Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Amelie-106 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
De larmes et de cendres, Tome 1 : Paulownia De larmes et de cendres, Tome 1 : Paulownia
Oxanna Hope   
Le Chef Suprême sait tout.
Le Chef Suprême voit tout.

Paulownia et sa famille vivent dans le Royaume de Shilla.
Eux, comme tous les habitants, consacrent leur vie à ce Chef Suprême sans qui, ils en sont convaincus, rien ne pourrait exister.

Seulement, quand Paulownia et sa jeune sœur Yon tombent dans un puits à sec, leur destin dérape, leur avenir s’ouvre sur un horizon nouveau,
car souffle au milieu des cendres, la promesse d’une liberté jamais rêvée…

par Tiphs
Les Trois Clés, Tome 1 : La Quête de Malory Les Trois Clés, Tome 1 : La Quête de Malory
Nora Roberts   
Une histoire plaisante mêlant magie et romance mais un peu trop cousue de fils blancs à mon goût. Les personnages sont sympathiques mais un peu trop caricaturaux et l'écriture n'est pas exceptionnelle.
The Dark Elements, Tome 1 : Baiser brûlant The Dark Elements, Tome 1 : Baiser brûlant
Jennifer L. Armentrout   
Bon, je viens de finir ce livre et je dois dire que, comme d'habitude, j'ai été comblée par Madame Armentrout. :)

Avec joie, on retrouve son style d'écriture fabuleux et ces personnages attachants pour plonger cette fois ci dans un univers sombre mélangeant Démons et...Gargouilles.
En effet, une guerre entre deux espèces dans notre monde ? Déjà vu. Une guerre avec des Démons ? Oh, pitié...Une guerre avec des Gargouilles ? Hmm...What ?
C'est donc avec une grande curiosité, et une petite pointe d'appréhension, que j'ai commencé ce roman. Et au final, aucun regret.

On retrouve un monde relativement recherché peuplé de Gargouilles qui ont fait leur coming out dans le monde des humains, d'hommes qui les considère comme leur sauveurs sans savoir que des démons peuplent leur monde en secret et que c'est contre ceux ci que les Wardens mènent leur vraie guerre.

Layla, l’héroïne de ce roman, est une véritable arme dans cette guerre car, grâce à son héritage à la fois Wardens et Démon, elle détient des capacités hors normes, très utile aux Wardens qui l'ont recueilli enfant. Même si ceux ci se méfient toujours autant d'elle à cause de son sang démon. Elle est digne des héroïnes habituelles que l'auteure nous a déjà présenté : forte, belle mais...différente et on s'y attache très vite, on partage très facilement ses émotions pourtant si humaines et on se retrouve plongé avec elle dans ce monde en pleine guerre dans lequel elle semble jouer un rôle important.

On a aussi deux autres protagonistes importants, deux mâles comme seule Armentrout sait les faire :
- Zayne qui est un Warden mais aussi le meilleur ami et amour caché de Layla depuis qu'elle est toute petite, le seul qui ne l'a considère pas comme une menace à cause de son côté démon et avec qui Layla partage tellement.
- Et Roth, démons supérieur à la force aussi incroyable que sa beauté et son sarcasme, qui lui sauve la vie et qui semble en savoir long sur elle. (C'est pour celui ci que mon cœur a flanché, il me fait tellement pensé à Daemon de la série Lux qu'il était naturel que j'en tombe amoureuse aussi facilement. ^.^)

Et avec ces jeunes hommes, on voit bien venir l'inévitable triangle amoureux impossible pointer son bout de nez. Impossible en effet car, Zayne est un Warden et à cause de son sang démon, Layla ne peut embrasser quelque chose avec une âme de peur de la lui dévorer et Roth est un démon, l'ennemi juré de ceux qui l'ont recueilli.

Avec tout ça, j'avais très peur de tomber dans le cliché mais l'écriture et le génie de l'auteure font de ce roman aux ingrédients basiques une petite perle à mes yeux.

