Livres
515 936
Membres
529 876

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Margaret Atwood

Canada Né(e) le 1939-11-18 ( 80 ans )
2 063 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Mellana 2018-08-28T14:23:40+02:00

Biographie

Née à Ottawa, Ontario, Margaret Atwood est la fille de Carl Edmund Atwood, zoologue, et de Margaret Dorothy Killiam, nutritionniste. Par le métier de son père, Margaret Atwood passe la majeure partie de son enfance entre les forêts du Nord du Québec, Sault Ste. Marie, Ottawa et Toronto.

Elle commence à écrire à l’âge de 16 ans. En 1957, elle entreprend des études au collège Victoria à l'Université de Toronto. Elle suit notamment les cours de Jay Macpherson et de Northrop Frye. Elle obtient un baccalauréat ès arts en anglais (avec des mineures en philosophie et en français) en 1961.

Après avoir reçu la médaille E. J. Pratt pour son recueil de poème Double Persephone, elle poursuit ses études à Harvard, au Radcliffe College, dans le cadre d’une bourse Woodrow Wilson. Elle est diplômée en 1962 avant de prolonger ses études à l'Université Harvard pendant quatre ans.

Elle enseigne tour à tour à l'Université de Colombie-Britannique (1965), à l'Université Concordia à Montréal (1967-1968), à Université de l'Alberta (1969-1979), à l'Université York à Toronto (1971-1972) et à l'Université de New York.

En 1968, Atwood épouse Jim Polk, mais divorce quelques années plus tard, en 1973. Elle se marie ensuite avec le romancier Graeme Gibson. Elle donne naissance à sa fille Eleanor Jess Atwood Gibson en 1976.

Le prix Arthur C. Clarke lui est décerné en 1987 pour son roman La Servante écarlate (The Handmaid's Tale).

Elle remporte le Booker Prize en 2000 pour son roman Le Tueur aveugle (The Blind Assassin), qui n'est publié qu'en 2002 en France.

Lors de l'élection fédérale canadienne de 2008, elle accorde son appui au Bloc québécois, parti prônant la souveraineté du Québec.

En janvier 2009, une polémique éclate à Toronto : son livre La Servante écarlate est accusé par un parent d'élève d'être violent, dépravé et tout à la fois anti-chrétien et anti-islamiste. Cet événement souligne la force de l'écriture d'Atwood qui parvient à perturber les rigoristes dans leurs convictions. L'affaire n'aura pas de suite.

En 2015, elle remet le manuscrit de son livre Scribbler Moon au projet de « bibliothèque du futur » de l'artiste écossaise Katie Paterson, qui sera ainsi publié en 2114. Elle est la première des cent auteurs à participer à ce projet.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
426 lecteurs
Or
709 lecteurs
Argent
524 lecteurs
Bronze
343 lecteurs
Lu aussi
345 lecteurs
Envies
1 698 lecteurs
En train de lire
137 lecteurs
Pas apprécié
100 lecteurs
PAL
1 095 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.6/10
Nombre d'évaluations : 979

3 Citations 430 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Margaret Atwood

Sortie France/Français : 2019-10-10

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par vampiredelivres 2020-07-16T21:40:35+02:00
Les Testaments

Quand je me suis retrouvée, par un heureux concours de circonstances, à errer dans une librairie bien fournie au beau milieu d’une gare où j’avais du temps à perdre (quel heureux concours de circonstances, vraiment !), j’ai immédiatement su que j’allais mettre la main sur Les Testaments. Il n’y avait aucune raison valable pour que je ne l’obtienne pas. (Mode warrior désespérée activé.)

Anecdote mise à part, j’attendais beaucoup de ce roman, au vu de ce que j’avais découvert dans La Servante écarlate… et Les Testaments ne m’ont absolument pas déçue. Peut-être moins glauque et un peu plus axée aventure / young adult, surtout au vu de l’âge de deux des personnages principaux, l’histoire garde néanmoins cet aspect introspectif et analytique qui s’exprime un peu différemment à travers chaque personnage.

