Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Elywenne : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Gorgias Gorgias
Platon   
Merveilleux souvenir de mon année de Terminal qui nous donne une autre vision du monde antique et nous remet en question...

par escape
Vers la paix perpétuelle Vers la paix perpétuelle
Emmanuel Kant   
Emmanuel Kant
Vers la paix perpétuelle
Un projet philosophique
Vrin, « Textes et Commentaires ». 272 p., 13,5 × 21,5 cm. ISBN : 978-2-7116-1919-1
Vers la paix perpétuelle parut en 1795. L’ouvrage, qui eut un grand succès, venait clore un mouvement de rationalisation du droit qui déterminait pour la paix des normes universelles sans égards pour l’identité culturelle ou religieuse des partis en présence. Il prolonge ainsi le mouvement des théologiens juristes qui eurent à réfléchir aux aspects juridiques de la conquête de l’Amérique, où la plupart des historiens du droit international font remonter le développement systématique du droit de la guerre et de la paix. Toutefois, en tant que projet philosophique, l’ouvrage ne s’en tient pas à cette perspective, et le présent commentaire s’attache à montrer comment Kant y opère une synthèse entre deux traditions de pensée, la tradition juridique qui insiste sur la dimension artificielle et institutionnelle de la paix, et la tradition chrétienne, centrée sur l’idée de Providence, qui rapporte au contraire la paix à un ordre supérieur à la volonté des hommes.
Le produit de cette synthèse est de rendre pensable une articulation de la morale et de l’histoire qui puisse motiver les hommes à s’engager pour la paix, comprise comme affaire de tous, citoyens ou dirigeants, pour autant qu’ils sont doués de raison. Par le fait même d’avoir écrit cet ouvrage, Kant œuvrait ainsi à donner confiance en la puissance pratique de la pensée pour former un type de conscience capable de maintenir fermement sa motivation pacifique contre toutes les formes de cynisme et de découragement.

par Bbey
La Princesse de Clèves La Princesse de Clèves
Madame De la Fayette   
La langue peut être un freint à la lecture de ce livre, mais il serait dommage d'y renoncer pour cette raison. La plupart des éditions comportent des notes qui "traduisent" ce français classique en un français plus moderne.

Le style est très agréable, fluide, mélodieux. Bien sûr la langue classique, désuette, galante, apporte du cachet à la lecture. Mais le charme de cette histoire réside dans la subtilité de son scénario : la fille de Mme de Chartes, Mme de Clèves, l'objet du désir de M. de Nemours, devient au fil des pages un je*qui va jusqu'à s'émanciper (ou non) de/pour sa passion amoureuse.

Ce roman n'est pas une histoire d'amour, mais une histoire d'amours. Le prince, Nemours, l'historiette, les intrigues de la cour, et, évidemment, la princesse de Clèves, tous ont une façon d'aimer, une histoire amoureuse qui leur est propre, qui résonne de manière plus ou moins forte dans le roman en se faisant écho les unes aux autres.

Mme de Lafayette nous livre une oeuvre à la compostion intelligente, sensible et poétique et semble, depuis la fin du 17e, nous poser cette question fondamentale (je l'espère pour vous aussi) : qu'est ce donc qu'aimer ?

par MintThea
W ou le souvenir d'enfance W ou le souvenir d'enfance
Georges Perec   
très beau livre, une "utopie" d'idéal olympique qui donne à réfléchir...

par Joyce
Cassandre Cassandre
Christa Wolf   
Ah j'ai mis un temps fou pour finir ce livre, je devais le lire pour les cours d'allemand... J'avoue que je n'ai pas tout compris car Kassandra a ces visions en même temps qu'elle raconte le présent donc tout ce mélange et c'est pas très facile à comprendre... Je ne le conseille pas vraiment.

par MFHPT
Beloved Beloved
Toni Morrison   
Ce roman dérangeant, bouleversant, où se cotoient les atrocités de l'esclavage et l'amour inconditionnel d'une mère nous emmène aux confins de la folie. L'écriture superbe, parfois difficile à suivre, nous révèle peu à peu les souvenirs enfouis , inacceptables des différents protagonistes, et leur cheminement vers l'acceptaton, le pardon, ou le rejet. Une grande leçon d'humanité.
Moderato Cantabile Moderato Cantabile
Marguerite Duras   
Je devais lire ce livre pour le lycée alors j'avoue qu'au début la volonté me manquait, seulement après avoir commencé les 2 premières pages, j'ai tout de suite accroché. J'ai vraiment adoré le style d'écriture de l'auteur qui donne une impression de secret, de non-dit. Certains disent qu'il y a trop peu d'action mais j'ai vraiment trouvé que l'histoire était bien menée malgré ça. Duras nous emmène où elle veut. De plus, je ne dirais pas que les personnages sont attachants mais ils sont plutôt mystérieux, peu de détails sont donné quant à leur vie ou leur physique, ils sont simplement ensemble, à boire du vin jusqu'à l'étourdissement dans un bar et également une scène de crime.
Honnêtement je pense que c'est un livre riche, à lire évidemment, qui peut perturber par des silences, des vides et un manque d'explications, mais qui peut être aimé pour les mêmes raisons. En plus il m'a appris à ne pas juger sans connaître ;)

par Veronica
Les Confessions Les Confessions
Jean-Jacques Rousseau   
Dans ce livre, Jean Jacques Roussseau nous décrit sa vie de l'enfance à l'âge adulte avec toutes les péripéties en détails de sa jeunesse, de ses amours, des lieux qu'il fréquentait.
Un peu long mais néanmoins intéressant.
Le Rouge et le Noir Le Rouge et le Noir
Stendhal   
Cet ouvrage de Stendhal a fait peur à bien des lycéens.
Pour ma part, ce livre fut comme un défi.
L'histoire est riche en rebondissements et en intrigues, mais il faut le lire rapidement pour ne pas se lasser.
Ce livre reste une de mes plus belles expériences de lecture et certainement un des ouvrages qui m'a poussé à ne pas négliger la littérature classique .


par Gambit
Le Procès Le Procès
Franz Kafka   
L'un des romans les plus étranges et obscurs qui n'ai été donné de lire... et surtout absurde aussi. C'est justement tous ces ingrédients qui rendent le roman intéressant. Le "héros" accompagné du lecteur plonge de plus en plus au fil du récit dans l'absurde, l’obsession et l'oppression. Les paysages et les situations dépeintes confirment ces ambiances. C'est vraiment très étrange d'éprouver ce genre de sensations puisque en prenant du recul on se rend compte qu'il ne se passe pas grand chose. Même le passé de Joseph K. est très peu évoqué, on n'est vraiment dans l'instant présent. En résumé, le lecteur suit Joseph K. dans la bureaucratie judiciaire,dans sa vaine tentative de découvrir ce dont il est coupable. Je ne vous en dévoile pas trop... Je le conseille vivement à ceux qui veulent découvrir quelque chose de nouveau et qui veulent se pencher sur une œuvre qui porte à de nombreuses réflexions. Très étrange et absurde ce procès?!


par tomodachi