Livres
515 160
Membres
528 357

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Maureen Johnson

5 890 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 310 lecteurs
Or
2 263 lecteurs
Argent
1 778 lecteurs
Bronze
1 286 lecteurs
Lu aussi
1 484 lecteurs
Envies
6 329 lecteurs
En train de lire
146 lecteurs
Pas apprécié
202 lecteurs
PAL
2 784 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.76/10
Nombre d'évaluations : 2 083

1 Citations 1 297 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Maureen Johnson

Sortie France/Français : 2019-06-05

Les derniers commentaires sur ses livres

Les Chroniques de Bane, Tome 5: L'Origine de L'Hôtel Dumort

Cette nouvelle permet d'en apprendre un peu plus sur un lieu qu'on retrouve ensuite dans TMI.

Intéressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sniamgn1 2020-06-25T18:05:51+02:00
Flocons d'amour

Ce livre est rempli d'amour et d'humour !! Je l'ai dévoré en quelques jours ! Je le conseille

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aryia 2020-06-28T15:12:55+02:00
Flocons d'amour

J’ai bien conscience que lire une romance de Noël au beau milieu du printemps peut sembler une idée fort saugrenue …. Mais ne dit-on pas qu’en mai, il faut faire ce qui nous plait ? Et assurément, ce qui me plait en ce moment, c’est de me plonger dans des récits hautement réconfortant, pour lutter contre la morosité ambiante qui n’a absolument rien à envier à celle qui nait du temps grisâtre de l’hiver ! De plus, depuis que j’ai vu le film, il y a quelques mois, j’étais vraiment très intriguée par ce concept de « romans à trois voix » : comment ces trois auteurs allaient-ils parvenir à relier entre elles leurs histoires respectives ? L’idée est pour le moins originale : trois auteurs pour trois nouvelles qui se déroulent au même moment, au même endroit, avec les mêmes personnages. Ajoutez à cela le fait qu’une de mes amies me l’ait choisi dans le cadre d’un challenge, et vous comprendrez qu’en dépit des apparences (souvent trompeuses), le moment était juste idéal pour lire enfin ce livre qui trainait dans les étagères depuis presque trois ans !

Jubilé est en train de vivre le pire Noël de toute son existence : ses parents ont été embarqué par la police pendant qu’ils participaient à une vente de villages de Noël miniatures, son train est bloqué au milieu de nulle part à cause d’une tempête comme on n’en a jamais vu, et son petit copain ne semble prêter aucune attention à ses malheurs ! Elle trouve refuge dans une Waffle House, aussitôt suivie par une horde de pompom-girls surexcitées, et fait la connaissance de Stuart, qui lui propose de passer la nuit chez lui, ce qu’elle accepte aussitôt : trop de pompom-girls, ça craint. Pendant ce temps, Tobin et ses deux meilleurs amis se préparent pour une mission de la plus haute importance : amener un jeu de société aux pompom-girls de la Waffle House, et ce malgré les congères de neige plus hautes d’une maison, sans oublier la rude concurrence que représentent les terrible jumeaux. Enfin, Addie s’efforce de prouver au monde entier qu’elle ne passe pas ses journées à se lamenter sur son sort … mais il n’empêche que Jeb lui manque, que sa coupe de cheveux est atroce et qu’il ne cesse de lui arriver tellement de malheurs !

A la question précédemment posée – pour souvenir, « comment ces trois auteurs allaient-ils parvenir à relier entre elles leurs histoires respectives ? » –, je peux désormais répondre : avec brio ! En effet, une fois la dernière page de la dernière novella tournée, je peux vous affirmer que les trois récits s’imbriquent et s’entremêlent à merveille. Comme dans un puzzle, toutes les pièces s’emboitent harmonieusement pour former un magnifique tableau : chaque petite intrigue se dénoue en un grand final en apothéose, et c’est vraiment génial ! Je dois avouer que, prise indépendamment des autres, la première nouvelle (celle de Maureen Johnson) m’avait laissé quelque peu indifférente : c’était certes mignon, mais sans plus. De même, si la deuxième (celle de John Green) m’avait beaucoup fait rire, il lui manquait un petit quelque chose pour être vraiment intéressante. Même constat pour la troisième (celle de Lauren Myracle, par élimination) : elle est vraiment émouvante, mais elle ne se suffit pas à elle-même. C’est vraiment en les lisant toutes les trois qu’elles dévoilent tout leur potentiel, et qu’elles forment cette belle fresque pleine de joie et de rires, aussi réconfortante qu’un bon chocolat chaud bien onctueux au coin du feu !

