Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Eleven11 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
La Guerre des clans, Tome 1 : Retour à l’état sauvage La Guerre des clans, Tome 1 : Retour à l’état sauvage
Erin Hunter   
Et voilà, et voilà un livre comme je les aime! Original, bien écrit... Avec lui, mon amour pour les chats est comblé. De plus, un résumé palpitant et une première de couverture magnifiquement bien dessinée ne trompent pas sur l'intérieur du livre et incite le lecteur à tourner les pages. Et quand c'est commencé, on ne peut l'arrêter!! Moi, il m'a fait rêver dans tous ses instants!!! Et ceci est valable aussi pour les autres tomes de la série, que j'ai également adoré. Il me tarde à chaque fois de lire la suite!!!!

J'adore Erin Hunter et la Guerre des Clans!!!!!

par Enaro
La Guerre des clans, tome 2 : À feu et à sang La Guerre des clans, tome 2 : À feu et à sang
Erin Hunter   
J'adore la saga! J'en suis fan! Et pourtant une histoire de bataille de chats ne donne pas vraiment envie... Mais en fait, c'est GENIAL!!!!!
Il y a toujours quelque chose qui se passe. Dommage que si peu de gens connaisse cette saga...☻

par Clo97
La Guerre des clans, tome 3 : Les Mystères de la forêt La Guerre des clans, tome 3 : Les Mystères de la forêt
Erin Hunter   
J'adore comme les précédents.
Il y a tellement de tommes que je ne sais plus quoi mettre dans mes commentaires alors désolé pour ces commentaires pas constructifs du tout.

par Clemdu33
La Guerre des clans, tome 4 : Avant la tempête La Guerre des clans, tome 4 : Avant la tempête
Erin Hunter   
Plus je lis et plus je m'attache au personnages, même si ce sont des chats ! ^^
Si sa continue comme sa, je lirais les 4 cycles, bien sur ! ^^

par NiThOuxx
La guerre des clans, Tome 5 : Sur le sentier de la guerre La guerre des clans, Tome 5 : Sur le sentier de la guerre
Erin Hunter   
LE livre! Cœur de Feu va devenir enfin le chef. J'ai été triste quand Étoile Bleue est morte mais elle l'a fait pour sauver son clan. Patte de Brume et Pelage de Silex, les enfants d'Etoile Bleue... Enfin Grace au hors-série on comprend mieux Étoile Bleue, ses choix.
En tout cas j'ai bien aime ce livre, c'est un de mes préfère même s'il est triste.
La Guerre des clans, tome 6 : Une sombre prophétie La Guerre des clans, tome 6 : Une sombre prophétie
Erin Hunter   
Un livre plein de rebondissements qui finit le cycle en beauté.

par loana585
Shining Shining
Stephen King   
Je me suis enfin décidé à lire ce livre que j'avais dans ma PAL, voulant connaître l'origine d'un film tel que Shining, de Kubrick. Et, sachant que c'était SK, je savais que j'allais apprécier, et j'étais curieux de voir ce qui différenciait le roman du film, ayant déjà lu King parler à ce sujet.

Et bien, j'ai été ravi. Le film ne semble en fait être qu'un survol superficiel et raccourci du livre, où Kubrick a pris les passages qui l'intéressaient et omis certaines détails pour au final réaliser un film d'horreur excellent.
Mais le roman est beaucoup plus, comme tous les SK, qu'un banal livre d'horreur.

Tout d'abord, le personnage de Jack Torrance, dont on apprend les origines sombres et le terrain favorable à certaines faiblesses dans sa personnalité qui le rendent instable dès le départ. La psychologie est très bien retranscrite, et on comprend les personnages, leurs relations, leurs souffrances et leur amour. On insiste aussi sur Danny, cet enfant qui possède un pouvoir étrange ; qui dans le film passe presque inaperçu, ou en tout cas ne sert à rien. Ici, c'est bien le pouvoir de Danny qui est en cause, et qui prend une importance primordiale. Et enfin, Wendy, qui dans le film ressemble à une poupée de chiffon, dont on apprend à connaître la mère, avec elle aussi ses faiblesses, et ses forces. Car ici, personne n'est en dehors de l'intrigue, et tous les facteurs vont jouer un rôle dans le déroulement des évènements, et dans la vie de chacun.