On suit la progression donc, de trois protagonistes féminines : Agnès Jemima, la fille d’un puissant commandant de Gilead (oui, je n’arrive pas à me faire aux changements linguistiques qui l’ont transformé en Galaad dans ce tome), Daisy, qui vit au Canada et milite contre le régime gileadien, et la seule et l’unique, l’incomparable, l’indestructible… Tante Lydia. Oui, cette même imbuvable geôlière apparue dans l’histoire de Defred, qui soudain apparaît sous une toute autre lumière quand elle écrit son testament olographique.

D’ailleurs, j’en profite pour noter que les références à la Servante écarlate sont nombreuses, et forment en fait le fil conducteur de l’histoire. Dès le tiers du récit environ, on comprend ce qui relie Agnès et Daisy, et ça fait sourire de voir que l’auteure a su, sans jamais citer explicitement de nom, à rappeler des personnages du tome précédent.

L’univers de Gilead est toujours aussi écœurant, surtout quand on voit ce que deviennent celles qui grandissent dedans sans avoir d’autre perspective que celle qu’on leur offre, et qui de fait considèrent la situation comme parfaitement normale. À ça s’ajoute la voix de Lydia, qui elle revient comme Defred dans le passé, raconte ce qui l’a amenée à devenir cette éminence grise féminine que tous craignent et jalousent. Et, j’avoue, elle a été ma narratrice préférée. Son testament olographique d’Ardua Hall, un mélange de cynisme, de manipulation, de tristesse et de résignation, m’a réellement rappelé la manière de raconter de Defred. Agnès et Daisy sont certes intéressantes, mais il leur manquait probablement la maturité et le recul nécessaire pour pouvoir porter des jugements intéressants et réfléchis. En outre, elles se font balader de gauche à droite sans jamais être réellement maîtresses de leurs actions.

Et c’est là-dessus que la Servante écarlate gagne sa cinquième étoile pour moi, contrairement aux Testaments. Il y avait quelque chose de brutalement marquant dans l’histoire de Defred, et c’est aussi le cas dans celle de Tante Lydia, mais c’est un peu étouffé dans les aventures folles de deux adolescentes qui, contrairement à Defred, peuvent soudain renverser un régime tout entier… x)

Plus sérieusement, l’idée n’est pas mauvaise, parce qu’on savait depuis l’épilogue de la Servante écarlate que Gilead finit par tomber un jour, et c’est certainement à cause des crasses internes d’un régime qui n’était de toute manière pas viable à long terme dans un monde médiatisé moderne, mais… Ouais, on fait intervenir deux gamines pour sauver la situation. Mah.

Après, je pinaille, mais on ne peut pas ôter à ce roman sa qualité. La narration est incroyablement ciselée et précise, l’atmosphère reste pesante tout le long, la tension est maintenue. En fonction des lieux, l’ambiance peut devenir franchement étouffante, mais aussi parfois un peu plus calme, plus paisible. Et j’ai toujours des dizaines de questions concernant les femmes de Gilead, mais essentiellement celles qui ont vécu la transition. Celles qui sont devenues Marthas, Éconofemmes, Tantes ou premières Perles missionnaires… tant de choses que j’aimerais bien voir par le prisme de quelqu’un qui a connu l’avant et l’après. Peut-être aussi les Yeux, les Commandants, savoir comment on a pu en arriver là et si certains de ces hommes avaient des regrets ou essayaient de changer les choses.

