Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ArchessNey : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Farm, Tome 2 : Amour… sans honte Farm, Tome 2 : Amour… sans honte
Andrew Grey   

Je suis une lectrice très éclectique mais la romance reste mon style de prédilection: historique,paranormale, contemporaine,érotique,romantique je les apprécie toutes; il y a quelque temps j'ai découvert la romance M/M et je dois reconnaître que ce fut une véritable découverte. Comme pour la romance traditionnelle ( homme-femme) j'ai pu y lire du bon et du moins mais je dois dire que celle-ci est un joli petit bijou d'amour et de tolérance.

La relation entre Geoff et Eli est tout simplement magnifique,elle est tendre,romantique,passionnée. Geoff est comptable et a quitté la ferme familiale pour faire sa vie à Chicago,il mène une vie libre ,sortant en boite avec son ami Raine et collectionnant les amants de passage sans beaucoup de discernement. Il s'enivre de cette vie facile ou son homosexualité n'est pas un obstacle,vivant au jour le jour jusqu'à un coup de téléphone qui va tous bousculer: il apprend la mort de son père par Len.

Len était le compagnon de son père car oui son père aussi était homosexuel ,mais attention ne voyez là rien de cause à effet,c'est simplement la vie vous tombez amoureux un jour et seul ce fait est important. Son père veuf très tôt à retrouver goût à l'amour grâce à Len et tous les deux ont élevés Geoff comme n'importe quels parents. Suite au décès de son père le voilà de retour sur son lieu d'enfance et surtout à la ferme dont il hérite, si au départ il ne pensait pas y rester,après une remise en question de sa vie et surtout de ce qu'il recherche il décide d'y rester. Et cette décision va lui apporter non seulement enfin un vrai sentiment de satisfaction personnelle mais aussi la rencontre avec celui qui va lui faire découvrir l'amour avec un grand A: Elijah.

Elijah,est un jeune Amish qui a quitté sa communauté pour son année Rumpspringa c'est à dire l'année qu'il doit passer hors de sa communauté ( un rite de passage où les jeunes Amish sont temporairement libérés des règles de la communauté et s'essaient aux pratiques de la vie moderne) doué avec les animaux et devant trouver un travail pour subvenir à ces besoins durant cette période,il va accepter de travailler à la ferme. Tout ne va pas être simple pour Eli car la vie à l'extérieur de sa communauté est très différente et c'est une vrai découverte pour lui,d'ailleurs pour nous aussi car l'auteur nous explique beaucoup de choses sur cette religion. Ce choix de mettre comme protagoniste un jeune Amish qui va être confronté non seulement à un style de vie aux règles complètement opposées à celle qui ont régit sa vie depuis 20 ans mais de le mettre en face également à la découverte de ses pulsions sexuelles si réprouvées par sa communauté est osée mais le tout est tellement traité d'une façon intelligente et simple que je n'ai jamais été choquée.

L'amitié,puis l'amour qui va rapprocher Geoff et Eli est progressif, leur relation va avancer pas à pas par des petits gestes,des attentions très tendres, c'est écrit d'une façon très pudique,très douce.De même les moments intimes n'ont rien de pornographique ni graveleux, c'est explicite certes mais les relations sensuelles vont monter en intensité progressivement au même rythme que leur amour et que la découverte par Elijah de cette sexualité différente. Ils vont devoir affronter le regard et l'incompréhension de certains,la jalousie et la méchanceté d'autres,la violence et la cruauté de gens ne comprenant, un choix douloureux pour Eli mais comme pour toutes les belles histoires nous avons le Happy end et c'est tout simplement beau.

Lectrices passionnées de belles histoires ne vous arrêtez pas au sexe des protagonistes,essayez cette histoire elle vous fera découvrir quelque chose de nouveau.


par samba
Farm, Tome 1 : Amour… et courage Farm, Tome 1 : Amour… et courage
Andrew Grey   
Erreur d'édition ou mauvaise politique commerciale mais sachez que cette romance M/M est l'histoire du père de Geoff héros « d'Amour sans honte » déjà sorti chez le même éditeur. Cliff protagoniste de celle-ci était souvent évoqué par Geoff, Son père veuf très tôt avait retrouvé goût à l'amour grâce à Len et tous les deux l'avaient élevé comme n'importe quels parents, j'étais très curieuse de connaître leur histoire et je n'ai pas été déçue en lisant cette très belle romance.

