Livres
514 785
Membres
527 783

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Emily Brontë

Royaume-Uni Né(e) le 1818-07-30
Royaume-Uni 1848-12-18 ( 30 ans )
7 037 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Mellana 2018-08-12T13:28:10+02:00

Biographie

Emily Jane Brontë (30 juillet 1818 Thornton - 19 décembre 1848 Haworth) est une poétesse et romancière britannique, sœur de Charlotte Brontë et d'Anne Brontë. Les Hauts de Hurlevent (Wuthering Heights), son unique roman, est considéré comme un classique de la littérature anglaise.

Très proche de sa sœur Anne, au point qu'on les a comparées à des jumelles, elle participe avec elle au cycle de Gondal. Emily est l'auteur de nombreux poèmes de grande qualité, dont une part importante a été écrite dans le cadre du Gondal.

Cinquième enfant d'une famille de six, Emily Brontë passa quasiment toute sa courte vie dans un presbytère à Haworth, dans le Yorkshire, où son père, Patrick Brontë, était pasteur.

Pendant son enfance, après la mort de sa mère et de ses deux sœurs les plus âgées dans un pensionnat, son père, Patrick Brontë, et sa tante maternelle, Elizabeth Branwell, décident de laisser aux enfants une grande liberté. Un cadeau offert par leur père à Branwell (douze soldats de bois), en juin 1826, met en branle leur imagination :

À partir de décembre 1827, Charlotte, Emily, Anne et leur frère Branwell commencent à créer des mondes imaginaires, avec la « confédération de Glass Town », qu'ils mettent en scène dans des récits, des poèmes, des articles de journaux, des pièces de théâtre. Puis, en 1831, lorsque Charlotte les quitte pour poursuivre ses études, Emily et Anne font sécession et créent le pays de Gondal, plus rude et plus austère qu'Angria, et dirigé par une femme, Augusta Geraldine Almeda. C'est dans le cadre du cycle de Gondal qu'une grande partie des poèmes d'Emily sera écrite.

Une autre création est le royaume de Gaaldine, qui dépend d'ailleurs de Gondal : le poème d'Emily Brontë intitulé Come hither child fut écrit en juillet 1839 ; situé dans le royaume imaginaire de Gaaldine, il fait référence à Ula, l'une des provinces de ce royaume.

Emily, talentueuse et solitaire, aura toujours du mal à composer avec le monde extérieur. Une seconde tentative de scolarisation, puis un premier poste d'institutrice se solderont par des échecs. En 1842, elle se rend à Bruxelles avec sa sœur Charlotte, dans le pensionnat de M. Héger, où elle étudie le français et l'allemand et devient une excellente pianiste, avec une prédilection notamment pour Beethoven. Mais la mentalité catholique, jugée hypocrite et sans principes, heurte ces filles de pasteur, et Emily se languit loin de sa lande.

Après ce voyage en terre étrangère, et à la suite de la mort de « tante Branwell », elle retourne à Haworth, où elle remplit le rôle de femme de charge du presbytère. Emily acquiert, chez ceux qui viennent à la connaître, une réputation de sauvagerie, de courage physique et d'amour des animaux. Elle partagera désormais le reste de ses jours entre les tâches ménagères, les longues promenades sur la lande et l'écriture.

Branwell, le frère d'Emily, éprouve alors une déception amoureuse qui le marque profondément : la femme de son employeur, Mr Robinson, lasse de son mari alité, lui fait des avances auquel il répond bientôt avec passion, mais il est chassé par le mari. Il envisage d'épouser celle qu'il aime lorsqu'elle devient bientôt veuve, mais pour Mrs. Robinson cette relation n'aura jamais été qu'un amour ancillaire. Branwell, déjà adonné à l'alcool et au laudanum, sombre rapidement dans une déchéance qui l'entraîne dans la mort par la tuberculose, le 24 septembre 1848.

