Livres
511 340
Membres
521 977

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Linda Green

39 lecteurs

Activité et points forts

Classement dans les bibliothèques

Diamant
9 lecteurs
Or
10 lecteurs
Argent
9 lecteurs
Bronze
2 lecteurs
Lu aussi
6 lecteurs
Envies
44 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
2 lecteurs
PAL
37 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.69/10
Nombre d'évaluations : 13

0 Citations 11 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Linda Green

Sortie France/Français : 2020-06-10

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par kaliscrap 2018-03-24T15:16:04+01:00
Une seconde de trop

Difficile de parler de ce livre sans trop spoiler et en même temps ...Je ressors de ce livre avec un sentiment de tristesse ... c'est un livre dur avec une histoire assez triste sur le fond.

Une fillette joue a cache cache avec sa mère au parc et une seconde d'inattention de sa mère suffit pour qu'elle disparaisse ...commence une vraie tragédie pour les parents à la recherche de la fillette. Mais cette petite ne s'est pas évaporée ... elle à été prise en charge pour "son bien être" non .. mais par qui ... et pour quelles raisons s'occupe t'on d'elle ainsi ...

un vrai page turner avec un dénouement que j'ai beaucoup aimé .. bref un bon roman psychologique

Afficher en entier
Commentaire ajouté par OceaneDeepa 2018-05-09T20:11:58+02:00
Une seconde de trop

Chronique : https://worldofvoz.com/2018/05/09/une-seconde-de-trop-linda-green/

Je remercie les éditions Préludes d’avoir accéder à ma demande de lecture via la plateforme NetGalley !

J’ai mis beaucoup de temps avant d’écrire cet avis, pourtant j’ai lu ce livre en une journée. Il y a quelque chose qui me chiffonnait et je n’arrivais pas à savoir quoi. Maintenant, j’ai trouvé et je peux vous dire ceci : j’ai adoré cette lecture (preuve en est, j’ai lu ce livre rapidement) mais il y a un gros « MAIS ».

Pour m’expliquer, je vais d’abord commencer par les bons points de ce livre. Ce livre vous prend aux tripes. Les chapitres vont s’alterner selon les points de vue de trois personnes : Linda, Muriel et Matthew. Linda, mère de famille, va connaitre l’horreur quand sa fille va se faire kidnapper. Il n’y a pas vraiment de mystère quant au kidnappeur car on sait tout de suite qui commet cet acte.

La force du livre réside dans son aspect psychologique. Du côté de Linda, on va suivre sa descente aux enfers pendant la disparition de sa fille, le désespoir que cela entraine pour elle et sa famille, toute sa remise en question en tant que mère. En plus, il faut ajouter à cela les personnes qui se permettent de la juger comme les mères des camarades d’Ella et les journalistes prêts à tout pour déterrer du sordide dans le but de faire de l’audience. C’est très difficile car on a juste envie de lui dire que ce n’est pas de sa faute et de la réconforter.

Muriel, la dame qui a enlevé la petite Ella, nous décrit ce qui l’a poussé à enlever la petite. Elle s’est enfermée dans sa folie et ses convictions, c’est franchement effrayant. Elle a décidé qu’elle était une mère parfaite et se permet donc de juger les autres mères selon ses critères à elle. Personnellement, je l’ai souvent comparée à une personne plus catholique que le pape. C’est ce genre de personne qui pense toujours avoir raison, mais qui ne sait pas faire de la place aux autres et se réfugie derrière de sacro saints principes pour justifier ses actes car incapable de réellement les assumer.

Je ne vais rien dévoiler au sujet de Matthew mais au plus je lisais ses interventions, au plus j’avais peur pour lui. De plus, au-delà du kidnapping, l’histoire de Matthew, Muriel et Lisa est bien plus liée qu’il n’y parait.

Maintenant, j’en viens au gros bémol qui me titillait. Même si ce thriller joue plus la carte de la psychologie à défaut d’être réellement surprenant dans ses événements, je ne suis pas sûre de me souvenir de ce roman dans quelques années. Et c’est ça qui m’a gêné. Dans quelques années, si on me demande conseil pour des thrillers psychologiques, je ne suis pas sûre de citer de livre car je suis quasiment certaine que je l’aurai oublié, et c’est dommage. En fin de compte, cette lecture ne m’a pas profondément marqué.