La fin est quant à elle assez inattendue, l'action de celle ci se passe rapidement et on a du mal à y croire au début. Hâte d'avoir le deuxième tome, du coup. :)

Je le conseille vraiment. Et il ne faut surtout pas avoir peur de l'anglais qui est très accessible. ^.^

par Pixma33
L’Héritage des Daverii, Tome 1 : Astres & cendres L’Héritage des Daverii, Tome 1 : Astres & cendres
Elin Bakker   
Chronique de Diana : https://followthereader2016.wordpress.com/2020/07/01/astres-et-cendres-livre-1-lheritage-des-daveri-elin-bakker/

J’avoue que je suis déçue avec ce roman. Cette histoire a du potentiel mais il y a des points qui posent réellement problème. Ce n’est pas l’intrigue qui est problématique, mais au final j’ai eu du mal à arriver au bout de cette histoire et de nombreuses fois j’ai du ralentir ou revenir en arrière pour tout intégrer.

Nous allons suivre Anissa dans sa quête de liberté mais aussi d’apprendre qui elle est vraiment. Attention, tout le début du roman est assez difficile à comprendre, les informations arrivant en bloc de manière assez brouillon. Cette approche donne beaucoup de mal pour rentrer tout simplement dans l’histoire mais l’univers et les personnages sont intéressants et ils ne se dévoilent que par bribes.

Passons à ce qui fâche, tout d’abord la concordance des temps qui ici est complètement aléatoire et pas maitrisée. C’est un point que le travail éditorial aurait pu aisément revoir et améliorer. Ici, ça donne à l’ensemble du récit des coupures dans le rythme qui est déjà lent à la base. Ensuite, les phrases où il manque des mots. Je suis désolée car je n’ai pas pour habitude de pointer du doigts de si gros problèmes, mais c’est vraiment désagréable d’avoir des portions de phrases sans sens au final. Et enfin, le fait de nommer son personnage principal de plusieurs façons dans un même paragraphe, c’est juste l’horreur au possible. Annissa, la Dame, la fille de et j’en passe. Au bout d’un moment on perd en cohérence et en fluidité. Tout ce que je note ici, est tout à fait corrigeable et donnerait un bien meilleur rendu.

Je suis on peut le dire énervée, car ce roman n’est pas mauvais du tout. L’intrigue est intéressante, l’auteure prend le temps de faire de belles descriptions et met en place un univers qui pousse à la découverte. Cependant, j’ai ragé d’être autant ralenti par ces défauts. J’ai du me forcer pour arriver au bout et ce n’est clairement pas une partie de plaisir.

Que dire de plus, je ne vais pas blâmer l’auteure. Elle est publiée et elle aurait du avoir un soutien pour revoir ces problèmes, rendre un travail plus abouti et bien plus addictif pour le lecteur au final. Il faut aussi mettre en avant qu’elle a crée tout un univers avec des divinités et des règles qui lui sont propres. C’est peut être pour ça que je suis aussi déçue car le texte en l’état actuel ne rend pas justice au travail de cette auteure.

C’est dommage parce que la fin laisse présumer plus d’action et de révélations mais je ne sais pas si j’aurai le courage d’ouvrir le tome deux à sa sortie.

Il est rare que je me sente blasée par un roman, mais c’est bien la sensation que j’ai eu en terminant. Je pense que je lirai une autre publication de l’auteure qui est à ses débuts mais il va me falloir un peu de temps pour atténuer ce ressenti.

Je vous encourage à vous faire votre propre opinion sur ce roman. Je peux être complètement à côté de la plaque et ne pas avoir vu toute la puissance de cette histoire, alors laissez-vous tenter.
Bane Seed, Tome 1 : Guerre ou paix ? Bane Seed, Tome 1 : Guerre ou paix ?
Fanny André   
Il y a deux ans j'avais découvert la nouvelle Le Choix de la Banshee publiée chez Laska, elle me paraissait prometteuse et donnait furieusement envie d'en avoir plus. Il y avait un truc : le potentiel avec le duo Bane et Dorian, le bestiaire et le folko nordique. Quant est-il alors de cette version roman ? Je voulais tellement adorer car ça avait été une jolie découverte et la couverture de Miesis, j'en suis dingue, mais ce premier tome me laisse grincheuse.