Car il ne faut pas se mentir : on est vraiment dans de la romance de Noël, avec des dégoulinades de bons sentiments et de la mièvrerie à n'en plus finir ... Du moins au premier abord. En effet, en creusant un peu, en déblayant toute cette neige qui s’accumule et qui transforme la petite ville de Gracetown en véritable paysage de carte postale où tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, on découvre finalement quelque chose de bien plus profond, de bien plus triste également. Car pour tous nos jeunes héros – Jubilé, Tobin et Addie –, ce Noël est avant tout celui de la morosité : la première apprend que ses parents sont en prison à cause d’une ridicule émeute dans un salon consacré aux maisons de Noël miniature (plus ridicule et pathétique, tu meurs), le second se meurt d’amour pour sa meilleure amie mais a trop peur de la perdre pour oser franchir le cap de la déclaration, et la dernière se remet difficilement de sa rupture et ne reçoit de ses amies que des reproches au lieu du réconfort dont elle estime avoir besoin. Clairement, le tableau est plutôt sombre en cette veille et en ce jour de Noël … L’espace d’un instant, j’ai cru qu’on m’avait trompé sur la marchandise : on m’avait promis une romance qui fait « rire et rêver d’amour », pas une rencontre des déprimés anonymes !

Mais ce petit moment de révolte n’a pas duré bien longtemps … Non seulement parce que, rapidement, grâce à la magie de Noël, tous les problèmes se résolvent miraculeusement, non seulement parce que les mésaventures de nos protagonistes sont relatés avec une légèreté et un humour désarmant, mais surtout parce qu’au fil des pages, nous les voyons se métamorphoser. Nous les voyons reprendre vie, rependre espoir. Ils se rendent progressivement compte que leur vie ne s’est pas arrêtée, que leur passé n’a pas tué leur avenir, et qu’il ne tient qu’à eux de changer les choses, en mieux. A travers ces trois récits, les auteurs invitent en effet à se poser des questions sur l'amour, l'amitié, la bonté, l'égoïsme ... Et le tout avec beaucoup de douceur, de délicatesse, de bienveillance également : on fait tous des erreurs, on a tous nos défauts, on a tous un jour ou l'autre fait du mal à quelqu'un sans le vouloir, mais les miracles de Noël existent et ils se cachent peut-être tout au fond de nous, dans cette envie qu'on a de devenir meilleurs. Il suffit parfois de si peu de chose pour changer une vie : un train bloqué, un jeu de société, un cochonnet … Et alors, on se rend compte que notre petit copain ne se préoccupe pas réellement de nous mais uniquement de l’image du « parfait couple » qu’on arrive à montrer, qu’il vaut parfois la peine de prendre son courage à deux mains plutôt que de se complaire dans une routine qui ne nous suffit plus, que donner de soi aux autres est bien plus important que ce que les autres ont à nous donner …

En bref, vous l’aurez bien compris, j’ai été très agréablement surprise par ce « roman à trois voix » ! Ce n’est pas un coup de cœur, car il m’a tout de même manqué un petit quelque chose pour m’attacher véritablement aux personnages (le problème vient assurément du fait qu’on apprend à peine à les connaitre qu’il faut déjà les quitter), car certains passages restaient tout de même un peu trop clichés (cette espèce de fascination pour les pompom-girls me laisse tout particulièrement perplexe), mais ce fut vraiment une lecture sympathique. Une lecture qui donne le sourire, car c’est drôle et décalé, parfois à la limite de l’absurde, car c’est mignon et émouvant, et car c’est plus profond que ça n’en a l’air au premier abord. Ça n’a rien d’un chef d’œuvre, c’est juste une petite parenthèse de douceur et de rire dans ce monde qui semble parfois si cruel et si terrifiant : je suis d’avis qu’on a parfois tous besoin d’une bonne dose de bons sentiments pour retrouver foi en l’humanité et en la vie. Parfois, croire aux miracles de Noël, ça peut faire du bien au moral, même si c’est affreusement « niais » ! Vraiment, si vous avez envie de retrouver le sourire, si vous voulez rêver l’espace de quelques centaines de pages, si vous aimez les belles histoires d’amour et d’amitié, n’hésitez pas à découvrir ce livre pas tout à fait comme les autres !

https://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2020/05/flocons-damour-john-green-lauren.html

Afficher en entier
Ghosts of the Shadow Market: An Anthology of Tales

Certaines nouvelles ont plus d'impact et d'intérêt que d'autres à mes yeux, mais globalement ce fut un vrai plaisir de retrouver mes personnages préférés et en apprendre plus sur ceux à venir.

Afficher en entier
Treize petites enveloppes bleues

Un roman immersif qui nous emmène à la découverte de l'Europe sous ses formes les plus insoupçonnées. Ginny est un personnage à part, elle est aussi forte que faible, et suivre son évolution tout le long de ces trois cent pages est très instructif. La mission assez loufoque de sa tante la pousse dans ses retranchements les plus profonds, la forçant à découvrir qu'il y a en elle une force dont elle ne connaissait même pas l'existence. Entre la première et la dernière page, le personnage évolue et à la fin, c'est une autre Ginny, plus sûre d'elle et de ce qu'elle veut.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NK_O 2020-07-07T01:01:57+02:00
Flocons d'amour

La première histoire (« Le Jubilé Express » de Maureen Johnson) ne m'a pas vraiment convaincue : une histoire qui commence bien, une tournure qui m'a semblé étrange et une conclusion absolument imprévisible et à laquelle je n'ai pas cru. Une histoire qui se laisse malgré tout lire. La deuxième en revanche (« Un miracle de Noël à pompons » de John Green) m'a tout de suite beaucoup plus plu. Des personnages plus réalistes et une aventure – comme souvent avec cet auteur – inattendue et fofolle. Enfin, la troisième (« Le Saint Patron des cochons » de Lauren Myracle) m'a vachement énervée, avec un personnage principal qui vit une période pas cool pendant que l'une de ses amies ne cesse de sermonner... agrougrou ça m'agace !

