Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Cecile-156 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Petite Marchande de prose La Petite Marchande de prose
Daniel Pennac   
Je découvre…
Premier livre de Daniel Pennac que je lis. C’est une lecture décoiffante et une réel bonne découverte. J’ai tellement aimé que je me suis plongé dans la saga Malaussène ; cette foi-ci dans l’ordre chronologique. Ce qui m’a fait relire une seconde foi cette aventure échevelée et pleine de suspens, dans la même veine que les précédentes. J’y ai retrouvé tous les ressorts qui m’ont tant plu précédemment. L’auteur joue avec plaisir des mots, de son imagination, de ses personnages et des situations pour nous entraîner dans un monde de paradoxe, de malentendus, de drames et de morts. Ah non ! Ce n’est pas du tout triste, dramatique. Au contraire, sous la plume légère et pétillante de Daniel Pennac, le pire devient hilarant, le grave se pare de tendresse, l’incroyable devient réel. Il y a pourtant de réel sujet de font d’aborder : le trafic d’organes, la propriété intellectuelle et le droit d’auteur.
Quel bonheur également, le melting-pot des personnages. La folle famille Malaussène, Belleville, Julius chien aux épilepsies prophétique, Thérèse et son penchant pour les sciences occultes, Thian le seul capable de faire taire la petite dernière Verdun surnommé « la ders des ders », Clara, Julia, la reine Zabo… Tous ses personnages si haut en couleur sont tout autant fantasque, irréel que terriblement attachant.
Un petit mot de l’histoire. Alors que le fiancé de Clara se fait tuer le jour de son mariage, la reine Zabo, grande prêtresse des éditions du Talion fait endossé à Benjamin Malaussène le costume de JLB un prolifique et invisible auteur de fadaises à succès. Lors de sa présentation au public, Benjamin Malaussène se fait tirer dessus et se retrouve à l’hôpital dans le comas. Et c’est donc en qualité d’éternel bouc-émissaire que Benjamin se retrouve bien malgré lui au cœur de deux intrigues passionnantes et rocambolesques.

[spoiler]Il arrête. Tout soudain. Son cul retrouve le cuir du fauteuil avec une lenteur de soufflet.
- Alors, je vais vous dire une bonne chose, monsieur Malaussène.
Silence. Café. Re-silence. Puis, le plus posément du monde :
- Vous commencez à me faire sérieusement chier.
- (Je vous demande pardon?)
- Vous jetez une ombre d'une telle épaisseur sur nos enquêtes qu'à cause de vos foutues vertus nous perdons un temps phénoménal !
Ça ne rigole plus du tout, derrière le bureau.
- Est-que par hasard vous imaginez que la police nationale est une institution destinée exclusivement à prouver votre innocence une fois par an?[/spoiler]

Je vous laisse découvrir la suite… L’histoire tiens merveilleusement bien la route. Comme toujours le dénouement est surprenant ; je ne suis pas déçu… Et une nouvelle foi, j’ai passé un excellent moment de lecture.

J’en ai déjà l’eau à la bouche ! « Monsieur Malaussène » sera sans aucun doute mon prochain livre de chevet.


par RMarMat
La pierre, la feuille et les ciseaux La pierre, la feuille et les ciseaux
Henri Troyat   
Toute l'importance de l'histoire se joue dans la relation entre les personnages: André, Aurélio et Sabine. C'est plutôt bien mené, chacun croyant avoir du pouvoir sur les autres, le perdant aussi rapidement qu'il l'avait acquis.
Ce n'est pas un Troyat que j'ai beaucoup apprécié, même si je reconnais que le travail sur les relations entre les personnages est très bon.

par Noone
Un bel morir Un bel morir
Alvaro Mutis   
Maqroll l'aventurier, le marin, le contrebandier, Maqroll l'amant ou le philosophe, somme toute Maqroll le Gabier, a posé son sac dans un port du Rio de la Plata.
Du fond de son étrange chambre, suspendue au-dessus du grand fleuve, Maqroll guette son ultime aventure. Elle se présentera dans un crescendo narratif magistral, qui, des caravanes à l'assaut des montagnes aux combats contre l'armée, amènera le protagoniste au bord de la tragédie.Maqroll se serait-il lancé dans son ultime expédition ? Si, comme le dit Pétraque dans dans ce vers où Alvaro Mutis a trouvé son titre, "Un bel morir tutta una vita onora...", il est des héros que le romancier n'a pas le droit de tuer, et Maqroll le Gabier a plus d'un tour dans son sac...

par x-Key
Le Coma des mortels Le Coma des mortels
Maxime Chattam   
Tout d’abord, si vous voulez vous plonger dans un bon Chattam qui vous fait frissonner, trembler et voir toute la noirceur de l’âme humaine, ne plongez pas dans « le coma des mortels ». Maintenant, si vous souhaitez passer un très bon moment de lecture, qui vous laissera en pleine réflexion, oubliez le nom de l’auteur et plongez dans ce nouveau roman. J'ai bien dit roman et non thriller.

Dès les premières pages, vous serez déstabilisés, le style ne ressemblant en rien aux précédents écrits de l’auteur.