Andrew Grey a encore écrit une histoire assez simple mais moderne avec juste ce qu'il faut pour rendre ce récit très crédible, les caractères des protagonistes sont bien développés et cohérents. Cliff Laughton et Len Parker se connaissent depuis toujours mais les aléas de la vie ont fait qu'ils ont pris des voies différentes, ils se retrouvent des années plus tard lorsque Cliff épouse Ruby la meilleure amie de Len et une des seules personnes avec sa mère qui connaisse ses choix sexuels. Len a toujours aimé Cliff mais peu sur de lui n'a jamais rien dit alors quand suite au décès de Ruby il est engagé comme homme à tout faire dans la ferme de Cliff qui est à la dérive, il ne peut refuser de l'aider.

L'amitié, puis l'amour qui vont rapprocher Cliff et Len est progressif, leur relation va avancer pas à pas avec des petits gestes, des attentions très tendres, c'est écrit d'une façon très sensible, avec beaucoup de douceur. L'histoire se déroule d'une manière logique avec leur découverte progressive : le sentiment de culpabilité de Cliff envers sa femme décédée, l'intolérance de certains, la jalousie d'une autre. De même les relations intimes sont explicites avec un vocabulaire non pas cru mais une certaine retenue, avec beaucoup de pudeur, l'auteur a une plume très délicate et on sent qu'il à lui-même du affronter pas mal de choses avant de s'accepter en tant qu'homosexuel.

J'ai été un peu surprise par le fait que l'histoire soit racontée par Len, j'aurais aimé connaitre un peu mieux le point de vue de Cliff mais c'est le choix de l'auteur et cela ne nuit aucunement au récit. J'ai beaucoup aimé et fait à noter en dehors de deux ou trois petites fautes d'orthographes, la version est impeccablement traduite.

par samba
Farm, Tome 3 : Amour... sans limite Farm, Tome 3 : Amour... sans limite
Andrew Grey   
C'est toujours un immense plaisir de retrouver la plume tendre et romanesque d'Andrew Grey, particulièrement dans cette série Farm, sans conteste ma préférée à ce jour. Amour sans limite en constitue le tome 3, non pas dans l'ordre de parution, mais dans la chronologie. Après Len et Cliff, Geoff et Eli, voici l'histoire de Joey et Robbie.
Joseph, dit Joey, c'est cet échalas de 16 ans qui a débarqué un jour dans l'écurie de Len, prêt à travailler dur pour apprendre à monter. Quelques années plus tard, après ses études, Joey est définitivement installé au ranch de Geoff et Eli, comme contremaître des moissons. Ici, dans cette ferme du Michigan, il a son foyer et sa famille d'adoption. Et depuis l'accident de moto qui lui a laissé de vilaines balafres sur le visage, il s'y cache. Ne supportant plus le regard des autres, se repliant sur lui-même, s'isolant de tous. L'arrivée inattendue de Robbie va tout changer.
Robert Edward Jameson, 22 ans, jeune aristocrate sudiste fortuné de Natchez, musicien de grand talent, est hébergé pour 15 jours au ranch. Il a perdu la vue étant enfant, est surprotégé par sa mère, maintenu dans des liens de dépendance d'autant plus difficile à rompre qu'ils sont dictés par l'amour.

Entre Joey et Robbie, l'attirance est immédiate. Une véritable alchimie opère, qui va les transformer l'un comme l'autre. Parce que Robbie le trouve magnifique, sexy, désirable, Joey sort de sa coquille, affronte ses peurs: la moto, le regard des autres, et commence enfin à guérir des blessures intérieures laissées par son accident, baigné dans la joie de vivre de son amant. Parce que Joey trouve Robbie merveilleux, talentueux, beau et libre, celui-ci se libère aussi de son cocon et de ses peurs, se découvrant une farouche envie d'indépendance et d'autonomie, tandis qu'il se livre avec émerveillement à ce qui lui a toujours été interdit: monter à cheval, faire un tour à moto, conduire un tracteur, planter un jardin, plonger dans les rapides... être considéré par Joey, mais aussi Geoff et Eli comme un jeune homme ordinaire, et non comme un invalide.
Durant ces 15 jours merveilleux, on assiste à la naissance d'un amour qui ne dit pas son nom, empli d'un désir intense, d'une tendresse passionnée, de découvertes, de joie de vivre. Puis vient le temps de la séparation et de la réflexion. Cet amour naissant sera-t-il assez fort pour que Joey ose demander à Robbie de tout quitter pour lui, d'abandonner sa belle plantation, sa riche famille et son mode de vie privilégié, pour la boue et les vaches du ranch ? Et assez puissant pour que Robbie, bravant sa mère, son éducation, et ses peurs les plus profondes, décide de franchir ses dernières limites pour retrouver son yankee ?

