Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Blache_Francesca : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Erewhon ou De l'autre côté des montagnes Erewhon ou De l'autre côté des montagnes
Samuel Butler   
Erewhon est essentiellement un recueil d'essais humoristiques et satiriques reliés par une fiction romanesque. C'est donc une Utopie; plus exactement :

un voyage dans un pays imaginaire ; et par là - par sa forme -, il descend en ligne directe des Voyages de Gulliver de Swift, qui eux-mêmes descendent non moins directement des Histoires comiques (Voyages aux Etats de la Lune et du Soleil) de Cyrano de Bergerac...

Et cependant c'est une aventure que Butler nous raconte, son aventure à lui-même : mais c'est une aventure intellectuelle, toute morale et philosophique. Il a vécu et souffert, comme tout le monde; mais au contraire de la plupart des hommes, il n'a pas vécu et souffert en vain.

Blessé, il s'est réfugié en lui-même ; il s'est regardé vivre et souffrir, et, s'étant ainsi séparé des hommes pendant tout le temps qu'a duré sa méditation, il a pu, en revenant à eux, les voir avec d'autres yeux, et découvrir l'humanité et la société comme son héros découvre ce peuple bizarre, jusque-là ignoré du reste de la Terre : le peuple d'Erewhon.

C'est l'aventure de quelques autres esprits, et notamment de Pascal. Mais Pascal est chrétien et a pour guide l'Eglise, tandis que Butler est panthéiste et croit en l'Evolution. Valéry Larbaud

par LIBRIO64
Les Misérables, Tome 1/3 Les Misérables, Tome 1/3
Victor Hugo   
Ce livre est impressionnant d'intensité et j'ai rarement lu quelque chose d'aussi richement écrit. Jean Valjean est un personnage au destin et au caractère incroyables. Ce livre m'a passionné, même plus, donné de la passion à ma vie. Lire la version intégrale nous engage à nous plonger dans les envolées lyriques de l'auteur qui par exemple nous raconte la bataille de Waterloo en 80 pages sans que cela aie un rapport avec l'histoire, mais ces passages là peuvent être survolés ou sautés sans que ça altère le livre. Je conseille ce livre aux personnes passionnées, patientes et qui ont envie de lire une saga sans histoires d'amour, ce livre est exigeant et n'est pas à mettre dans les mains de ceux qui n'aiment pas les longues descriptions de lieux. Une des meilleures expériences littéraires que j'ai pu vivre.

par Virgile
Le Grand Meaulnes Le Grand Meaulnes
Alain-Fournier   
C'est sûr : Ce roman, que j'ai dû lire en quatrième, est un grand classique, par lequel on doit passer. A tous ceux qui veulent le lire : ACCROCHEZ-VOUS. Je vais être franche : la première partie est très dure à accrocher mais la seconde et la troisième sont plus simples. On arrive à pénétrer dans l'histoire. La fin m'a même fait pleurer. C'est seulement à la dernière page que l'on se rend compte que ce livre est très beau.

par myra44
Sept contes gothiques Sept contes gothiques
Karen Blixen   
Empruntant un masque masculin, la baronne Blixen avait d'abord publié les Sept Contes gothiques sous le nom d'Isak Dinesen en 1935. Le sortilège ici est d'une nature singulière, animé de personnages réalistes sur fond d'aventures vécues, mais où le naturel confine au délire, où le fantastique chevauche le réel, franchissant avec désinvolture des limites qui ne sont pas aussi nettes qu'on voudrait nous le faire croire. Après un raz de marée sur la côte danoise, une vieille demoiselle noble qui s'invente un passé de courtisane, un valet de chambre assassin déguisé en cardinal capable de faire des miracles, une jeune femme fugueuse et un garçon mélancolique se réfugient dans un grenier en attendant la mort ou une barque libératrice. Dans une autre histoire, deux sœurs restées vierges par amour pour leur bandit de frère dînent avec le fantôme de celui-ci. Contes gothiques, contes romantiques venus du pays d'Hamlet... Avec Karen Blixen, dame errante d'un univers disparu, les vieilles lunes rajeunissent et sont contemplées dans un éternel présent.