En conclusion, je vous conseille quand même ce livre si vous aimez les thrillers qui jouent plus sur la carte de la psychologie des personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sorello 2018-05-15T07:10:09+02:00
Une seconde de trop

une seconde de trop fait partie de ces livres que j'ai apprécié lire, mais sans plus.

une seconde d’inattention, de celle qu'on pense peu importante, de celles ou on n'imagine pas qu'il puisse se passer l'impensable. pourtant, lis détourne les yeux quelques secondes de sa fille et elle disparaît. perdue, kidnappée ? personne ne sait ou elle est passée, ni ce qui peut bien lui arriver maintenant.

je dois dire que j'étais a la base pas forcément hyper pressée de le lire, j'aime les thrillers psychologiques mais le résumé de celui-ci, même s'il me tentait, n'était pas non plus prioritaire sur ma pal. mais en ouvrant un livre (epub) au hasard c'est celui-ci qui est tombé alors voilà.

je sais pas quoi dire en vérité, parce que le livre m'a émue d'une certaine façon, m'a surprise aussi (même si après lecture ça me semblait assez logique !) mais je l'ai aussi trouvé parfois un peu long, pas non plus haletant. j'attend généralement dans un thriller psychologique d'être vraiment prise a la gorge, comme un malaise du à la pression de l'intrigue et c'était pas le cas pour moi ici. je l'ai lu d'une façon assez détachée, parfois prise dans l'histoire parfois non, parfois.

en toute honnêteté, je ne saurais pas dire si c'est vraiment l'histoire ou si c'est juste moi qui n'ai pas lu le livre au bon moment mais au final, ce qu'il en ressort c'est une histoire plutôt en demi-teinte, un bon filon, mais pas forcément haletant tel qu'on peut l'attendre (comme moi) d'un thriller.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ophelie_6942 2018-06-05T19:21:01+02:00
Une seconde de trop

Je me suis lancée dans cette lecture car, chose très importante, j'avais pu découvrir que l'auteur de l'enlèvement était connu dès le début.

Qu'est-ce que ça change?

Pour moi, ça change tout! L'enlèvement est quelque chose de vraiment beaucoup trop angoissant (pour moi) pour vivre cela uniquement du côté de la mère. Savoir que je saurai qui est l'auteur dès le départ me permettait de me rassurer en me disant qu'au moins, j'aurai des nouvelles de la petite.

On est dans un vrai thriller psychologique

Bon, revenons en à ma lecture. Elle fût plutôt bonne, même très bonne. J'ai aimé plusieurs choses dans ce livre. Tout d'abord, les personnages et la façon dont ils évoluent. Car en effet, entre le début et la fin du roman, on a une vraie évolution, il se passe quelque chose de fort, principalement pour l'auteur de l’enlèvement et pour la mère.

Grâce à cette évolution, on a une perception complète d'eux, de leur ressentis et du pourquoi ils agissent comme ça en temps et en heure.

J'ai beaucoup aimé avoir le point de vue des deux côtés, c'était rythmé (même si quelque fois j'y ai trouvé quelques répétitions qui aurait pu être évitées), on ne s'ennuie pas une seconde.

Il y a un 3eme point de vue, qui nous apparaît un peu plus flou, dont on prend les informations, sans trop savoir qu'en faire au début, mais qui donne au texte, une mine d'informations, d'émotion et de suspense supplémentaire. J'ai donc adoré ce côté aussi.

Le fil conducteur est bien mené et jusqu'à la fin, on ne sait pas vraiment (même si je m'en doutais) comment tout ça va finir.

Je conseille donc ce thriller psychologique plein de suspense, si vous êtes fan du genre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lesparolesenvolent 2018-06-22T18:20:44+02:00
Une seconde de trop

Je remercie vivement les éditions Préludes et le site Netgalley de m’avoir proposé ce SP et de découvrir cette auteure pour vous inciter à la lire.

⏩ THEME ORIGINAL⏪

Encore une histoire d’enlèvement d’enfant dont les actualités nous affligent régulièrement. L’originalité de l’intrigue de « Une seconde de trop » se distingue des autres romans du genre en nommant et identifiant dès le début l’auteur du délit du kidnapping d’Ella. Pas de tension de ce côté, mais le roman réunit ces éléments : travail policier, suspens, et psychologique… d’où une difficile classification.

Le lecteur est néanmoins tenu en haleine jusqu’au bout sur le sort d'Ella attachante dans son attitude de petite fille de 4 ans.

⏩ PERSONNAGES ⏪

Les différentes réactions de chaque membre de la famille si bien retranscrites nous submergent d’émotion jusqu’au bout car les différents sentiments sont bien analysés sous la narration de Lisa. Morfondue de culpabilité, elle observe les siens envahis d'espoirs ou encombrés d'idées noires ; doit-elle sa force à ce sentiment d'intuition maternelle ?

En anéantissant l’énigme sur l’identité du criminel, l’auteure aborde ce pan interne et intime de tels faits divers, et le lecteur peut se concentrer sur le comportement des uns ou des autres lorsque survient ce genre d'évènement dramatique. La suspicion des uns sur les autres pourrait nuire à l'entraide et l'union pourtant utile dans ces circonstances. Ici, Lisa s'abstient - et c'est surprenant, c'est mon seul bémol sur l'ensemble - de tout soupçon envers qui que ce soit de sa famille ou entourage. Plus de détails sur le blog : http://lesparolesenvolent.blogspot.com/2018/06/une-seconde-de-trop-de-linda-green.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2018-07-02T19:24:53+02:00
Une seconde de trop

Par le biais du site Netgalley, la couverture de ce livre m'a tapé dans l’œil, puis est venu le résumé et là je savais que je ne pouvais pas passer à côté.

C'est l'histoire d'une mère de famille qui "perd" sa fille de 4 ans. Ella adore jouer à cache-cache dans le parc. Sa mère est toujours un peu pressé mais ne manque pas de jouer avec lors. Alors qu'elle doit compter jusqu'à cent, un coup de fil professionnel l'oblige à répondre. Un peu plus de 100 et la petite n'est pas retrouvée. Une cachette bien trop bonne... à moins qu'elle n'ait été enlevée. L'enquête débute sur un nombre incalculable de suppositions, mais la seule plausible reste celle de l'enlèvement.

Un stress permanent, même sachant qui est derrière tout cela depuis le début de l'histoire. Une histoire qui peut arriver à n'importe qui. Un simple coup de fil, mais cela peut-être un mouvement, un ballon qui s'envole, une personne qui vous parle et votre monde bascule. Lisa a eu une fille Chloé avant d'être avec Alex, un homme qui lui a donné deux enfants, un garçon Otis et une fille Ella. Une famille qui semble normale, pas parfaite, mais des parents qui travaillent beaucoup pour pouvoir offrir ce qu'il faut à leurs enfants. Toujours entre deux eaux, ils aiment leurs enfants, mais parfois n'ont pas le temps de s'attarder sur certains détails. Lorsque tout bascule, le drame s'installe, la peur est omniprésente. Le sommeil ne vient plus, l'angoisse est permanente. Le fait de s'en vouloir est instinctif. Nul n'est infaillible, pourtant c'est ce qui ressort aux yeux des autres : nous devons, nous mère, être infaillible envers nos enfants.

Le livre est écrit à trois voix. Il y a celle de la mère Lisa, celle de Muriel qui s'occupe de Ella et celle de Matthew, le fils de Muriel. Lisa se débrouille comme elle peut pour être présente. On ressent tout l'amour qu'elle a pour ses enfants, son mari. L'épreuve la plus dur n'est pas de perdre son enfant; c'est de ne pas savoir ce qui lui est arrivé. Il lui faut une réponse, elle veut retrouver son enfant. Cette petite Ella qui va entrer à l'école le lundi suivant de son enlèvement (mais qui ne se fera pas). Est-ce qu'elle portera son uniforme un jour ? Est-ce qu'elle aura un avenir ? Autour de Lisa les personnages sont nombreux. Ses parents, ses beaux-parents, son frère qui a un passé qui va être mis en avant, son mari. Il y a les voisins, ceux un peu plus loin, ceux qui ont des dossiers dans des placards et une fois dévoilé vont les faire déménager.

Muriel a subit de nombreux contrecoups de la vie. Un mari qui part avec une jeunette, une vie d'enseignante qui l'a force à fuir l'école où elle enseigne, des idées fixes sur comment tenir une maison, s'occuper d'un enfant... Cette femme a voulu prendre soin de cette petite qui lui rappelle son fils à son âge. Et puis les choses en entraînant une autre, elle la garde. Les explications données font froid dans le dos. L'esprit humain est bien complexe pour dire qu'elle est folle, timbrée, mais il y a une chose qui ne va pas bien.