Tout ça pour dire que je voudrais en savoir plus, toujours plus. :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nathaliTay 2020-07-18T05:32:55+02:00
Les Testaments

J’avais très hâte de lire cette suite tant attendue et je n’ai pas été déçue. Bien que j’ai anticipé certains faits comme entre autres, le lien filial entre certains protagonistes, j’ai tout de même trouvé le récit captivant et il complète bien le premier volume. Je n’ai regardé que la première saison de la série télévisée afin de me réserver des surprises et de profiter au maximum ma lecture. Ceux qui, comme moi, ont adoré la Servante écarlate ne doivent pas passer à côté de cet ouvrage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chipiereads 2020-07-19T14:07:01+02:00
La Servante écarlate

J’ai commencé par regarder la série, j’avais adoré la saison 1 et j’ai acheté ce bouquin avant la sortie de la saison 2, espérant dépasser la série. Mauvais calcul, le bouquin ne raconte que la saison 1 !

N’empêche que j’ai beaucoup aimé connaître les pensées du personnage principal, encore plus que ce que l’on entend dans la série.

D’habitude je préfère lire un livre avant de regarder son incarnation au cinéma / Netflix mais pour ce cas-ci, j’ai bien aimé faire l’inverse. L’univers est assez étrange et le livre aux premiers abords pas très facile à lire, j’étais bien contente d’avoir des images en tête en lisant.

De plus, je trouve que la série et le livre se complètent bien au lieu de se répéter.

Les saisons suivantes ont été top aussi, supervisées par l’auteure qui a validé que ça s’inscrivait bien dans la continuité de son récit et je trouve que c’est juste du génie à quel point c’est bien fait.

Afficher en entier
C'est le cœur qui lâche en dernier

Idée originale mais ça a paru une tournure trop étrange à mon goût..

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chipiereads 2020-07-19T15:15:02+02:00
Les Testaments

Cette dystopie dans sa globalité, en incluant tous les supports culturels, est un coup de coeur littéraire.

Margaret Atwood a su composer une suite qui se tient 34 ans après la publication de son premier opus et en incluant la série commme partie intégrante du récit, une expérience inédite que j'ai adoré !

Avec les trois témoignages, nous avons trois points de vue complètement différents, ce qui est très enrichissant. C'est étonnant de voir à quel point notre personnalité, notre vécu et les avis de notre entourage influent sur notre propre point de vue concernant une même et unique situation.

Cela diffère du premier opus où nous avions un unique point de vue, celui d’Offred, qui est forcément biaisé mais plus réel : on se sentait coincé avec elle, on sentait sa détresse.. le tableau peint est tellement noir qu'on se dit qu'il y a zéro espoir qu'elle s'en sorte.

Ici, on change complètement de ton, on sait que Gilead va tomber donc on est intéressés par le comment, vu le tableau peint auparavant, ça paraissait impossible.

Les trois récits sont très captivants mais j'ai une préférence pour celui de Tante Lydia. C'est la plus mature, elle a connu les deux mondes et nous l'avons vue devenir un monstre dans ce second via le discours d'Offred. Du coup, aller dans les coulisses et avoir ses confidences sur le sujet, tous les secrets auxquels elle a accès, c'est juste captivant !

Très honnêtement je suis conquise !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Busanblue 2020-07-23T17:27:45+02:00
La Servante écarlate

Cette lecture fût très étrange, elle n'en est pas moins agréable. Je vous avoue que le style d'écriture est plaisant malgré l'ambiance pesante qui m'a fait réfléchir bien souvent sur notre société actuelle. Bref, une lecture que je ne regrette pas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bourguip 2020-08-01T09:56:47+02:00
La Servante écarlate

Une lecture très intéressante !

Je savais à quoi m'attendre concernant la trame générale de l'histoire, ce livre ayant été beaucoup commenté, mais cela ne m'avais pas préparé à l'écriture en elle-même...

C'est une écriture très différente des dystopies actuelles, l'action est très lente, il ne se passe pas grand chose...mais je n'ai pas pu m'empêcher d'avancer pour connaître la suite.

L'auteure nous distille, en effet, des éléments, permettant de comprendre ce qu'il s'est passé dans ce pays et pourquoi ils en sont arrivés là, au compte goutte mais on continue la lecture, captivés.