En soit, une bonne collaboration qui brille sur la fin, avec toutes les histoires qui se croisent pour se rejoindre dans une fin qui fait sourire. Un livre facile à lire et très accessible.

Afficher en entier
La dernière petite enveloppe bleue

J'ai un peu hésité à lire ce second tome puisque je n'en voyais pas l'intérêt. J'aimais la fin floue du tome précédent mais finalement je me suis décidée et je n'ai pas regretté. Les deux livres sont très différents ; ce sont pas les mêmes personnages, l'intrigue est légèrement similaire mais ce qui change c'est que cette fois Ginny ne coure pas sur les traces de sa tante dans l'espoir d'oublier sa mort. Cette fois-ci, elle a des compagnons, qu'elle n'a pas forcément choisi d'ailleurs, qui vont en plus de l'aider dans sa quête, lui permettront de trouver sa voie, son avenir.

Afficher en entier
Les Chroniques de Bane, Tome 11 : The Voicemail of Magnus Bane

J'ai d'abord hésité à lire cette nouvelle car elle n'est disponible qu'en anglais,ce que je trouve dommage, mais finalement je suis bien contente de m'être décidée!

Cette lecture est partagée entre le rire et les larmes:

on y trouve la réaction des proches d'Alec après sa rupture avec Magnus, celle d'Isabelle, si protectrice envers son grand frère est juste adorable.

Si voir Isabelle omniprésente dans les messages de Magnus n'est pas étonnant, on y retrouve aussi certains personnages plus inattendus, comme Spoiler(cliquez pour révéler)Maryse, qui même si elle n'aime en pas la relation de son fils avec Magnus tente quand même d'arranger les choses pour rendre son fils heureux ; ou Raphaël, dont on a appris le passé dans les chroniques précédentes.

Les messages sont souvent drôles mais l'ambiance est plus à la tristesse de deviner Alec et Magnus malheureux de leur rupture.Spoiler(cliquez pour révéler) Le fait de savoir qu'ils se retrouvent dans COHF permet de ne pas désesperer avec les personnages.

Une lecture que je conseille vivement aux fans de Malec!

Afficher en entier
Les Chroniques de Bane, tome 2 : La Reine en fuite

Dans ce deuxième tome, Magnus accepte de prendre part à une folle entreprise qui consiste à faire évader la famille royale de Paris, tout ça pour plaire à un beau jeune homme (brun aux yeux bleu, quel hasard !).

On se rend de plus en plus compte que Magnus, qui veut passer pour un sorcier centenaire que rien n'atteint, a en fait une âme très romantique.

Cette histoire, si elle est comique comme la première, nous dévoile un peu plus la personnalité de Magnus.

J'admire également la manière dont l'auteure arrive à intégrer son personnage dans des faits historiques réels.

Le personnage d'Axel, un beau jeune homme courageux entraîné dans une grande aventure pour la personne aimée, me rappele forcément Alec, Spoiler(cliquez pour révéler)et j'ai ressenti un pincement au cœur en voyant avortée sa relation avec Magnus, qui aurait pu être supeebe.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hermione777776 2020-07-29T16:56:50+02:00
Flocons d'amour

(Relecture)

Cette relecture m'a fais très plaisir ! 3 histoires d'amour, avec la magie de Noël, qui sont très sympathiques. J'aime bien que les 3 parties soient liées, ça fait une continuité.

Je ne me souvenais pas du tout de la 3ème, sûrement car c'est celle que j'apprécie le moins. Les 2 premières sont superbes et vraiment bien écrites.

L'humour est léger et agréable, surtout dans l'histoire de Jubilé mais aussi dans celle de Tobin (j'adore le passage où le Duc parle à la voiture, c'est super drôle et aussi celui où il est expliqué ce qui se passe dans le cerveau quand Spoiler(cliquez pour révéler)on tombe dans un ruisseau gelé, à la première lecture, c'est vraiment marrant.)

J'aime beaucoup que la 2ème histoire parle du préjugé du garçon manqué.

Malgré l'avoir relu en plein été, j'ai eu l'impression d'être totallement à Noël, avec la neige qui tombait dehors, bref j'étais quand même complètement dans le trip tellement j'étais plongé dans le roman. Je pense que je vais le relire à Noël prochain car c'est la lecture parfaite à ce moment là ! (Et c'est aussi le livre parfait à offrir en cadeau de Noël =) )

Afficher en entier

On parle de Maureen Johnson ici :

Dédicaces de Maureen Johnson
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Soho Press : 4 livres

Gallimard Jeunesse : 3 livres

12-21 : 3 livres

Walker Books : 3 livres

Margaret K. McElderry Books : 3 livres

HarperCollins Children's Books : 2 livres

Hachette Jeunesse : 2 livres

Penguin Books Ltd : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array