Livres
515 438
Membres
528 934

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Cent ans de solitude



Description ajoutée par Zamy 2013-05-14T12:37:29+02:00

Résumé

Une épopée vaste et multiple, un mythe haut en couleur plein de rêve et de réel. Histoire à la fois minutieuse et délirante d'une dynastie : la fondation, par l'ancêtre, d'un village sud-américain isolé du reste du monde ; les grandes heures marquées par la magie et l'alchimie ; la décadence ; le déluge et la mort des animaux. Ce roman proliférant, merveilleux et doré comme une enluminure, est à sa façon un Quichotte sud-américain : même sens de la parodie, même rage d'écrire, même fête cyclique des soleils et des mots.

Cent ans de solitude compte parmi les chefs-d’œuvre de la littérature mondiale du XXe siècle. L'auteur a obtenu le prix Nobel de littérature en 1982.

Afficher en entier

Classement en biblio - 938 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-10T22:48:51+01:00

Aux lignées condamnées à cent ans de solitude, il n'était pas donné sur terre une seconde chance.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

La première fois que je l'ai lu, j'ai détesté et la seconde fois... J'ai adoré ! Comme quoi il ne faut pas toujours se fier à sa première lecture !

Afficher en entier
Diamant

10 fois, peut être plus, et je ne m'en lasse pas... Le deuxième livre qui ne me quitte pas...Ce livre est universel, évoque l'air de rien des thèmes qui aujourd'hui encore peuvent être important.... GGM m'a fait voyagé, dans son monde, dans l'Amérique du Sud qu'il aime tant et jamais je n'oublierai que c'est aussi lui qui m'a donné envie d'écrire !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Mayoune 2020-04-30T16:26:32+02:00
Or

J'ai adoré ce livre. Gabriel Garcia Marquez a une écriture très poétique et imagée. Cent ans de solitude est une fresque incroyable, qui décrit la vie de la famille Buendia sur 7 générations. L'histoire est cyclique et se répète à chaque génération, chaque fois agrémentée d'événements magiques et pourtant acceptés par tous comme normaux. Je retiens surtout une écriture pleine d'humour, d'ironie et de tendresse pour tous les personnages, qu'on mélange mais qu'on ne peut s'empêcher d'aimer.

Afficher en entier
Argent

Ce roman de Gabriel Garcia Marquez, Cent ans de solitude, faisait parti de ma PAL numérique depuis plus de deux ans. Il aura fallut qu’une collègue me l’offre, pour Noël, en format papier pour que je m’y mette enfin. Avec intérêt et curiosité mais non sans appréhension.

C’est un roman qui, aux premiers abords, semble très riche et surtout très consistant. J’avais peur de m’ennuyer, j’imagine. Finalement, durant les 3/4 du roman, ça n’a pas été le cas.

J’ai fait connaissance avec la première génération de la famille Buendia et je les ai adoré. Ce sont des personnages complexes, en soif de découvertes et d’apprentissage. Une famille peu ordinaire qui va, de ce fait, créer un village tout autant peu ordinaire. On parle de la famille comme des personnages principaux mais pour moi c’est le village le vrai personnage, Macondo. Le seul qui est là jusqu’à la fin du roman. C’est son évolution qu’on suit.

En lisant ce roman, je m’attendais à bien plus de folie et de fantaisie. Mais ce n’est pas le genre. Ici, nous sommes du « réalisme-magique ». Un subtil et mesuré mélange des deux. Un genre qu’il faut apprécier pour se laisser emporter, j’imagine. Bien qu’il me manquait davantage de magie, j’ai apprécié cette histoire et l’ai longuement savourée.

Le plus difficile, me semble-t’il, est de se faire à tous ces mêmes noms et parvenir à s’y retrouver. Oui parce qu’à chaque génération, les descendants portent les noms de leurs aïeuls … de quoi en perdre la tête et finir sa vie sous un châtaignier.

À force de répétition, de cercle vicieux, j’ai fini par m’ennuyer à la lecture de ce roman. À mon sens, il aurait mérité d’être écourté. Cette malédiction devenait trop lourde. À chaque génération, ce fût, à chose près, la même histoire. Un éternel recommencement.

La fin, quant à elle, m’a beaucoup plu. Toutefois, je me demande encore : pourquoi ? J’ai peut-être passé ce passage me l’expliquant en étant moins attentive et, du coup, n’ai pas fait attention. Malheureusement, je n’ai pas la réponse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par OTZI 2020-04-21T22:55:16+02:00
Pas apprécié

J'avoue ne pas avoir apprécié ce livre. Peut être étais-je trop jeune pour le lire et en comprendre toutes les subtilités ?