L'histoire est simple, elle est magnifique, touchante, et tendre, à l'image des personnages. J'ai aimé Joey, si gentil, attentif, protecteur sans jamais être pesant et j'ai adoré Robbie aussi, si plein d'émerveillement et de force au ranch, si plein de doutes et de craintes de retour au bercail. J'ai aimé retrouver Geoff, l'adorable Eli et Len. J'ai aimé la vie au ranch, tout autant que le voyage à Natchez, Mississipi, chez ces riches sudistes. J'ai aimé Arie aussi, l'ami d'enfance de Robbie, trop protecteur et limite tête à claque au début, et véritable allié par la suite. Et comme toujours, l'écriture d'Andrew Grey est parfaite. On sourit, on est ému, on a le cœur serré, on pleure... toutes les émotions de la gamme, en quelques phrases simples et belles, comme ses histoires. Bref, j'adore !
(4,8/5)

par Lena06
Farm, Tome 4 : Amour... et liberté Farm, Tome 4 : Amour... et liberté
Andrew Grey   
Cette ferme est un phare pour les gay…désolée il fallait que je la fasse. :)
Sinon c’est du Andrew, et du Grey, j’aime.
Je ne sais si c’est voulu, mais dans une scène au début (quand Stone déballe son histoire devant un Geoff compatissant) au travers du point de vue de Stone, j'ai eu l'impression que l’auteur a fait preuve d’autodérision : « Stone avait du mal à y croire. La nuit passée, il avait failli mourir de froid et aujourd’hui, on lui offrait du travail dans une ferme dirigée par un couple d’homosexuel. »
En effet cette ferme est un aimant à "jeunes garçons" à problème. ^^
Mis à part des similitudes avec les autres tomes et le fait que tout le monde devient gay à la ferme, j'ai aimé lire cette histoire presqu’autant que les premières.
Preston quand à lui est la touche humoristique, et donne un charme certain au tout.

Maintenant je veux Raine, l'ami de Geoff du Tome 2 !

par Thamriel
Farm, Tome 5 : Amour... sans peur Farm, Tome 5 : Amour... sans peur
Andrew Grey   
Une belle suite à cette saga. J'ai adoré retrouver tous les personnages des précédents tome, même si Len est trés peu présent. Dommage j'aurais aimé en connaître un peu plus sur la vie de Len avec son partenaire Chris, peut-être dans un autre tome.

