Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de chamalow2005 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Q Mysteries, Tome 1 Q Mysteries, Tome 1
Hiro Kiyohara    Chizu Kamiko    Keisuke Matsuoka   
https://serialbookineuse.wordpress.com/2016/11/06/q-mysteries-tome-1-kamikou-chizu/

Après avoir entendu parler de Q mysteries, j'ai eu envie de découvrir ce seinen adapté d'une série de light novels de Keisuke Matsuoka. Orienté vers un genre mystère/policier, ce manga publié dans la collection Big Kana m'a convaincu avec son premier tome !

Yûto Ogasawara est un jeune journaliste travaillant pour le Kadokawa Hebdo. Bien qu'il y soit depuis 4 ans, le jeune homme peine à y trouver sa place. Considéré par son chef et ses collègues comme un bon à rien, Yûto ne se décourage pas pour autant et se lance sur ce qu'il pense être un bon scoop. En effet, il va enquêter sur une séries d'étranges autocollants représentant des sumos et disséminés un peu partout dans Tokyo. Manque de bol, la personne chargée de l'expertise d'un garde-fou, qu'il a emprunté à la mairie, le lâche au dernier moment et Yûto n'a plus d'autre choix que de se rendre au bureau d'expertise en tout genres, nommé Q. En arrivant à ce cabinet, quelle n'est sa surprise lorsqu'il découvre que la seule employée est une belle jeune fille du nom de Riko Rinda. Tout d'abord sceptique, le jeune journaliste va très vite découvrir les dons d'experte polyvalente de Riko et son sens affûté de l'observation et de déduction. En suivant la jeune fille afin d'analyser les autocollants, Yûto va se retrouver bien malgré lui sur la piste d'autres enquêtes.

Ce premier tome nous plonge très vite dans le vif du sujet en nous mettant face à ce qui semble être le principal mystère de l'histoire. Nous suivons donc le duo improbable que vont former le jeune journaliste et l'experte en tout genre, dans leur investigation concernant les fameuses vignettes de sumos. On comprend très vite que cette intrigue principale sera ponctuée d'enquêtes parallèles destinées à étoffer le récit tout en nous dévoilant les différents personnages. On notera également que ce manga mise avant tout sur la réflexion et fait travailler nos petites méninges, et cela se traduit essentiellement par l'abondance de texte explicatif et de références scientifiques. Il parait évident que le scénariste a effectué un vrai travail de recherche pour apporter une certaine crédibilité à son histoire. Malgré quelques déductions quelques peu invraisemblables, j'ai été captivée par les compétences de Riko qui arrive, par simple observation, à analyser minutieusement ce qui l'entoure. Les enquêtes sont bien menées et le suspense au rendez-vous et chaque nouveau élément nous laisse entrevoir une partie des talents de la jeune experte.

Les personnages sont, quant à eux, attachants et sympathiques. Yûto est loin d'être un journaliste influent et sûr de lui. Naïf et maladroit, il accumule les mauvais pas. Toutefois, il possède un esprit combatif qui l'empêche de baisser les bras à la moindre difficulté. Ainsi, il ne se laisse pas abattre et persévère dans ce qu'il entreprend. Le second personnage principal dont on fait très vite la connaissance n'est autre que Riko. Belle, intelligente et débordant d'assurance, la jeune fille impressionne par son esprit de déduction et son analyse acérée. Une aura de mystère entoure également la jeune experte et on finit par se poser pas mal de questions la concernant, en particulier sur la signification de la lettre Q désignant son cabinet. Outre les personnages principaux, deux personnages secondaires tirent leur épingle du jeu, à savoir Takuma Himuro, un professeur d'université qui viendra apporter son aide d'un point de vue scientifique lorsqu'il est question de faire des analyses plus poussées et bien sur Shôta Hayama, un inspecteur de police qui m'a tout l'air d'être un homme taciturne et sérieux.

Concernant l'aspect graphique de ce manga, Chizu Kamikou nous offre des dessins à la fois sobres et épurés. Le trait est fin et peut sembler plus ou moins marqué en fonction de l'ambiance. Ainsi, on peut remarquer les variations d'expressions qui s'opèrent sur les personnages, selon que la situation laisse place à de l'humour ou, au contraire, prenne une tournure plus sérieuse. L'arrière-plan dans lequel évoluent les personnages est riche en détails, sans pour autant se montrer trop chargé.

En bref, le premier tome de Q mysteries pose les bases d'un manga prometteur. Avec une intrigue prenante, une héroïne mystérieuse et des enquêtes bien ficelées, ce premier volume a de quoi attiser la curiosité et m'a donné envie d'en savoir plus.
Assassination Classroom, Tome 1 Assassination Classroom, Tome 1
Yusei Matsui   
Ce manga est vraiment original, et drôle !
On s'attache a ce poulpe, il est quand même très gentil et attentionné envers ses élèves !! Ce poulpe est drôle : Il aide ses élèves a le tuer ! j'ai envie de lire la suite, de savoir comment ce manga va évoluer !

par AManGa
Orange, Tome 1 Orange, Tome 1
Takano Ichigo   
Étonnant ! C'est le mot juste ! Ce shôjo est vraiment hors du commun, entre histoire classique basée sur une romance et science fiction. La couverture attire l’œil, les dessins sont magnifiques, l'histoire bien ficelée. En terminant le premier tome, on a qu'une envie : lire la suite ! Je le conseille à tout le monde, surtout aux lecteurs qui souhaitent sortir du cadre du shôjo de base !

par Calypso-x
The Hate U Give - La haine qu'on donne The Hate U Give - La haine qu'on donne
Angie Thomas   
Ce roman va bien au-delà de la catégorie diamant. Il mérite une place spéciale, une place classée: "je te fais réfléchir, je te fais pleurer, je te donne envie de tout casser, je te donne envie de te battre".
The Hate U Give, ce n'est même pas de l'or en barre. C'est bien plus pur, bien plus poignant. C'est un concentré d'émotions.
Sauveur & fils, Tome 1 Sauveur & fils, Tome 1
Marie-Aude Murail   
Je suis toujours aussi amoureuse du travail de Marie-Aude Murail (à part les titres plus enfantins qui me passionnent moins). Cette fois-ci, elle a encore réussi à nous offrir un roman merveilleux, abordant des sujets très lourds avec beaucoup de légèreté et une certaine douceur.

Dans ce roman, on retrouve Sauveur Saint-Yves, psychologue clinicien. Il impressionne ses patients la première fois qu'ils le voient, immense, musclé, noir. On est donc dans la peau du psy et non du patient, avec son emploi du temps dévoré par le travail, mais aussi sa vie de famille avec son fils Lazare, huit ans, qui aime espionner les rendez-vous de son père et qui connait tous ses patients.

Avec les patients de Sauveur, on touche à des sujets assez lourds parfois (scarification, quête d'identité de genre, remariage homosexuel, etc), pourtant c'est souvent tourné de façon assez légère. Je veux dire que Marie-Aude Murail donne souvent la voix à des enfants ou adolescents, et que les plus jeunes en particulier donnent cette touche de légèreté avec leur regard à eux.

Un des noeuds du roman, c'est aussi la sensibilisation au racisme. J'ai beaucoup aimé le personnage de Louise qui n'arrête pas de se demander si penser ceci ou cela est raciste, qui se flique sans arrêt mentalement. En dehors de ça, on a Lazare, le fils de Sauveur qui découvre vraiment le racisme, et toute l'histoire du mariage de Sauveur aux Antilles, dont il ne parvient pas à parler à son fils, et dont on découvre assez tard les tenants et les aboutissants.

Tous les personnages sont hyper attachants, j'adore Lazare, Sauveur et Gabin. Mais Ella est merveilleuse aussi.
Ils ont tous quelque chose de très juste propre aux personnages de MAM, elle a un truc qui fait que j'adore toujours les personnages de ses romans.

En bref, pour moi, c'est une petite pépite entre gravité et légèreté, qui aborde plein de thèmes de société, et qui se lit d'une traite. En plus, comme c'est écrit "saison 1" sur la couverture, ça insinue qu'il y en aura d'autres, j'ai déjà hâte !

par Rid-kaat
Les Petites Reines Les Petites Reines
Clémentine Beauvais   
Ce roman fait partit de ceux qui ont une apparence trompeuse. Avec un titre et une couverture pareille, on pourrait s'attendre pratiquement à un livre pour enfant de 8 ans mais en réalité, c'est un roman pour les adolescents.

Et ce roman, est drôle, frais, rythmé, bouleversant et surtout une sorte d'entorse à la société. Je pense qu'avec un livre pareil, la société c'est prit une bonne claque mais bien évidemment le genre de claque où l'on tend la joue pour être sûr de se la prendre parce qu'elle peut faire du bien.

Clémentine Beauvais nous fait ici rire grâce au sarcasme de Mireille dont l'histoire n'est pas forcément banale. Puis, Mireille est touchante tout comme les autres personnages de ce récit. Hakima, Mireille et Astrid sont toutes les trois des adolescentes d'un âge différent qui démontrent bien que l'amitié n'a pas d'âge et que dans les bas de la vie, on peut continuer à rire de soi et à avoir du soutient.

Puis l'histoire de Kader est touchante elle aussi. Un soldat qui refuse un titre, qui a perdu ses jambes durant la guerre et qui mène cette expédition en veillant coûte que coûte sur sa petite sœur Hakima et ses deux amies.