Ce nouveau roman est écrit à la première personne. Pierre nous raconte son histoire et pour bien la raconter, il commence par la fin.
Au fil des chapitres, numérotés à l’envers, on découvre son histoire et les raisons qui l’ont poussées à partir, à tout quitter.
Ici, pas de descriptions bien noires, de sang, de violence. Même s’il y a quelques meurtres, « Le coma des mortels » n’est pas un roman noir, au contraire, c’est un hymne à la vie.

Après sa lecture, on en ressort avec tant de questions, qui resteront pendant des jours.
Je m’interroge encore sur plusieurs thèmes.
Sommes-nous tous des moutons ? Ne prenons nous pas assez le temps de vivre, de profiter des nôtres, de bonheurs simples ? Subissons nous vraiment le système ? C’est certainement le cas pour beaucoup. Pour ma part, je préfère des valeurs simples, ma famille, mes amis, … plutôt que de suivre le système qui veut qu’on ait un super boulot, une belle maison, … Ce n’est pas cela le vrai bonheur ?

Une autre question m’interpelle énormément mais là je ne peux vous en parler sans spoiler la fin du livre.
J’étais déjà en pleine réflexion à ce sujet avant la lecture du roman, c’est encore pire après.

Comme à son habitude, Maxime Chattam est excellent au niveau de l’écriture, on ne le lit pas ses romans, on les vit.
Les très nombreux dialogues sont parfaits et les personnages sont attachants et hauts en couleurs. J’ai un petit faible pour Antoine, vieux monsieur très attachant. Mais j’ai aussi adoré Tess, Ophélie et tous les autres.

Les avis des lecteurs sur ce roman sont très partagés, certains détestent, d’autres aiment.
Mais qu’auraient pensés ceux qui n’ont pas apprécié cette lecture s’ils avaient lu ce roman sans en connaitre l’auteur.
Avec « le coma des mortels » Maxime Chattam a fait un pari risqué, celui de quitter son genre de prédilection.
Il aurait pu publier sous un pseudo mais il assume, ce qui mérite le respect.
Pour ma part, se renouveler et prendre des risques est une force pour un auteur et j’ai adoré ce nouveau roman.

Ne vous laissez donc pas influencer par les critiques, foncez en librairie, acheter « le coma des mortels », oubliez le nom de l’auteur et savourez votre lecture.

L'Ami retrouvé L'Ami retrouvé
Fred Uhlman   
Ce livre avait tout pour me plaire mais pourtant je n'ai pas pu accrocher pleinement. C'était une très jolie histoire, j'en ai conscience mais j'ai trouvé qu'il y avait un peu trop de longueurs inutiles et j'aurais préféré que l'auteur se concentre uniquement sur l'intrigue. Surtout que c'était un livre très court (j'aurais été plus clémente sur les longueurs si le roman avait été long). Mais c'est un très beau moment à passer et le message reste clair et fort.

par marjolen7
Et nous nous reverrons... Et nous nous reverrons...
Mary Higgins Clark   
Un crime, une suspecte, mais la suspecté ne serait-elle pas la victime d'une machination diabolique? un bon MHC comme toujours!

par arwette
Le Vampire de Ropraz Le Vampire de Ropraz
Jacques Chessex   
J'ai lu et comme Happy, je suis restée perplexe mais plutôt contente de ma lecture. On est un peu abasourdi après l'avoir terminé, comme légèrement sonné, aussi bien par les descriptions que par l'accumulation en chaine d'événements glauques.

par Peili
La curiosité est un péché mortel La curiosité est un péché mortel
Ann Granger   
Les pages défilent et l'histoire avance facilement et voilà que dénouement est là ainsi que la dernière page avec étonnement car cette lecture a été trop vite.

Super tome qui est aussi bon que le premier tant au niveau des sentiments que de l'intrigue.

par Tiaa-Noda
Complot Complot
Nicolas Beuglet   
Avis complet sur mon blog : https://audenvl.wixsite.com/lesbouquineuses

Un livre qui pouvait être sympathique mais qui n'a pas arrêté de me décevoir au fil des pages. A partir du moment où l'on apprend la dimension "supplémentaire" du meurtre de la Première Ministre, tout devient vite grossier alors qu'on commençait pourtant vraiment bien. Honnêtement, l'idée de l'énorme complot qui se trame depuis des siècles et des siècles... Ça m'agace et c'est beaucoup trop pour être crédible, pas affiné du tout, même en restant dans le contexte de l'histoire qui, encore une fois, s'éloigne bien trop de la base à mon avis. Vous me direz, on est prévenu à partir du moment où on lit le titre mais franchement, si ça avait été amené d'une autre manière, bien plus subtile, là d'accord, j'aurai pu marcher et prendre plaisir à m'imaginer un truc comme ça. Mais de la manière choisie par l'auteur, c'est lourd, c'est gros sabots et ça m'énerve parce que ça gâche le vrai potentiel du début. On part d'un très bon thriller flippant à souhait et on arrive à un truc tellement gros que ça dénature même le personnage principal qui aurait pourtant pu bénéficier d'un changement de sa personnalité (en douceur) pour y apporter plus de complexité. Là, c'est une cascade de mauvaises situations qui aboutissent à la dernière, l'ultime bourde qui m'a fait lire en diagonale la fin, tellement je voulait être débarrassée de cette mauvaise blague.
L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry
Marc Levy   
Une histoire de recherche de son passé et d'une amitié qui se transforme en une belle histoire d'amour.