par EstelleEV
Farm, Tome 2.5 : Simple Gifts Farm, Tome 2.5 : Simple Gifts
Andrew Grey   
Andrew, merci beaucoup, j'adore votre écriture, j'en achète le plus possible car à chaque fois je suis pris dans un rêve. il y a tant de sensibilité dans vos écris. Je ne suis plus tout jeune mais vous me touchez à chaque livre. Je ne sais pas si vous êtes gay, mais vous nous comprenez si bien. Moi, je suis gay et a été marié 14 ans car il fallait suivre la logique imposée,j'ai eu une fille et un garçon qui sont adultes maintenant et au cours des années certaines personnes leur ont monté la tête et je ne les vis plus. (Ce n'est pas mon ex femme car nous sommes restés amis). Je suis parti travailler à Paris et à 34 ans, j'ai vécu ce que je voulais, une relation stable avec un homme. Malheureusement j'en ai eu plusieurs de plus de 3 ans mais elles se sont terminées de façon tragique: un suicide car il a été muté trop loin de moi, puis un garçon que j'aimais sans avoir eu le coup de foudre au début, nous avons appris au bout de 3 semaines qu'il était séropo, mais je n'ai pas pu le quitter, il était adorable et sexuellement c'était le nirvana, c'était matin midi et soir, il se donnait complètement à moi... et parfois sans protection. Quand on aime, on s'en fou, on voudrait mourir ensemble! seulement ça n'a pas été le cas, je suis passé à coté du virus et quand il rendu l'âme, j'étais mort dans mon corps .J'ai vécus d'autre relations stables à Paris de au moins trois ans et j'ai eu droit au suicide dont un chez moi de 2 garçons de 40 ans qui étaient plus jeune que moi. Entre chaque, j'ai vécu des années de solitude car je n'ai jamais été pour un coup d'un soir. j'ai eu une opération d'une double hernie discale mal opéré et ai souffert le martyr ... je ne suis donc retrouvé en invalidité avant la retraite. Et sur un site internet j'ai fais connaissance avec un homme de 15 ans de moins qui venait de quitter Paris pour un bon poste en Bretagne, pays ou je suis né et y ai vécu avant Paris. Nous nous sommes plu de suite et comme je ne pouvais plus travailler, je l'ai rejoins après tant d' aller-retour en TGV. Cela fait bientôt 10 ans que nous vivons ensemble, nous sommes aussi masculin l'un que l'autre. J'ai déménagé pour le rejoindre, au début nous avons vécus dans une maison en location et depuis 2 ans nous avons acheté une maison que j'adore, je souffre toujours autant mais il est mon rayon de soleil... J'aimerai tellement que ça dure car il s'occupe beaucoup de moi...Je pense que l'on s'aime vraiment et vu mon age et mon handicap, nous n'avons pas besoin de faire l'amour si souvent qu'autre fois. Bien sûr avec tout ce que j'ai vécu auparavant, j'ai fais des tentative de suicide... Mais là si je le perdais suite à un accident ou autre, je ne pourrai pas vivre sans lui et le rejoindrai...Je n'ai pas choisis d'être gay, je suis né comme ça, le seigneur l'a voulu ainsi et j'aimerai que tous parents puisse comprendre ce que nous vivons dès l'adolescence. Nous sommes complètement perdus de découvrir( même très jeune , l'affection que l'on peut ressentir au coté d'un garçon de notre age... ce n'est même pas sexuel, juste être bien cote à cote) C'est une situation terrible de s'en rendre compte car tellement de personne ne comprennent pas notre situation. Nous n'avons jamais provoquè les gens, nous nous comportons comme deux frères ou amis....mais que c'est frustrant. j'aimerai en parler à des jeunes garçons qui se sentent tellement mal, je l'ai vécu et j'aurai aimé en discuter en toute confiance. je serai toujours là pour leur répondre en laissant un mail pour eux, je ne suis pas un obsédé,, je veux juste aider car je ne sors pratiquement pas de chez moi à cause des douleurs. si tu penses que je peux etre utile Andrew, fais suivre ce message mais je parle tres mal anglais. Amitiés sincères....serge
mon mail: marc.belmond@free.fr..... c'est mon nom de plume
L'Ange gardien L'Ange gardien
Mary Calmes   
Déçue, je suis déçue. L'histoire est prometteuse et tout est nickel jusqu'à ce qu'Eoin se transforme. La il se comporte comme un vrai barbare vis à vis de Jude, ce qui m'a fait grincer des dents.
Ensuite, le monde d'Eoin et les règles/coutumes/lois (appellez ça ce que vous vous voulez) m'ont derangé. Ça m'a énervé quand le Fenris a "exigé" de coucher avec Jude.
La façon dont les gardiens traitent les femmes et le fait que ce soit toléré et banalisé m'a aussi fait chier.
Troisième malus, le fait qu'Eoin appelle sans cesse Jude "mon amour" m'a très vite énervé et frustré, autant que la vulgarité quasi constante de son compagnon.
Et pour finir, l'histoire ne m'a pas intéressé plus que ça dès le début, et m'a de plus en ennuyé.
Ah, et pour ce qui est des sentiments, je n'ai pu que constater leur absence. Tout concerne toujours le désir et l'attirance physique donc pour le romantisme, on repassera.

Je n'ai même pas réussi à finir l'histoire tellement ça m'a gavé, je me suis arrêté à une cinquantaine de pages de la fin, c'est vous dire, je n'ai vraiment pas aimé ma lecture.

par Erza1600
La Grenouille du prince La Grenouille du prince
Mary Calmes   
Dès que Weber et Cyrus se sont rencontrés ça a été un choc pour eux, comme une évidence, mais leurs vies étaient à l’opposé : Weber cow-boy au Texas et Cyrus neurochirurgien à San Francisco. En trois ans, ils se sont vus quinze fois et la dernière s’est mal passée puisqu’il y 7 mois Cyrus a posé un ultimatum à Weber : rester ou partir et Weber est parti. En route pour un job d'hiver en Alaska, Weber décide de revoir Cyrus. Il n’a que 2 jours devant lui mais Cyrus va tout faire pour le garder avec lui et le destin va l’aider à exaucer son rêve… Une courte romance tendre où on ressent bien les forts sentiments entre les personnages, c’est pour cela que j’ai eu du mal à comprendre le raisonnement de Weber et j’ai trouvé l’acceptation rapide de Weber par tout le monde trop facile.

par Folize
De nouveau De nouveau
Mary Calmes   
D'habitude j'ai beaucoup de mal avec les histoires de Mary Calmes en ce qui concerne le personnage principal le trouvant toujours trop féminin et très vite agaçant. C'est pour cette raison que je suis souvent pas très emballée avant de lire ses histoires, parce que j'ai cette impression de clichés où : gay = faible ou fille. Du coup c'est assez difficile de me lancer.