Dans les différents commentaires que j'ai pu lire, l'accent est surtout mis sur la condition des femmes dans cette république de Gilead, pour ma part je pense que le sort réservé aux hommes n'est pas plus enviable (mis à part une poignée de nantis).

Ce qui m'a vraiment fait réagir c'est le fait que cela pourrait parfaitement arriver, maintenant, dans des sociétés comme les nôtres, flippant !

En résumé un très bon moment de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Clementine2000 2020-08-02T10:54:31+02:00
La Servante écarlate

J'ai lu ce livre par curiosité, j'en garde un avis mitigé, je n'ai vraiment pas apprécié la première moitié du livre, j'ai eu beaucoup de mal à rester concentrée car je ne voyais pas où l'histoire allait. le début ressemble à une sorte d'énumération de moments de la vie du personnage sans vraiment de but.

La deuxième moitié à partir du passage chapitre 23 sur les "reconstructions" m'a beaucoup plus plu, les passages que j'avais trouvé très glauques et malaisants dans les 150 premières pages sont beaucoup moins présents dans la fin du livre.

De nombreux passages m'ont rappelé 1984, avec le même type de régime mis en place, ici avec en particulier une oppression des femmes réduite à des sortes de robots avec un rôle définit pour chaque "catégorie". Le plus effrayant dans ce genre de livre c'est de voir à quel point l'instauration de ces états totalitaires a été simple. Toutes traces du monde "d'avant" bannies, considérées comme illégales; un endoctrinement des Handmaids dans les Red Centres; un contrôle absolu de la société; une propagande massive; de nombreux néologismes; et comme dans 1984 cette opposition au reste du monde Spoiler(cliquez pour révéler)que l'on voit ici avec les touristes qui viennent et qui ne comprennent pas cette société, qui ne comprennent pas que les femmes soient "heureuses" comme ça..

Un livre intéressant en matière de culture générale, qui fait réfléchir, mais qui n'est pas du tout plaisant à la lecture (ce qui est aussi le but recherché je suppose).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Philihp 2020-08-12T11:24:08+02:00
Les Testaments

Une bonne suite différée, qui revient sur la mise en place du régime totalitaire, mais une fin un peu simpliste qui ne cadre pas trop avec la puissance et le niveau de contrôle Gilead.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par brokenbloodheart 2020-08-13T14:58:10+02:00
La Servante écarlate

Je referme à l'instant " La servante écarlate" de Margaret Atwood et je peux vous dire que cette lecture ne nous laisse pas indifférent. Si vous ne connaissez pas la série, je vous conseille de le lire avant, car personnellement, j'ai connu la série avant le livre, et je pense que j'ai été un peu déçue quelque part. Dans le livre, nous avons très peu de détails comparé à la série et c'est un peu déroutant. On ne peut pas s'empêcher de faire une fixette sur ce qu'on sait déjà, sur les personnages et certaines scènes qui, dans le livre, interviennent avant ou plus tard.

Cela mis à part, c'est un roman d'anticipation vraiment génial avec un style d'écriture à la fois littéraire et oralisé, qui nous permet de nous immerger complètement dans l'univers de June. C'est choquant, révoltant, haletant. J'ai eu du mal à terminer le bouquin car il est assez long et ce n'était clairement pas une lecture tranquilou au bord de la piscine, mais je l'ai vraiment apprécié, tant en profondeur que dans la forme. Néanmoins, je n'achèterai pourtant par la suite, car je préfère la série malgré tout.

Curieux n'est-ce pas ? D'habitude on préfère le livre au film ;)

Afficher en entier

Dédicaces de Margaret Atwood
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Robert Laffont : 26 livres

10/18 : 10 livres

J'ai lu : 3 livres

Boréal : 2 livres

LGF - Le Livre de Poche : 2 livres

Vintage Books : 2 livres

Le Serpent à plumes : 2 livres

Hexagone : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array