Quant à Matthew, il subit sa mère sans savoir comment lui dire qu'il est amoureux d'une jeune fille qui a son âge, une certain Sparow. Au moment où il était au lycée il trouvait toujours le moyen de la voir, de passer du temps avec. C'était un amour infini, oui c'était, car elle a rompu, l'obligeant à choisir entre une mère qu'elle n'a jamais vu et elle. Il nous montre sa sensibilité, l'envie de ne faire souffrir personne pour au final être malheureux. Sa mère, c'est sa mère et Sparrow c'est la femme de sa vie. Comment concilier les deux si la première le couve comme un gosse de cinq ans et ne lui laisse pas la possibilité de s'exprimer ?

Nous suivons l'enquête en nous rongeant les ongles, parce que même si nous savons comment est traité Ella, qui nous dit que cela sera ainsi jusqu'au bout ? Les recherches, les affiches, les coups de téléphone, appel à témoin... tout est fait pour retrouver cette adorable enfant. Il y a certaines surprises vers le final qui sont de sacrées coïncidences ! Pourtant rien ne semblait être préméditées, mais au final, qui peut vraiment savoir ? La vision des gens qui ne sont pas atteints n'est pas en reste. Il y aura toujours ceux qui ont leur grain de sel à mettre, qui connaissent tout sur tout et qui savent qui est le coupable. Il y a ceux qui cherchent le coupable et le premier venu est le bon. Il y a ceux qui sont capables de parler sans rien dire d'intéressant. Et ceux qui vont s'apitoyer sur leurs sorts en se disant, ouf mon enfant est toujours là.

En conclusion, un thriller qui démarre sur un enlèvement d'enfant. Rien d'original en somme, mais c'est tout le côté psychologique qui est étalé. Les relations qui sont crées. Les émotions exacerbées. Une famille qui vivait normalement, sans cacher le moindre secret se retrouvant dans un abîme d'angoisse sans fin. Un livre qui donne l'espoir qu'un enfant peut être retrouvé...

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/une-seconde-de-trop-linda-green-a145769836

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SELYA19 2020-01-09T23:52:21+01:00
Une seconde de trop

Ce roman est juste excellent ! Je n'ai pas pu m'arrêter de le lire, j'étais entièrement dedans, avide de connaître le déroulement des événements et la fin de l'histoire..

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aurore-155 2020-05-13T10:27:00+02:00
Quand je ne serai plus là

#Quandjeneseraipluslà #NetGalleyFrance

Tout d'abord je tiens à remercier Netgalley et les éditions Préludes pour ce service presse. C'est le premier roman de Linda Green que je lis et je peux d'ores et déjà vous annoncer que ce ne sera pas le dernier !!

Jess Mount, jeune anglaise, voit sa vie bouleversée par d'étranges messages apparaissant sur le fil d'actualité de son Facebook. Des messages de soutien, d'amour, mais qui concerne tous... son futur ! Dans 18 mois, Jess sera morte, et elle apprend qu'elle le sera de la pire des manières puisque vraisemblablement elle aura été assassinée. Étrangement, elle est la seule à voir ces messages. Deviendrait-elle folle ? Ou ce destin existe-t-il vraiment ? Peut-elle influencer les événements pour qu'ils tournent en sa faveur ?

Difficile de s'imaginer qu'on puisse deviner son futur de cette façon, pourtant Facebook est l'endroit idéal pour lire les messages des uns ou des autres. En tout cas, cela donne à réfléchir. Et si on pouvait changer le cours des événements, si on pouvait éviter tout ce qu'il y a de mauvais ?

Linda Green propose un récit prenant, plein de suspense. Je ne peux pas aborder le thème profond de ce roman sans spoiler, mais le destin de Jess paraît de prime abord assez tragique. On a différents points de vue qui s'alternent au travers de discussions, de messages laissés à Jess sur son Facebook, qui, peu à peu, nous permettent de reconstituer les pièces du puzzle. La question n'est pas de savoir pourquoi elle reçoit des messages, mais plutôt ce qu'elle va pouvoir faire pour changer la donne.