Forcément je suis déçue de me retrouver avec cette histoire remaniée de Leprauchauns et de Brownies car il s'agissait déjà de ça dans la nouvelle, j'aurais aimé quelque chose de nouveau, un préquel en faite. Pour ceux qui débarquent, cette histoire aura le mérite de proposer un folko qui change de d'habitude. Donc point de vampires, de métamorphes, dites bonjour au Banshee, au Incube, au Fae et Etres de petites tailles. Si vous n'avez pas l'habitude du genre, prenez d'autres romans avant, le surnat' est vite balayé. La hiérarchie des Banshee est vraiment sympa et mérite pour la suite de la saga un approfondissement, c'est malin d'utiliser les différentes traditions.

Bane est une misandre de première, ce côté revêche et amer lui donne un air horripilant. Oui, vous ne rêvez pas, je suis en désamour alors que c'est le genre de nana qui aurait pu être badass et féministe comme j'aime mais pas dans ces extrêmes là. En face Dorian est agréable, quelle patience et pour un Incube, il n'est absolument pas lourd ou obsédé comme on pourrait s'y attendre. Leurs échanges m'ont épuisée, Bane fait de chaque réplique un combat, elle est tout le temps en colère contre lui sans aucune raison valable. Elle a une haute estime d'elle même ce qui fait que je n'ai pas pu l'apprécier. J'espère que pour les prochains tomes, cette attitude se craquèlera pour qu'elle puisse devenir plus touchante et moins antipathique. Elle est parfaite en rôle de méchante ou de garce sans coeur si c'est le but de l'auteur mais dur de ne pas grincer des dents à chaque remarques désobligeantes envers les mecs ou envers Dorian. Je ne suis pas la dernière à dire qu'ils sont tous les mêmes mais là trop c'est trop !

J'aurais aimé savoir pourquoi Dorian est assigné à cette tâche, connaitre ou avoir des débuts d'indices sur son monde à lui, ses origines, etc. L'intrigue est tirée par les cheveux, à la base pour une nouvelle c'était gentillet, ici en roman je n'ai clairement pas adhéré. Le dénouement est une blague, cette fin décrédibilise l'univers, les personnages. Est-ce qu'on a à faire à un urban fantasy ou à une parodie ? Trop de clins d'oeil tue le clin d'oeil, il y en a beaucoup beaucoup trop. Et au delà, de faire des références pop à tout va, le fait de toujours expliquer d'où ça vient finit par donner l'impression que le lecteur est débile. Autant faire des easter eggs, ceux qui comprennent Demi-Lune, Chemin de Traverse... n'ont pas obligatoirement besoin de confirmation, pour les autres si ça passent au dessus, c'est tant mieux vu le nombre.

Alors que des termes comme Korriganes, Brownies, Kelpies mériterait plus de détails c'est le comble de l'incompréhension. On passe un temps infini sur les coups à boire, les explications sur la culture télévisuelles mais rien sur ce qui fait un roman UF. La mythologie. Beaucoup de créatures mais peu d'explications, il vaut mieux alors avoir l'habitude de lire de l'UF ou de bien connaitre ses mythologies sinon c'est vite confus et brouillon. Autant j'ai adoré la nouvelle, autant ce premier tome souffre de défauts de construction et d'un personnage féminin imbuvable. Certes Dorian, essaye de nous faire croire qu'il ne s'agirait que d'une carapace mais à aucun moment, vraiment rien de rien, on y a vu des fissures. Le défi sera alors de lui redorer son image et ce n'est pas forcément en les faisant coucher ensemble que ça fera d'elle quelqu'un de plus touchant.

par LLyza
Sharakhaï, Tome 1 : Les Douze Rois de Sharakhaï Sharakhaï, Tome 1 : Les Douze Rois de Sharakhaï
Bradley P. Beaulieu   
Dans Sharakhaï une grande cité située en plein désert, gouvernée depuis plusieurs siècles par douze rois qui ont conclu à l'époque un pacte avec les Dieux, on suit les pérégrinations de Ceda, une jeune femme qui combat sous un pseudonyme dans les arènes, et qui depuis son jeune âge mûrit une vengeance à l'encontre des dirigeants qui ont exécuté sa mère pour elle ne sait pour quelle raison.

Le postulat de départ avec pour intrigue unique la vengeance s'avère des plus basique pour ne pas dire simpliste. On a l'impression de lire une fantasy parue il y a plusieurs dizaines d'années.

L'auteur a principalement axé son univers sur la cité dans une ambiance orientale très intéressante qui nous change du sempiternel univers médiéviste de type occidental. Il nous dresse avec soin, par le biais de descriptions très imagées mais peut être un peu trop nombreuses, le portrait de la cité, de ses divers quartiers, de ses marchés, de ses habitants,... et le lecteur à presque l'impression d'en humer les odeurs, d'en entendre les sons, d'en voir les couleurs. Si la cité se révèle être le personnage central on peut toutefois fois regretter que l'auteur s'en tient uniquement à la cité et au désert qui l'entoure, et qu'il n'ait pas aborder quelque peu les relations et les échanges avec les états voisin qu'il n'a fait qu'évoquer.

Si l'univers est le gros point fort de ce roman, l'intrigue s'en révèle le point faible, le récit se basant quasi uniquement sur les recherches de la jeune femme, ses découvertes, ses actions toujours réussies qu'il en est presque linéaire. Si l'auteur tente de donner plus de profondeur avec une intrigue annexe avec un descendant des tribus du désert, le côté de cette révolte qui aurait pu apporter plus d'action n'est pas assez exploiter. Si l'auteur essaye avec les Asirims, et les exécutions d'enfants un côté plus sombre à l'histoire s'est fait d'une manière presque mécanique et répétitive pour avoir un véritable impact.

Certes les flash-backs qui nous permettent de découvrir le passé de la jeune femme sont certes intéressants mais il ne sont pas toujours placés à des moments opportuns, interviennent à des moments sans rapport avec ce qui se passe dans la vie actuelle de la jeune fille fille, cassent à maintes reprises le fil de l'histoire.

Les nombreuse descriptions combinées avec ces retours en arrière font à plusieurs reprises baisser le rythme déjà lent du récit qui manque cruellement d'actions.

Du côté du récit les révélations ne sont pas assez nombreuses : il persiste à la fin de trop nombreuses zones d'ombre. Et on a parfois par la manière de les formuler de l'auteur qui se base par moment sur des événements déjà explicités de les avoir déjà vues.

L e personnage principal s'avère presque inintéressant dans sa manière d'être, de se comporter, d'agir : avec son passé on aurait imaginé qu'elle soit plus torturée mais elle se révèle trop sûre d'elle, réussie tout ce qu'elle entreprend... On a l'impression à certains moments d'avoir devant nos yeux un super-héros et non une jeune femme que la vie a marquée. Les personnages de second plan se révélant plus intéressants car plus proche du monde réel, et l'on eusse aimé qu'ils soient un peu plus présents dans le récit, car ils ont eux ces faiblesses qui les rend plus crédibles.

Le style de l'auteur nous semble parfois lourd, parfois hésitant ce qui nuit fortement à la dynamique de lecture. Les actions ont trop peu nombreuses pour relancer le rythme de l'histoire et c'est dommage car l'univers était prometteur.

Au final, l'histoire de la jeune femme s'est révélée peu intéressante, le récit manque de fluidité et de nombreux points intéressants ont été insuffisamment exploités ce qui ne donne pas envie de lire la suite à moins de bénéficier d'une OP.

par Goupilpm
Library Jumpers, Tome 1 : La Voleuse de secrets Library Jumpers, Tome 1 : La Voleuse de secrets
Brenda Drake   
Une couverture, un titre et un résumé prometteur et aguichant... et pourtant, je suis un peu déçue.
En soi l'histoire est originale et sympathique, et les personnages appréciables.
Et pourtant, le plus gros défaut pour moi, c'est l'écriture : en effet, la narration se focalise beaucoup sur l'action et manque de détails sur les pensées/émotions/ressentis des personnages. De plus, les péripéties se multiplient très vite sans nous laisser le temps de respirer, d'analyser et comprendre bien tout ce qu'on a lu et de s'attacher aux personnages.
Du coup, toute l'histoire défile très rapidement et certains passages manquent de profondeur.

L'héroïne, Gia (entre autres), semble tout accepter très vite, les révélations la touche 5min et puis elle s'en est remise, elle apprend très vite à contrôler ses pouvoirs, tombe très vite amoureuse... et ce n'est pas la seule dans ce cas.