Ce roman est un voyage dans le sarcasme de Mireille à travers une épopée qui amène à se demander comment un tel engouement peut réellement se produire autour d'une telle histoire mais aussi, les relations que nous avons les uns les autres de nos jours. Bonne lecture pour l'été, sur un transat au soleil ou à l'ombre !
Cogito Cogito
Victor Dixen   
Wahou, quelle lecture intense ! J'en ai encore l'esprit tout retourné. C'est à la fois actuel, car le cadre du roman débouche directement des technologies que nous développons en ce moment, et futuriste, mais un futur totalement envisageable et réaliste. Et ça fait froid dans le dos. De savoir que le chemin que l'on prent peu tout à fait nous mener dans cette direction.
Ce livre, c'est un problème de société parfaitement traité.
D'un côté, on a l'aventure, les personnages, le récit, qui nous fascinent et nous transporte, nous laissant à nouveau apprécier tout le talent pour l' écriture de Victor Dixen.
De l'autre, on a ce partage d'inquiétudes et d'interrogations quant à l'avenir et aux voies que nous empruntons, l'évolution vers laquelle nous nous dirigeons.
C'est avec brio que l'auteur nous fait réfléchir par le biais d'un ouvrage qui se dévore rapidement et avec gloutonnerie, dans un récit vraiment bien mené et documenté, tout en alliant intrigue et réflexion.

par CindySB
L'Épouvanteur, Tome 2 : La Malédiction de l'Épouvanteur L'Épouvanteur, Tome 2 : La Malédiction de l'Épouvanteur
Joseph Delaney   
Un tome deux aussi génial que le premier, vraiment une super histoire!

par Hogwarts
Hunger Games, Tome 3 : La Révolte Hunger Games, Tome 3 : La Révolte
Suzanne Collins   
La saga Hunger Games se termine vraiment en beauté avec ce livre. Suzanne Collins sait une fois de plus nous tenir en haleine jusqu'à la fin du livre si bien que comme pour les deux tomes précédents il est quasiment impossible de reposer le livre jusqu'à la toute fin. Comme les précédents tomes, celui-ci est très sombre et apporte son lot de larmes aux moments parfois extrêmement difficiles. [spoiler]Larmes notamment aux retrouvailles de Katniss et Peeta qui nous font passer de la joie à l'horreur en quelques lignes. Certaines morts sont très difficile à digérer, notamment celle de Finnick qu'on ne comprend pas vraiment (ça m'a un peu fait pensé à la mort de Lupin dans le dernier tome d'Harry Potter). Finnick vient de se marier, même s'il ne le sait pas encore il va être papa, mais il meurt lors de l'assaut mené pour prendre le Capitole. Prim perd également la vie lors de cet assaut, et sa mort est d'autant plus dure puisque Katniss ne s'est retrouvé dans les jeux que dans le but de la protéger. Cela peut paraitre injuste, et ça l'est, mais ils sont en guerre. Dans une guerre ce ne sont pas que les méchants qui meurent et les gentils qui s'en sortent, il y a des pertes tragiques des deux côtés et c'est bien une des choses que Collins essaie de faire comprendre à ces lecteurs. Alors quand je lis que certains sont révoltés que des personnages meurent, je me dis qu'ils n'ont vraiment rien comprit à ce livre et aux précédents. Il y a d'énormes pertes dans chaque livre (24 tributs et 23 qui décèdent à chaque jeux, sauf dans le premier où "que" 22 perdent leur vie) et c'est en ça que réside toute la tragédie et la morale du livre. Quant à toute l'affaire Katniss/Gale/Peeta, je m'attendais à ce qu'elle choisisse Peeta. C'était assez évident et en lisant bien le tome 2 on savait déjà qu'elle finirait par s'en rendre compte elle aussi.[/spoiler]

par Althea
Les Travaux d'Apollon, Tome 1 : L'Oracle caché Les Travaux d'Apollon, Tome 1 : L'Oracle caché
Rick Riordan   
Comme tout les autres livres de Rick Riordan que j'ai lu, j'ai adoré (en majuscules même).

J'ai pas réussi à décrocher, pas une seule fois. On est direct plongé dans l'histoire et on ne se rend compte qu'à la fin du livre que malheureusement, et bien, c'est la fin.

J'avais déjà aimé Apollon quand on le croisait dans les différentes histoires de Percy et j'ai encore plus accroché à son personnage dans ce livre-là.

L'histoire est plus que prenante et super bien ficelée. J'ai été surprise plus d'une fois par la tournure qu'ont pris les évènements.

On retrouve quelques personnages des autres histoires et c'est un vrai régal entre Percy (même si ce n'est pas longtemps), Nico, Will et un vrai bonheur que de retrouver enfin [spoiler]Leo Valdez[/spoiler].

Seul petit bémol et grosse déception, à un moment, j'étais en train de lire, je finis la phrase et le chapitre, je tourne la page et boum, fin du livre. Ca va être très dur d'attendre la suite (comme pour tout les livres de Riordan pour ma part)
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3