L'histoire insiste beaucoup sur les problèmes de dépendance de Jack à l'alcool. On apprend à le connaître, à connaître ses ressentis, ses tentations et ses colères contre lui-même. Loin des stéréotypes et idées reçues, c'est ici une image de l'alcoolique nuancées et grise - ni noire, ni blanche. La victime, dépendante, faible face à l'alcool, et plus encore quand les choses vont mal. Des faiblesses qui en feront l'acteur le plus manipulable dans ce jeu de marionnette dont des forces maléfiques tirent les ficelles.

Ce SK est celui je pense qui m'a fait le plus peur - dans la mesure où un roman peut faire peur -, j'ai ressentis des frissons, je me suis laissé aller avec plaisir à l'angoisse, me prenant à l'empathie de cette famille, bloquée dans ce cauchemar incontrôlable.

Et enfin, j'ai été ravi par la fin, non pas parce qu'elle m'a plu, mais parce que le film ne laisse rien deviner de la fin du roman. En bref, si vous avez vu le film, c'est comme si on vous avait résumé l'histoire dans les grandes lignes (ce qui est souvent le cas) avec une fin imaginée par quelqu'un d'autre.
La 5ᵉ Vague, Tome 1 La 5ᵉ Vague, Tome 1
Rick Yancey   
http://wandering-world.skyrock.com/3160457430-La-5e-Vague-Tome-1-La-5e-Vague.html

Véritable coup de cœur et coup au cœur, LA 5e VAGUE est une lecture qui vous marque et qui vous blesse. Qui laisse des bleus et des blessures sur votre peau. Qui vous laisse un drôle de goût dans la bouche et qui vous transperce. Ce roman mérite amplement tout le succès qui lui est annoncé, et toutes les excellentes critiques qu'il a reçu. Il y a tellement de perfection dans ce récit. Les héros m'ont bouleversé, leur histoire de survie m'a ému au possible, les mots - fragiles, coupants, grisants et poignants - de l'auteur m'ont renversé. Tout, absolument tout, dans ce livre, est maîtrisé. Tout est mis en place pour nous fracasser, pour nous dévorer, pour faire exploser la moindre de nos particules parmi les milliards de milliards que nous possédons. LA 5e VAGUE est un roman destructeur, perdu entre survie et courage, entre lumière et ténèbres, entre espoir et abandon, qui pulvérise nos convictions et nos émotions.
Voyez-vous, je vais avoir un mal fou à retranscrire mon avis sur cette lecture palpitante. Il y a tant de choses à dire, tant de choses à découvrir, tant de choses à vivre. LA 5e VAGUE nous plonge au cœur d'un monde dévasté suite à l'Arrivée des Autres, des extraterrestres qui observent l'Humanité depuis des milliers d'années et qui veulent infester la Terre. L'histoire aurait pu rester banale et nous livrer tout simplement la réaction de chaque personne face à ce désastre, sauf que ce n'est pas absolument pas le cas, et ce grâce aux héros fascinants que nous rencontrons. Tout d'abord, il y a Cassie - Cassiopée -, son frère, Sammy, et leur père. Dès les premières pages, je me suis lié d'une manière indescriptible à l'héroïne. A la fois courageuse, déterminée, forte, pragmatique et époustouflante, elle mène le récit d'une voix brillante et exceptionnelle. La moindre de ses pensées m'a plu, la moindre de ses émotions m'a coupé le souffle, le moindre de ses choix m'a subjugué. Le truc, c'est qu'elle paraît réelle au possible, avec son humanité presque palpable. Cassie est là. Elle existe. Elle est avec nous et nous livre son histoire. C'était tout simplement dingue. J'avais réellement l'impression qu'elle me parlait, et non pas que je lisais des mots sur une page blanche. Surtout qu'en plus de cela, Cassie est drôle. Très, très drôle. Il m'en faut déjà beaucoup pour rire en lisant un roman, mais alors éclater de rire tout en dévorant une histoire de fin du monde, ça relève du miracle. Cassie m'a fait pleurer, m'a fait frissonner, m'a fait réfléchir et m'a complètement fait craquer. C'est fou ♥ Ajoutez à cela la relation époustouflante qu'elle entretient avec sa famille, et c'est la cerise sur le gâteau. J'ai été totalement dévasté par le lien qui unit Sammy et Cassie. Purée !!! L'amour fraternel qui les relie m'a touché au possible. Ce désir qu'il possède l'un et l'autre de se rassurer, de se protéger, de se dire que tout va bien aller est tellement poignant, tellement douloureux, tellement bouleversant ♥
Et puis d'un autre côté, nous avons Ben et Ringer, ainsi que d'autres enfants qui doivent eux aussi affronter le chaos omniprésent. Leur histoire, comme celle de Sammy et de Cassie, m'a totalement brisé. La folie, la mort, les prises de conscience destructrices et les décisions cornéliennes sont monnaie courante à leurs côtés. Exactement comme pour Cassie et son frère, l'auteur met tout en place pour que nous nous liions avec force et intensité à ces personnages. Eux aussi, ils étaient avec moi. En face de moi, à me chuchoter leurs peurs, leurs échecs, leurs vies d'Avant et leurs désirs. C'est un truc de fou. Vraiment. J'ai également pleuré à cause de Ringer et Ben, à cause de leur histoire si émouvante et bouleversante. A cause de leurs échecs, de leurs espoirs perdus, et de leurs nouvelles tentatives pour survivre.
Le truc, c'est que Rick Yancey nous offre un récit PARFAIT à tous les niveaux. Déjà, les personnages ne possèdent aucun défaut. Mais en plus, il les dote d'une psychologie maîtrisée à merveille. Tout ce qu'ils vont traverser va les pousser dans leurs ultimes retranchements. A qui vont-ils pouvoir faire confiance ? Peuvent-ils accepter la main qui se tend devant eux ? Et s'il n'y avait plus aucune chance de sauver l'humanité ? Ne devraient-ils pas plutôt tout abandonner ? Autant de questions qui les accablent et les hantent. J'ai complètement craqué pour cet aspect du roman. Nous assistons avec peine et chagrin à la descente aux enfers de chacun de ces héros en or. Et ça fait mal. Physiquement mal. Cassie, Sammy, Ringer et Ben nous paraissent tellement réels que chaque épreuve qui se dresse sur leur chemin est une épreuve à laquelle nous sommes - nous, lecteurs - confrontés également. On souffre avec eux, on baisse les bras avec eux, on se relève avec eux.
Je crois que cette impression de réalité qui perdure tout au long de l'histoire provient de la plume de Rick Yancey. Cet auteur possède le don de rendre chacune de ses descriptions ultra fluide, ultra visuelle, ultra réaliste. On y est, tout simplement. Il maîtrise son écriture à la perfection. Surtout qu'en plus de ces passages juste extraordinaires, il confère à son roman des "phrases coup de poing". Vous savez, le genre de phrases qui sort d'on ne sait pas où et qui vous pousse à poser le roman pendant cinq minutes avant de le reprendre. Avec Rick Yancey, les mots deviennent aussi coupants qu'un couteau, aussi mortels qu'une arme à feu, aussi brûlants que des sentiments naissants et aussi envoûtants qu'un nouvel espoir. L'auteur parvient en plus à offrir à son récit des éclats de lumière, alors que tout semble définitivement perdu. Et ça, c'est tout simplement magique ♥ J'ai adoré le fait que tout ne soit peut-être pas désespéré. Il reste peut-être des survivants ailleurs. Ou peut-être pas. Peut-être que le monde est complètement foutu et que nos héros sont les derniers survivants. Autant de réflexions qui nous gardent en haleine et impatients de lire la suite.
C'est d'ailleurs grâce à cela et aux excellents rebondissements que j'ai avalé les 600 pages de LA 5e VAGUE en deux jours. Les rebondissements... Halalala ♥ Il n'y jamais de temps morts, de silences, de moments pendant lesquels nous pouvons reprendre notre souffle. Ça n'a jamais été si bon de suffoquer. Ça n'a jamais été si bon de se ronger les ongles jusqu'au sang. Ça n'a jamais été si bon d'imploser et de perdre la notion du temps. Rick Yancey nous offre révélations sur révélations, bouleversements énormes sur bouleversements énormes, retournements de situations destructeurs sur retournements de situations desctructeurs. Tout est parfait. Tout est cohérent. Tout est logique. Toutes nos questions trouvent leurs réponses. Et j'ai adoré ça.
Trop rapidement, nous touchons à la conclusion du livre. Enfin, seulement après vécus une véritable explosion de sensations contradictoires et d'émotions à la fois brûlantes et annihilantes. La dernière partie du roman s'avale d'une seule traite tant les surprises s'enchaînent. La fin en elle-même me plaît beaucoup, puisque ce n'est pas un cliffhanger aussi terrible que celui auquel je m'attendais. L'auteur maîtrise réellement son histoire d'un bout à l'autre de celle-ci. Les grandes interrogations trouvent leurs réponses, et, en même temps, quelques pistes - excellentes - pour le tome 2 voient le jour. Tout est parfait. La dernière page est déchirante, pleine de promesses, d'espoirs perdus, d'instants volés, de regrets et de lumière. Même avec plus de 600 pages, j'en redemande. Jamais je ne pourrai attendre une année entière avant de lire la suite !!!
En conclusion, LA 5e VAGUE est un roman sur lequel il faudra vous jeter dès que vous l'apercevrez en librairie. C'est une lecture fracassante, enivrante, qui nous met le cœur en miettes. Les personnages sont parfaits, l'intrigue est parfaite, l'écriture de l'auteur est parfaite, l'ambiance est parfaite, la conclusion est parfaite. Tout m'a conquis. Tout, vraiment, vraiment, vraiment tout. La Collection R nous offre, une nouvelle fois, une lecture hors-normes et exceptionnelle. LA 5e VAGUE est un énorme coup de cœur, une véritable bombe qui nous crible d'éclats d'horreur et de tristesse, de désirs et d'espoirs, de perfection et de leçons de survie, à ne manquer sous aucun prétexte.