Les dialogues sont sympa mais sans plus, ils me semblent encore une fois pas assez poussés. Des questions sortent quand on ne les attends pas, des discussions trainent alors que la situation n'y est pas favorable, tous semblent tout comprendre très vite pour poser pile les bonnes questions et faire les bonnes déductions.

Au final, cette lecture ma laissé un sentiment de trop rapide, et d'un peu baclée.
Et pour du young adult, je trouve que ce livre ressemble plus à du jeunesse dans sa simplicité d'écriture.
Un + pour l'univers et les idées, mais un gros - sur l'écriture et les personnages.

Donc déçue, mais je pense quand même lire la suite.


par Kalenn
Lawyers & Associates, Tome 1 : Rikers Island Lawyers & Associates, Tome 1 : Rikers Island
Angie L. Deryckere   
Par le passé, j'ai déjà pu découvrir la plume de Angie L.Deryckère grâce à une histoire? qui m'avait plus que bouleversée et la plume de l'auteur etait magnifique, donc quand j'ai vu cette sortie, je n'ai pas hésité une seconde.
☆ Dans ce nouveau roman, elle raconte la vie d'une avocate ?‍⚖qui ne laisse personne lui dicter sa vie et qui se bat pour ses choix. Elle est celle qui au premier abord ne se laisse pas attendrir, mais devant cet homme brisé qui a perdu tout espoir de revoir la lumière du jour, elle ne peut que succomber. Au début, c'est une femme froide et je dirais même parfois plutôt méchante, mais au fil du temps, elle s'assagit un peu et sait même reconnaître ses erreurs en restant elle-même.
Pour Michael, je ne m'attendais pas à un personnage aussi attendrissant, son histoire est touchante et l'auteur fait en sorte que l'on doute comment cette affaire se terminera.
☆ Ce récit à la 3 ème personne m'a envouté immédiatement malgré que j'ai toujours eu plus de mal quand un roman n'est pas à la première personne mais cette fois, c'est vraiment un livre qui vous donne envie de rester enfermer chez vous afin que personne ne vienne vous déranger durant cette lecture. Quand on le commence, on ne le lache plus, tout simplement.
☆ Angie nous transporte dans un univers où tout est loin d'être rose et où l'intrigue sur le personnage de Michael dure dans le temps sans qu'on ne se doute de quoi que ce soit.
☆ L'auteure relate d'un sujet vraiment intéressant et je la remercie car j'ai beaucoup aimé cette lecture qui certifie encore une fois que je suis sous le charme de son écriture et des émotions qu'on ressent à la lire. On ne se lassera jamais de la plume de Angie L. Deryckère.
?Je vous conseille vivement de vous jeter dessus, surtout avec une couverture comme celle-ci!?

par Gwengwenn
Dette de sang, Tome 1 : Un paquet d’os et d’or Dette de sang, Tome 1 : Un paquet d’os et d’or
Hailey Turner   
Patrick devait s'offrir de belles vacances au bord de l'eau un cocktail à la main, au lieu de ce beau programme il va se retrouver plongé dans une immense confrontation avec la secte Dominion, des démons mangeurs d'hommes, des rites sacrificiels, New York à sauver et pour couronner le tout entouré de dieux et déesses grecs qui n'hésitent pas à utiliser notre pauvre héros au passé si chargé.
Un bon mélange d'intrigue et d'action avec l'originalité de ces dieux et oracles qui se mélangent aux humains, les possèdent et les utilisent sans vergogne.
Ça castagne à coup de boules d'énergie et pour l'instant si les métamorphes et vampires font partie du jeu ils n'ont pas de rôles prépondérants.
Patrick est gay et si il y a bien des scènes explicites il n'y a pas trop de sentimental guimauve, étant un brin brut de pomme dans son comportement et ses actions.

Trylle, Tome 1 : Échangée Trylle, Tome 1 : Échangée
Amanda Hocking   
Ce premier tome met en place ce nouvel univers sans qu'on ressente de longueurs pour autant. Wendy est un personnage très attachant, la mythologie est assez prenante et Finn tout simplement délicieux :)

par So86