C'est sur Emily, la plus solide de la famille, en apparence, que repose une grande partie du fardeau. Il n'est pas rare qu'elle aille chercher son frère au Black Bull, le pub du village, et le ramène ivre à la maison. À l'enterrement de son frère, Emily, sans doute déjà contaminée par la tuberculose qui a emporté Branwell, prend froid, puis refuse de se soigner. Elle meurt à son tour de la tuberculose le 19 décembre 1848. Elle est enterrée dans le caveau familial de l'Église St. Michael and All Angels, à Haworth, Yorkshire de l'Ouest.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 430 lecteurs
Or
1 639 lecteurs
Argent
1 188 lecteurs
Bronze
907 lecteurs
Lu aussi
1 250 lecteurs
Envies
2 540 lecteurs
En train de lire
272 lecteurs
Pas apprécié
294 lecteurs
PAL
2 514 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.96/10
Nombre d'évaluations : 1 601

4 Citations 964 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Emily Brontë

Sortie Poche France/Français : 2014-01-15

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Calypso-x 2020-05-20T13:17:52+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Une oeuvre intense, peuplée de personnages délicieusement infects. A croire que la seule personne un tant soit peu saine d'esprit dans cette histoire est Nelly, la femme de charge.

N'ayant pas lu de littérature classique depuis un moment, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire et à me familiariser avec le style d'Emilie Brontë. Surtout, je ne m'attendais pas à ce que le récit adopte cette forme. Je me demandais ce que venait faire ce cher Mr Lockwood dans cette histoire. Jusqu'à ce que Nelly entreprenne de lui raconter l'histoire lugubre des habitants de Hurlevent. Fous, pétris d'orgueil, on pourrait tous les détester tant ils sont imbus d'eux-mêmes et corrompus par leur désir de vengeance et de blesser autrui. C'est assez malsain, mais en tant que lecteur, difficile de décrocher. Plus les pages se succèdent, plus la tension monte. Bref, un incontournable !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lucifera999 2020-05-23T10:16:24+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Livre à lire une fois dans sa vie mais sans plus. Ce roman n'est pas du tout ce que je croyais, il est un peu étrange du moins c'est le sentiment qu'il me laisse une fois le livre refermé. Il y a plus de sentiments d'abhorration que de sentiments amoureux, ce qui fait que ce roman est un peu sombre, moi qui l'avait acheter en même temps que Orgueils et préjugés je peux vous dire que ces deux romans sont vraiment d'un genre différent. Honnêtement je ne comprends pas trop sa popularité, peut-être suis-je passée à coté du livre? Je ne sais pas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maidele 2020-05-23T17:28:52+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

J'avoue qu'après de mauvaises expériences de lecture de livres "classiques", j'ai un peu commencé ce livre à reculons. Mais après un début un peu difficile, causé par le fait qu'on ne connaissait pas les personnages et leur histoire, Ellen Dean commence à raconter l'histoire de Catherine et Heathcliff et tout devient plus clair. Pour une histoire aussi célèbre, je ne savais vraiment pas ce qui allait se passer, et j'ai été assez étonnée de la façon dont les évènements se déroulaient. La "deuxième partie" (avec les enfants) a été pour moi plus entraînante, je me suis plus attachée à Catherine fille.

On peut aussi noter la facilité de lecture d'un roman assez ancien. Pas de vocabulaire à coucher dehors, ce qui rend le tout bien plus agréable à lire. J'avoue que j'aurais aimé travailler ce livre en cours, car les personnages et la narration sont très intéressants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hermione25 2020-05-26T19:16:21+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Très beau roman, j'ai trouvé qu'il mettait un peu de temps à démarrer mais la fin est superbe.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Miss-Charley 2020-06-05T12:23:10+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Ce roman est véritablement ensorcelant. Il y a dans ces lignes une atmosphère lourde, oppressante, austère, à l'image de la demeure de Hurle-vent. Cette ambiance morose et orageuse, que l'ont perçois si bien, est sans doute la preuve du talent de Emily Brontë.

Menée avec talent, l'histoire, contée par Hélène Dean, est extrêmement addictive. Elle suit un cours chronique mais pas moins ingénieux, ne manquant pas de suspens et de tension.

L'attachement à ses personnages névrosés est d'autant plus étonnant qu'ils oeuvrent très clairement pour qu'on les déteste. Pourtant non. J'ai eu beau essayer, Heathcliff, je ne te déteste pas. Pas plus que Catherine Linton ou que Hindley Earnshaw. Celui qui a le mieux gagné mon mépris, c'est Linton, bien que la pitié ne soit pas loin.

Ce livre met donc en évidence la frontière fragile qui sépare l'amour de la haine.

Les Hauts de Hurle-vent est un récit poignant, où chaque sentiment est destructeur et peut mener à la perte, et où l'oubli est intolérable. Plutôt marquant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par juliet6 2020-06-06T02:25:40+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Depuis que mon mari m'a quitté, ma vie amoureuse était en désordre. Et j'ai toujours traversé et souhaite que nous soyons ensemble et qu'il revienne dans ma vie et que notre amour puisse rester sans fin. Je voulais mener cette guerre d'amour sans armes, mais je me rends compte qu'il s'est pleinement décidé contre moi. Il ne m'appelle plus ni ne m'envoie de SMS, je reste éveillé toute la nuit sans lui parler. J'étais prêt à traverser l'enfer pour sauver et rétablir la paix dans mon mariage. Je remercie enfin Dieu et l'univers entier d'avoir envoyé de la manuka de la lune bleue pour sauver mon mariage et il a fait un sort pour moi et a fait revenir mon mari après qu'il ait rassemblé le sort. il est revenu et s'est senti tellement désolé et plein de remords de m'avoir laissé tout seul. Je suis heureux maintenant parce que j'ai enfin retrouvé le bonheur et l'amour dont j'ai jamais eu besoin. Je dois vous remercier pour votre gentillesse et le travail accompli pour moi. Je laisserai également tomber son contact pour ceux qui ont besoin d'aide pour résoudre leurs problèmes de mariage. lovesolutiontemple1@gmail.com

Afficher en entier
Les Hauts de Hurlevent, tome 1 (Bd)

Lu en version intégrale

Je suis très contente de cet emprunt qui attend depuis quelques semaines d'être lu. Par curiosité pour l'histoire et attirée par les graphismes des illustrations c'est avec beaucoup d'intérêt que j'ai enfin découvert l'histoire tragique de Heathcliff et Catherine.

On suit la chronologie temporelle dans la BD (ce qui n'est pas le cas dans le roman originel que je viens de commencer du coup) et les années passent, le drame demeure. le travail sur les couleurs est absolument remarquable car il rend vraiment tout le côté sombre de cette histoire. Les personnages sont très travaillés dans leurs expressions et l'intrigue est juste stupéfiante de dramatique.

Bref, un petit bijou qui ne m'a donné qu'une envie une fois refermé, d'entamer la lecture de l'oeuvre originelle de Brontë. Une parfaite introduction à l'histoire que je conseille à ceux que le roman effraierait de prime abord.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mylene-47 2020-06-24T22:42:44+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Je voulais lire ce livre depuis un moment, et c’est la première œuvre des soeurs Brontë que j’ai lu. Peu convaincue par le début de l’histoire, j’ai eu la surprise d’être prise par l’histoire au point de ne plus pouvoir le lâcher. Je recommande !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gryfondor 2020-06-26T19:32:39+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

Étonnant que ce roman soit autant considéré et que beaucoup le considèrent comme un chef d'œuvre, mais après tout chaque avis se doit d'être respecté.

Le récit est peu passionnant, l'ambiance morose et très peu réjouissante; quant aux personnages, ils représentent l'intérêt principal de l'œuvre et l'auteure fait preuve d'une certaine maîtrise dans leurs développements.

Parmi la palette des sentiments couchés sur le papier, la haine obtient, et de loin, la palme, ce qui ajoute à l'impression de pessimisme ambiant.

Quand on se lance dans cette lecture mieux vaut avoir le moral, parce que c'est souvent comme le ciel du nord de l'Angleterre, plombé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kid_A 2020-07-12T15:23:34+02:00
Les Hauts de Hurle-Vent

En ouvrant Hurlevent, je ne m'attendais pas à passer un moment si agréable, puisque la réputation qui précède le roman ne fait certainement pas état d'une oeuvre légère et plaisante.

Et j'ai finalement eu ce que je voulais: un chef d'oeuvre. Emily Brontë, plutôt que de nous offrir une charmante histoire d'amour champêtre (ce qu'apparemment on attendait d'une femme à l'époque), nous livre en pâture la noirceur et la profondeur d'âmes perdues dans des amours maudits, vengeurs et sans issues. Nous avons pour seule consolation la délivrance de ce dénouement heureux, après une longue lecture majoritairement remplie de souffrance à laquelle on assiste impuissant.

Afficher en entier

Dédicaces de Emily Brontë
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 5 livres

LGF - Le Livre de Poche : 4 livres

Robert Laffont : 3 livres

L'Archipel : 2 livres

Delcourt : 2 livres

Points : 2 livres

La Bibliothèque du Collectionneur : 1 livre

Barnes & Noble : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array