Dans cette courte histoire, même si Noah est assez dominé par Dante, son caractère est beaucoup plus agréable. Doux, élégant et gracieux avec cette petite touche de douceur qui est un vrai plaisir. Mais surtout masculin ! C'est un homme et on le ressent enfin ! Dante est l'inverse, plus dur, plus confiant. Quand il veut quelque chose il se fiche du reste. S'il décide de l'avoir alors... Quoiqu'il en soit, l'histoire est courte (cruauté +1) de ce fait je trouve la fin assez brutale. Je voulais vraiment en savoir un peu plus. Connaître la décision finale, ce que serait désormais leur petite vie de famille. Un réel épilogue aurait été parfait pour clôturer l'histoire.

Malgré cela, l'ensemble est agréable et je suis réellement satisfaite de ma lecture et que Mary Calmes ait fait un personnage masculin (que ce soit au niveau du caractère que du physique). Un bon petit moment. J'ajoute également que la couverture du livre est superbe, douce et délicate un peu comme l'histoire en elle-même.

par Linkward
Dans les temps, Tome 1 : Mauvais timing Dans les temps, Tome 1 : Mauvais timing
Mary Calmes   
Mary Calmes est une auteure que j'apprécie beaucoup pour la grande sensibilité qui se dégage des relations qu'elle décrit dans ces romances MM. Elle possède aussi une imagination débordante teintée de poésie ainsi que d'un goût prononcé pour le paranormal cependant c'est au Texas qu'elle nous entraîne avec cette romance qui a pour héros un cowboy et un jeune agent immobilier plus à même de chevaucher une moto qu'un cheval..

Stefan Joss part au Texas pour assister au mariage de sa meilleure amie Charlotte et être son témoin, ses deux là ressentent plus qu'une amitié profonde entre eux, c'est quasiment un amour fraternel. Ils ont été colocataires durant dix années et se disent tout, Charlotte ne peut se passer de Joss c'est son point d'ancrage, quant au jeune homme pour lui Charlotte et ses proches représente une famille à laquelle il est profondément attaché à l'exception d'un seul de ses membres : Rand, le frère ainé de la jeune femme.

La première rencontre entre Rand et Joss a été brève et violente, une seule phrase destructrice a scellé définitivement toutes relations amicales entre eux. Ils s'évitent où s'échangent des répliques cinglantes. Rand est beau et viril mais d'un caractère plus fermé, le cowboy typique, chef de famille qui dirige le Ranch familial d'une main de fer mais humain avec ses employés. Quelques jours avant le mariage un événement va complètement changer le type de relation entre les deux hommes, Rand avoue ses vrais sentiments à Joss qui a beaucoup de mal à y croire au départ malgré les explications fournies. Certaines lectrices trouveront surement étrange le revirement total de Rand mais bizarrement moi je n'en ai pas été surprise, une telle haine dès le départ ne pouvait que cacher un sentiment bien différent, par contre le pourquoi de cette dissimulation m'a laissé plus que perplexe.

J'ai aimé la façon dont la relation entre Stefan et Rand a évolué, c'est assez crédible à partir du moment où ses deux là s'aiment depuis 10 ans. Les scènes intimes peuvent sembler brutales mais non c'est l'expression de la passion refoulée de Joss et de Rand qui s'exprime ainsi. L'auteure utilise toujours un langage cru mais jamais vulgaire c'est un peu sa marque de fabrique, c'est torride et chaud, elle prend beaucoup de plaisir à écrire ces scènes en y introduisant toujours des sentiments.

C'est une histoire agréable et moderne, bien construite dans l'ensemble alors quels sont les points négatifs pour moi. Le premier c'est le semblant d'intrigue qu'a introduite l'auteure, complètement inutile pour ma part qui tombe comme un cheveu sur la soupe à la fin du récit, alors si on la prend comme moyen pour exprimer les sentiments des deux hommes effectivement c'est logique mais sincèrement il aurait mieux valu développer un peu plus l'impact que la relation homosexuelle de Joss et Rand engendre au sein d'une communauté aussi conservatrice et homophobe que le Texas. Le second point c'est le caractère de Joss, pourquoi diable en faire un homme si parfait en tout, il arrive dans une pièce et tout le monde s'illumine, il règle tous les problèmes, il est beau comme un dieu, il est intelligent et même ses défauts sont portés aux nues ! J'aurais apprécié de voir ce personnage un peu moins parfait cela aurait été plus crédible.


par samba