par Jordan
La Cave La Cave
Natasha Preston   
http://dreamingreadingliving.blogspot.fr/2017/06/la-cave.html

Depuis plusieurs mois maintenant, je dirais depuis septembre 2016, je n'arrive plus à me plonger complètement dans un livre, j'ai énormément de mal à entrer dans de nouveaux univers. Mes pensées me mènent toujours ailleurs et je fini par fermer le livre par manque de concentration.

Mais lors d'un passage à la Fnac, je me suis rendue compte que j'avais besoin d'autre chose que les livres qui sont dans ma PAL et que je me force à lire parce qu'ils sont là. J'avais besoin d'un autre style, pas de romance ou quoi que ce soit qui se trouve déjà dans ma bibliothèque, mais de quelque chose de plus sombre. J'avais déjà lu le résumé de ce livre deux ou trois fois mais je ne l'avais jamais pris par peur qu'il soit trop jeunesse, chose que je ne supporte plus en ce moment. Mais cette fois-ci, je me suis laissée tenter, et Dieu merci !
Comme je l'ai dis, je me tape une panne de lecture depuis au moins 9 mois, j'accumule les livres "en cours" sans jamais les terminer, et pour une fois, j'ai terminé ce livre en seulement deux petits jours. A l'heure actuelle, c'est un vrai miracle pour moi !

Je me suis complètement laissée aller dans cette histoire, j'ai imaginé chaque scène comme si je les voyais réellement, j'ai vu les personnages, les lieux, ressenti les émotions et sentiments. Je me suis enfin laissée plonger dans un nouvel univers.

On fait donc la connaissance de Summer qui sort seule pour aller rejoindre des amis. Malheureusement, elle va croiser le chemin de Trèfle, qui l'appellera immédiatement Lilas et qui a décidé qu'elle faisait partie de sa famille et va la séquestrer dans sa cave. Mais Summer n'est pas la seule, et elle va faire la connaissance de Rose, Violette et Iris, trois autres jeunes femmes enlevées par Trèfle.
Mais il n'a pourtant pas le profil du malade mental, et a une apparence tout à fait normale. Il a un travail sérieux et s'appelle réellement Colin. Mais lorsqu'il rentre chez lui, son masque tombe, il devient Trèfle et il retrouve la famille qu'il s'est créée.
Ce psychopathe enlève, séquestre, viole, tue, et il n'a pourtant jamais soulevé les soupçons de quiconque.

Je ne sais pas si je classerais vraiment ce roman dans la catégorie YA, c'est d'ailleurs pour ça que je l'ai classé dans la catégorie Drame. Il y est sujet d'enlèvement, de séquestration, de viol, de meurtre mais aussi du syndrome de Stockholm. Il y a du sang, des cris, des supplications. Je pense qu'il faut avoir un certain âge pour le lire, même si je pense que je l'aurais tout autant bien aimé à 14-15 ans.
Mais comme je l'ai dit, j'avais besoin de noirceur et d'un sujet comme celui-ci, alors je l'ai absolument adoré ! Ce bouquin m'a rendu accro, dès mon réveil je le lisais, à mon coucher je le lisais. Et pour vous dire à quel point il m'a obsédé ces deux derniers jours, lorsque je me suis couchée il y a deux jours après avoir lu quelques pages, j'ai rêvé que j'étais moi-même dans cette cave. Je me trouvais totalement dans l'univers du livre, comme lorsque l'on dort juste après avoir regardé un film d'horreur.

Un film d'horreur, c'est d'ailleurs ce à quoi il m'a fait penser. Pas grâce à la partie sombre puisqu'il n'est pas non plus effrayant, mais grâce à l'ambiance dans laquelle il nous plonge. Il y a quelques mois, je suis allée voir Split au cinéma, je l'ai absolument adoré, et je l'ai re-regardé chez moi il y a quelques semaines. Il est devenu un de mes films préférés, et le livre m'y a totalement fait penser. Ce n'est pas la même histoire du tout, mais l'ambiance est similaire, et les manies de Trèfle m'ont fait penser aux manies d'une des personnalités du personnage de Split au niveau de ses tocs concernant la propreté, et ses élans de rage.

Je dirais qu'il est d'ailleurs un mélange entre Split et le personnage de Norman Bates. Trèfle est bourré de tocs mais est aussi obsédé par sa mère décédée dans le passé. Il lui parle dans sa tête, lui obéi et fait tout pour la rendre fière.

En ce qui concerne l'écriture et la façon dont il est écrit, j'ai adoré et je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. Le temps passe assez vite, et on suit le point de vue de Summer, mais aussi de Lewis son petit ami, et de Trèfle son kidnappeur.
Grâce à Summer, on suit le déroulement de son enlèvement, sa séquestration et la façon dont elle gère tout ça. On fait aussi la connaissance des autres filles.
Grâce à Lewis, on suit le monde extérieur, on voit la réaction de la famille et on suit les recherches.
Grâce à Trèfle, on suit ce qui se passe dans son quotidien mais aussi dans son passé. On en apprend plus sur les filles séquestrées avant Summer mais aussi sur son état d'esprit. On se retrouve dans la tête d'un psychopathe pour qui tout ceci paraît normal.

En conclusion, j'ai adoré ce livre, et j'ai encore toutes les scènes en tête comme si je sortais d'une salle de cinéma dans laquelle j'aurais passé deux jours. Je suis encore immergée dedans, et je le conseille à 3000% sans hésitation !
J'ai d'ailleurs regardé les critiques sur GoodReads en m'attendant à trouver des éloges, mais pas du tout, j'ai vu beaucoup de commentaires négatifs. Alors je pense que chacun doit se faire sa propre opinion. Je fais souvent parti de la majorité en ce qui concerne les avis négatifs, mais pas cette fois. Ce livre a réussi à me faire sortir temporairement de ma panne de lecture, alors je ne peux qu'en faire des éloges.
Alors si ce livre vous tente, foncez, et faites vous-en votre propre avis !

par OLDB
Shadow House, la maison des ombres, Tome 1 : La Rencontre Shadow House, la maison des ombres, Tome 1 : La Rencontre
Dan Poblocki   
Un livre plutôt pas mal ! Avec la couverture j'espérais une histoire effrayante de fantômes et de monstres mais en commençant ma lecture j'ai eu peur que l'âge des cinq personnages -environ 12 ans- ne rendent l'histoire quelques peu immature, mais pas du tout ! En fait je me suis plongée dans cette histoire, je n'ai pas sursauté au moindre mouvements dans le noir mais l'ambiance était assez oppressante. Je ne suis pas déçus et j'attends impatiemment la suite^^