Jess est une jeune femme insouciante, elle vit avec son père, aime se lever tard. Elle travaille dans un cinéma, métier qu'elle aime puisqu'elle est passionnée par les films. Sa meilleure amie travaille avec elle, elles sont inséparables depuis leur enfance. Jess a perdu sa mère 8 ans auparavant et ce décès a été une véritable tragédie pour son père et elle. On revient régulièrement sur le passé de la jeune femme juste après la mort de sa mère. Les sauts entre passé et présent permettent justement de mieux comprendre la psychologie de Jess.

Linda Green écrit d'une plume fluide, agréable, ses personnages sont particulièrement bien travaillés. On s'attache à certains d'entre eux comme le père de Jess, un italien pur souche, très protecteur, qui, dans ses "messages futurs" nous brise le cœur. J'ai adoré la meilleure amie de Jess, toujours là quels que soient les choix de son amie. Elle fait également preuve d'un courage exceptionnelle dans le futur de Jess et lui démontre un amour sans limite.

On est tenu en haleine d'un bout à l'autre du roman, on se demande ce qu'il va advenir de la jeune femme, on s'agace de certains choix, on rit parfois, on est pris dans les filets tissés finement par l'auteur.

Je vous recommande vivement ce roman, il est à la fois drôle, émouvant, profond. Le thème abordé est perturbant et pourtant, tellement actuel... A lire absolument !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loeilnoir 2020-05-14T14:28:05+02:00
Quand je ne serai plus là

Imaginez-vous consulter votre compte Facebook pour y découvrir des posts futuristes de vos proches annonçant votre propre mort ? Comment réagiriez-vous ? C’est l’expérience que va vivre Jess Mount, une jeune femme de 22 ans, qui en lisant son fil d’actualité découvre d’étranges messages la projetant 18 mois plus tard, dans un monde où elle n’existe plus. Son père avec qui elle vit près de Leeds, depuis le décès de sa maman, remercie par le biais de Facebook son entourage pour les marques de sympathie et de condoléances à son égard… Sa meilleure amie Sadie y tient un journal intime dans lequel elle exprime ses regrets suite à sa disparition… Par ces messages qu’elle est la seule à voir, Jess découvre avant l’heure son horrible destin et les événements marquants des mois à venir…

Un livre pour le moins original, de par son contenu donc et de par sa forme: les chapitres proposent les points de vue de deux personnages (Jess et Angela, sa belle-mère), en alternance avec les messages que découvre Jess sur son compte Facebook… En dépit du prologue qui m’a fait suspecté une histoire larmoyante (certains passages sont en effet émouvants), le livre débute d’une façon assez légère et j’ai gardé à tort, durant la première moitié, le terme romance en tête alors qu’il me semblait avoir vu ce livre étiqueté dans la catégorie Thriller… Cela m’a un peu perturbé, car j’étais vraiment inquiète quant à mon choix de lecture (je veux bien faire un pas de côté de temps en temps pour découvrir autre chose que mon genre de prédilection, mais il y a des limites…). Or, la tension monte et le sujet devient grave, actuel, angoissant. Sans spoiler, je dirai que l’histoire est bien plus sombre et bien plus réaliste qu’il n’y parait, hormis l’aspect fantastique des messages futuristes sur les réseaux sociaux… Car finalement c’est que qui m’a le plus déplu: je m’attendais vraiment à une explication concernant ces messages, même surnaturelle, et bien non je n’en ai pas eu… Il me reste mon imagination pour combler ce manque… La fin du roman me laisse sur ma faim, donc, et j’en suis déçue, car je me suis attachée au personnage de Jess, à son douloureux parcours et à sa force de caractère.

Je ressort assez mitigée de cette lecture, j’ai ressenti beaucoup d’empathie pour l’héroïne: ce qui lui arrive est véritablement bouleversant et peut toucher la plupart d’entre nous. L’intrigue m’a happée et je me suis souvent demandé où tout cela allait nous mener, malheureusement le dénouement ne m’a pas convaincu. Je pense toutefois que ce roman ravira les lecteurs de Guillaume Musso, dont l’univers romanesque me semble assez proche.

Je remercie Net Galley et les Editions Préludes de m’avoir confié ce roman.

Afficher en entier

Dédicaces de Linda Green
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Headline Review : 4 livres

Quercus : 2 livres

Préludes : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array