par x-Key
Racines Racines
Alex Haley   
Un livre poignant et déchirant, qui nous fait passer par toute une palette d'émotions ( peine, rage, haine, respect, espoir...)
L'histoire se passe sur de nombreuses générations, et chaque époque voit son lot d'injustices, de ségrégation, de tortures ...
Mais il y a par dessus tout, cette force que rien ne peut détruire, "savoir qui on est et d'où l'on vient".
SUBLIME. A LIRE AU MOINS UNE FOIS DANS SA VIE

par ccmars
Solaris Solaris
Stanislas Lem   
Un livre fascinant qui se lit comme un rêve éveillé .Une réflexion philosophique plus qu'un livre de SF , il ne faut surtout pas chercher à comprendre au risque de se perdre , beaucoup de termes techniques fort peu compréhensibles mais qu'importe , cela permet de garder une part de mystère et surtout de faire fonctionner à plein régime son imagination !
Au cœur des ténèbres Au cœur des ténèbres
Joseph Conrad   
Qui dit "Au coeur des ténèbres" dit désormais "Apocalypse Now". L'un ne va plus sans l'autre.
A l'instar de Blade Runner - qui est un des rares films à avoir su à ce point transcender un roman - Apocalypse Now est certainement une des meilleures adaptations cinématographiques réalisées à ce jour.
C'est celle de cette longue nouvelle de Joseph Conrad - ancien marin devenu écrivain -, qui inspira autant Orson Welles que Robert Silverberg.
Si Apocalypse Now est un chef-d'oeuvre, c'est d'abord pour la pertinence de sa transposition (Au coeur des ténèbres est une allégorie anthropologique de la descente aux enfers psychologique. Un enfoncement progressif et inéluctable dans les parties les plus sombres de l'âme. Par ses perpétuels contrastes visuels, l'oeuvre révèle des zones de lumière effrayantes, tout autant que splendides).
Ensuite bien sûr pour la peinture de ces époques qui atteignent sans broncher les tréfonds de la sauvagerie (mais qui sont les vrais sauvages ? le film de Coppola préférera la sauvagerie de la guerre du Vietnâm à celle de la domination colonialiste, mais peu importe. Same player, do it again).
Enfin également pour le seul spectacle opposant le sombre au clair, le noir à l'aveuglante lumière. Au coeur des ténèbres/ Apocalypse Now est un 'tableau' dans les multiples acceptions du terme. le film, bien sûr, qui décline un clair-obscur démesuré, un feu d'artifice de contrastes. Mais le livre tout autant.

Pour l'histoire du court roman de Conrad, elle est assez simple : un jeune officier de la marine marchande est envoyé au coeur du Congo belge, à la recherche d'un collecteur d'ivoire dont on est sans nouvelles. A priori une mission sans saveur.
Ce sera une plongée en enfer.

L'intérêt de ce récit ? Retenons le génie narratif. Rarement un récit d'horreur pure aura autant pris les traits du récit d'aventures.
Ici tout est gluant, la jungle isole son héros du monde civilisé en même temps qu'elle brise les illusions de ce jeune idéaliste au fur et à mesure qu'il remonte le bras de ce fleuve noir. le monde, d'un ennui mortel, ne paraît beau à voir que dans les flammes. Voilà ce qu'il ne peut s'avouer.
Rarement autant de thèmes si ardus à traiter (la folie, la barbarie, la sauvagerie, l'oubli de soi, l'arrogance colonialiste, la réclusion dans des idéaux flous et hypocrites) auront su trouver un écho aussi lumineux.
Au coeur des ténèbres est un chef-d'oeuvre inspirant un ched-d'oeuvre. Il relève non plus de la littérature, mais du mythe. Il ressemble à l'un de ces récits que devaient se faire les Dieux entre eux le soir au coin du feu pour se faire peur. Et dont l'homme est le héros.
"La lumière, la lumière, la lumière". Voilà comment se terminait le leur.
Frankenstein Frankenstein
Mary Shelley   
Un excellent livre avec son lot de monstruosité et parfois surpris par ce récit vraiment bien écrit et pas toujours facile, car le monstre n'est pas toujours celui qui a l'apparence du monstre excellent !
qui ne connaît pas Frankestien un livre choc j'ai adoré!
Le meneur de loups Le meneur de loups
Alexandre Dumas   
Ce conte est peut être un peu long pour ce que c'est. Sachant que la morale de l'histoire est explicitée dès les premières pages, la surenchère de malheurs qui s'accumulent sur le héros à cause de sa trop grande jalousie n'était pas forcément utile. Pour moi, il avait déjà son compte à la moitié du roman, pas besoin d'aller aussi loin dans le tragique.
Pour ce qui est de l'écriture, si j'aimais bien ce style un peu vieillot et un peu enfantin il y a quelques années, maintenant j'ai plus de mal à m'accrocher. J'ai dû sauter pas mal de descriptions et de répétitions qui alourdissaient l'histoire, si je ne l'avais pas fait j'aurais certainement abandonné ma lecture avant la fin.

par Fyerise
Les Buddenbrook Les Buddenbrook
Thomas Mann   
Magnifique saga d'une famille commerçante de l'Allemagne du Nord. Sur plusieurs générations , de la fondation à la chute.
Ce roman fut interdit par les nazis qui n'acceptaient pas l'idée qu'une famille de la grande bourgeosie, de pure race germanique puisse déchoir. Et pourtant,...Thomas Mann, l'auteur, avait reçu le prix nobel de litterature.!!!





par marieb
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3