Je lui laisserais surement une seconde chance plus tard.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emrys98 2020-02-19T22:06:27+01:00
Pas apprécié

Cette lecture fut un moment éprouvant, pour ne pas dire une torture... Je suis passée totalement à côté de ce grand classique de la littérature latino-américaine.

Rien que la forme est rebutante : de longs, très longs paragraphes, pour un texte qui n'est donc absolument pas aéré ni agréable à l’œil. Mais si le contenu derrière est attrayant, pourquoi pas ? Sauf que non, il y a trop de personnages, portant tous les mêmes prénoms (un enfer à suivre je vous dis), qui se succèdent, qui vivent, qui meurent, sans que je n'aie pu ressentir le moindre début d'intérêt pour eux. Si l'idée de présenter une fresque familiale étalée sur un centenaire, de son origine à son déclin, n'est pas mauvaise, le sentiment général que je retire de ces pages est l'ennui. Ce qui finalement est cohérent avec le titre.

Le résumé me promettait de l'épopée, du mythe, mais ce n'est clairement ce que j'ai ressenti, même si le bagages de références de l'auteur est indéniable. Il aura vraiment fallu que je fasse un effort pour ne pas arrêter ma lecture, et cela n'arrive pas souvent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julma 2020-02-18T14:23:26+01:00
Lu aussi

Une lecture bien laborieuse pour moi.

Autant j'étais bien dans le truc pendant la première partie, autant j'ai complètement décroché après. Le fait que tous les personnages portent le même nom a grandement contribué à mon ennui et mon incapacité à accrocher à l'histoire. En fait, j'ai lâché l'affaire dès qu'on est passé à la deuxième génération. A partir de là, impossible de raccrocher les wagons, je lisais pour lire mais sans vraiment faire le lien entre les événements et ce qu'ils impliquaient pour les personnage. Un livre qui porte bien son titre en somme, si l'on associe la solitude à l'ennui on arrive plus ou moins à mon état d'esprit durant cette lecture.

Je ne suis pas vraiment une spécialiste de la littérature latino-américaine mais elle ne m'a jamais attirée et à chaque fois que je réessaie de m'y plonger j'arrive à la même conclusion. Je pense qu'il va falloir que je me fasse une raison.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BrigitteO 2020-02-10T17:05:18+01:00
Argent

Ce livre est un bel ouvrage . Il me transporte et je peux le relire à volonté sans m'en lasser. C'est le tableau vivant d'un village au coeur de l'Amérique latine. L'auteur nous livre un tableau unique mais c'est l'individualité de chaque vie qui est mise en avant. Chaque existence est particulière et unique, à la fois riche en déceptions et en joies. Gabriel Garcia Marquez possède une écriture poétique qui nous transporte dans un univers magique. Parfois hélas un peu difficile à suivre, quelques efforts sont nécessaires pour y pénétrer !

En bref, un grand roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rebillard 2020-01-19T15:29:26+01:00
Argent

Certes, l'écriture de Marquez est flamboyante, maîtrisée de bout en bout, et grosse de mille trouvailles et d'un flot incessant d'images. Certes ce roman est servi par une traduction impeccable. Certes les clinquantes première pages semblent vouloir vous emporter plus loin....

MAIS tout cela ne suffit pas à faire un livre et même une saga doit un moment faire sens quelque part, m'apporter un sens dont je tenterai de faire quelque chose à mon tour. Mais ce n'est ici qu'un grand déversement d'enecdotes qui se lisent sans laisser plus de trace.

J'ai commencé à sauter des pages puis de plus en plus jusqu'à la scène finale où le dernier Aureliano lit la prophétie du gitan et l'histoire de sa propre lignée, se mettant tout à coup à sauter lui aussi des passageś là précisément où j'avais sauter les miens. Je me suis dit: Là, très fort Marquez!

Afficher en entier
Lu aussi

Peut-être que je l'apprécierais davantage aujourd'hui, mais ce livre a été un plaie à lire, d'autant plus qu'il était obligatoire pour l'un de mes cours. Si au moins le nom des personnages avait plus de variété pour que l'on puisse suivre l'histoire un minimum...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BMT33 2019-08-01T00:37:08+02:00
Diamant

A lire absolument avec un crayon et un papier car les prénom et nom se croise dans la famille pendant les 100 ans

Afficher en entier

Date de sortie

Cent ans de solitude

  • France : 2012-02-09 - Poche (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • One Hundred Years of Solitude - Anglais
  • Cien años de soledad - Espagnol

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 938
Commentaires 86
Extraits 19
Evaluations 166
Note globale 7.6 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode