eu les larmes aux yeux, j'ai angoissé comme jamais et j'ai stressé au point de jeter le roman sur mon lit de peur de découvrir ce qui m'attendais dans la suite de l'histoire. Elle n'hésite pas à en faire voir de toutes les couleurs à ses personnages, à les faire souffrir et ne rien leur épargner. Elle décrit avec rigueur et de manière efficace tous les sentiments qui nous parcourent et nous consument à certaines périodes de notre vie. Tout est exact. Tout est juste. Tout est dévastateur.
Seul défaut : la conclusion. Haaaalala, que je suis frustré et en colère de devoir dire ça ! Avec la fin juste annihilante et ravageuse de CONFUSION, je m'attendais à, une fois de plus, en prendre plein la tête. C'est exactement ce qu'il s'est passé, mais pas de la manière dont je l'espérais. Il reste malheureusement pas mal d'interrogations en suspens, et de destins trop flous pour complètement me satisfaire. J'ai eu l'impression que Cat Clarke avait décidé de laisser certains personnages de côté pour seulement se concentrer sur Alice dans les ultimes pages. Elle ne s'embête pas à nous offrir les réponses à des questions pourtant très souvent mises en avant. La fin est quand même pas mal ouverte, en fait. C'est aussi simple que ça. Sauf que les fins ouvertes et moi, ça fait deux. Par contre, je comprends très bien pourquoi l'auteure a choisi cette voie. Ainsi, elle continue d'avancer dans le chemin réaliste qu'elle a choisi de prendre. Tout cela ne fait que rajouter "du vrai" à l'histoire. Mais, au final, je suis plus frustré qu'autre chose, lol ! Et c'est vraiment terriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiible !!! Par contre, les toutes dernières lignes m'ont vraiment marqué et achevé ! Je peux, sans l'ombre d'un doute, affirmer que l'histoire d'Alice, Cass, Rae, Polly, Jack et Tara va me hanter et m'obséder encore un bout de temps !
Au final, TORN est pratiquement tout aussi bon et jouissif à lire que CONFUSION. Si ce n'est pas un coup de cœur à cause de sa conclusion ouverte, ce roman reste envoûtant, noir, consumant, et merveilleusement bien écrit. Cat Clarke a, une nouvelle fois, su me combler et me convaincre qu'elle était une des meilleures auteures YA qui existe ( et qu'il faut qu'elle continue à écrire encore et encore et encore et encore :p ). En fait, je crois que je vais même pouvoir nommer cet effet qu'elle a sur moi « l'Effet Cat Clarke », puisqu'il n'y qu'avec elle que je ressens mes émotions de façon aussi palpitante et intense. TORN est une véritable perle. Une bombe qui n'a pas fini de me brûler de me fasciner. Je vais désormais devoir attendre la fin du mois de Janvier pour pouvoir me jeter sur le troisième roman de l'auteure, UNDONE, qui, j'en suis sûr, va autant me renverser que TORN et CONFUSION. Une lecture exaltante, dramatique et vibrante, à ne pas manquer.

par Jordan
Crains le pire Crains le pire
Linwood Barclay   
si on démare septique, on est vite entrainé dans ce livre, bien ficelé et rythmé par les rebondissements.

Une fin surprenante et une intrigue palpitante, on conseille même si on risque de finir par l'oublier. en effet, il cumule beaucoup de cliché du genre.

Un bon roman tout de même !

par Altanais
Qui ? Qui ?
Jacques Expert   
J’ai vraiment aimé l’idée que le livre se concentre sur une période très courte. La durée d’une émission, une heure dans la vie de quatre couples.
L’histoire pourrait sembler banale comme des meurtres qu’on peut voir à la télévision dont les affaires ne sont pas résolues et ne le seront malheureusement pas…
Mais là Jacques Expert choisis vraiment d’approfondir les choses, minutes par minutes.
Nous avons donc la vie de ces quatre couples qui a basculé un jour de mars.

Jacques Expert nous fait partager non seulement l’émission et dont l’enquête qui a durée des mois pour ne pas dire des années mais aussi la vision de ces quatre couples qui bien tranquillement installés dans leur fauteuil se rappellent.
Au début de l’histoire je pensais que l’auteur allait nous dévoiler tout de suite le nom de l’assassin et je me demandais alors pourquoi lire ce livre, mais petit à petit non se rend compte qu’en fait il veut nous faire réfléchir et nous montrer à travers les quatre points de vue externe des couples tous pouvaient être le meurtrier.
Le meurtrier même si c’est un montre pouvait être monsieur tout-le-monde.

Petit à petit au fil de l’histoire Jacques Expert mêle aussi des points de vue internes de l’homme, l’assassin, et de sa femme sans toutefois nous dire qui ils sont. Ce n’est que dans l’épilogue que l’on découvre enfin qui est vraiment le meurtrier.
On peut donc vraiment se faire sa propre idée de l’assassin, je l’ai d’ailleurs fait et je me suis bien trompée… C’est donc que le challenge de l’auteur est réussi, du moins c’est ce que je pense !

Au niveau des descriptions des personnages le physique pourrait être plus travaillée c’est vrai que ça manque de descriptions mais les sentiments et ressentis eux sont bien fournit et on peut facilement comprendre ce que ressentent les personnages.
J’ai beaucoup aimé le fait de mettre des passages de l’émission, elle aussi a son importance et finalement on peut considérer l’émission comme un "personnage" à part et important dans l’histoire.
Ce qui est intéressant aussi c’est que Jacques Expert nous décortique minutes par minutes l’histoire en revenant et au travers de l’émission et grâce aux souvenirs des personnages sur l’enquête et les souvenirs que garde ces derniers.

L’histoire est vraiment bonne, j’ai eu quelques réticences au début mais finalement je trouve que c’est un bon roman que tout le monde peut lire. Il n’y a pas de scène cru ou violente. L’histoire se concentre vraiment sur cette émission et sur l’état psychologique des personnages. Ce qui pourrait un peu manquer c’est de temps en temps des points de vue du commissaire chargé de l’affaire, c’est vrai que ce point de vue-là manque un peu je trouve.

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n%C2%B0018

par manue14
Saigne pour moi Saigne pour moi
Michael Robotham   
Le premier de cet auteur j'ai vraiment aimé son style d'écriture ..
Un triller à vous couper le souffle beaucoup de tension et d'angoisse un livre fabuleux !
et vous ne connaitré le dénouement qu'à la fin......
j'adore....
Je le recommande vraiment
excellent livre
Marquise66
Un prisonnier modèle Un prisonnier modèle
Paul Cleave   
Ce livre est comme les autres ! Génial ! On suit cette histoire à travers plusieurs personnages, leur vie, leurs faits et gestes mais aussi leurs ressentis.
Comme à chaque fois je vois bien, j'espère, une suite. Pourquoi pas l'histoire qui a fait perdre son poste au fameux inspecteur Schroder....
Black out Black out
Marc Elsberg   
Un excellent roman qui porte sur une immense coupure de courant dans toutes l'Europe. Au fil des pages, on prend conscience que l'électricité est dans notre vie courante, une chose banal. Avec ce thriller, on découvre que la disparition de cette énergie peut mettre en échec toute notre société et notre mode de vie, ainsi que d'engendrer de nombreuses catastrophe écologie.
Un livre a lire à tout prix.

par wade74
Terreur Domestique Terreur Domestique
Guillaume Morrissette   
Chronique complète: https://au-boulevard-du-livre.blogspot.com/2018/08/une-enquete-de-linspecteur-heroux-t2.html
___________________________
L'histoire débute tranquillement, mais lorsque l'on comprend ce qui se trame et la grandeur des idées des coupables, il est impossible de décrocher du récit. Guillaume Morrissette a un réel talent. Il sait maintenir l'ambiance de son récit et manier son intrigue. La tension monte à un point tel que, lorsque l'étau se referme et que les policiers émettent des hypothèses, j'avais envie de leur crier, sur le bout de ma chaise, le nom des coupables.