Livres
511 703
Membres
522 633

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

Après avoir détesté Combray au Cégep, je me suis replongée cette année dans cette oeuvre, en prenant mon temps cette fois, et j'ai découvert un chef d'oeuvre absolu. Mes sens sont encore émus de toute cette poésie, et j'attends avec impatience de me plonger dans le deuxième tome

Afficher en entier
Diamant

Bien que ce soit un livre log et difficile à lire, j'y ai pris beaucoup de plaisir. Les descriptions autant que les tournures de phrase, les caractères des personnages, l'histoire-même sont superbes. C'est époustouflant.

Afficher en entier
Diamant

Que dire de ce monument de la littérature française ? L'une de mes plus belles lectures à ce jour. Le style de Proust est incomparable et j'ai été complètement charmée par cette poésie et cette sensibilité. Les descriptions, les émotions, les images de ce livre sont absolument magnifiques et ont fait que, de mon côté, je n'ai pas trouvé le temps si long en le lisant.

Afficher en entier
Bronze

Au départ, j'ai vraiment eu du mal à accrocher à ce livre. Et puis, au fil de la lecture, je me suis attachée au narrateur, je me suis retrouvée dans ses pensées, j'ai pu accéder à sa vision du monde. J'ai finalement appris à apprécier ce roman.

Afficher en entier
Lu aussi

Je n'ai pas été transportée mais j'ai tout de même apprécié ce type d'écriture.

Afficher en entier
Or

Le début m'a charmée, bien qu'on dise qu'il est long et peu passionnant. Cette partie de l'enfance à Combray m'a beaucoup émue, j'étais très intéressée par l'histoire de ce jeune narrateur, par ses émotions, ces événements qui peuvent pourtant paraître insignifiants.

Mais, en ce qui concerne la partie sur Swann, qui représente quasiment tout ce premier tome et qui possède pourtant une certaine intrigue... ça s'est moins bien passé. J'ai d'abord eu du mal à m'intéresser à Swann et à son amour malheureux. Ce personnage, et celui d'Odette, restent assez énigmatiques pour moi. Je ne ressens pas spécialement de peine pour eux mais plutôt de l'agacement. 

Dans la troisième partie, j'ai retrouvé la plume si sensorielle de Proust. J'aime tellement son écriture très imaginée, ses descriptions si colorées, et sa lenteur, aussi.

Paradoxalement, je fais donc partie de ceux qui préfèrent lorsque le narrateur évoque de manière si poétique ses souvenirs et ses réflexions à n'en plus finir, plutôt que ses récits parallèles.

Afficher en entier
Or

Un peu gêné d'avoir à noter Proust !!!! et que dire sur l'un des auteurs phare de la littérature française. Recommander ou pas de le lire? Le mieux est de le lire et de se faire sa propre opinion !

Afficher en entier
Diamant

Il y a longtemps que je me proposais de lire Proust ...et remettais toujours a plus tard ! Un peu d'appréhension pour entrer dans l'oeuvre de Proust puis je me suis laissé porter par la douceur de l'enfance, les souvenirs à fleur de peau, une atmosphère surranée mais intéressante. C'est un style particulier où les phrases sont longues mais si on prend son temps pour lire, c'est agréable. A bas les préjugés, il faut lire Proust. Qui suis-je pour juger un monument de la littérature française ? Je l'ai bien sûr classé en Diamant !!!

Afficher en entier
Lu aussi

Voilà. J’ai tenté la lecture de Proust. Malgré toute ma bonne volonté et mes neurones disponibles, je n’ai pas réussi à apprécier ma lecture, que j’ai donc abandonnée à la fin de la première partie, « Combray ».

Les phrases de cinq lignes qu’il faut relire pour les comprendre : c’est un obstacle, mais avec du temps et de la concentration (que j’avais en ma possession), ce n’est pas insurmontable.

Non, ce qui a eu raison de moi, ce sont les pages entières consacrées à des réflexions ou des descriptions sans intérêt. Ou alors quelque peu intéressante, mais si développées qu’elles en deviennent lourdes et que l’intérêt finit par retomber.

J’ai cru comprendre que Proust tentait de mettre en œuvre dans ce roman certaines de ses théories littéraires. Sans doute un essai aurait-il mieux valu ou alors nous n’avons tout simplement pas les mêmes goûts.

Car décidément, ce que je recherche par la lecture ne se trouve pas dans La recherche du temps perdu. Je cherche à être habitée par l’univers du roman durant quelques jours, à penser à ses personnages. Je n’ai pas l’impression que Proust pense à ses lecteurs et lectrices quand il écrit, mais qu’il se regarde le nombril – certes, en écrivant sans doute ce que lui aurait aimé lire.

J’ai accroché à quelques passages romanesques, mais ils étaient trop peu nombreux pour me persuader de continuer ma lecture, d’autant qu’ils étaient autant de petites oasis dans un récit désertique : sans réel lien entre eux pour susciter un vrai plaisir de lecture.

Voici donc la fin de l’objectif que je m’étais fixé pour cet été : découvrir Proust avec Du côté de chez Swann. Malgré cet abandon, ce n’est pas un échec, car la découverte a bel et bien été faite ;)

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode